Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vaccin Covid-19 : une mauvaise nouvelle pour les prix des carburants

Dans Economie / Politique / Budget

Vaccin Covid-19 : une mauvaise nouvelle pour les prix des carburants

L'arrivée des premiers vaccins entraîne une hausse des prix du pétrole, qui va se traduire par une remontée des tarifs dans les stations.

Les premiers vaccins contre le Covid-19 font souffler un vent d'optimisme sur l'économie mondiale. Il y a un signe qui ne trompe pas : le pétrole est orienté à la hausse depuis plusieurs jours. Le baril de Brent, référence en Europe, a même dépassé la barre des 50 $ cette semaine, une première depuis le 6 mars.

Les cours avaient plongé en début d'année, la pandémie ayant entraîné une chute de la demande d'or noir. Alors qu'il était à 70 $ le 1er janvier, le baril de Brent était carrément tombé à 20 $ fin avril, dégringolade accentuée par une guerre des prix, portée notamment par l'Arabie saoudite. Avec les déconfinements, les prix étaient logiquement remontés à la fin du printemps, pour atteindre 40 $ mi-juin.

Le Brent s'était ensuite stabilisé cet été entre 40 et 45 $, restant loin de son prix de début d'année, à cause d'une offre abondante et d'une demande qui reste en dessous de son niveau habituel. Mais les premières campagnes de vaccination, notamment au Royaume-Uni, provoquent un frémissement. Les marchés s'attendent à une reprise de l'activité.

Selon l'Agence internationale de l'énergie, la demande mondiale de pétrole a baissé de 8,8 millions de barils par jour (Mb/j) pour atteindre un total de 91,3 Mb/j. En 2021, la hausse devrait être de 6 millions de barils par jour. Le pétrole ne devrait pas s'envoler, mais progresser en mode doucement mais sûrement, d'autant que les principaux pays producteurs d'or noir se sont accordés pour adapter la hausse de la production afin de bien maintenir les prix.

Les tarifs dans les stations vont donc suivre la même courbe. D'ailleurs, cela se voit déjà à la pompe. Entre le relevé du 6 novembre et celui du 4 décembre, le litre de gazole a pris cinq centimes, avec 1,2465 € en moyenne dans l'Hexagone la semaine dernière. Pour le sans-plomb 95 E10, la hausse a été plus raisonnable, avec 3 centimes environ, à 1,3290 €.

Le plein de Noël 2021 va toutefois coûter moins cher que celui de Noël 2020. Il y a un an, le gazole était à 1,45 € et le SP 95 E10 à 1,50 €, ce qui fait jusqu'à 20 centimes de moins par litre.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Le plein de Noël 2021 va toutefois coûter moins cher que celui de Noël 2020. "

=> Retour vers le futur :lol: :lol:

Par

Le cartel du pétrole s'organise pour faire baisser l'offre de façon à faire monter les prix... marché libre et non faussé nous disent ils

Par

Cool , plus le pétrole est cher , plus le coût du transport pour les importations son cher ! Donc ça favorise la production locale :bien:

Par

Fini les pleins à 1,15 voir moins au plus fort de la baisse... :frown:

Par

J'ai encore du mal à comprendre ce genre d'article... Qu'est-ce que vous espérez à terme ? Que le prix du pétrole soit calé sur celui des trentes glorieuses ?

Sa valeur ne cessera d'augmenter sur le long terme, la demande mondiale baisse inexorablement et les ressources s'épuisent tout aussi vite. Il serait presque aussi utile de communiquer sur le prix de l'électricité dans ce cas ; ce genre d'informations n'a plus grand intérêt de nos jours, c'est totalement dépassé.

Par

En réponse à Ajneda

J'ai encore du mal à comprendre ce genre d'article... Qu'est-ce que vous espérez à terme ? Que le prix du pétrole soit calé sur celui des trentes glorieuses ?

Sa valeur ne cessera d'augmenter sur le long terme, la demande mondiale baisse inexorablement et les ressources s'épuisent tout aussi vite. Il serait presque aussi utile de communiquer sur le prix de l'électricité dans ce cas ; ce genre d'informations n'a plus grand intérêt de nos jours, c'est totalement dépassé.

À ce demande ce que tu viens faire sur un site automobile :voyons:

Ils n'ont plus de mots croisés à l'ehpad ?

Par

Au moins ça va relancer les extractions pétrolières.

La France ferait mieux d'investir dans des nouvelles raffineries sinon gare aux importations.

Par

Ce siècle et cette gestion économique mondiale basée sur le profit à tout prix!!!

C'est vrai qu'avec 3,5 millions de doses pour les EU, pays qui compte environ 328 millions d'habitants, il y a de quoi flamber en bourse??????

Cherchez l'erreur.......

On en reparlera après le jour de l'an, mais le prix du pétrole ne va pas cesser de monter car la demande diminue et les producteurs dont les Etats-Unis ont besoin d'un prix élevé du baril surtout pour le pétrole de schiste, n'est-il pas????

Par

En réponse à Ajneda

J'ai encore du mal à comprendre ce genre d'article... Qu'est-ce que vous espérez à terme ? Que le prix du pétrole soit calé sur celui des trentes glorieuses ?

Sa valeur ne cessera d'augmenter sur le long terme, la demande mondiale baisse inexorablement et les ressources s'épuisent tout aussi vite. Il serait presque aussi utile de communiquer sur le prix de l'électricité dans ce cas ; ce genre d'informations n'a plus grand intérêt de nos jours, c'est totalement dépassé.

commentaire sans intérêt et complètement dépassé.

Par

En réponse à Ajneda

J'ai encore du mal à comprendre ce genre d'article... Qu'est-ce que vous espérez à terme ? Que le prix du pétrole soit calé sur celui des trentes glorieuses ?

Sa valeur ne cessera d'augmenter sur le long terme, la demande mondiale baisse inexorablement et les ressources s'épuisent tout aussi vite. Il serait presque aussi utile de communiquer sur le prix de l'électricité dans ce cas ; ce genre d'informations n'a plus grand intérêt de nos jours, c'est totalement dépassé.

Les ressources en hydrocarbures sont illimités. Les premiers puits découvert au Texas produisent toujours autant.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire