Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Crise économique : le président de Renault assure qu'il n'y aura "aucune souffrance sociale"

Dans Economie / Politique / Industrie

Crise économique : le président de Renault assure qu'il n'y aura "aucune souffrance sociale"

Jean-Dominique Senard a promis que les salariés du Losange ne souffriront pas de la crise économique née avec le coronavirus. Il s'est montré favorable à une prime pour relancer les ventes, notamment auprès des entreprises.

Hier, le conseil d'administration de Renault a décidé à l'unanimité d'annuler le versement d'un dividende cette année. Ce matin, au micro de RTL, Jean-Dominique Senard a déclaré à ce sujet : "Cela représentait 300 millions d'euros, c'est une décision de bon sens dans les circonstances actuelles et une forme de symbole de solidarité".

Autre décision prise, le président et la directrice générale par intérim Clotilde Delbos ont accepté de baisser leur salaire du deuxième trimestre de 25 % : "l'exemplarité doit être donnée par les dirigeants". Mais là, Jean-Dominique Senard n'a pas précisé le montant que cela représente ! Celui-ci sera reversé dans un fonds de solidarité interne.

Ces gestes financiers servent-ils à faciliter la demande d'aides auprès de l'État, notamment la mise en place de nouvelles primes à l'achat pour relancer le marché ? Pour Jean-Dominique Senard "si une aide peut être apportée, notamment vis-à-vis des flottes d'entreprise, pour relancer la demande, ce serait évidemment une très bonne chose". Le président du Losange indique toutefois que c'est une hypothèse et que cela n'a pas été discuté en détail avec le gouvernement.

Jean-Dominique Senard a rappelé qu'à ce jour, il n'est pas encore question de renationaliser Renault. La marque travaille pour l'instant sur "des idées de prêts bancaires". Jean-Dominique Senard n'a en revanche pas donné une indication sur la somme. Il a préféré mettre en avant la force de l'Alliance, "le principal support de notre rebond". Jean-Dominique Senard a déclaré "les relations avec Nissan et Mitsubishi sont extrêmement étroites aujourd'hui", confirmant la présentation de nouveaux plans stratégiques en mai.

Concernant la relance de la production, le président du Losange ne s'est pas avancé sur des dates pour les sites français, alors que l'usine roumaine de Dacia s'apprête à redémarrer. Jean-Dominique Senard a souligné l'importance de la sécurité des employés… tout en indiquant que produire en ce moment n'est pas très utile si les concessions restent fermées.

Le président souligne que "l'entreprise aborde cette phase avec beaucoup de sérénité, de sérieux, de gravité", mais aussi "avec beaucoup d'espoir et de force". Cette crise financière peut-elle toutefois déboucher sur des suppressions d'emplois et fermetures d'usine ? Jean-Dominique Senard a dit "nous aurons dans l'avenir des circonstances complexes que nous devons aborder avec courage et force", même si l'heure n'est pas à la décision. Mais le patron le promet, il n'y aura "aucune souffrance sociale, la question ne se pose même pas".

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Actualité Renault

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Nos impôts seront là pour sauver le cric.

Par

"Mais le patron le promet, il n'y aura "aucune souffrance sociale, la question ne se pose même pas".

A confirmer dans les faits.Inciter les flottes d'entreprises françaises à acheter la ZOE et plus tard, sa remplaçante....oui si elles sont toujours fabriquées sur le territoire.....Demander aux salariés à faire momentanément 60H/ semaine en cas de forte demande, oui, mais avec des contreparties, des garanties sur l'emploi notamment.:bah:

Par

Quand t’achètes une Renault, t’es déjà en souffrance sociale.:peur:

Par

En réponse à ZZTOP60

"Mais le patron le promet, il n'y aura "aucune souffrance sociale, la question ne se pose même pas".

A confirmer dans les faits.Inciter les flottes d'entreprises françaises à acheter la ZOE et plus tard, sa remplaçante....oui si elles sont toujours fabriquées sur le territoire.....Demander aux salariés à faire momentanément 60H/ semaine en cas de forte demande, oui, mais avec des contreparties, des garanties sur l'emploi notamment.:bah:

Je ne sais pas si l'exemple d'un effort qui consisterait à bosser 60 h par semaine soit très adapté au cas de Rîno...

Pour les gars qui planchent sur le plan de fermeture du site de Douai peut être.

Vous savez, l'usine où sont assemblés Espace, Talisman et autre Scenic.

3 modèles dont les succès commerciaux ont ébloui le monde...

Par

En réponse à Asdepic

Quand t’achètes une Renault, t’es déjà en souffrance sociale.:peur:

Moins qu'en bouffant des pâtes tous les jours pour payer la LOA d'une premium bas de gamme :violon:

De toute évidence c'est toi qu'est en souffrance sociale pour sortir des conneries pareil :pfff:

Par

"Cet endettement doit être provisoire et nous devons le plus rapidement possible, dès que l'économie pourra redémarrer, réduire cette dette", a-t-il poursuivi.

"Ce choix que nous faisons du financement par la dette c'est un choix responsable, c'est un choix nécessaire (...) mais ça ne peut être qu'un choix provisoire", a insisté Bruno Le Maire. "A la sortie de cette crise il faudra faire des efforts, le redressement sera long et il passera par le désendettement du pays."

Par

donc le Maire prepare les gens a souffrir...sauve la finance -)...& abimes le peuples....!! pire que la Gréce ou pas les gens ??

Par

ya que 25% de la camelote renault fabriqué en france..

et des trucs invendables: scénics.. espace talisman;

on a compris çà va fermer les dernieres usines en france..

pour les ouvriers du tiers monde on sait la moitié va prendre la porte.. sans indemnités chomage partiel..

l'emploi dans ces pays c'est la variable d'ajustement..

sinon on a compris pratiquement plus rien sera fabriqué en france..

mais les cadres vont quand meme toucher 4;5 fois le smic en chomage partiel..quelques mois!

et çà faudra bien le rembourser...

2 solutions... le contribuable avec une renationalisation de renault..

soit le client car renault remboursera comment son pret?

bin en augmentant les tarifs...

la 3 eme solution c'esr rogner sur la qualité..

pas de bol la renault hyper low cost peut plus gratter grand chose..!!!

déjà qu'il vend plus grand chose à cause de la qualité et fiabilité trés moyenne de ses modéles!!

pour moi quelques constructeurs vont disparaitre..

et renault en grand danger!

Par

En réponse à Tulipe

Moins qu'en bouffant des pâtes tous les jours pour payer la LOA d'une premium bas de gamme :violon:

De toute évidence c'est toi qu'est en souffrance sociale pour sortir des conneries pareil :pfff:

C’est toi qui roule dans une Fiat de Mickey et tu la ramènes

Par

En réponse à Tulipe

Moins qu'en bouffant des pâtes tous les jours pour payer la LOA d'une premium bas de gamme :violon:

De toute évidence c'est toi qu'est en souffrance sociale pour sortir des conneries pareil :pfff:

une loa sur du premium audi mercos ou bmw c'est le meme loyer que sur un espace ou une talisman..

c'est simple une allemande à 60 000 balles décotera moins que la renault à 50 000!!

dans 3 ans l'allemande vaut 30 000! quand la renault en vaut 20 000!

à l'arrivée la meme décote de 30 000!! et le concessionnaire en tient compte.;

en pratiquant la meme loa au centime prés!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire