Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Coût d'usage : la voiture électrique en tête selon l'UFC

Le coût d’usage et de détention d’une voiture électrique, hormis pour les véhicules de grande taille, est inférieur à celui d’une voiture thermique, selon une étude publiée par l’association de consommateurs UFC Que choisir. Les aides de l’État n’y sont pas étrangères.

Coût d'usage : la voiture électrique en tête selon l'UFC

Une étude commandée par le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) dont l’UFC-Que choisir est membre nous apprend que le coût total de détention d’une voiture électrique est inférieur à celui d’un modèle équivalent thermique. L’étude a été réalisée au sein de neuf pays de l’union européenne par le cabinet de conseil Element Energy, une organisation internationale qui milite contre les émissions de gaz à effet de serre en Europe.

Coût d'usage : la voiture électrique en tête selon l'UFC

Le coût total de détention prend en compte la différence entre prix d’achat et celui de revente, les bonus et malus, l’énergie consommée, les frais d’assurance et d’entretien. Il a été calculé pour une durée de 16 ans, avec 3 propriétaires et 214 000 kilomètres parcourus. L'UFC-Que choisir a catégorisé les véhicules en trois familles : les petits (citadines), les moyens (monospaces compacts et berlines familiales) et les grands (SUV, grandes berlines).

"Sans aide publique, le véhicule électrique ne serait pas rentable en France avant 2025"

Pour un véhicule de taille moyenne type berline compacte (Peugeot 308, Tesla Model 3) majoritaire en France, l’étude a calculé un coût total de détention de 64 600 € pour une voiture électrique sur sa durée de vie (16 ans) en France. Ce total est bien inférieur aux autres énergies, avec 84 700 € pour une voiture essence, 82 300 € pour un hybride rechargeable (avec recharge occasionnelle), 79 900 € pour les hybrides, 75 100 € pour un hybride rechargeable (avec recharge fréquente). Le diesel reste bien placé pour ce gabarit de véhicule avec un total de 76 400 €.

Coût d'usage : la voiture électrique en tête selon l'UFC

« La compétitivité-prix de l’électrique repose aujourd’hui sur deux piliers. D’une part, le coût de l’énergie, en moyenne 73 % plus faible que pour une voiture essence de taille moyenne, sur l’ensemble de la vie du véhicule. D’autre part, le bonus écologique à l’achat (7 000 € aujourd’hui, 6 000 € à partir du 1er juillet 2021). Sans aide publique, le véhicule électrique ne serait pas rentable en France avant 2025 pour les petits modèles, selon nos estimations » explique l’étude.

Coût d'usage : la voiture électrique en tête selon l'UFC

 

Plus surprenant, l’étude montre que les gros rouleurs ont tout intérêt à passer à l’électrique. Par exemple, une citadine électrique neuve fera économiser chaque année à un propriétaire gros rouleur (20 000 km par an) 1 275 € par rapport à une voiture à essence (725 € en diesel) quand un petit rouleur (10 000 km) économisera 625 € par rapport à l’essence et 425 € par rapport au diesel. Le véhicule électrique tire donc son épingle du jeu pour les usagers en zones rurales et péri-urbaines, qui effectuent un kilométrage souvent plus élevé qu’en ville au quotidien, et qui ne bénéficient souvent pas d’une offre de transports en commun adaptée.

« Les plus gros rouleurs ont ainsi tout intérêt à basculer vers des véhicules plus décarbonés. Et c’est une bonne nouvelle pour le climat alors même que la voiture particulière, avec 16 % des émissions de gaz à effet de serre, est le 2 pollueur de France. Mais la bascule vers la voiture électrique ne saurait se produire à moins de lever les freins auxquels elle est encore confrontée : autonomie restreinte, besoin d’un réseau de recharge efficace et facile d’usage », conclut l’UFC.

Portfolio (2 photos)

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (112)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mais euuuuh, c'est pas vrai ! :areuh:

Par

ils vont nous sortir quoi encore les anti ve primaires ? :buzz::buzz:

Par

En même temps avec le malus et la TVS inexistant sur un VE (pire il y a 7000€ de prime) pas étonnant que c'est rentable pour une société.

Après pour un particulier, vu le surcoût à l'achat et la difficulté de recharge sur le territoire... je me marre

Par

Les hypothèses de calcul semblent, une fois de plus, particulièrement favorables aux PHEV. L'autre réserve, le temps de charges hors domicile des BEV est forcément pas pris en compte dans de tels tableaux, ce n'est pas anodin sur la perception du service rendu. Il y a longtemps que tout le monde ou presque sais qu'une BHEV rechargée a domicile coûte moins chère que le première VT venue sauf que a l'achat, on paie bien plus cher pour un service limité.

Un petit mot sur la présentation déroutante: habituellement le plus coûteux a droit a la colonne la plus haute, ici c'est l'inverse. Quand je cherche moins cher, je cherche la colonne la plus petite.

Par

En réponse à pxidr

Mais euuuuh, c'est pas vrai ! :areuh:

Forcément la propagande va pas te dire le contraire mais il est précisé que sans les aides c'est pas la même et il n'est pas tenu compte du vieillissement du véhicule et ce que ça va engendrer bref que du vent mensonger cet article.

Par

En réponse à Gil007

ils vont nous sortir quoi encore les anti ve primaires ? :buzz::buzz:

Entre cet article et RTE qui nous assure que le réseau électrique est capable d'encaisser les VE, nos anti-VE sont en PLS :areuh:

Par

En réponse à 360Magnum

Forcément la propagande va pas te dire le contraire mais il est précisé que sans les aides c'est pas la même et il n'est pas tenu compte du vieillissement du véhicule et ce que ça va engendrer bref que du vent mensonger cet article.

Tu auras disparu bien avant le VE, c'est une certitude ça par contre !

Par

"besoin d’un réseau de recharge efficace et facile d’usage », conclut l’UFC."

Je m'interroge (peut-être à tort) sur ces calculs et leurs conclusions. les recharges se font elles sur une prise "normale" à la maison (sans installation supplémentaire) ou sur recharge rapide avec abonnement pour les gros rouleurs.L'énergie électrique revient moins cher en ce moment et sera t-elle moins chère après 2025?

En installant des réseaux de recharge sur tout le territoire , puisque tout le monde s'accorde à dire que "c'est l'avenir", l'énergie sera à fortiori plus chère puisqu'elle devra prendre en compte le coût et l'entretien de ce réseau de bornes.En motorisation thermique, c'est bien l'utilisateur qui paye l'installation et la maintenance des pompes.

Compter sur le maintien du "bon marché" du courant actuellement me semble "orienté" pour le moins , mais dans quel but?:voyons:

Par

En réponse à simK

En même temps avec le malus et la TVS inexistant sur un VE (pire il y a 7000€ de prime) pas étonnant que c'est rentable pour une société.

Après pour un particulier, vu le surcoût à l'achat et la difficulté de recharge sur le territoire... je me marre

Concernant le "surcoût à l'achat", je pense que vous n'avez pas compris ce qu'on appelle "le coût total de détention", pourtant c'est expliqué dès le début de l'article.

Pour la difficulté de recharge, là encore je pense que vous avez du mal. Il n'y a aucune difficulté si on choisit un véhicule adapté à ses besoins. Mais j'avoue que je suis las d'expliquer, manifestement certains ont du mal à sortir de leurs habitudes de thermiques.

Mais c'est pas grave, continuez à rouler en diesel, comme ça vous aidez les gens qui font la différence entre FUD et réalité à passer à l'électrique, et à faire des économies, tout en gagnant significativement en agrément de conduite, tout en réduisant la pollution de l'air et la pollution sonore, tout en participant à la lutte contre la crise climatique.

Par

Pas sûr que de fréquence recharges ionity sur autoroute, aient été prises en compte pour arriver à ces résultats.

Pas sûr non plus que les 9.000 euros par an tout compris pour un véhicule essence acheté neuf, correspondent à un budget un peu optimisé :bah:

Bref, méthodologie à lire dans le détail, mais prendre en compte financièrement la lourdeur de la contrainte de devoir planifier ses trajets et recharges est impossible.

On compare donc des choux et des carottes, à nuancer pour les électriques disposant de leur propre réseau de recharge :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire