Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Prise en main - eVito : cher Mercedes électrique…

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Richard Pizzol

Le Mercedes eVito, 100 % électrique, est silencieux, efficace, performant et ne cède rien aux qualités utilitaires de son frère thermique. Il n'a en fait qu'un seul défaut : son prix.

Prise en main - eVito : cher Mercedes électrique…

S'il est une certitude, c'est bien que les livraisons en centres urbains ne seront bientôt plus possibles qu'en véhicules utilitaires propres. Tous les constructeurs le savent et préparent cet avenir très proche. Mercedes est bien entendu sur les rangs et électrise sa gamme d'utilitaires. Avant le prochain Sprinter électrique, c'est le Vito qui voit un petit ''e'' accolé à son nom pour devenir eVito et signifier ainsi qu'il adopte le mode 100 % électrique. En soi, ce eVito n'est pas une totale nouveauté. Il est le descendant du Vito eCell, lancé en 2010 et qui était lui un précurseur dans sa catégorie.

Prise en main - eVito : cher Mercedes électrique…

Lors de la très brève prise en main qui nous été accordée, le nouveau Mercedes eVito, qui n'est disponible qu'en traction, s'est avéré convaincant à plus d'un titre. Franchement, il se conduit facilement, presque comme un véhicule normal avec boîte automatique. Le couple délivré immédiatement, les accélérations nettes et franches rendent la conduite souple et dynamique. L'agilité de ce Mercedes est réelle et son comportement routier de très bon niveau. C'est même une surprise dans les courbes et les prises d'appui, mais c'est tout à fait normal. Les batteries sont installées sous le plancher. Leur poids, plus de 400 kg au total, abaisse le centre de gravité du eVito, le stabilise et lui confère un comportement dynamique de haute tenue.

 Comme un thermique

Prise en main - eVito : cher Mercedes électrique…

Deux modèles de ce Mercedes seront prochainement commercialisés. Le eVito Van, strictement utilitaire, et le eVito Tourer, destiné au transport de personnes. Ils sont proposés sur deux empattements pour un PTAC (poids total en charge) de 3 200 kg.

S'agissant du Van, la version de base, d'une longueur totale de 5,14 mètres, offre une charge utile d'un peu plus d'une tonne (1 073 kg) et un volume utile de 6 m³. La version extra-longue, d'une longueur de 5,37 mètres, dispose d'une charge utile de 990 kg et un volume utile de 6,6 m³.

Dans les deux cas, ces valeurs sont celles d'un Vito thermique.  Pour les volumes de chargement, la raison est simple. Les trois batteries sont rangées dans le soubassement et n'empiètent donc pas dans l'espace utile. S'agissant des charges utiles, le poids des trois batteries est notamment compensé par le moteur électrique, plus léger qu'un thermique, et l'absence de boîte de vitesses.

Ce fourgon électrique est proposé avec trois programmes de conduite, Confort, Eco et Eco+, qui apportent un agrément de conduite ou une recherche d'économie pour aller plus loin. Il y a aussi quatre modes de récupération d'énergie plus ou moins prononcés. Au plus fort, le ralentissement est important, presque comme un freinage avec d'ailleurs les feux stop qui s'allument.

 

A partir de 41 000 € HT !

Prise en main - eVito : cher Mercedes électrique…

Le moteur du eVito développe 84 kW, donc 114 chevaux, soit la même puissance que le Vito 111 CDI. La vitesse maximale possible est de 120 km/h, mais il peut être en option limité à 80 km/h, ce qui permet de gagner en autonomie. Les batteries d'une capacité de 41,4 kWh apportent une autonomie de 150 kilomètres selon la norme WLTP. Autonomie maximale. Par temps froid, de nuit et en charge, cette autonomie devrait plutôt tourner autour de 100 kilomètres. Après, c'est six heures de recharge pour faire un « plein » complet.

Nous atteignons là les limites de ce type de véhicule, constat d'ailleurs valable pour tous les véhicules utilitaires électriques de cette catégorie. L'autonomie reste une réelle contrainte et limite l'utilisation de ce eVito. Ce n'est pas un véhicule polyvalent et il doit donc être réservé à des usages précis et constants. Pas question de l'utiliser un jour pour une activité en zone urbaine et le lendemain pour avaler une longue distance. Ce eVito ne sait tout simplement pas faire et ne s'adresse donc pas à tout le monde.

Prise en main - eVito : cher Mercedes électrique…

De ce constat découle le second grief : le eVito est cher. A partir de 41 000 € HT pour le fourgon standard, 700 € HT de plus pour la version Extra-longue, et 42 000 € HT pour le Tourer, c'est tout de même beaucoup pour un véhicule à usage finalement captif. Bien sûr, les aides de l’État viennent en déduction de ces prix (6 000 € de prime à l'achat et éventuellement 2 500 € de prime à la conversion) mais l’addition reste malgré tout très salée.

Les commandes du Mercedes eVito seront ouvertes très prochainement et les premières livraisons auront lieu à l'automne.

Caradisiac a aimé

  • Véritable utilitaire
  • Agrément de conduite

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les tarifs
  • Usage limité

Photos (5)

Mots clés :

En savoir plus sur : Mercedes Vito 3

SPONSORISE

Essais Utilitaire

Fiches fiabilité Utilitaire

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire