Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Coronavirus: PSA en dit plus sur « ses » respirateurs artificiels

Dans Economie / Politique / Industrie

Le Président Macron a annoncé ce matin l'objectif de production de 10 000 respirateurs artificiels d'ici la mi-mai. Pour y parvenir, un consortium impliquant PSA, Air Liquide, Valeo et Schneider Electric s'apprête à relever un incroyable défi industriel.

Le consortium regroupant Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo mobilise un groupe de travail d'une trentaine d’experts en achats et industrialisation. A cela s'ajoute la contribution de 100 entreprises partenaires pour assurer la fourniture de quelques 300 composants.
Le consortium regroupant Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo mobilise un groupe de travail d'une trentaine d’experts en achats et industrialisation. A cela s'ajoute la contribution de 100 entreprises partenaires pour assurer la fourniture de quelques 300 composants.

La bataille contre le coronavirus occupe toutes les forces du pays, et implique notamment celles du secteur automobile. En visite à Angers ce mardi matin, Emmanuel Macron a notamment annoncé la création d'un consortium industriel français composé d'Air Liquide, du groupe PSA, de Schneider Electric et de Valeo, et dont l’objectif est de «créer d'ici mi-mai 10 000 respirateurs lourds comme légers».

«Afin de financer tout ça, le gouvernement importe une contribution de 4 milliards d'euros à Santé publique France pour passer ces commandes de masques, de respirateurs et de médicaments», détaille le chef de l'État. «C'est évidemment une contribution exceptionnelle qui montre la mobilisation aussi de l'État et de ses financements.»

PSA a organisé dans la foulée une conférence de presse pour détailler ce défi industriel qui consiste à passer en quelques semaines du statut de constructeur automobile à celui de fournisseur de matériel médical.

« Nous nous sommes rapprochés il y a une dizaine de jours d’Air Liquide. Plutôt que de chercher à définir par nous-mêmes un respirateur, nous sommes allés voir un industriel pour identifier ses besoins », commente Yann Vincent, Directeur Industriel & Supply Chain du groupe PSA. « Il est apparu que l’assemblage des blocs centraux des respirateurs est de type mécanique, et c’est là-dessus qu’Air Liquide rencontre des difficultés. De notre côté, nous avons les compétences permettant une augmentation de la production. »

Concrètement, PSA va donc mettre en place une unité de production de ces pièces dans son usine de Poissy (Yvelines) à laquelle seront affecté cinquante salariés. En parallèle, une autre cinquantaine de salariés sera mise à disposition d’Air Liquide sur son site d’Antony (Hauts-de-Seine), où seront opérés les assemblages et contrôles finaux. « L’objectif est de livrer 4 500 unités d’ici la fin avril, et le solde au 15 mai », détaille Yann Vincent, qui assure avoir « zéro doute » sur la mobilisation que le projet suscitera en interne : « pour nous, la question est de savoir comment on peut aider son pays. »

Côté syndicats, on est d'ailleurs sur la même longueur d'ondes: « Cette initiative traduit l'élan de solidarité et la générosité des salariés de PSA Poissy en cette période si particulière» commente Brahim Aït Athmane, délégué syndical FO à PSA Poissy. « Pour FO, syndicat majoritaire sur le site, il ne faut pas oublier que la priorité reste d'assurer la sécurité de tous les salariés mobilisés. Le respect des gestes barrières et des consignes et recommandations des autorités sanitaires est impératif. C'est notre responsabilité sociale que de participer à "cet effort de guerre sanitaire". Ce programme va également contribuer à  garantir nos emplois et à assurer au site de Poissy un avenir industriel à la hauteur de ses compétences ».

PSA met en place dans son usine de Poissy un espace de 1000 m2 pour la production de pièces destinées à des respirateurs artificiels.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (67)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ils vont en fournir un énorme à FCA donc après avoir eu le temps d'y réfléchir, ils doivent savoir certainement désormais le reproduire industriellement pour les hôpitaux au centuple !

Par

Il est temps les mecs...

Signalons que les collègues de SEAT en Catalogne s'y sont mis déjà aussi :

https://www.lavanguardia.com/economia/20200331/48199148861/seat-respiradores-coronavirus-martorell.html

Par

Ils n'associent pas Renault, uniquement des entreprises sérieuses, crédibles et compétentes. Normal quand on connait la piétre qualité de leurs produits il vaut mieux minimiser les risques pour produire ce matériel d'une importance vitale.

Par

En réponse à

https://www.caradisiac.com/renault-et-psa-veulent-fabriquer-des-respirateurs-artificiels-182317.htm

:hello:

Par

Ces risqué de confier ça à psa :blague:

Par

En réponse à Franck59155

Ils n'associent pas Renault, uniquement des entreprises sérieuses, crédibles et compétentes. Normal quand on connait la piétre qualité de leurs produits il vaut mieux minimiser les risques pour produire ce matériel d'une importance vitale.

Le Technocentre de Renault et l'usine de Poissy de PSA "réquisitionnés"

La marque au losange espère ainsi pouvoir mettre en production entre 350 et 500 respirateurs dès la semaine prochaine dans son Technocentre de Guyancourt, dans les Yvelines (78), avant ensuite d'augmenter les cadences et de passer à la grande série.

Par

En réponse à

Vous êtes d'une rare mesquinerie...

Vous faites pitié...

Vous n'avez jamais honte de rien...

Ça en dit beaucoup sur votre personnalité...

Triste sire...

Minable.

Par

En réponse à Franck59155

Ils n'associent pas Renault, uniquement des entreprises sérieuses, crédibles et compétentes. Normal quand on connait la piétre qualité de leurs produits il vaut mieux minimiser les risques pour produire ce matériel d'une importance vitale.

"Michelin les as aidés sur les joints, ST Microelectronics les as aidés avec des cartes électroniques. Nous, on les aide pour l'industrialisation, les approvisionnements des pièces avec les acheteurs, avec nos logisticiens", explique Eric Marchiol, chargé de l'usine du futur chez Renault . 'Et les personnes de Renault Formule 1 ayant des compétences qui ont l'air intéressantes, vont aider dans le cadre de ce projet.", poursuit-il.

Par

Incroyable de voir sur un sujet pareil de pauvres merde de crasseux venir étaler leur haine.

C'est là qu'on se dit que les choses sont mal faite. C'est pas des pauvres papy et mamy qui devraient mourir de ce virus. C'est ces sous êtres humains....

Par

Ce ne sont pas les respirateurs de PSA!!!

Bien au contraire, c'est Air Liquide et une de ses filiales Santé qui ont déjà du matériels d'aide à la respiration.

PSA ne fait que d'assurer l'assemblage!!!

Il faudrait rendre à chacun son travail et puis PSA doit surtout se faire tout petit devant l'état et même Air Liquide en ce moment.......

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire