Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L'Europe durcit le ton sur les transports, la voiture thermique condamnée à disparaître

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

L'Europe durcit le ton sur les transports, la voiture thermique condamnée à disparaître

Selon l'Europe, les transports sont responsables de 30 % des émissions de CO2 sur le Vieux Continent. Il va falloir que leur part soit réduite au maximum d'ici dix ans. La voiture électrique leur semble être une solution à tous les maux.

L'Europe est partie dans une forme de politique quasi coercitive vis-à-vis des industriels travaillant dans le secteur du transport. En plus de leur demander de produire de façon plus vertueuse (avec ces fameuses usines supposément neutres en carbone), la Commission européenne vient de valider sa feuille de route pour la décennie actuelle.

Il faudra ainsi réduire les émissions de carbone de 90 % par rapport à 1990, et ce, dès 2050. Le vice-président de la commission "climat" du parlement ne s'est pas arrêté au transport routier. L'aérien et le ferroviaire devront faire des efforts : "on a des besoins en transports en augmentation, et en même temps, il faut réduire le fardeau environnemental... Il y a déjà des choses simples à changer : il y a par exemple une dizaine de vols par jour entre Bruxelles et Amsterdam, alors qu'il y a le train", précise Frans Timmermans.

L'aérien devra proposer des gros-porteurs "sans émission" à partir de 2035, tandis que d'ici 2030, l'ensemble des trajets en transports en commun inférieurs à 500 km devront impérativement se faire en neutralité carbone, avec "davantage de fret" (+ 50 %). L'Europe compte également doubler les trains à grande vitesse en dix ans.

L'Europe s'y prendra en deux temps pour les transports routiers : le durcissement des normes pour les voitures, d'abord, dès l'été prochain, et ensuite, le dossier suivant : les poids lourds, dès 2022. 

La Commission européenne prévoit d'avoir 30 millions de voitures "zéro émission" sur les routes à partir de 2030. Cela implique donc des électriques à batteries mais aussi, pourquoi pas, des voitures à pile à combustible. Et le réseau va devoir suivre : il faudra 3 millions de points de recharge publics supplémentaires d'ici 2030 en Europe. Lorsque l'on voit parfois la lenteur de déploiement de certains réseaux de recharge d’organismes et entreprises privées, on se pose évidemment des questions.

Ajoutez à cela certaines restrictions à partir de 2030 dans certains pays pour la voiture thermique, et vous pouvez être sûr que les grands groupes automobiles commencent, dès maintenant, à se demander s'il est encore bon d'investir des centaines de millions d'euros pour des moteurs thermiques (y compris sur des hybrides) qui sont de toute façon voués à disparaître, et bientôt invendables.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (155)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

et si on s'attaquait aux 70% RESTANTS AUSSI ? CE SERAIT BIEN ? NON

Par

La dictature verte pour mieux vous taxer, on y est.

Par

Transport maritime + centrale thermique + transport routier + chauffage au fioul au gaz au bois...etc il y a bien d'autres sources

Par

https://fr.statista.com/statistiques/955427/repartition-sectorielle-des-emissions-de-co2-en-union-europeenne/

Si l'on traite le transport, la production d'électricité et le logement, on arrive à 75% des émissions de CO2. Déjà pas mal.

https://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20191129STO67756/emissions-de-co2-des-avions-et-des-navires-faits-et-chiffres-infographie

Parmi tous les secteurs émetteurs de CO2, on voit que c'est le transport qui augmente fortement, alors que les autres sont en baisse.

Par

En réponse à motalo

et si on s'attaquait aux 70% RESTANTS AUSSI ? CE SERAIT BIEN ? NON

Non les pastèques préfèrent s'attaquer au peuple avec sa petite voiture, beaucoup plus simple :areuh:

Ils avaient peur que dans les années a venir, le pourvoir d'achat qui augmente, que tous le monde finisse en 812 Superfast :lol:

Par

En réponse à KM69

Non les pastèques préfèrent s'attaquer au peuple avec sa petite voiture, beaucoup plus simple :areuh:

Ils avaient peur que dans les années a venir, le pourvoir d'achat qui augmente, que tous le monde finisse en 812 Superfast :lol:

SI vous aviez lu plutôt que de vous arrêter au titre putaclic comme le fait justement remarquer superLorenzo, vous auriez lu que c'est principalement sur le transport en commun et le fret que seront demandés la plus grande partie des efforts supplémentaires.

Par

En réponse à Willy Macfly

Commentaire supprimé.

Qu'est-ce que tu fais encore là ?

Par

Ca c'est que déclare le vice président de la commission Climat autrement dit un membre d'un parti ECOLO type EELV

Bon si cet illuminé, au lieu de faire son Jihad Ecolo, lisait sérieusement les écrits de l'étude EDGAR publiée par l'Union Européenne, il verrait qu'entre 1990 et 2017

1/ les pays développés ont diminué leurs émissions de 25% sauf la Portugal, l'Espagne, le Canada, le Japon (+12% pour LE PAYS hôte des accords de Kyoto et curieusement la Norvège

2/ les pays en développement ont augmenté de 15% car c'est ballot quand même mais un pays en développement ça veut se développer

3/ mais surtout que la population mondiale a augmenté de 41%

Donc pour réduire le réchauffement climatique, on lui souhaite bonne chance pour aller expliquer aux pays en développement d'arrêter de se développer et de faire des enfants .. Oui vraiment on lui souhaite bonne chance

Il serait temps que les Français, qui en plus sont des exemples en Europe (-34% de CO2 par habitant que la moyenne Européenne, quaisment 2 fois moins que l'Allemagne, les Pays Bas et la Norvège) arrêtent de voter pour des ayatollahs en quête de Jihad écolo pour satisfaire leur nouveau Dieu : l'Etre Supreme Ecolo digne successeur de Robespierre

Par

Marrant, mais je vois de temps en temps passer des trains de marchandises tractés par des locomotives DIESEL devant chez moi sur la ligne ferroviaire ELECTRIFIEE.

Bref...

Par

"Gros porteurs sans émission à partir de 2035"... Il faut sans doute comprendre "sans émission de GES" car on imagine mal des gros porteurs longs-courriers électriques à cet horizon. Ou alors une fantastique rupture technologique sera intervenue dans les batteries mais ce n'est pas une simple decision politique qui engendrera cette rupture.

Et sans émission de CO2 il reste l'hydrogène... Le dernier aéronef célèbre à avoir embarqué de l'H2 était le dirigeable Hindenbourg. Mais c'est vrai que ce n'était pas pour sa propulsion.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire