Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Objectifs CO2 dans l'automobile : ça pourrait sérieusement se corser

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Objectifs CO2 dans l'automobile : ça pourrait sérieusement se corser

L'UE pourrait annoncer la semaine prochaine un fort durcissement de l'objectif de réduction du CO2 d'ici 2030. Ce qui toucherait évidemment de plein fouet les constructeurs automobiles.

Déjà accablés par des objectifs pour certains presque irréalistes, les constructeurs vont devoir faire face à un durcissement des chiffres à atteindre en matière de réduction des émissions de CO2 d'ici 2030. C'est en tout cas ce que souhaite mettre en place la Commission européenne : jusqu'à aujourd'hui, le grand objectif était - 40 % de CO2 en 2030 par rapport aux valeurs de 1990. Cela devrait changer puisque l'UE devrait, dans la semaine prochaine, dévoiler un nouvel objectif pour 2030, avec un chiffre passant entre 50 et 55 % par rapport à 1990.

Evidemment, cela concerne les constructeurs automobiles qui, pour la plupart, mettent la marche forcée vers l'hybridation rechargeable pour tenter de baisser les moyennes de CO2 "facilement" à l'homologation, dans l'attente de voir des millions de véhicules électriques immatriculés. Mais nous n'en sommes pas là, et l'on voit aujourd'hui à quel point produire des voitures 100 % électriques pour le plus grand nombre est compliqué : du côté de la production, d'abord, avec des contraintes énormes, et du côté du client, ensuite, avec les sempiternelles histoires de recharge, notamment pour les personnes vivant en appartement.

Concrètement, un tel durcissement impliquerait un changement des objectifs personnels des constructeurs dès l'année prochaine, alors que certains sont déjà en retard. De plus, il amènerait encore un peu plus vite la mort de la voiture à moteur thermique, déjà sur la voie de la disparition. Mais cela se fera en vitesse accélérée si l'on passe d'un - 40 à un - 55 % d'ici un peu moins de 10 ans.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (256)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le pigeon...

Oiseau au bec grêle, aux ailes courtes, au plumage de couleurs diverses selon les espèces (colombe, palombe, ramier, tourterelle).:jap:

Par

Nos constructeurs européens auront de plus en plus de mal à se faire de la marge et finiront rachetés.

Par

Pas de temps à perdre pour FCA, vite, la fusion dès AUJOURD'HUI :peur:

Par

"Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu"..

Par

Personne ne demandera jamais des comptes aux anonymes fonctionnaires européens quand la catastrophe arrivera. Le pire est qu'ils le font de bonne foi, pour un monde meilleur auquel seul Bruxelles ou Strasbourg ne croient. Et pour le plus grand bonheur des chinois, indiens et autres étasuniens qui seront ravis de venir nous vendre des produits construits sans faire attention à aucune norme de pollution, sans respecter les mêmes valeurs sociales. Et le pire, c'est que ça sera pour y utiliser une électricité encore largement carbonée ou nucléaire. Les constructeurs automobile aont joué la montre, c'est un fait. Mais les punir de la sorte n'apportera surement pas les résultats attendus.

Par

Le politique Européen

Individu notoirement incompétent et nuisible ayant une forte capacité à prendre des décisions contre les intérêts de son pays sciant ainsi la branche il est lui même assis...

Décision qu'ils prennent bien sûr avec la meilleure volonté et dans l'intérêt de tous... Mais l'enfer n'est il pas pavé de bonnes intentions ?

Par

donc on va voir un foisonnement d'offres de SUV hybrides homologués à 30 ou 40 grammes de co2 / km

et dans 5 ans, scandale, la norme WLTP n'est pas réaliste, un SUV hybride de plus de 2 tonnes ça ne consomme pas 3 litres /100 mais 9 ou 10 ... on nous aurait menti ?

le consommateur restant l'éternel dupé, puisqu'il va devoir payer bien plus cher des voitures qui consomment toujours autant

la planète n'en sortira pas gagnante non plus

Par

En réponse à Pierre du 90

Nos constructeurs européens auront de plus en plus de mal à se faire de la marge et finiront rachetés.

Cette norme s'appliquant de manière rigoureuse à tous les véhicules vendus neufs sur le territoire européen, importés ou produits localement, je ne vois pas le rapport. Ca va juste augmenter un peu la facture pour tous. :blague:

Et si ça pousse nos constructeurs à se moderniser, et à éviter le crach à la manière de ce qu'ont subi les "big 3" de Detroit en 2009, pourquoi pas? A l'évidence, il faut pousser l'ensemble du secteur des transports à se mobiliser pour devenir moins énergivore. Et il est non moins évident que ce ne sont pas les acheteurs finaux qui vont le faire, ni les actionnaires, trop avides de résultat à court terme.

Les autorités européennes sont donc, à mon sens, parfaitement dans leur rôle. :jap:

Par

Quand est-ce que l'on fait comme les anglais et on quitte cette UE moribonde ?

L'union fait la force.... ou pas.

Par

cette article est bidon,

l'europe vas durcir la quota du rejet de co2 par rapport à un parc automobile de 1990,

heu.....nous sommes en 2020 on peut m'expliquer quel est le chiffre exact du parc automobile actuel?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire