Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Restitution de véhicule : des applis pour gagner du temps et de l’argent

Dans Flottes auto / Mobilité pro

Louis-Cyril Tharaux

Selon le Sesamlld, syndicat des loueurs longue durée, 58 % des flottes d’entreprises françaises détiennent leur parc automobile dans le cadre d’une LLD. Un mode d’acquisition qui prévoit l’obligation de restituer le véhicule au loueur à l’issue d’une période définie, généralement entre 2 et 5 ans. Pour limiter les frais associés à cette démarche de fin de contrat, les gestionnaires de parcs semblent de mieux en mieux accompagnés.

WeProov fait partie des sociétés qui, comme Macadam ou Autogriff, permettent d’appréhender plus sereinement l’heure de la restitution via l’outil digital.
WeProov fait partie des sociétés qui, comme Macadam ou Autogriff, permettent d’appréhender plus sereinement l’heure de la restitution via l’outil digital.

La procédure de restitution occasionne presque inévitablement des frais de remise en état (FRE). Une rayure par-ci, une bosse par-là, de la peinture écaillée, des jantes abîmées, un pare-brise non réparé, un bas de caisse éraflé, etc. « L’inspection fait apparaître en moyenne 11 dommages sur les utilitaires légers et 9 sur les voitures particulières », constate le Sesamlld, le syndicat national des loueurs longue durée. Si bien que la facture de fin de contrat peut très vite s’envoler.

Néanmoins, une partie des coûts occasionnés par ces dommages serait maîtrisable. C’est du moins la conviction de plusieurs leaders dans le domaine de l’inspection de véhicules. De Macadam à Autogriff en passant par WeProov, pour ne citer qu’eux, tous se proposent d’accompagner les gestionnaires de flottes en amont de la restitution.

Les applications pour smartphone rassurent à l’approche de la restitution

Macadam, l’un des acteurs majeurs du secteur en Europe, a mis au point un portail web et une application destinés à assurer efficacement le suivi de l’état des véhicules de flottes depuis leur livraison jusqu’à leur réaffectation, en passant la phase qui précède la remise des clés au loueur : la restitution. Lors de la pré-inspection proposée par Macadam, « les dommages sont inventoriés et accompagnés de remarques (acceptable ou facturable) conformément au protocole de la société de leasing. »

Faire expertiser son véhicule avant le jour « J » par l’intermédiaire de l’outil numérique, c’est aussi la démarche d’Autogriff, qui s’appuie sur un réseau de plus de 500 artisans carrossiers dans toute la France. Le principe de son offre ? « Deux mois avant la restitution du véhicule, nous prenons contact directement avec le collaborateur afin qu’il ne perde pas de temps à aller faire des devis. Ce dernier s’identifie par sa plaque d’immatriculation puis est guidé pour filmer son véhicule à l’aide de son smartphone via une application dédiée », détaille la marque présidée par Franck Keller.

À l’appui des images transmises, la start-up strasbourgeoise assure établir un devis fiable des réparations en quatre heures chrono. Une fois le document validé électroniquement par le gestionnaire du parc concerné, Autogriff oriente alors le conducteur de la voiture de société vers le carrossier partenaire le plus proche (dans un rayon de moins de 20 km) de son entreprise. Enfin, une fois les réparations effectuées, le client a « l'assurance que son véhicule rentre dans la "tolérance loueur" et qu’il n’aura aucune mauvaise surprise lors de la restitution », affirme l’enseigne.

Du gain de temps, de la sérénité pour le client, mais surtout un allégement bienvenu pour le budget flotte. Grâce à sa solution digitale garante « de tarifs uniformes sur l’ensemble du territoire », Autogriff souligne qu’elle permettrait aux flottes de réaliser jusqu’à 41 % d’économies sur les frais de remise en état de carrosserie.

L’application mise en place par Autogriff permet au conducteur et au parc dont il dépend de faire expertiser les dommages sur un véhicule sans avoir à se déplacer.
L’application mise en place par Autogriff permet au conducteur et au parc dont il dépend de faire expertiser les dommages sur un véhicule sans avoir à se déplacer.

L’intelligence artificielle permet un chiffrage rapide et précis des éventuelles réparations

« À partir d’une photo, les dommages de vos véhicules sont identifiés et estimés. » Voici le mot d’ordre similaire porté par WeProov, autre spécialiste de l’inspection de véhicules. WeProov Fleet, sa plateforme de gestion de dommages dématérialisée, a été distinguée en mars dernier lors de la 5e édition du prix Innovation Sécurité Routière.

Grâce à cette interface, il est possible d’automatiser l’étape de pré-restitution et notamment de donner, à l’appui du rapport photos transmis par le collaborateur et avec le recours à l’intelligence artificielle, un chiffrage rapide et précis des éventuels dommages détectés. « WeProov Fleet est apparue comme la solution idéale pour gagner du temps et optimiser nos process », témoigne Bouygues Construction, l’un de ses clients B2B, sur le site web de la marque.

WeProov précise par exemple être en mesure de faire économiser 1 400 heures par an et jusqu’à 25 % d’économies sur ses frais de remise en état à une flotte de 1 000 véhicules.

Selon le Sesamlld, l’inspection organisée lors de la restitution fait apparaître en moyenne 11 dommages sur les utilitaires légers et 9 sur les voitures particulières.
Selon le Sesamlld, l’inspection organisée lors de la restitution fait apparaître en moyenne 11 dommages sur les utilitaires légers et 9 sur les voitures particulières.

La sensibilisation des conducteurs, la clé de voûte pour éviter une note salée

Dans une plaquette intitulée « État Standard » qu’il réédite régulièrement et qu’il met à disposition des locataires de véhicules en location longue durée, le Sesamlld s’attache à jouer la carte de la prévention en énumérant des dommages identifiés comme non acceptables par les loueurs au moment de la restitution.

Une communication qui a pour but de mettre en évidence les points de vigilance à observer par les conducteurs durant toute la durée de leur contrat de location. Au niveau de la carrosserie et des pneumatiques certes, mais également au niveau du confort intérieur. En effet, un revêtement de sol détérioré, des brûlures de cigarette sur les sièges ou un équipement électronique endommagé peuvent contribuer eux aussi à corser la facture lors de la restitution.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire