Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Grand Paris : enfin un réseau de bornes électriques à la hauteur

La mobilité électrique dans le Grand Paris, ce sera bientôt du très concret: d’ici à 2022, les usagers vont pouvoir bénéficier d’un réseau de 5 000 nouvelles bornes électriques, dont 250 dédiées à la charge rapide.

Grand Paris : enfin un réseau de bornes électriques à la hauteur

Si les citadines électriques Autolib’ ont (pratiquement) disparu de la circulation en Ile-de-France, leur réseau de bornes électriques s’apprête à entamer une deuxième vie. Celles-ci vont en effet constituer le principal maillage du réseau Métropolis, dont le déploiement s’étale entre décembre 2020 et l’année 2022. A ce terme, les 130 communes du Grand Paris - hors Paris, donc - disposeront de plus de 5 000 points de charge, dont environ la moitié proviendra de feu Autolib’.

Il existera trois types de bornes, avec des puissances s’échelonnant de 3 à 150 kW. Le réseau « Métropolis Proximité » regroupera les bornes de 3 à 7 kW, « Métropolis Citadine » celles de 7 à 22 kW et « Métropolis Express » celles de 50 à 150 kW (qui seront au nombre de 252).

Grand Paris : enfin un réseau de bornes électriques à la hauteur

L’un des avantages du réseau Métropolis résidera dans son mode de facturation, puisque seuls seront comptés les kWh délivrés et non le temps passé à regonfler sa batterie. Metropolis précise que cela favorisera notamment les véhicules hybrides rechargeables, dont les unités de capacité plus modeste chargent plus lentement que celles des modèles 100% électriques.

De plus, il sera possible de faire le plein d’électrons en utilisant sa seule carte bleue, comme on le fait à une pompe à essence. C’est très pratique, quoique relativement onéreux. Il faut ainsi compter 0,36 à 0,65 € le kWh en fonction du flux demandé.

Metropolis propose toutefois un abonnement mensuel, d’un montant de 45 € pour 100 kWh (les tarifs se voient minorés au-delà de ce seuil, et s’ajoute notamment la possibilité de réserver un point de charge 30 minutes avant pour y faire le plein).

Grand Paris : enfin un réseau de bornes électriques à la hauteur
Grand Paris : enfin un réseau de bornes électriques à la hauteur

Cela donne un tarif de 6,75 € les 100 km pour une citadine consommant 15 kWh, valeur raisonnable, mais cela grimpe à 11,25 € pour un SUV familial type Mercedes EQC qui consommerait 25 kWh/100 km (à titre de comparaison, avec un Mercedes GLC réclamant 7l de gazole pour 100 km de circulation urbaine, on serait à environ 9 €/100 km).

Les premières bornes Metropolis ont été mises en service en décembre à Rueil-Malmaison, et les communes d’Antony, Aulnay-sous-Bois, Coubron, Issy-les-Moulineaux, Juvisy-sur-Orge, Rueil-Malmaison, Santeny, Sevran et Vincennes devraient suivre rapidement.

Pour éviter le squat de bornes électriques, le client est prévenu par SMS une fois la charge achevée. Après une franchise de 10 minutes, le stationnement est facturé de 1 € (stations Proximité et Citadine) à 3 € (station Express) le 1/4 d’heure. Efficacité assurée.
Pour éviter le squat de bornes électriques, le client est prévenu par SMS une fois la charge achevée. Après une franchise de 10 minutes, le stationnement est facturé de 1 € (stations Proximité et Citadine) à 3 € (station Express) le 1/4 d’heure. Efficacité assurée.

 

 

 

 

Portfolio (1 photos)

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (59)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ces bornes de surface étaient faites pour des véhicules électriques captifs de location (AutoLib). Les automobiles électriques de particuliers ont bien davantage besoin de bornes privatives en parking d'immeuble. Les syndics de copropriété repoussent systématiquement les demandes de bornes "pas encore étudiées" alors que la question se pose depuis plusieurs années. La France de l'avenir et qui gagne, quoi...

Par

En réponse à Hybridation

Ces bornes de surface étaient faites pour des véhicules électriques captifs de location (AutoLib). Les automobiles électriques de particuliers ont bien davantage besoin de bornes privatives en parking d'immeuble. Les syndics de copropriété repoussent systématiquement les demandes de bornes "pas encore étudiées" alors que la question se pose depuis plusieurs années. La France de l'avenir et qui gagne, quoi...

Les syndics n'ont aucun droits de "repousser " quoi que ce soit ....Le co-proprietaire informe l'AG de copropriété, et cela n'ouvre pas à un vote . Le syndic a 6 mois pour répondre avec une offre globale collective via le tribunal d'instance du lieu , si au bout de 6 mois le co-propriétaire n'a pas de réponse , il peut entamer les travaux .......point barre . De plus le co-proprietaire (ou syndic en cas de travaux collectifs) peuvent bénéficier de la prime ADVENIR , qui peut se monter à 960€ maximum.

Il existe moultes documents d'information à ce sujet , il suffit de les lire :bien::biggrin:

Par

Vivement que l'électrique se développe dans les grandes villes, il faut dire que malgré des péages urbains extrêmement dissuasifs le centre de Londres est d'un rare silence vu le flot de voiture (hybrides/électrique bien sûr). Le gros point noir reste que cela exclu les familles aux ressources faibles, ce qui est totalement inadmissible mais vu les nombreuses aides en France, j'espère que l'on évitera cet gentrification...

Par

franchise de... 10 minutes après avoir reçu le SMS de fin de recharge.:blague:

faudra pas se garer trop loin de là où l'on habite ou de là où l'on se rend. :bah:

Par

En réponse à Ajneda

Vivement que l'électrique se développe dans les grandes villes, il faut dire que malgré des péages urbains extrêmement dissuasifs le centre de Londres est d'un rare silence vu le flot de voiture (hybrides/électrique bien sûr). Le gros point noir reste que cela exclu les familles aux ressources faibles, ce qui est totalement inadmissible mais vu les nombreuses aides en France, j'espère que l'on évitera cet gentrification...

ça reste de la pire discrimination.

le mieux est encore d'interdire les voitures dans les centre-villes. au moins, pas de favoritisme. :bah:

Par

C’est horriblement cher

Par

En réponse à fedoismyname

franchise de... 10 minutes après avoir reçu le SMS de fin de recharge.:blague:

faudra pas se garer trop loin de là où l'on habite ou de là où l'on se rend. :bah:

C'est malheureusement nécessaire pour limiter l'effet "sangsue" sur des places qui pourraient être utilisées par d'autres véhicules ayant besoin de recharger. Une simple courtoisie qui ne peut s'obtenir par la bonne volonté malheureusement.

Par

En réponse à abasc

C’est horriblement cher

C'est une solution d'appoint, on ne le dira jamais assez, la recharge doit se faire un domicile le plus souvent possible. Les bornes ne sont là que pour l'appoint, pour assurer ce qui pourrait manquer.

Par ailleurs, les chiffres de l'article sont complètement farfelus. Aucune VE ne consomme 25kWh en ville, pas même l'EQC. Et rares sont les VT qui ne consomment que 9L/100 en ville...

Par

En réponse à Htleu

C'est une solution d'appoint, on ne le dira jamais assez, la recharge doit se faire un domicile le plus souvent possible. Les bornes ne sont là que pour l'appoint, pour assurer ce qui pourrait manquer.

Par ailleurs, les chiffres de l'article sont complètement farfelus. Aucune VE ne consomme 25kWh en ville, pas même l'EQC. Et rares sont les VT qui ne consomment que 9L/100 en ville...

ah ben t'as jamais essayé un Q8 en ville en plein hiver... 30kwh est un minimum. Et je pense pas que ça soit spécifique au Q8, tous les VE imposant passent ce seuil. ( je parle pas d'une Zoé ou d'une C-Zero)

Par

En réponse à Htleu

C'est une solution d'appoint, on ne le dira jamais assez, la recharge doit se faire un domicile le plus souvent possible. Les bornes ne sont là que pour l'appoint, pour assurer ce qui pourrait manquer.

Par ailleurs, les chiffres de l'article sont complètement farfelus. Aucune VE ne consomme 25kWh en ville, pas même l'EQC. Et rares sont les VT qui ne consomment que 9L/100 en ville...

Vous parlez comme un livre ou alors vous ne connaissez pas les villes françaises.

1 - Tous les logements n'ont pas un parking et encore moins un box ou garage.

2 - Les places dans les rues sont rares et le plus souvent payantes et surtout pas assez nombreuses pour les habitants de proximité, même en pavillon car les pavillons avec garages sont rares en banlieue.

Tout cela fait que la voiture électrique de part son prix et ses contraintes ne peut pas se généraliser car elle n'offre pas la souplesse d'utilisation d'une thermique dont la charge rapide en carburant en station service.

La voiture électrique, paradoxalement va se généraliser en banlieue, dans les petites villes avec pavillons et résidences offrant un minimum de place de parking(pas toujours égale aux nombres de logement notamment ceux loués car les places de parking ont longtemps fait l'objet de ventes séparées du logement!!!).

C'est très dommageable pour la pollution mais en ville, le seule moyen est d'interdire la circulation. C'est simple, efficace et cela évite tous les privilèges dont celui de l'argent!!!

Je pense passé à la VE en 2022 ou 2023 mais je fais parti des privilégiés qui ont un garage et un parking par logement, en province bien sur........car en région parisienne c'est quasi introuvable et comme les foyers ont plus d'une voiture, la deuxième est dans la rue!!!

PS: je n'ai qu'une voiture mais des vélos électriques.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire