Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Seat Ibiza 5 en occasion ?

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Seat Ibiza 5 en occasion ?

Dates clés

  • Juin 2008 : commercialisation de la 5 p.
  • Août 2008 : commercialisation de la 3 p. SC
  • Juin 2010 : commercialisation du break ST
  • Avril 2012 : premier restylage
  • Mai 2015 : restylage intérieur
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

L'Ibiza est le plus vieux modèle de Seat encore en activité, et tout simplement la meilleure vente de la marque en France. Cette citadine, qui en est donc à sa cinquième génération (ou 4e, selon qu'on considère certains restylages comme des générations ou pas), est une cousine de la Volkswagen Polo, avec laquelle elle partage de nombreux éléments. Mais elle est typée plus "sport" et est vendue bien moins cher. C'est l'une des plus grandes citadine polyvalente du marché, avec 4,06 m (et même 4,08 m pour les finitions les plus sportives). Pourtant, elle n'est pas des plus habitable, surtout aux places arrière. Elle se rattrape avec un volume de coffre qui sera apprécié des bagages.

Si la finition n'est pas vraiment léchée, mais plutôt basique, l'équipement s'avère complet sur la plupart des finitions. Au niveau des motorisations, l'Ibiza a proposé et propose une des plus larges palettes de la catégorie, qui va de 60 à 150 ch, et même 180 sur la plus délurée de la gamme, la version Cupra (192 ch depuis le dernier restylage). Et pour ceux qui veulent plus de coffre encore, l'Ibiza existe en version break, baptisée ST (430 litres dans la soute).

La fiabilité n'est pas spécialement à épingler au tableau d'honneur, nous le verrons, et il faudra donc bien vérifier les points sujets à souci avant de signer un chèque raisonnable, cette espagnole décotant vite sur le marché de l'occasion. On peut donc y réaliser de bonnes affaires.

Caradisiac a aimé

  • Le comportement routier
  • Les performances
  • Le volume de coffre
  • La gamme de motorisations
  • La sobriété
  • La version break, logeable

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le confort raide
  • L'habitabilité arrière
  • Des détails de finition
  • L'insonorisation

Nos versions préférées

  • V 1.2 TSI 105 SPORT ECOMOTIVE
  • V 1.9 TDI 90 FAP GRAN VIA

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le comportement routier : l'Ibiza propose un des meilleurs comportements routiers dans la catégorie des citadines polyvalente. Elle est typée sport, ce qui peut l'expliquer de façon générale.
  • Les performances : dotée de motorisations puissantes en haute de gamme (180 à 192 ch en essence Cupra, 143 ch en 2.0 TDI diesel), elle n'amuse pas la galerie en termes de performances et les chronos sont bons.
  • Le volume de coffre : avec 292 litres, il est dans la moyenne très haute de la catégorie.
  • La sobriété : menée tranquillement, l'Ibiza est sobre. Les blocs essence TSI sont frugaux et les TDI toujours aussi sobres. L'autonomie est donc correcte.
  • Le break ST : plus long que la berline de 19 cm, son volume de coffre passe à 430 litres. De quoi affronter les départs en vacances avec une petite famille sans souci. 

Ce qui peut faire hésiter

  • Le confort : le comportement étant typé sport, les suspensions sont presque toujours plus fermes que la moyenne de la concurrence. De fait, le confort n'est pas des plus moelleux, ça secoue sur mauvais revêtement. La rançon d'un bon comportement routier.
  • L'habitabilité arrière : la banquette est petite et courte, l'espace aux genoux réduit. Seuls des enfants seront à l'aise. Les adultes beaucoup moins.
  • Des détails de finition : avant le dernier restylage de mais 2015, les matériaux sont certes bien assemblés mais durs, rayables et pauvres d'aspect. Du mieux après mai 2015, avec une planche de bord moussée, par exemple.
  • L'insonorisation : ce n'est pas un point qui a été soigné sur cette auto. Les longs trajets à haute vitesse seront fatigants. 

Budget

Achat / Cote :

Le prix d'achat neuf de la citadine espagnole est particulièrement bien étudié. Ce qui se retrouve en seconde main, d'autant que la décote des modèles de la marque est assez rapide. De bonnes affaires sont donc à faire, pour qui n'a pas besoin de posséder un véhicule à grosse image de marque. Mais les cotes atteignent ensuite un plancher et les modèles les plus âgés conservent une bonne valeur. Les premiers prix sont de 5 000 € en essence, et 5 500 € en diesel. 

Consommation :

Que ce soit en essence ou en diesel, les différentes versions affichent toutes des valeurs de consommation intéressantes. Les modernes blocs essence TSI sont remarquables quand ils sont menés calmement, moins quand on les cravache. Les TDI restent toujours dans le bas de la fourchette de consommation même si aujourd'hui, les dCi Renault ou HDI PSA font parfois mieux. 

Assurance :

Serait-ce le côté sportif de l'Ibiza qui lui joue des tours ? Toujours est-il qu'elle est assez chère à assurer. Au même niveau qu'une Polo et 7 à 8 % plus onéreuse que les rivales françaises. Les différences de montant restent minimes mais cela compte pour un budget serré. 

Prix des pièces :

Encore une fois, l'espagnole est une allemande recarrossée, et cela se voit dans le prix des pièces. Elles sont chères, que ce soit les pièces d'usure (freinage, embrayage) que les filtres. Elle se rattrape ici d'un prix du neuf intéressant. 

Entretien :

Tous les 15 000 km ou 30 000 km (et un an ou 2 ans respectivement) selon que le lubrifiant utilisé au départ soit "Long Life" ou pas. Les courroies de distribution tiennent théoriquement 210 000 km avec contrôle visuel tous les 2 ans à partir de 6 ans. Les tarifs des révisions, le plus souvent forfaitaires, apparaissent comme pas donnés par rapport au standing de la voiture. Ce n'est donc pas à ce chapitre que vous ferez des économies.

Fiabilité

Description :

L'Ibiza est une cousine technique de la Volkswagen Polo. Elle en utilise les organes mécaniques, les moteurs et de nombreuses autres pièces. Et elle pâtit du coup des mêmes soucis, en pire… Pas mal de dysfonctionnements sont donc à signaler, concentrés il est vrai jusqu’en 2012. Le premier restylage semble améliorer tout cela. Soyez donc attentifs aux soucis décrits ici, et n'achetez qu'en l'absence de comportement suspect, ou seulement si des réparations ont été effectuées. 

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Casses moteur. Surtout sur les 1.4 TDI 80 (quelque 1.2 TDI), des cas de casse moteur ont été recensés, toujours aux environ de 90 000 km. Parfois sans explication, parfois c'est la distribution qui est en cause. Seat a le plus souvent pris en charge en grande partie ou en totalité les remplacements. Il faut en effet insister pour que ce soit le cas.
  • Turbo. Sans que ce soit épidémique, des cas de casse du turbo à des kilométrages faibles (moins de 70 000 km), surtout sur 1.2 TDI 75, 1.6 et 1.9 TDI 105.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Pompe à eau. Faiblesse répandue, sur tous les diesels. Elle fuit et entraîne la perte de liquide de refroidissement. À remplacer (en général la distribution est remplacée en même temps).
  • Injecteurs. Sur les diesels, faiblesse des joints d'injecteurs (à resserrer ou remplacer) ou des injecteurs en eux-mêmes (avec allumage du voyant moteur et fonctionnement altéré). Ils sont à remplacer avec participation de Seat selon le kilométrage.
  • Vanne EGR (recyclage des gaz d'échappement). Une épidémie ! Elle s'encrasse et entraîne fumées noires et pertes de puissance. À faire nettoyer ou remplacer.
  • Refroidisseur de vanne EGR. Souvent, le refroidisseur de la vanne EGR est aussi impliqué dans la panne (fuites). Il doit alors également être remplacé.
  • Sonde de FAP (filtre à particules). La sonde de température du filtre à particule, sur les modèles équipés, peut montrer des signes de faiblesses et allumer le voyant du FAP. Elle est alors à échanger.
  • Coupelles d'amortisseurs. Elles peuvent se desserrer et entraîner des claquements sur mauvaise route. Il faut les resserrer et les remplacer si abîmées.
  • Roulements. Certains ont dû être remplacés prématurément, surtout sur les modèles essence.

Aspect extérieur :

  • Feux. À l'arrière, ils peuvent prendre l'eau. Cela reste assez rare toutefois. 

Finition intérieure :

  • Poignées de portes. Fragiles, elles peuvent vous rester dans les mains. Parfois pris en garantie, parfois non…
  • Bruits de mobilier. Quelques craquements de plastiques se font entendre, ou de bruits dans les portières. Les témoignages restent rares cependant à ce propos.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Ventilation. Nombreux soucis de bruits important de la ventilation, voire de panne du moteur de ventilation. Il faut changer tout le bloc ventilation. Et insister pour une prise en charge en garantie.
  • Climatisation. Également, toute motorisation confondue, panne du compresseur de clim, qui est à remplacer.
  • Vitres électriques. Mal que l'on croyait disparu dans le groupe VW, mais les moteurs de vitre électrique peuvent rendre l'âme prématurément (avant 60 000 km). Également, la fonction antipincement trop sensible peut rendre la montée et la descente des vitres laborieuse. À faire reprogrammer, ou envisager un graissage des coulisseaux.
  • Serrures. Cas de blocage ou de panne prématurée des serrures, à la fois conducteur, passager ou du coffre.
  • Lave-glaces. La pompe peut défaillir prématurément. Ou le bocal fuir.
  • Bugs. L'électronique est sujette à des bugs sur de nombreux modèles, comme l'allumage de certains voyants sans raison, qui restent allumés sans conséquence ou disparaissent. Des reprogrammations sont à étudier.

Meilleures versions

En Essence : V 1.2 TSI 105 SPORT ECOMOTIVE

En essence, les meilleurs moteurs sont les récents TSI. Ils ne connaissent manifestement pas sur l'Ibiza trop de problèmes de chaîne de distribution (peu de témoignages). Mais ils sont vifs, sobres en conduite sage, et polyvalent. Le 1.2 de 105 est tout à fait à même d'offrir un agrément redoutable à la citadine espagnole. La finition Sport à une présentation agréable et dynamique. Elle conviendra à un propriétaire qui aime conduire...
Commercialisation : 2011
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 105
Emission de CO2 : 119 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : V 1.9 TDI 90 FAP GRAN VIA

En diesel, on pourrait être tentés par les puissances plus élevées proposées. Mais les TDI 105 et plus sont assez risqués niveau fiabilité. Par contre le 1.2 TDI est un peu juste. Le 1.9 TDI est alors un bon compromis. Suffisamment performant, sobre, il est aussi celui qui a le moins de soucis. La finition Gran Via est un haut de gamme bien équipé, à privilégier en occasion.
Commercialisation : 2008
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 90
Emission de CO2 : 109 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

SPONSORISE

Avis Seat Ibiza 5

Ibiza 5 V 1.0 ECOTSI 115 FR (2017)

Par  le 29/12/2021

Qualités : C'est un véhicule rempli de qualités. Tout d'abord, l'extérieur est pour moi magnifique. La peinture rouge désir et les jantes performance 18 pouces lui vont à ravir. Elle donne l'impression d'avoir une puissance bien supérieur aux 115 chevaux qu'elle possède.L'intérieur est épuré, spacieux et ergonomique. L'habitabilité arrière est très bonne et le coffre est grand également. Les grands trajets à quatre sont donc tout à fait possible.Pour ce qui est de la conduite, l'Ibiza est une voiture qui offre un agrément de conduite proche du segment supérieur. Le moteur offre suffisamment de puissance et de couple pour pouvoir rouler convenablement sur tous les types de routes. A 130 km/h, les reprises sont bonnes et le moteur tourne à 2800 tr/min. La boite 6 est un vrai plus sur l'autoroute. Je trouve l'agrément du moteur surprenant. Ainsi, le trois cylindre est souple et coupleux malgré sa faible cylindrée. Le châssis est une réussite si vous aimé une voiture ferme. En effet, avec les roues de 18 pouces, le confort à basse vitesse n'est pas son plus grand point fort mais la tenue de route est excellente. L'insonorisation est bonne et permet de profiter du système hifi Beats qui offre un son de très bonne qualité.Pour conclure, je trouve que c'est une excellente polyvalente qui permet d'enchaîner les kilomètres sans problèmes. Défauts : Le plus gros défaut du véhicule est pour moi sa consommation. Ainsi, il est difficile de descendre sous les 8 L/100km en ville et j'atteins facilement les 9 litres voire 9.5 L/100km en milieu urbain. Je trouve ça excessif vue la cylindrée ridicule (1000 cm3) de ce trois cylindre. L'autre défaut majeure est la taille de son réservoir, qui est seulement de 40 litres. J'ai l'impression d'être tout le temps à la pompe à essence.Ensuite, je trouve que la qualité de finition du véhicule n'est pas terrible. A l'intérieur, les ajustements sont bons mais les matériaux utilisé pourraient être un peu mieux au regard du prix neuf de la voiture. Je trouve également que les parties peintes en noir laqué à l'extérieur du véhicule sont très facilement rayable.Je pourrai également reprocher au moteur un petit manque de couple, qui doit certainement être dû à la faible cylindrée.Malgré tout cela, je trouve que cette voiture est super et je prend beaucoup de plaisir à la rouler tous les jours.

Essais Seat Ibiza 5

Forum Seat Ibiza 5

Commentaires ()

Déposer un commentaire