Publi info
 

Poids lourds : l'hydrogène plutôt que les batteries

Nous aurons beau réduire au maximum les émissions polluantes des véhicules particuliers diesels, qui, soit dit en passant, sont plus propres que jamais, cela ne règlera pas le problème des principaux pollueurs : les poids lourds. Selon le cabinet McKinney, le camion électrique ne pourra jamais percer. Et l'hydrogène aurait tout son sens dans un tel engin plutôt que des batteries.

Poids lourds : l'hydrogène plutôt que les batteries

Si l'on ne voit toujours aucun poids lourd électrique sur les routes, c'est pour tout un tas de raisons : ils sont trop lourds, trop chers à produire, et surtout les batteries prennent trop de place et demandent trop de temps pour être rechargées, sans compter sur le fait que le réseau de bornes rapides de recharge est franchement pauvre en Europe.

Le cabinet de conseil Mckinsey a justement déclaré à nos confrères du Handlesblatt qu'il ne voyait clairement pas le poids lourd électrique percer dans le futur. Le constructeur suisse Eforce One, spécialisé dans ce type de véhicule, a confirmé que la tâche était aujourd'hui très compliquée, avec un coût des batteries estimé à 200 000 € sur un tel engin.

Le diesel restera donc incontournable pour de longues années, mais les poids lourds étant très peu souvent dans les villes, il y a fort à parier qu'il se passera encore un bout de temps avant que la Commission européenne, qui a malgré tout légèrement serré la vis récemment, n'impose autant de contraintes aux constructeurs tel que Volvo Trucks, Mercedes, Scania ou MAN qu'aux marques de voitures.

Il y aurait cependant une solution idéale pour le futur du poids lourd : la pile à combustible. Relativement compacte, elle permet de rouler sans avoir à recharger et à patienter de longues heures, synonymes de pertes sèches pour les sociétés de transport. Mais là encore, la situation est complexe : il n'y a qu'une quinzaine de stations en France, et guère plus dans le reste de l'Europe.

Mots clés :

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'attends le post du 1er fan Tesla qui va nous expliquer pourquoi Musk a trouvé la solution et que son Semi est parfait, génial et merveilleux. Cependant l'hydrogène, en termes d'efficience "du puits à la roue", ce n'est pas franchement la panacée...

Par

« McKinney » ? Super réputé ce cabinet, en effet....

Par

Pour les poids lourd, le diesel sera toujours d'actualité dans 80 ans

Impossible de faire plus rentable ou plus adapté et là on parle de business, pas de particulier qui acceptent tout

c'est pas envisageable de recharger son camion pendant 24h (et encore je suis gentil), il faudrait des centaines de milliers de bornes de recharge dans le pays pour alimenter les poids lourds, si à chaque fois il faut rester 10h au lieu de 5 minutes actuelle

L’hydrogène je sais pas quoi en penser, c'est sans doute plus adapté que l’électrique mais y'a aucune station, le transport de l’hydrogène est plus complexe que celui du gazole. L'idée existe depuis longtemps, sans jamais percer, il doit bien y a voir des raisons

Ce qu'il faudrait déjà c'est des contrôles capable de détecter la désactivation du système de dépollution à l'ad-blue, c'est facile de trafiquer ça sur des camions pour gagner du fric. Déjà la pollution aux Nox diminuerai sensiblement

Par

Cela me semble une alternative plutôt valable. Il serait intéressant aussi de voir vers quel type d'énergie on se tourne pour les transports maritimes, responsables d'une pollution de l'air considérable, largement supérieur au transport routier.

Des cargos à l'hydrogène. Pas besoin de transports coûteux, ils n'ont qu'à se servir dans les océans et le produire en continu. La problématique : extraire cet hydrogène. Démarrer le processus avec des moteurs électriques + batteries, et récupérer ensuite l'énergie depuis les hélices et turbines. Et disons 2 moteurs diesels de secours.

Je suis certain que ça finira par être produit un jour, quand ? Le temps nous le dira.

Par

C'est le retour du moteur à explosion......

Par

En réponse à WJM244

Cela me semble une alternative plutôt valable. Il serait intéressant aussi de voir vers quel type d'énergie on se tourne pour les transports maritimes, responsables d'une pollution de l'air considérable, largement supérieur au transport routier.

Des cargos à l'hydrogène. Pas besoin de transports coûteux, ils n'ont qu'à se servir dans les océans et le produire en continu. La problématique : extraire cet hydrogène. Démarrer le processus avec des moteurs électriques + batteries, et récupérer ensuite l'énergie depuis les hélices et turbines. Et disons 2 moteurs diesels de secours.

Je suis certain que ça finira par être produit un jour, quand ? Le temps nous le dira.

J'ai déjà lu et entendu 10 fois ce serpent de mer: le transport maritime est extrêmement polluant car il utilise des fiouls peu raffinés à teneur élevée en souffre, d'où des émissions véritablement colossales en SO2. Mais la comparaison s'arrête là. De plus, on peut presque dire que ce n'est plus vraiment un problème, le dioxyde de souffre (excepté dans certains bassins industriels mal dépollués comme en Chine).

Le transport maritime émet beaucoup moins de Co2 (gaz principal à effet de serre) que le transport routier (facteur 3-4). Je n'ai pas de chiffres concernant les Nox et particules, mais c'est sans doute beaucoup moins que le SO2...

Par

et rien ne se perd rien ne se créé. Donc récupérer de l'énergie des hélices pour fabriquer de l'hydrogène pour faire tourner les hélices, c'est du domaine de la douce utopie, WJM...

Par

En réponse à Philippe2446

J'attends le post du 1er fan Tesla qui va nous expliquer pourquoi Musk a trouvé la solution et que son Semi est parfait, génial et merveilleux. Cependant l'hydrogène, en termes d'efficience "du puits à la roue", ce n'est pas franchement la panacée...

La découverte de l'exploitation existe depuis 1752..... et c'est efficient aujourd’hui? non.. l'hydrogène ça fait à peine 4 ans qu'on pense à cette énergie et ça s'est développé 100 fois plus vite.

Par

Pour les ignares l'Hydrogène est la molécule chimique la plus simple et la plus présente dans l'univers.

Par

En réponse à lorenzozozo

La découverte de l'exploitation existe depuis 1752..... et c'est efficient aujourd’hui? non.. l'hydrogène ça fait à peine 4 ans qu'on pense à cette énergie et ça s'est développé 100 fois plus vite.

N'importe quoi. On parlait déjà des montres à PAC il y a 20 ans... Et des sous-marins existent depuis tout aussi longtemps, qui utilisent des PACs en plongée pour éviter les nombreux inconvénients du diesel (gaz mais aussi bruit!) et des batteries (poids et encombrement). et si on parle de découverte (c'est bien le cas pour 1752), la combustion de l'hydrogène et l'oxygène, ça remonte à 1783 (Lavoisier)...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire