Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

France 2 pointé du doigt pour un reportage approximatif sur le passage de 90 à 80 km/h

France 2 pointé du doigt pour un reportage approximatif sur le passage de 90 à 80 km/h

La première chaîne du service public a voulu voir les différentes entre 80 et 90 km/h en matière de temps de parcours, consommations et freinages. Problème : elle a utilisé des voitures différentes.

Voir la différence sur un même trajet entre 90 et 80 km/h, France 2 s'y est collé dans son journal de 20 Heures, le samedi 3 février. Mais le reportage a beaucoup fait réagir, devenant la cible de ceux qui sont contre la réduction de la limitation.

L'idée de départ est simple : faire un trajet de 100 km sur une départementale avec deux autos, l'une respectant la limite de 90 km/h, l'autre de 80, pour voir ce que ça change. Côté temps de parcours, une différence minime, que l'on ne remet pas en cause. Mais c'est par la suite que cela se gâte, avec l'évocation des bénéfices en matière de consommation et de freinage.

L'Association des Médias Auto et Moto (AM-AM), qui regroupe des journalistes (dont Olivier Pagès de notre rédaction), des constructeurs et des équipementiers, a décidé de monter au créneau, non pas pour juger la mesure mais pour pointer les imprécisions du reportage. Celui-ci commence en indiquant clairement qu'il y a "deux voitures identiques"... sauf que ce n'est pas le cas.

S'il s'agit bien de deux 308 diesel, on a d'un côté un modèle de 115 ch de 2014 et de l'autre un modèle de 120 ch "basses consommations" de 2017, qui dès la fiche technique officielle promet une meilleure consommation de l'ordre de 0,5 l/100 km. Or c'est ce dernier qui a été utilisé pour rouler à 80 km/h. Forcément, à l'arrivée, les journalistes de France 2 disent que rouler à 80 km/h permet d'économiser 7 % de carburant. Cela pourrait sembler logique, mais ne peut être affirmé dans ce reportage puisque les autos ont des moteurs différents.

Ensuite, sur le freinage, on retrouve les deux voitures différentes cote à cote sur une piste. Pour l'AM-AM, c'est un test presque "parodique", car "une mesure de freinage fiable nécessite en effet d’être réalisée avec du matériel adapté et des professionnels aguerris" et, ce qui est évident, une seule et même voiture.

Si le reportage a le mérite d'exister, ce qui n'est pas encore le cas sur Caradisiac il est vrai, ses approximations participent, non pas à une désinformation car les conclusions suivent un minimum de logique (forcément la consommation baisse, les distances de freinage raccourcissent), mais à une déformation de la réalité avec des exagérations. On avait déjà vu cela dans le dossier de l'Etat envoyé en décembre aux préfets pour justifier la mesure, avec des données gonflées pour marquer les esprits.

Mais cela semble étonnant de la part de l'information du service public dont la qualité a été vantée par plusieurs de ses représentants il y a quelques semaines lorsqu'un vote de défiance avait été lancé à l'encontre de Delphine Ernotte, patronne de France Télévision qui a demandé au service info de faire des économies.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire