Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le prix des carburants baisse légèrement

Les conducteurs peuvent souffler un peu. Faire le plein coûte un peu moins cher grâce à une baisse de quelques centimes, notamment pour le gazole.

Le prix de l'essence et du gazole baisse de quelques petits centimes.
Le prix de l'essence et du gazole baisse de quelques petits centimes.

Suite à la hausse du prix des carburants dû à l’aide de l’Etat ramené à 10 centimes (au lieu de 30), les cours prennent le chemin inversent et repartent vers le bas. Ainsi, le SP 95-E10 est vendu en moyenne 1,7152 € le litre, soit un gain de 3,6 centimes. Son homologue dépourvu de bioéthanol (SP 95) fait un peu moins bien avec 2,6 centimes en moins : 1,7565 €/l. Mais le gazole fait mieux avec une baisse de 4,5 centimes, ramenant le litre à 1,8611 €. Quant au baril du brent, il suit le même chemin avec un gain de 6,1 cts le baril (87,5 dollars le baril) par rapport à la semaine précédente.

En revanche, son de cloche différent pour le bioéthanol E85 qui se monnaie 0,9109 € du litre, soit 2 centimes d’augmentations. Cela reste tout de même, et de loin, nettement plus économique à la pompe que le carburant traditionnel. Enfin, le GPL stagne avec 0,87 €/l. Ces chiffres émanent du ministère de la Transition écologique et ont été arrêtés vendredi dernier, le 25 novembre.

Une remise de 10 centimes jusqu’à la fin de l’année

Comme prévu, les différentes aides sont diminuées. Ainsi, TotalEnergies a réduit sa ristourne de 20 à 10 centimes et l’Etat a fait de même avec le même montant accordé. Ces deux coups de pouce disparaîtront fin décembre. Pour l’étape suivante, le gouvernement planche sur une aide à destination des « gros rouleurs ». Elle pourrait atteindre entre 100 et 200 €, mais rien n’est encore acté à ce jour. Pour en bénéficier, il faudra répondre à plusieurs critères, dont celui de justifier l’utilisation régulière de sa voiture ou encore de ne pas dépasser un plafond de revenu.

Espérons que cette indemnité carburant ne prenne pas le même chemin que le chèque alimentaire, promis depuis deux ans.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire