Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Rétrofit : le décret est publié au Journal officiel, vous pouvez désormais faire passer votre voiture à l'électrique

Rétrofit : le décret est publié au Journal officiel, vous pouvez désormais faire passer votre voiture à l'électrique

Le décret fixant le cadre pour la conversion d'une voiture à l'électrique avec le "rétrofit" n'était toujours pas passé. C'est désormais chose faite, mais l'activité en France devrait rester très marginale.

C'est officiel depuis samedi (le décret a été publié au Journal officiel vendredi, mais la vraie entrée en vigueur n'était que ce week-end) : le rétrofit est légal en France. Les acteurs spécialisés dans la transformation de voitures à l'électrique savaient plus ou moins que ce jour allait arriver, mais elles attendaient tout de même la publication dudit décret pour se lancer à 100 % dans cette pratique encore peu répandue. Il faut cependant rappeler que certains professionnels avaient déjà ouvert les commandes en décembre... alors que ce n'était pas encore légal.

Pour rappel, il s'agit de prendre une voiture à moteur thermique et de la transformer à l'électrique, avec moteur spécifique et batteries, moyennant une somme de plusieurs milliers d'euros. Une nouvelle carte grise est évidemment éditée (avec la mention d'un "prototype"), et une garantie.

Ce qui dit le texte de loi

1° « Véhicule » : un véhicule qui :

  • a) Appartient à la catégorie M, N, L
  • b) Est immatriculé en France dans une série définitive ;
  • c) A une date de 1re immatriculation antérieure d'au moins 5 ans par rapport à la date de sa conversion pour les catégories M, N et d'au moins 3 ans pour les catégories L ;
  • d) Utilise au moins une motorisation thermique à allumage commandé ou à compression ;
  • e) Ne doit pas être immatriculé comme véhicule de collection

Notez bien que les voitures en carte grise "collection" sont exclues du dispositif. Certains propriétaires d'anciennes qui n'ont plus de moteur auraient pu voir dans le rétrofit une pratique intéressante, mais il faudra pour cela une carte grise normale...

Les prix

La vraie problématique pour les spécialistes sera de convaincre les acheteurs de débourser plusieurs milliers d'euros. Les transformations les moins chères seront facturées environ 5000 € (aides de l'Etat déduites), mais il faudra compter bien plus sur des modèles plus spacieux. Dans certaines régions, il est possible de cumuler bonus gouvernemental et aide régionale, pour arriver à une coquette somme.

Seulement voilà, le rétrofit reste un investissement. Il est évidemment mis en avant par les professionnels qu'il est moins cher de faire du rétrofit que d'acheter une voiture électrique neuve, mais sur le site Rétrofuture, nous pouvons lire : 

"Le coût varie vraiment en fonction du modèle de véhicule et de la capacité de stockage batterie souhaitée. La fourchette de prix ira de 8 000 € pour une petite citadine (avec 75 km d’autonomie) à plus de 50 000 € si c’est une voiture exceptionnelle, et /ou si vous voulez/pouvez mettre 600 km d’autonomie. Pour les camions, cela dépend vraiment de la complexité du retrofit et… du besoin du client. Assez classiquement, les coûts diminueront à l’avenir grâce aux ventes grandissantes, aux économies d’échelles et aux volumes d’achats des batteries et des pièces. Et encore + si l’Etat, la région, la ville participe à la prime à la conversion qui nous semble totalement adaptée".

Toutefois, tout comme pour l'achat de voitures électriques neuves, les bonus et aides publiques en tout genre ne seront pas éternels. 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire