Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Ford Focus 3 en occasion ?

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Ford Focus 3 en occasion ?

Dates clés

  • Mars 2011 : commercialistaion des versions 5p., 4p. et break SW.
  • Juin 2012 : sortie de la version ST 250 ch
  • Novembre 2014 : restylage
  • Février 2016 : sortie de la version RS 350 ch 
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

La Ford Focus fait partie des best-seller depuis sa sortie. Pas en France, mais en tout cas en Europe. Sa troisième génération, arrivée début 2011, se voulait être une voiture mondiale, sans différences de style, par exemple, entre les USA et l'Europe, comme c'était le cas pour les précédentes générations. Aves son style plus dynamique que celui de l'ancienne, ses prises d'air triangulaires, elle en jette d'entrée de jeu. Son équipement et son contenu technologique et sécuritaire font aussi référence à sa sortie, pour un tarif toujours contenu, une habitude chez Ford. Par contre elle pêche par une ergonomie pas toujours évidente (que de boutons sur la console centrale !), un manque d'habitabilité à l'arrière et un volume de coffre dans la moyenne seulement. La version SW efface un peu ce défaut, sans donner plus d'espace aux passagers. Comme d'habitude, une version ST est venue enrichir la gamme en cours de carrière. Ce fut la plus sportive avant que n'arrive tout dernièrement (février 2016) la radicale RS. Côté moteurs traditionnels, la Focus s'est vue équipée rapidement des différentes puissances du 3 cylindres essence 1.0 EcoBoost, un moteur remarquable, tandis que les diesels TDCi font toujours office. La fiabilité ? Pas forcément top... Voyons cela.

Caradisiac a aimé

  •  L'équipement
  • Les qualités dynamiques
  • Les aspects pratiques
  • Les moteurs essence modernes et performants 
  • La sécurité active et passive
  • Le compromis confort/comportement

Caradisiac n'a pas aimé

  •  L'ergonomie
  • L'habitabilité arrière
  • Le volume de coffre moyen

Nos versions préférées

  • III 1600 150 SCTI S&S ECOBOOST TITANIUM BVM6 5P
  • III SW 2.0 TDCI 140 FAP TITANIUM POWERSHIFT

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L'équipement : c'est une habitude chez Ford, mais l'équipement, dès le premier niveau de finition, est intéressant. La Focus 3 est même en haut de gamme carrément techno, avec des équipements habituellement vus dans le segment supérieur (radar anticollision, parking automatique, etc.)
  • Les qualités dynamiques : le châssis de la Focus est vif, l'agrément de conduite remarquable. La direction précise et le freinage efficace sont un plaisir.
  • Les aspects pratiques : beaucoup de petits rangements sont disséminés dans l'habitacle. C'est pratique, même s'ils ne sont individuellement pas très grands.
  • Les moteurs essence : excepté les entrées de gamme Ti-VCT, les blocs essences sont modernes et performants. Le 3 cylindres 1.0 EcoBoost est très fort en agrément malgré sa cylindrée réduite. Il est gourmand en usage intensif cependant.
  • La sécurité active et passive : les aides à la conduites sont disponibles en série ou en option. Freinage automatique, alertes en tout genre, mais aussi ESP évolué et airbags où il faut sont la raison de ces bonnes dispositions.
  • Le compromis confort/comportement : malgré un comportement dynamique et une certaine fermeté du châssis, le confort reste préservé.

Ce qui peut faire hésiter

  • L'ergonomie : elle n'est pas toujours évidente ou intuitive de prime abord, et la console centrale est pour le moins boutonneuse. Cela s'arrange avec la version restylée et le système Sync 2.
  • L'habitabilité arrière : moins bonne que chez les concurrentes, Volkswagen Golf et Peugeot 308 en tête. Pour peu qu'à l'avant les passagers soient grands, on manquera de place à l'arrière.
  • Le volume de coffre : avec 363 litres, il est tout juste moyen. Une Golf est à 380 dm3, une Citroën C4 à 408 dm3, par exemple. 

Budget

Achat / Cote :

Les prix du neuf sont abordables, le rapport prix/équipement toujours favorable. En occasion, les prix doux se retrouvent donc, logiquement.  Les cotes sont presque plus soutenues pour les modèles essence d'ailleurs. On trouve des diesels 1.6 TDCI 95 de 2011 et 90 000 km autour de 8 900 €. Les premiers modèles essence sont à 9 900 € mais avec parfois moins de 60 000 km.

Consommation :

Globalement pas de mauvaise surprise à ce chapitre. Les diesels sont sobres, même si on fait mieux aujourd'hui. Les essence d'ancienne génération sont moyens (1.6 et 1.6 TI-VCT), et les EcoBoost sont économes, seulement en conduite calme, quand on s'énerve les consommations s'envolent. 

Assurance :

Les primes d'assurance de la Focus sont dans la fourchette haute de la catégorie. Plus chères que celles des françaises et au niveau d'une Golf par exemple. Cela dit, les écarts restent  acceptables (+ 7,5 % environ).

 

Prix des pièces :

Si la Focus est abordable à l'achat, elle se rattrappe sur le prix des pièces. Les filtres et pièces d'usure sont largement plus onéreuses que pour les concurrentes, spécialement françaises, ou même japonaises. Disques, plaquettes, amortisseurs, embrayage semblent faits d'or. Il faut en tenir compte à l'achat. 

Entretien :

Les intervalles de révision sont fixés tous les ans ou 20 000 km. Pour les 1.6 EcoBoost, une vidange intermédiaire est préconisée. Les moteurs sont tous à courroie de distribution. Les échéances de remplacement sont toutes à 10 ans, mais 240 000 km pour les 1.0 EcoBoost,  200 000 km pour les 1.6 EcoBoost et 140 000 km pour les TDCi. Les tarifs de main-doeuvre sont dans la moyenne chez Ford. Au global, avec les pièces chères, le coût d'utilisation est assez élevé. Ce qui relativise les prix abordables.

Fiabilité

Description :

La précédente génération de Focus avait fait un peu mieux que la première, surtout du côté des diesels. L'actuelle souffle le chaud et le froid, mais globalement, les propriétaires sont souvent embêtés. Les diesels souffrent encore de quelques maux, les essence un peu moins mais récupère les défauts communs à tous les modèles. Bref, ce n'est pas parfait. Bugs en tout genre, soucis de finition, bruits, vibrations sont maintes fois reportés. Certes la Focus est abordable, mais cela ne justifie pas les désagréments rencontrés.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Embrayage. C'est LE défaut de la Focus 3. Sur les 1.6 115 ch essence, et les diesels (sauf 2.0 TDCI), la pédale reste enfoncée au plancher. Impossible de passer les vitesses. Le défaut survient rapidement, dès 20 000 km parfois. Il faut remplacer l'ensemble émetteur/récepteur d'embrayage. Ford a assumé cela en garantie sur les modèles concernés, sauf sur les plus gros kilométrages lorsque la garantie est échue. Il faut alors batailler.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Volant moteur. Un souci grave, mais les cas sont rares. Sur 1.6 TDCI cependant, on relève quelques défaillance de cet organe, entraînant son remplacement ainsi que celui de l'embrayage. Le plus souvent sous garantie. Des bruits métalliques sont annonciateurs du souci.
  • A-coups. Sur les 1.6 TDCI, nombreux cas de fonctionnement irrégulier du moteur (au ralenti, à l'accélération entre 1 200 et 2 000 tours/min) accompagnés de claquements. En cause, les injecteurs. Il faut reprogrammer leur gestion et refaire leur aprrentissage.
  • Refroidissement. Sur le 1.0 EcoBoost, le circuit de refroidissement peut connaître des fuites, entraînant dans le pire des cas une surchauffe. Des Durits poreuses ou détériorées en sont la cause. Par ailleurs, certains modèles ont été mal purgés en usine, ce qui entraîne un abaissement rapide du niveau. Dans ce cas il faut juste repurger correctement le circuit et remettre à niveau. Autre souci, résolu par un rappel, le risque de fissuration du flexible de purge (voir rappels).
  • Roulements. Leur usure est assez rapide, quelle que soit la motorisation. 
  • Direction assistée. Sur tous moteurs, possibles pertes d'assistance de direction. Cela reste assez ponctuel. Le moteur d'assistance est en cause. Reprogrammation ou remplacement s'imposent. Plus rarement, souci de crémaillère (point dur).
  • Stop and Start. Il peut jouer les grévistes rapidement, et ne plus fonctionner. Une reprogrammation de sa gestion résout normalement le souci.
  • Ventilation. Cas de buée persistante dans l'habitacle au démarrage de la voiture. Le seul moyen de l'enlever est d'activer la clim. Eté comme hiver.

Aspect extérieur :

  • Joints de porte.  Sur certains modèles, ils se décollent et/ou se déforment. Il faut les recoller ou les remplacer si déformés.
  • Garde-portes. Ce petites protections des portières qui se déploient à l'ouverture peuvent se casser. Trop facilement. En général pas de souci pour les faire prendre en garantie.

Finition intérieure :

  • Rossignols. De nombreux propriétaires se plaignent de bruits de mobilier pas toujours facile à identifier, localiser et résoudre.
  • Vibrations. Le système audio produit des vibrations intenables dans les portières, lorsque les basses sont augmentées. Le montage des haut-parleurs est revu. Mais cela reste le plus souvent désagréable. 

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Bugs. L'électronique peut jouer des tours, avec allumages de voyants intempestifs et indûs (moteur, ESP, direction, aide au parking, etc.), alertes fantômes. Des reprogrammations successives améliorent les choses. Tous les modèles ne sont pas concernés.
  • Lève-vitres. La vitre électrique côté conducteur (et passager parfois) peut faiblir assez vitre et la remontée de la vitre est alors difficile. Il faut changer tout le mécanisme.

Rappel de rectification en concession :

  • Novembre 2011. Rappel de 384 exemplaires en France pour mise à jour du logiciel de commande de direction assistée et du module électronique générique. Risque de fonctionnement de la pompe à essence après coupure du contact.
  • Septembre 2013. Rappel de 105 exemplaires en France pour une non-conformité des jantes, qui peut entraîner un risque de desserrage de la roue. les jantes et goujons sont remplacés.
  •  Juin 2015. Le flexible de purge entre le turbocompresseur et le vase d'expansion doit être remplacé sur 5 012 modèles EcoBoost sortis d'usine entre le 5 octobre 2011 et le 12 octobre 2013. Il peut se fissurer et provoquer une fuite et une surchauffe.

Meilleures versions

En Essence : III 1600 150 SCTI S&S ECOBOOST TITANIUM BVM6 5P

En essence, et même si le 3 cylindres 1.0 est déjà fort vaillant et agréable, le 1.6 EcoBoost 150 est une proposition encore plus intéressante. Il est très performant, reste sobre si on le mène tranquillement. Sa fiabilité mécanique est correcte. La finition Titanium recèle un équipement complet, c'est le meilleur compromis entre prix et dotation.
Commercialisation : 2011
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 150
Emission de CO2 : 139 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : III SW 2.0 TDCI 140 FAP TITANIUM POWERSHIFT

En diesel, il faut grimper en gamme et en prix pour tenter d'éviter le 1.6 TDCI, à la fiabilité disons... moyenne. Le 2.0 TDCI est moins sujet aux gros aléas. Il est de plus très performant, il ne manque jamais de ressources sous le capot de la Focus. Et tant qu'à faire, si vous choisissez un diesel, pour faire de la route en famille, prenez la version break, qui propose un volume de coffre bien plus intéressant que la berline, qui est juste... Privilégiez encore la finition Titanium, bien équipée et n'hésitez pas à opter pour la boîte Powershit. Une transmission manuelle pilotée à double embrayage à l'agrément reconnu.
Commercialisation : 2012
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 140
Emission de CO2 : 134 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

SPONSORISE

Avis Ford Focus 3

Focus 3 III (2) 1.0 ECOBOOST 125 S&S TITANIUM 5P (2015)

Par yoan64 le 09/06/2022

Le véhicule a 7 ans, 71000 km. Vidange tous les 1 ans et demi, aucun souci mécanique jusqu'iciLe gros point fort de ce vehicule est son agrément de conduite de très haute volée: chassis affûté, amortissement travaillé qui garantit un bon niveau de confort combiné à des sièges qui n'ont de sport que le nom, sans la fermeté excessive. Le plaisir de rouler avec est intact pour ma part depuis 4 ans!!!La direction est précise, le 125ch turbo a de l'allonge, bien que discret a bas régimes sans être mou. Les consos s'envolent un peu vers les 9-10L quand on appuie mais c'est un petit 3 cylindres turbo donc rien de surprenant, en conduite coulée et urbaine je valide 7,5L. Mention spéciale à la commande de boite proche de la perfection !!Néanmoins quelques bugs électroniques, comme l'écran tactile qui rame un peu au démarrage ou un système "free key" parfois lunatique. Le bon vieux Neiman n'était pas de trop !!! Un tableau de bord particulier (très Ford en fait), ultra massif et assemblés avec des plastiques disons douteux par endroits, qui vieillissent pas bien (la laque de la console centrale est entrain de me dire au revoir). Au moins les rangements sont présentsA 130km/h vitre ouverte, prévoyez du gel car le vent se loge et tourbillonne à l'intérieur plus que dans une autre !!! Ça bourdonne, ça claque, ça décoiffeDans l'ensemble satisfait, un modèle généraliste sécurisant et agréable avec de très bons arguments, et aussi quelques défauts qui font rappeler qu'on n'est pas sur du Premium à 35K, mais globalement mineurs.Je garde!!

Essais Ford Focus 3

Forum Ford Focus 3

Commentaires ()

Déposer un commentaire