Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Gestion de flotte : l’externalisation en pleine croissance

Dans Voitures de fonction / Flotte auto

La mission de responsable de parc automobile est devenue aussi transversale que chronophage. Elle nécessite un champ étendu de compétences et toujours plus de disponibilités. C’est dans ce contexte que l’externalisation de gestion de flotte connaît une adhésion soutenue. Regard sur cette tendance au travers de chiffres et de témoignages. 

L’activité de fleet management connaît un essor important en France.
L’activité de fleet management connaît un essor important en France.

"Nous avons pris le parti d’être en sureffectif sur notre pôle de gestionnaires afin d’éviter tout embouteillage de production et assurer à nos clients une qualité de service et de déploiement toujours exemplaire", commente Fabien Dieu, à la tête de Ask Group, une jeune pousse spécialisée dans l’externalisation de gestion de flotte, qui croule actuellement sous la demande.

Ce témoignage illustre assez bien la croissance du fleet management en France. Tout comme les chiffres du Sesamlld. Ce syndicat, qui fédère les acteurs de la mobilité et de la LLD, précise en effet que l’an dernier, 468 000 véhicules mis à disposition par ses adhérents (ALD, Arval, Leaseplan, Diac Location, entre autres) au service des professionnels ont été administrés par des gestionnaires extérieurs aux flottes, parfois d’ailleurs par les loueurs eux-mêmes, prompts à s’engager sur ce segment pour consolider leurs positions.

Les raisons qui poussent les flottes à déléguer leur gestion

Raphaël Rousset est le Pdg de Mobilease, un cabinet spécialisé dans l’optimisation des coûts des flottes automobiles.

"Le métier du fleet management n'est pas nouveau en France mais connaît un essor important", confirme Raphäel Rousset, Pdg de Mobilease, Cabinet indépendant spécialisé dans la réduction des coûts des flottes automobiles. "De plus en plus d'entreprises, que ce soit des PME, ETI ou grands groupes, font appel à des acteurs du fleet management pour optimiser leurs achats et/ou la gestion opérationnelle de leur flotte".

Les raisons de cette adhésion seraient multiples selon Raphaël Rousset. Tout d’abord, "le métier de gestionnaire est devenu très complexe et chronophage. Il requiert de multiples compétences et une très bonne connaissance de l'ensemble de l'écosystème." Ensuite, au-delà du fait que les méthodes d'achat ont évolué (du loyer au TCO* puis du TCO au TCM-mobilité), que les entreprises sont davantage contraintes financièrement que par le passé, et au-delà du fait qu’il existe de nombreux intervenants dans la chaîne de valeur (constructeurs, loueurs, télématiciens, éditeurs de logiciel, sociétés d'autopartage, prestataires pour le carburant, entre autres) d’autres facteurs, plus récents, contribueraient à accroître la tendance de l’externalisation.

Raphaël Rousset évoque notamment "la transition énergétique, qui entraîne une profonde transformation du secteur et nécessite une expertise plus fine pour effectuer les arbitrages nécessaires et prendre les bonnes décisions". Il cite aussi "la réglementation et la fiscalité, qui évoluent constamment avec de plus en plus de particularités : normes WLTP, Loi LOM, loi Climat, bonus écologique, quotas de véhicules "propres", Zones à faibles émissions (ZFE)…"

Les effets de la crise sanitaire ont consolidé la demande

Raphaël Rousset, comme la plupart des observateurs qui travaillent sur le sujet pointu de la gestion de flotte, souligne que la crise sanitaire a eu également un impact sur la hausse en demandes d’externalisation.

La pandémie de Covid 19, les périodes de confinement qu’elle a entraînées et la réorganisation des modes de travail qu’elle a imposée, aurait contribué en effet à inciter les entreprises tricolores à déléguer davantage leurs problématiques de gestion de flotte. Une situation que les équipes de Ask Group disent, elles aussi, avoir ressenti.

Fabien Dieu est le patron de Ask Group, jeune entreprise fondée à Aix-en-Provence en 2020, et spécialisée dans le fleet management.
Fabien Dieu est le patron de Ask Group, jeune entreprise fondée à Aix-en-Provence en 2020, et spécialisée dans le fleet management.

"Nos clients historiques ont tendance, ces derniers mois, à étendre le périmètre des actions qui nous sont déléguées pour se concentrer sur leur cœur d’activité", constate Fabien Dieu. "Pour exemple, certains avaient conservé au sein de leur service achat la négociation des conditions et la définition de la Car Policy, mais le contexte actuel (augmentation des coûts, pénuries, relocalisation des sourcing…) mobilise leurs acheteurs sur les achats métiers et ils ont dès lors décidé, à présent, de nous confier ces tâches."

À en croire les derniers chiffres de la LLD, qui est la formule d’acquisition (de possession) privilégiée par 60 % des flottes françaises, l’activité des fleeters n’a pas faibli au premier semestre 2021. En effet, le volume de véhicules a augmenté de 2,5 % par rapport à juin 2020. Mais surtout, si l’on regarde plus loin dans le rétro, on s’aperçoit qu’il a bondi de 48 % depuis 2015, année au cours de laquelle la démarche n’avait concerné que 317 000 véhicules.

*Total Cost of Ownership (TCO) : Coût global de détention des véhicules

Quiétalis a choisi de déléguer : « La vision des dépenses est facilitée »

Vivien Dubois est le Responsable des achats de Quiétalis, un groupe spécialisé dans l’installation et la maintenance de cuisines professionnelles. L’entreprise détient 320 véhicules et a fait le choix d’externaliser sa gestion de flotte.

Vivien Dubois est le Responsable des achats de Quiétalis.
Vivien Dubois est le Responsable des achats de Quiétalis.

Quelles problématiques ou quel contexte vous ont incité à externaliser votre gestion de flotte ?

Le contexte géographique de l’implantation des collaborateurs sur le territoire national (réseau multisites) a été un facteur déterminant dans ce choix. L’objectif numéro un étant de rendre homogène la flotte et sa gestion, il est important que tout soit centralisé et non géré aléatoirement en local. Ensuite, l’étendue des sujets qui gravitent autour de la flotte auto est telle que le choix doit être fait entre l’affectation d’une ressource interne parfaitement experte de la gestion globale de cette flotte ou la délégation de celle-ci à un expert externe. Une étude financière m’a rapidement fait opter pour l’externalisation, auprès de Fatec Group.

Quels avantages en découlent aujourd’hui sur votre quotidien ?

Le point d’entrée unique des demandes liées à la flotte auto est le fleeteur. Seuls les sujets réellement problématiques font l’objet d’une sollicitation de ce dernier auprès de mes équipes achats et/ou services généraux. La mise en place de Copil (NDLR : comités de pilotage) chaque trimestre me donne une vision claire de l’évolution de la flotte : mouvements, coûts, problèmes récurrents, économies réalisées, prévisions, veille technologique et réglementaire. Le gain de temps pour moi est donc monstrueux. De plus, nous avons la garantie d’avoir une expertise sur tous nos frais de maintenance (étude devis, négociation pour compte, accès aux tarifs préférentiels négociés…). La majorité des dépenses est réglée par Fatec Group, puis refacturée à l’euro-euro. La vision/maîtrise de mes dépenses en est largement facilitée.

 

 

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire