Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les Etats-Unis veulent passer progressivement à l'éthanol

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Les Etats-Unis veulent passer progressivement à l'éthanol

Le ministère américain de l'Agriculture vient d'annoncer un objectif ambitieux pour l'éthanol, qui devra atteindre une part de 30 % dans le carburant d'ici 2050 aux Etats-Unis. Un passage intermédiaire à 15 % (E15) est déjà prévu.

Le président américain Donald Trump a toujours affiché une position défavorable vis à vis des biocarburants aux Etats-Unis. Il avait notamment donné aux grands pétroliers des exemptions pour qu'ils n'aient pas à respecter le pourcentage minimal d'éthanol dans l'essence sans-plomb (unleaded). Mais les choses bougent : le ministère américain de l'Agriculture annonce un grand pas en avant pour le bioéthanol aux Etats-Unis.

Toujours dans un souci d'indépendance énergétique, il a été voté que l'essence devra passer à l'E15 (15 % d'éthanol) d'ici 10 ans. Cet objectif semble tout à fait faisable pour l'industrie agroalimentaire américaine qui voit cette mesure d'un bon oeil.

Il n'empêche, il y a toujours le risque d'un épuisement et d'une grande "fatigue" des terres exploitées, dont le rendement devra progresser de 40 % tout en diminuant l'impact environnemental du secteur de 50 % sur la même période. Une équation plus complexe, d'autant qu'un second objectif a été adopté : que la part des biocarburants dans les transports atteigne 30 % d'ici 2050 ! 

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (109)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La France est mieux placée.

Les forêts ont avancé en un siècle.

Il suffit de reprendre ces terres.

Les français raisonnables et de souche font aussi moins d'enfants, donc en supprimant les alloc, il y aura assez de carburant pour tout le monde, contrairement à ce que dit zeimmour.

Par

Et merde encore un article qui met en lumière l'éthanol (qui est disons le, le deal du siècle en terme de coût) et qui rapproche le jour ou se carburant sera taxée en France.

2400 € d'économie c'est ce que j'ai fait en 35 000 km d'économie en 2 ans en roulant à 70% d'éthanol. (en comptant la surconsommation et le changement du filtre à essence) sans reprogrammation ni boitier. Si j'avais su je l'aurais fait depuis 2006 et j'aurais économisé plus d'une dizaine de milliers d'euros.

Par

J'espère que tout ce petit monde à une idée pour nourrir la population une fois le pétrole trop rare pour être financièrement récupérable, parce que pour rappel le pétrole c'est indispensable pour les engrais à l'échelle industrielle, et (hélas) sans cette agriculture intensive on va tous maigrir un grand coup, et les plus pauvres vont souffrir. Accessoirement quel est le bilan carbone ? Mais bon, je suppose qu'ils s'en tapent, tant que les véhicules thermiques peuvent rouler tout le monde est heureux. Je suppose que certains illuminés se disent même qu'une bonne famine en Afrique réglera le problème de la crise climatique, sauf que même avec 100% d'Africains en moins ça ne changera rien car il faut être clair : le problème ce n'est pas les Africains, c'est nous.

Par

Pour être plus clair, le problème c'est les émissions de gaz à effet de serre de l'Europe et des USA et de la Chine, le mode de vie des pays les plus pauvres impacte très peu notre climat. On profite, ils subissent, et ça ne changera manifestement pas tant qu'on subira nous aussi, sauf qu'il sera peut-être trop tard si le climat s'emballe (acidification des océans et mort du phytoplancton, fonte du permafrost et dégagement massif de méthane, etc.) car dès lors même en passant à zéro émission de gaz à effet de serre (bon courage) ça ne changera rien. Nos enfants seront cuits.

Par

En réponse à narmer

La France est mieux placée.

Les forêts ont avancé en un siècle.

Il suffit de reprendre ces terres.

Les français raisonnables et de souche font aussi moins d'enfants, donc en supprimant les alloc, il y aura assez de carburant pour tout le monde, contrairement à ce que dit zeimmour.

Du carburant pour tout le monde, c'est beau. Mais bon, pas dit que les gens qui n'auront pas de quoi manger à leur faim soient super sensibles au slogan. Sans compter les victimes de plus en plus nombreuses de la crise climatique. Vous savez qu'il ne faut que 10% d'une population exacerbée pour faire une révolution ? Et si le pétrole trop cher n'est pas une motivation suffisante, ne pas pouvoir nourrir ses enfants, ou les voir à l'hôpital à cause d'une énième crise d’asthme, ou les voir suffoquer avec un été à 50 degrés, ça pourrait bien être suffisant pour passer à l'action.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Pour être plus clair, le problème c'est les émissions de gaz à effet de serre de l'Europe et des USA et de la Chine, le mode de vie des pays les plus pauvres impacte très peu notre climat. On profite, ils subissent, et ça ne changera manifestement pas tant qu'on subira nous aussi, sauf qu'il sera peut-être trop tard si le climat s'emballe (acidification des océans et mort du phytoplancton, fonte du permafrost et dégagement massif de méthane, etc.) car dès lors même en passant à zéro émission de gaz à effet de serre (bon courage) ça ne changera rien. Nos enfants seront cuits.

Nos enfants seront cuits à condition qu'on t'aie cru.

Par

Dans 10 ans Trump ne sera plus là, les mentalités Américaines auront peut-être évolué vers plus d'écologie.

Par

Les "Français de souche" c'est pas une expression du Front National ? Bonnes références... Si vous n'aimez pas les immigrés vous devriez arrêter de brûler des trucs dans votre moteur car lorsque les réfugiés climatiques vont arriver par millions en fuyant non plus la misère mais la famine et la guerre... il faudra plus qu'un mur pour les arrêter ! Alors le mieux est encore de ne pas rendre leur vie chez eux impossible à cause des gaz à effet de serre, ni en créant une économie qui utilisera de plus en plus de terres arables pour faire du carburant (qui plus est carboné).

Par

En réponse à ano22

Nos enfants seront cuits à condition qu'on t'aie cru.

C'est hélas tout le contraire, ils sont cuit si vous ne m'avez pas cru. D'ailleurs si vous pensez que la crise climatique est encore du domaine de la croyance c'est bien triste.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Pour être plus clair, le problème c'est les émissions de gaz à effet de serre de l'Europe et des USA et de la Chine, le mode de vie des pays les plus pauvres impacte très peu notre climat. On profite, ils subissent, et ça ne changera manifestement pas tant qu'on subira nous aussi, sauf qu'il sera peut-être trop tard si le climat s'emballe (acidification des océans et mort du phytoplancton, fonte du permafrost et dégagement massif de méthane, etc.) car dès lors même en passant à zéro émission de gaz à effet de serre (bon courage) ça ne changera rien. Nos enfants seront cuits.

"le mode de vie des pays les plus pauvres impacte très peu notre climat"

Question de temps avant que ces pays se développent et polluent tout autant que nous occidentaux.

"Nos enfants seront cuits"

C'est peut-être ça le problème non ? La capacité de l'humain à pondre trop de gosses et devoir payer les pots cassés de la surpopulation (pollution entre autre).

"pour rappel le pétrole c'est indispensable pour les engrais à l'échelle industrielle, et (hélas) sans cette agriculture intensive on va tous maigrir un grand coup"

Ou alors arrêter de surpeuplé la Terre, qui n'est pas fait pour 7 milliards d'humain (sans ultra industrialisation avec ceux que ça implique sur le climat) et encore moins pour 11/12 milliard (prévision à 2100). Attention raisonnement complexe : plus on est nombreux, plus y'a de bouches à nourrir, plus il faut produire, plus on pollue.

"Mais bon, je suppose qu'ils s'en tapent, tant que les véhicules thermiques peuvent rouler tout le monde est heureux."

Sophisme : tu sous-entends dans ton message que sans véhicule thermique le monde serait sauver du dérèglement climatique. C'est faux. Par contre, plus d'utilisation du moteur thermique = plus d'agriculture (les engins industriels sont thermiques), plus d'aviation, plus de transport maritime, plus de construction, etc... Bref, la fin du monde civilisé en grande partie.

"Je suppose que certains illuminés se disent même qu'une bonne famine en Afrique réglera le problème de la crise climatique, sauf que même avec 100% d'Africains en moins ça ne changera rien car il faut être clair : le problème ce n'est pas les Africains, c'est nous."

Correction : le problème ce n'est pas les africains mais ça le sera quand le continent atteindra notre niveau de vie et donc de fait de pollution (sauf si tu ne leur souhaites pas d'améliorer leur niveau de vie et de développer leur économie, moi je leur souhaite).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire