Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Restitution de véhicule : des applis pour gagner du temps et de l’argent

Selon le Sesamlld, syndicat des loueurs longue durée, 58 % des flottes d’entreprises françaises détiennent leur parc automobile dans le cadre d’une LLD. Un mode d’acquisition qui prévoit l’obligation de restituer le véhicule au loueur à l’issue d’une période définie, généralement entre 2 et 5 ans. Pour limiter les frais associés à cette démarche de fin de contrat, les gestionnaires de parcs semblent de mieux en mieux accompagnés.

WeProov fait partie des sociétés qui, comme Macadam ou Autogriff, permettent d’appréhender plus sereinement l’heure de la restitution via l’outil digital.
WeProov fait partie des sociétés qui, comme Macadam ou Autogriff, permettent d’appréhender plus sereinement l’heure de la restitution via l’outil digital.

La procédure de restitution occasionne presque inévitablement des frais de remise en état (FRE). Une rayure par-ci, une bosse par-là, de la peinture écaillée, des jantes abîmées, un pare-brise non réparé, un bas de caisse éraflé, etc. « L’inspection fait apparaître en moyenne 11 dommages sur les utilitaires légers et 9 sur les voitures particulières », constate le Sesamlld, le syndicat national des loueurs longue durée. Si bien que la facture de fin de contrat peut très vite s’envoler.

Néanmoins, une partie des coûts occasionnés par ces dommages serait maîtrisable. C’est du moins la conviction de plusieurs leaders dans le domaine de l’inspection de véhicules. De Macadam à Autogriff en passant par WeProov, pour ne citer qu’eux, tous se proposent d’accompagner les gestionnaires de flottes en amont de la restitution.

Les applications pour smartphone rassurent à l’approche de la restitution

Macadam, l’un des acteurs majeurs du secteur en Europe, a mis au point un portail web et une application destinés à assurer efficacement le suivi de l’état des véhicules de flottes depuis leur livraison jusqu’à leur réaffectation, en passant la phase qui précède la remise des clés au loueur : la restitution. Lors de la pré-inspection proposée par Macadam, « les dommages sont inventoriés et accompagnés de remarques (acceptable ou facturable) conformément au protocole de la société de leasing. »

Faire expertiser son véhicule avant le jour « J » par l’intermédiaire de l’outil numérique, c’est aussi la démarche d’Autogriff, qui s’appuie sur un réseau de plus de 500 artisans carrossiers dans toute la France. Le principe de son offre ? « Deux mois avant la restitution du véhicule, nous prenons contact directement avec le collaborateur afin qu’il ne perde pas de temps à aller faire des devis. Ce dernier s’identifie par sa plaque d’immatriculation puis est guidé pour filmer son véhicule à l’aide de son smartphone via une application dédiée », détaille la marque présidée par Franck Keller.

À l’appui des images transmises, la start-up strasbourgeoise assure établir un devis fiable des réparations en quatre heures chrono. Une fois le document validé électroniquement par le gestionnaire du parc concerné, Autogriff oriente alors le conducteur de la voiture de société vers le carrossier partenaire le plus proche (dans un rayon de moins de 20 km) de son entreprise. Enfin, une fois les réparations effectuées, le client a « l'assurance que son véhicule rentre dans la "tolérance loueur" et qu’il n’aura aucune mauvaise surprise lors de la restitution », affirme l’enseigne.

Du gain de temps, de la sérénité pour le client, mais surtout un allégement bienvenu pour le budget flotte. Grâce à sa solution digitale garante « de tarifs uniformes sur l’ensemble du territoire », Autogriff souligne qu’elle permettrait aux flottes de réaliser jusqu’à 41 % d’économies sur les frais de remise en état de carrosserie.

L’application mise en place par Autogriff permet au conducteur et au parc dont il dépend de faire expertiser les dommages sur un véhicule sans avoir à se déplacer.
L’application mise en place par Autogriff permet au conducteur et au parc dont il dépend de faire expertiser les dommages sur un véhicule sans avoir à se déplacer.

L’intelligence artificielle permet un chiffrage rapide et précis des éventuelles réparations

« À partir d’une photo, les dommages de vos véhicules sont identifiés et estimés. » Voici le mot d’ordre similaire porté par WeProov, autre spécialiste de l’inspection de véhicules. WeProov Fleet, sa plateforme de gestion de dommages dématérialisée, a été distinguée en mars dernier lors de la 5e édition du prix Innovation Sécurité Routière.

Grâce à cette interface, il est possible d’automatiser l’étape de pré-restitution et notamment de donner, à l’appui du rapport photos transmis par le collaborateur et avec le recours à l’intelligence artificielle, un chiffrage rapide et précis des éventuels dommages détectés. « WeProov Fleet est apparue comme la solution idéale pour gagner du temps et optimiser nos process », témoigne Bouygues Construction, l’un de ses clients B2B, sur le site web de la marque.

WeProov précise par exemple être en mesure de faire économiser 1 400 heures par an et jusqu’à 25 % d’économies sur ses frais de remise en état à une flotte de 1 000 véhicules.

Selon le Sesamlld, l’inspection organisée lors de la restitution fait apparaître en moyenne 11 dommages sur les utilitaires légers et 9 sur les voitures particulières.
Selon le Sesamlld, l’inspection organisée lors de la restitution fait apparaître en moyenne 11 dommages sur les utilitaires légers et 9 sur les voitures particulières.

La sensibilisation des conducteurs, la clé de voûte pour éviter une note salée

Dans une plaquette intitulée « État Standard » qu’il réédite régulièrement et qu’il met à disposition des locataires de véhicules en location longue durée, le Sesamlld s’attache à jouer la carte de la prévention en énumérant des dommages identifiés comme non acceptables par les loueurs au moment de la restitution.

Une communication qui a pour but de mettre en évidence les points de vigilance à observer par les conducteurs durant toute la durée de leur contrat de location. Au niveau de la carrosserie et des pneumatiques certes, mais également au niveau du confort intérieur. En effet, un revêtement de sol détérioré, des brûlures de cigarette sur les sièges ou un équipement électronique endommagé peuvent contribuer eux aussi à corser la facture lors de la restitution.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comme je l'ai déjà dit ici, avant de signer une LLD il faut impérativement récupérer un contrat et lire les clauses relatives à l'état attendu du véhicule au moment de la restitution.

Il ne faut pas se contenter de petite phrases style "en bon état", etc... Tous les loueurs ont un document cadre de restitution qui indique précisément ce qui est acceptable ou pas, parfois même avec des photos d'exemple. Il faut récupérer ce document et le conserver précieusement.

En effet, j'ai l'impression que dans bien des cas des frais de remises en état sont appliqués alors qu'ils n'auraient pas dû l'être.

En ce moment je loue chez Arval. Le contrat que j'ai signé contient quelques vagues phrases trop facilement interprétable. J'ai donc récupéré leur guide de restitution. La on s'aperçoit qu'en fait, pour être facturé, faut vraiment avoir des dégâts très visibles, mais un certain nombre de pics et autres petites rayures sont parfaitement acceptables.

Le problème pour beaucoup c'est qu'ils pensent que la voiture doit être nickel, et quand on leur demandent des frais de remise en état ben ils payent. Et je pense que les loueurs profitent de cet état de fait.

Par

Le meilleur moyen de gagner de l'argent est surtout d'acheter plutôt que louer. Une voiture fiable (japonaise de préférence donc..), en occasion pas trop kilométrée. La LLD a été inventé pour ceux qui vivent au dessus de leur moyen et pour les pros.. Quoi que.. certains paient plus cher leur location que si ils faisaient un crédit.. (dans le cas où ils n'avaient pas les moyens d'acheter cash) j'ai du mal à comprendre. :bah:

Par

Pour abonder dans le sens de l'article, il faut toujours garder en tête que les loueurs ou les concessionnaires sont prompt à vous arnaquer !

Vous n'imaginez pas à quel point ils trichent sur les frais de restitution, et vous n'imaginez pas à quel point vous avez le droit de rendre le véhicule dégeulasse. J'ai rendu pas mal de bagnoles de fonction et A CHAQUE FOIS, ils ont éssayé de tricher, jusqu'à demander à mon entreprise des milliers d'euros injustifiés.

--> Un rdv chez le loueur, une bonne menace avec preuves à l'appui, et ces milliers d'euros se transformaient en "bonne journée monsieur"...

Un peu de lecture sur le guide de restitution de chez BMW, où on apprend qu'une rayure de moins de 5cm ne peut pas être facturée, ou encore qu'une garniture peut être déchirée de 2mm, qu'un enfoncement non visible de face n'est pas facturé, ou qu'une rayure de 10cm sur la jante passe à l'aise...

J'en passe et des meilleures, à vous de lire ce guide, c'est édifiant:

https://www.bmw.fr/content/dam/bmw/marketFR/bmw_fr/topics/offers-and-services/bmw-financial-services/BMW%20-%20Guide%20de%20restitution.pdf

Conclusions : les frais de restitution, à moins d'être un porc fini, c'est ZERO EURO. Bien joué à ces développeur d'applications, il y a un gros marché à prendre.

Par

En réponse à NiaxaFR

Le meilleur moyen de gagner de l'argent est surtout d'acheter plutôt que louer. Une voiture fiable (japonaise de préférence donc..), en occasion pas trop kilométrée. La LLD a été inventé pour ceux qui vivent au dessus de leur moyen et pour les pros.. Quoi que.. certains paient plus cher leur location que si ils faisaient un crédit.. (dans le cas où ils n'avaient pas les moyens d'acheter cash) j'ai du mal à comprendre. :bah:

Ha bon !

Dire qu'un crédit est moins cher qu'un loyer c'est idiot sauf à bien préciser les durées. Dans la réalité ce n'est jamais le cas, sauf à faire un crédit trèèèès long.

Maintenant de vrais chiffres :

Je loue mon Kona EV neuf 236€/mois.

Le Kona EV le moins cher sur La Centrale a deux ans et demi et il est à 20 900€.

Sans compter les intérêts, à 236€/mois il te faut 88 mois pour le payer, soit presque 7 ans et demi. Ajoute les intérêt et tu dépasse les 8 ans.

Effectivement au bout de cette période il est à toi. Et il est âgé de plus dix ans.

Par

En réponse à E911V

Ha bon !

Dire qu'un crédit est moins cher qu'un loyer c'est idiot sauf à bien préciser les durées. Dans la réalité ce n'est jamais le cas, sauf à faire un crédit trèèèès long.

Maintenant de vrais chiffres :

Je loue mon Kona EV neuf 236€/mois.

Le Kona EV le moins cher sur La Centrale a deux ans et demi et il est à 20 900€.

Sans compter les intérêts, à 236€/mois il te faut 88 mois pour le payer, soit presque 7 ans et demi. Ajoute les intérêt et tu dépasse les 8 ans.

Effectivement au bout de cette période il est à toi. Et il est âgé de plus dix ans.

Mais tu l'as déjà revendu et tu es passé a une autre voiture... Où est le mystère ? Personne a suggéré de s'endetter 40 ans...

Par

En réponse à MrKmebs

Mais tu l'as déjà revendu et tu es passé a une autre voiture... Où est le mystère ? Personne a suggéré de s'endetter 40 ans...

Tu l'as effectivement surement revendu.

Tu as donc aussi soldé le crédit.

Tu as payé 236€/mois pendant le temps que tu as conservé le véhicule, ce qui est supérieur à sa dépréciation.

Pour savoir si au final c'était rentable, il faut avoir la valeur de revente de la voiture et le durée de possession.

Par

En réponse à MrKmebs

Mais tu l'as déjà revendu et tu es passé a une autre voiture... Où est le mystère ? Personne a suggéré de s'endetter 40 ans...

J'oubliais.

Tu as revendu la voiture, moins cher que ce que tu l'avais achetée.

Pour en reprendre une équivalente au début de ta possession, tu dois de nouveau emprunter.

Bref acheter une voiture d'occasion revient moins cher que de louer une neuve, c'est évident. Les prestations ne sont pas les mêmes non plus.

Mais la différence n'est pas forcément énorme non plus. A calculer au cas par cas.

Par

Pour être tout à fait précis, ci dessous le guide Arval.

Comme cela a été dit plus haut, il faut vraiment le faire exprès pour avoir des frais de remise en état.

https://www.arval.fr/sites/fr/files/media/pdf/guide-restitution-cdp.pdf

En étant un minimum soigneux, ce n'est pas difficile à éviter pour ceux qui ont un stationnement protégé. Pour ceux qui stationnent leur voiture dans la rue, c'est plus compliqué et à la limite je ne peux prendrais pas de LLD dans ce cas.

https://www.arval.fr/sites/fr/files/media/pdf/guide-restitution-cdp.pdf

Par

En réponse à E911V

Ha bon !

Dire qu'un crédit est moins cher qu'un loyer c'est idiot sauf à bien préciser les durées. Dans la réalité ce n'est jamais le cas, sauf à faire un crédit trèèèès long.

Maintenant de vrais chiffres :

Je loue mon Kona EV neuf 236€/mois.

Le Kona EV le moins cher sur La Centrale a deux ans et demi et il est à 20 900€.

Sans compter les intérêts, à 236€/mois il te faut 88 mois pour le payer, soit presque 7 ans et demi. Ajoute les intérêt et tu dépasse les 8 ans.

Effectivement au bout de cette période il est à toi. Et il est âgé de plus dix ans.

Il vaut mieux au final posséder un bien (certes de 8 ans) que rien du tout au final, non ?

Par

En réponse à Axel015

Il vaut mieux au final posséder un bien (certes de 8 ans) que rien du tout au final, non ?

Dans le cas réel que je cite c'est 10 ans, pas 8.

Et au bout de dix ans, ou même avant, si tu changes de voiture et que tu reprends l'équivalent, tu reprends aussi un crédit, pour compenser la perte de valeur.

Au lieu de payer un loyer tout le temps, tu payes un crédit tout le temps. Sauf à garder ta voiture 20 ans.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire