Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L'UE confirme le durcissement des normes de CO2

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

L'UE confirme le durcissement des normes de CO2

Comme la rumeur l'annonçait, l'Union européenne confirme le durcissement net des normes environnementales sur le Vieux Continent. De - 40 % en 2030, nous passons ainsi à - 55 %, et cela va toucher directement le secteur automobile.

Si certains observateurs de l'industrie espéraient encore bien timidement que l'Europe ne durcisse pas trop le ton, il n'empêche que la nouvelle tombée hier est un sacré défi à relever pour tous les secteurs, y compris (et surtout) l'automobile. La présidente de la Commission européenne, Ursula Van Der Leyen, a en effet confirmé le changement d'objectif. Ainsi, d'ici 2030, l'Europe devra atteindre - 55 % de CO2 par rapport aux taux de 1990, contre - 40 % prévus au départ.

Et à l'échelle de l'industrie, moins de dix ans, c'est court. C'est un cycle et demi d'un modèle de voiture, c'est aussi le temps nécessaire, pour certains, de se remettre d'investissements massifs, justement pour électrifier le catalogue et réduire les émissions de CO2.

Ce changement de cap amènera logiquement un durcissement des objectifs personnels pour chaque constructeur en Europe. Si certains sont déjà bien partis pour être dans les clous en 2021 (année de mise en place définitive du dispositif, qui induira des amendes en cas de dépassements), d'autres, comme les constructeurs haut de gamme, sont en retard. Il ne faut ainsi pas s'étonner de voir débarquer en masse des hybrides rechargeables ces derniers temps : c'est la solution la plus simple et rapide. Mais la vraie électrification massive sera probablement accélérée par cette décision européenne.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (285)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle connerie, ils vont faire mal au constructeur qui ont déjà du mal à suivre l'évolution trop rapides des normes. De plus on sait déjà que l'électricité ne fait que déplacer le problème puisque la pollution miniaire a explosé mais c'est pas chez nous alors ca va...

Le vrai problème est la surpopulation actuelle et encore plus a venir mais là personne pour regarder me problème en face

Par

Où comment faire faillite un secteur européen en difficulté ! Merci l'UE !!!

Le problème est que l'UE n'a rien fait de concret pendant des dizaines d'années pour l'environnement et maintenant, c'est une course au suicide industrielle. Mais quand le nombre de chômeur dépassera 10% de la population active de l'UE, ils proposeront quoi nos chers glandeurs européens ?

Par

Rien sur le traffic aérien et maritime? Qui sont eux aussi de grandes sources de rejet de CO2?

Par

Je ne suis pas persuadé que le but est de détruire le secteur auto. Il faut voir le truc d'un peu plus haut. Pour l'Europe, c'est aussi sortir de notre dépendance envers les pays qui nous filent du fossile (parce qu'on voit que c'est toujours tendu avec eux). C'est aussi une tactique géo-politique.

Par

comment tuer le secteur automobile

Par

Qu'ils vivent d'amour et d'eau fraîche mais qu'ils arrêtent de nous enmerd*** ces pseudos écolos:nanana:

Par

En réponse à jroule75

Où comment faire faillite un secteur européen en difficulté ! Merci l'UE !!!

Le problème est que l'UE n'a rien fait de concret pendant des dizaines d'années pour l'environnement et maintenant, c'est une course au suicide industrielle. Mais quand le nombre de chômeur dépassera 10% de la population active de l'UE, ils proposeront quoi nos chers glandeurs européens ?

En même temps c pas comme s'ils n'avaient pas été prévenu... ça fait des années que ça leur pendaient au nez et ils n ont rien fait ou presque à part faire les chialeuses lobbyistes du cost killing et tricher... l'UE a été particulièrement conciliante avec ces escrocs qui en plus ont délocalisé à tout va en transférant notre technologie et savoir faire en Chine, Turquie etc... maintenant qu'ils n’emploient presque plus personne ils n'ont plus de pouvoir, à force de trop tirer sur la corde elle casse... qu'ils aillent se faire..., dommage pour les employés qui j’espère demanderont des comptes à ces traitres...

Par

En réponse à mozipokl

Je ne suis pas persuadé que le but est de détruire le secteur auto. Il faut voir le truc d'un peu plus haut. Pour l'Europe, c'est aussi sortir de notre dépendance envers les pays qui nous filent du fossile (parce qu'on voit que c'est toujours tendu avec eux). C'est aussi une tactique géo-politique.

Et fixer des barrières à l'entrée censées permettre aux constructeurs européens d'avoir un avantage technologique et réglementaire à concevoir et produire en Europe pour l'Europe en principe.

Sauf que, plutôt que de devenir meilleurs eu égard à ces normes techniques plus contraignantes pour lesquelles ils peuvent être précurseurs, tous ont choisi la facilité : mazout, downsizing, calculateurs tricheurs, et SUV à toutes les sauces.

Déja réduire la voilure sur les x déclinaisons de gammes en SUV aiderait pas mal tout la clique avant de pleurnicher sur la question de l'électrification.

Par

Merci on ne le savait pas :biggrin:

Par

En réponse à PedroM2

Quelle connerie, ils vont faire mal au constructeur qui ont déjà du mal à suivre l'évolution trop rapides des normes. De plus on sait déjà que l'électricité ne fait que déplacer le problème puisque la pollution miniaire a explosé mais c'est pas chez nous alors ca va...

Le vrai problème est la surpopulation actuelle et encore plus a venir mais là personne pour regarder me problème en face

Bien sûr, tu as raison. Moi je prône une bombe atomique sur New York, Mexico et Pékin. Sinon, il y a les campagnes de stérilisation forcée, aussi. Mais on le fait déjà, à ce qu'il paraît. On peut aussi assassiner des gens au hasard, dans la rue, remarque. Que de bonnes idées! :bien:

Et concernant les constructeurs, je ne vais pas tant me lamenter. D'une part ça fait plus d'une décennie qu'ils voient le truc venir (et ils n'ont pas fait grand chose, nos PSA et vévé notamment...), d'autre part Mme von der Leyen ne l'annonce certainement pas sans s'être un minimum concertée avec les principaux acteurs du secteur...

Pour finir, si ça incite un peu plus les constructeurs à investir enfin correctement en recherche/développement dans l'électrification (je rappelle que les records RD ne sont pas en Europe, loin s'en faut) plutôt que de nourrir des investisseurs à logique court-termiste, pourquoi pas? :kaola:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire