Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le camion électrique Tesla avec une "petite" batterie

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

Le patron de Tesla a confirmé que la batterie du poids lourd "Semi" sera de 500 kWh dans la version la plus petite. Ce qui peut paraître peu, sur le papier.

Le camion électrique Tesla avec une "petite" batterie

Si l'on ne connaît pas exactement leur capacité, les batteries de la Tesla Model S "Plaid" avaient fait l'objet de rumeurs annonçant 120 kWh. C'est beaucoup pour une automobile, mais que dire des 500 kWh de la batterie du Semi, le poids lourd Tesla qui sera lancé à moyen terme sur les marchés occidentaux ?

Sur le papier, ce chiffre est conséquent, mais ramené au poids et à la nécessité de couvrir de grandes distances, c'est en fait presque... faible. En réalité, Tesla a misé sur ses nouvelles batteries 4680 qui promettent une meilleure densité énergétique, et donc un poids plus faible à capacité équivalente par rapport à l'ancienne version de pack.

Au départ, Tesla annonçait 300 miles d'autonomie sur la "petite" batterie, ce qui représente un peu plus de 500 km. C'est évidemment bien moins qu'un tracteur à moteur diesel, mais uen autre variante à 600 miles d'autonomie est également au programme.

Il faudra toutefois clarifier pas mal de choses avec ce Semi, et notamment au niveau de l'activité des chauffeurs. En effet, le temps de passage à la station service est compté dans les heures de travail du conducteur. Avec une batterie de 500 à 1000 kWh à recharger et des autonomies plus faibles, tout pourrait changer, avec, à terme, un impact logique sur le prix des transports (et des produits) si les poids lourds venaient à passer massivement à l'électrique à batteries.

SPONSORISE

Actualité Tesla

Toute l'actualité

Forum Tesla

Commentaires (78)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Autant les camions se prêtent bien à l'électrique sur le papier (faible vitesse / couple important et facilité à embarquer des batteries en quantité à contrario d'une voiture). Cependant la vitesse de recharge elle pose en effet un problème, s'il faut immobiliser un camion 36 heures c'est pas viable, et s'il faut utiliser des technologies de charges rapides qui usent prématurément les batteries c'est pas viable non plus pour des raisons économiques évidentes.

Autre point non négligeable, un camion est souvent un lieu de "vie" pour le transporteur, et donc il faut un chauffage performant, et du courant électrique pour des petits usages et j'ai cru comprendre que cela posait problème sur les bus électriques par exemple cette demande complémentaire en énergie. Je me trompe peut-être.

Par

qui imaginait un 35 tonnes électrique faire 1000km avec remorque chargée? en revanche, ça fera le taf pour de l appro local avec possibilité de gratter 30 min de charge à chaque livraison...si les infra suivent chez les clients. 1 borne à chaque quai de livraison, why not?

Par

D'ailleurs il sera vendu en Europe ou non ?

Même aux US il me paraissait inexistant... Peut-être que sa production n'est toujours pas lancée, ce qui n'est pas une énorme surprise connaissant Tesla...

Hâte d'en voir un, ceci dit :bien:

Par

En réponse à Axel015

Autant les camions se prêtent bien à l'électrique sur le papier (faible vitesse / couple important et facilité à embarquer des batteries en quantité à contrario d'une voiture). Cependant la vitesse de recharge elle pose en effet un problème, s'il faut immobiliser un camion 36 heures c'est pas viable, et s'il faut utiliser des technologies de charges rapides qui usent prématurément les batteries c'est pas viable non plus pour des raisons économiques évidentes.

Autre point non négligeable, un camion est souvent un lieu de "vie" pour le transporteur, et donc il faut un chauffage performant, et du courant électrique pour des petits usages et j'ai cru comprendre que cela posait problème sur les bus électriques par exemple cette demande complémentaire en énergie. Je me trompe peut-être.

et les camions frigorifiques sont également consommateurs d'énergie.

Par

En plus de l'autonomie faible, le temps de recharge extrêmement long est difficile à concilier avec le transport de fret. Ajouter à ça le poids des batteries qui interdirait la plupart des ponts à ce genre de véhicule, à moins de réduire la charge maximale autorisé, et on obtient tout un tas de raison qui fait que ce véhicule n'est pas bien pensé.

Remplacer les batteries fixe part des batteries interchangeables, et là tout les problèmes sont quasiment résolu (il y aura quand même le problème de recharge des batteries. A part la nuit et en heure creuse, le réseau risque de ne pas tenir le coup).

Par

De toute façon, le transport de fret par moyens électriques, ça fait longtemps qu'on l'a : le train. Ce camion Tesla n'aurait d'intérêt que pour les courtes distances entrepôts/magasins par exemple. Et pour l'international, rien de mieux que le diesel...

Par

Il y avait (voire toujours) une expérience en Suède (je crois) avec des caténaires au-dessus de la voie lente d'une autoroute pour recharger des camions électriques, mais je ne sais pas ce que ça a donné comme résultat.

Quoiqu'il en soit, si on veut des camions électriques, je pense que la PAC+hydrogène est ce qu'il y a de plus intéressant.

Par

En réponse à Axel015

Autant les camions se prêtent bien à l'électrique sur le papier (faible vitesse / couple important et facilité à embarquer des batteries en quantité à contrario d'une voiture). Cependant la vitesse de recharge elle pose en effet un problème, s'il faut immobiliser un camion 36 heures c'est pas viable, et s'il faut utiliser des technologies de charges rapides qui usent prématurément les batteries c'est pas viable non plus pour des raisons économiques évidentes.

Autre point non négligeable, un camion est souvent un lieu de "vie" pour le transporteur, et donc il faut un chauffage performant, et du courant électrique pour des petits usages et j'ai cru comprendre que cela posait problème sur les bus électriques par exemple cette demande complémentaire en énergie. Je me trompe peut-être.

Après, il y a camion et camion: faut voir l'usage qu'on en fait.

Par exemple, pour un camion poubelle, il me semble qu'un mode électrique est particulièrement intéressant.

En revanche, pour les routiers traversant de grandes étendues en Alaska et Sibérie en plein hiver resteront encore longtemps au gasole.

Par

L'autonomie est assez ridicule pour un camion de cette taille. Surtout aux states... il aurait mieux fallu une camionettes/petit plateau qu'un véritable tracteur. A voir quelle puissance de recharge il peut encaisser et quel sera le réseau de recharge mis en place par tesla pour ces camions... Et comme soulevé par un précédent intervenant... une remorque frigorifique çà suce un max ce qui sur un tracteur normal ne pose aucun soucis mais là sur un électrique... ca va tuer l'engin... Surtout que les 300 ou 600 miles c'est en optimum donc en réalité et dans les conditions optimales pas de vent, 25° remorque neutre. çà fera du quoi 200 miles et 450 miles ? mettez y une remorque frigo ou passer la temps extérieure à 0° et ca poussera pas a plus de 200km... Mais bon les sectaires diront c'est trop cool le semi il atomise au dragster race n'importe quel Renault FT, Scania, Pertebuild et autres constructeurs classiques.

Par

En réponse à Taro.H

L'autonomie est assez ridicule pour un camion de cette taille. Surtout aux states... il aurait mieux fallu une camionettes/petit plateau qu'un véritable tracteur. A voir quelle puissance de recharge il peut encaisser et quel sera le réseau de recharge mis en place par tesla pour ces camions... Et comme soulevé par un précédent intervenant... une remorque frigorifique çà suce un max ce qui sur un tracteur normal ne pose aucun soucis mais là sur un électrique... ca va tuer l'engin... Surtout que les 300 ou 600 miles c'est en optimum donc en réalité et dans les conditions optimales pas de vent, 25° remorque neutre. çà fera du quoi 200 miles et 450 miles ? mettez y une remorque frigo ou passer la temps extérieure à 0° et ca poussera pas a plus de 200km... Mais bon les sectaires diront c'est trop cool le semi il atomise au dragster race n'importe quel Renault FT, Scania, Pertebuild et autres constructeurs classiques.

Tout comme pour les wagons frigorifiques, n'y a-t-il pas un système de refroidissement indépendant du moteur sur les camions frigorifiques?

Car il me semblait justement que, moteur coupé, ça générait toujours du froid...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire