Publi info

Grande-Bretagne : situation inquiétante de l'industrie auto en plein Brexit

Dans Economie / Politique / Marché

Grande-Bretagne : situation inquiétante de l'industrie auto en plein Brexit

La sortie du Royaume-Uni de l'Europe n'est pas encore totalement effective mais déjà, les craintes d'une absence d'accord se font sentir : les investissements dans l'automobile ont chuté de 70 % sur le premier semestre, tombant à un niveau alarmant. 

Le secteur automobile est celui qui présente le plus d'inquiétudes au Royaume-Uni à l'aube d'un Brexit sans accord qui est tout à fait plausible. Et avec l'arrivée de Boris Johnson, le Premier ministre pro-Brexit, les craintes sont de plus en plus fondées. Tellement, en fait, que bon nombre de grands groupes et équipementiers ont réduit la voilure outre-Manche, à un point particulièrement critique.

Au premier semestre, les investissements dans l'automobile au Royaume-Uni ont chuté de 70 % (!) pour atteindre 98 millions d'euros, a annoncé l'association des constructeurs et équipementiers de Grande-Bretagne. A titre d'information, lors d'une année "normale", les investissements de l'autre côté de la Manche étaient d'environ 3,5 milliards d'euros par an. C'était il y a quelques années, avant le référendum sur le Brexit et la procédure de lancement.

 

Il ne reste que quelques semaines aux politiques britanniques pour se mettre d'accord avec l'Union Européenne : la sortie définitive (s'il n'y a pas de nouveau report...) est fixée au 31 octobre prochain. En attendant, certains groupes comme PSA ont déjà annoncé la couleur : en cas de "no deal", la production sera définitivement arrêtée et transférée en Europe. Honda a carrément déjà pris les devants en fermant son usine anglaise d'ici 2020.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (108)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

...et les délocalisations des usines grâce à l'UE on en parle ? En dix ans, PSA et Renault ont perdu 70.000 postes en France !

Par

Ils voulaient ABSOLUMENT se foutre dans la merde..... Et bien maintenant, ils vont pas se pleindre non plus :bah:

Par

En réponse à Benoit356

...et les délocalisations des usines grâce à l'UE on en parle ? En dix ans, PSA et Renault ont perdu 70.000 postes en France !

ce n'est pas la faute a l'état ,c'est la faute aux français qu achètent des véhicules étrangers et des syndicats qui en veulent toujours plus (le célèbre Tous ensemble)nous aura coûté plusieurs dizaines de milliers de postes

Par

En réponse à halffinger

Ils voulaient ABSOLUMENT se foutre dans la merde..... Et bien maintenant, ils vont pas se pleindre non plus :bah:

Regarde le commentaire du dessus, arrête de te faire laver le cerveau l'UE est nefaste pour l'économie française on a délocalisé a bloc après maastricht en 1992 tu ne vois pas de cause à effet ? Le UK à raison de se barrer cette histoire va finir comme l'URSS pendant ce temps je serais déjà parti au Canada pendant que toi tu vas faire la queue à ton DAB pour t'acheter une baguette avec une brouette de billet.

Par

En réponse à Benoit356

...et les délocalisations des usines grâce à l'UE on en parle ? En dix ans, PSA et Renault ont perdu 70.000 postes en France !

et ce n'est pas fini .... la vielle France rétrograde de jours en jours sur tout les domaines au profil d'autres pays , mais bon nous c'est les 35 H , grève sur grève , le tout avec une politique à l'arrêt depuis 30 ans ...

Par

En réponse à traam

ce n'est pas la faute a l'état ,c'est la faute aux français qu achètent des véhicules étrangers et des syndicats qui en veulent toujours plus (le célèbre Tous ensemble)nous aura coûté plusieurs dizaines de milliers de postes

n'importe quoi

Par

" Honda a carrément déjà pris les devants en fermant son usine anglaise d'ici 2020."

C'est très certainement la décision la plus symbolique pour ceux qui se souviennent encore des Rover made in Honda et des accointances très fortes entre le marché britannique de l'automobile et l'histoire de la marque, installée en Europe grâce à ce partenariat...

Par

allez c'est reparti pour un tour de propagande anti-brexit jusqu'a la date fatidique

Par

autant faire disparaître l'UE définitivement !!!

Par

En réponse à traam

ce n'est pas la faute a l'état ,c'est la faute aux français qu achètent des véhicules étrangers et des syndicats qui en veulent toujours plus (le célèbre Tous ensemble)nous aura coûté plusieurs dizaines de milliers de postes

N'imprte quoi, PSA n'a fait que suivre VW Renault et autres car depuis l'acte unique de 1987 il est possible aux entreprises de délocaliser sans l'aval de l'état. C'est donc ce cadre juridique européen qui nous a foutu dans la mouise.

Si PSA n'avait pas délocalisé, il se serait retrouvé moins compétitif que ces rivaux et en aurait subit les frais...

Le problème c'est qu'il n'y aura jamais de fin à ce cercle infernal tant que la France restera dans l'UE

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire