Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Route de nuit - l'auto-philo de Matthew B. Crawford

Dans Loisirs / Livres

Michel Holtz

Non, la philosophie n'est pas barbante. Le but de cette pratique consistant à s'interroger sur soi-même, et ses propres pratiques, la philo et l'auto devaient finir pas se rencontrer. L'américain Matthew B. Crawford était le garçon idéal pour organiser la rencontre : il est prof de philo à l'université de Virginie, tout en tenant un atelier de mécanique.

Matthew B. Crawford : la main dans le cambouis et la tête dans Kant.
Matthew B. Crawford : la main dans le cambouis et la tête dans Kant.

On pourrait traiter le philosophe américain de réac. Et l'on aurait tort. Même si Eric Zemmour a compris ainsi, et a validé dans ce sens la thèse de Matthew B. Crawford qu'il reprend à son compte. Il est sinon hasardeux, du moins réducteur, de lui coller cette étiquette dans un sempiternel "c'était mieux avant" dont le journaliste du Figaro et de C News s'est fait le chantre, en n'hésitant pas au passage à lire entre les lignes de Prendre la route, une forme de souverainisme.

Sauf que dans son dernier ouvrage, le prof de philo de l'université de Virginie, qui est également le patron d'une petite boîte de réparation et de restauration de motos américaines ne se revendique pas dans une telle régression. Il s'interroge, et nous interroge avant tout sur notre rapport à la belle ouvrage, sur la relation entre le travail physique et intellectuel. En l'occurrence, sur la forme d'intelligence qu'il faut fournir, et qu'il doit fournir, pour restaurer une Coccinelle Volkswagen de 1975. Pour le philosophe, la tête, les jambes et leur relation nécessaire fonctionnent comme les pignons et l'arbre à came qui, ensemble font tourner le moteur de la Cox en particulier, et de l'existence en général.

Un schéma de pignons dans un bouquin de philo ? Seul Matthew B. Crawford en est capable, à la page 180 de son livre.
Un schéma de pignons dans un bouquin de philo ? Seul Matthew B. Crawford en est capable, à la page 180 de son livre.

La saga de cette restauration est épique, amusante et utile à la fois, puisqu'elle nous projette évidemment plus loin que les entrailles du 4 cylindres à plat qu'il tente de remettre d'aplomb. Car l'auteur nous parle de liberté et surtout de celle qu'il lie intimement à la pratique de l'automobile. "Conduire, c'est exercer sa capacité à être libre, voilà semble-t-il une qualité qui mérite d'être préservée" conclut-il à la fin de son livre, après avoir fustigé en vrac toutes les barrières qui nous empêchent justement de la préserver : la voiture autonome, le "complexe sécuritaire" des États qui tendent par tous les moyens vers les "zéros morts" sur les routes. 

Un avenir dépendant des machines

Pour Crawford, ces forces sécuritaires et technologiques en mouvement amputent les automobilistes, et plus largement les êtres humains, de nombre de leurs facultés de création et d'autonomie. Il va plus loin, en suggérant que cette déresponsabilisation nous conduit tout droit dans les bras des intelligences artificielles qu'il désigne et accuse : les Gafa, et en premier lieu Google. Est-il réactionnaire pour autant ? Vouloir, comme Mathew B.Crawford, que dans le futur les machines soient à notre service et non l'inverse, ne se traduit pas forcément par une régression sociétale comme certains l'entendent. Mais plutôt par une vision de l'avenir plus sereine.

Route de nuit - l'auto-philo de Matthew B. Crawford

Prendre la route - Une philosophie de la conduite - Matthew B. Crawford aux Éditions de la Découverte - 23 euros.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Avis Citadine

Avis Citroen C3 (3e Generation)III 1.2 PURETECH 110 S&S SHINE EAT6 (2017)

Par PetitCoco le 07/04/2024

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire