Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Land Rover Defender : renaissance d'une légende - Vidéo en direct du salon de Francfort 2019

Dans Salons / Salon de Francfort

, mis à jour

C'était l'une des nouveautés les plus attendues du Salon de Francfort : voici enfin le tout nouveau Defender. Et il y a foule sur le stand Land Rover pour venir le scruter. Le modèle monte en gamme : il soigne sa présentation et fait le plein de technologies. Mais il n'oublie pas sa vocation d'aventurier et de franchisseur ! Nous l'avons nous aussi regardé de près.

Land Rover Defender : renaissance d'une légende - Vidéo en direct du salon de Francfort 2019

Un retour très attendu. Voilà plus de trois ans que le Defender avait quitté la gamme Land Rover, à cause notamment des normes anti-pollution. Les fans sont donc comblés en découvrant son successeur, sur le stand Land Rover du Salon de Francfort  2019. Il se montre en version 90 (la courte, celle de nos photos) et 110 (présent sur quelques photos aussi, en gris). Il a toutefois fallu attendre 10 heures et le lever de voile pour le découvrir en "live", et pas seulement avec les belles photos du dossier de presse, publiées justement aussi à 10 h.

Le Land Rover Defender au salon de Francfort 2019

 

Les puristes risquent toutefois de faire la moue devant la montée en gamme du modèle. Il n'a en effet presque plus rien à voir avec le Defender actuel, qui date de 1983, et l'originel, de 1948, semble désormais appartenir à la préhistoire.

Le Defender 2019 garde un aspect carré, mais plus lisse. On retrouve une signature lumineuse presque ronde, et un capot bombé, clin d'œil à l'ancien.
Le Defender 2019 garde un aspect carré, mais plus lisse. On retrouve une signature lumineuse presque ronde, et un capot bombé, clin d'œil à l'ancien.
À l'arrière la signature lumineuse est originale, et la grosse roue de secours est accrochée à un hayon qui s'ouvre à l'horizontale. Peu pratique...
À l'arrière la signature lumineuse est originale, et la grosse roue de secours est accrochée à un hayon qui s'ouvre à l'horizontale. Peu pratique...

 

Le Defender du XXIe siècle garde cependant une silhouette rectangulaire, Land Rover lui a donné une allure moderne. La grande différence par rapport à l'ancien, c'est l'aspect très lisse de la carrosserie. Il n'y a par exemple plus de charnière apparente. De plus, le nouveau Defender ne fait qu'assez peu dans le néo-rétro. Mais il fait des clins d'œil au précédent, avec par exemple le capot bombé, les ouïes verticales devant les portières ou les fenêtres sur les côtés du toit.

Le nouveau Defender, ici en version longue 110, à l'empattement allongé de 43 cm. Celui-ci est bardé d'accessoires, comme une galerie, une échelle de toit et un snorkel.
Le nouveau Defender, ici en version longue 110, à l'empattement allongé de 43 cm. Celui-ci est bardé d'accessoires, comme une galerie, une échelle de toit et un snorkel.

Le regard est réinterprété, avec une optique ronde et deux éléments additionnels, le tout dans un élément rectangulaire. À l'arrière, les feux verticaux sont cachés dans une bande noire qui longe la lunette. Ce que l'on aime, c'est de voir que ce Discovery fait souffler un vent de fraîcheur sur le design Land Rover, qui tourne en rond depuis plusieurs années !

Dans un emplacement rectangulaire, Land Rover réinvente le regard rond du Defender.
Dans un emplacement rectangulaire, Land Rover réinvente le regard rond du Defender.
L'angle d'attaque est de 38 degrés, de quoi affronter sereinement du gros franchissement.
L'angle d'attaque est de 38 degrés, de quoi affronter sereinement du gros franchissement.

 

Un intérieur moderne mais certains détails ont été laissés rustiques

La planche de bord associe la modernité des équipements à des détails plus rustiques assumés, comme les vis de fixation visibles ou la carrosserie apparente. Si le Defender soigne sa présentation, il n'oublie heureusement pas les aspects pratiques. Le modèle reste un baroudeur fonctionnel, avec des matériaux robustes et fonctionnels. La planche de bord est ainsi traversée par un élément en magnésium doté de poignées de maintien, qui aide par exemple à la montée. Et on a pu constater sur le stand qu'en effet, on "monte" à bord, littéralement. Les tapis de sol caoutchoutés sont facilement lavables, touche rustique dans une ambiance bien plus moderne.

La planche de bord est évidemment bien plus moderne que sur l'ancien modèle. Les matériaux sont désormais cossus, voire technologiques (barre de maintien en magnésium), et la finition plus digne de ce qu'est aujourd'hui Land Rover. Et l'équipement est enfin "à la page". Avec un levier de vitesses en position haute sur la console, on peut placer en option un troisième siège à l'avant du Defender.
La planche de bord est évidemment bien plus moderne que sur l'ancien modèle. Les matériaux sont désormais cossus, voire technologiques (barre de maintien en magnésium), et la finition plus digne de ce qu'est aujourd'hui Land Rover. Et l'équipement est enfin "à la page". Avec un levier de vitesses en position haute sur la console, on peut placer en option un troisième siège à l'avant du Defender.

Le levier de vitesses placé sur la console centrale permet d'avoir en option un siège supplémentaire. Le Defender 90 peut donc embarquer cinq ou six personnes. Le 110 a empattement allongé (3,02 mètres contre 2,59 mètres pour le 90) et peut recevoir deux sièges en plus dans le coffre.

Deux moteurs essence de 300 et 400 ch, deux diesels de 200 et 240 ch, puis une version hybride constituent la gamme de moteurs du Defender 2019.
Deux moteurs essence de 300 et 400 ch, deux diesels de 200 et 240 ch, puis une version hybride constituent la gamme de moteurs du Defender 2019.

Quatre moteurs composent la gamme de lancement. Il y a deux versions essence, quatre cylindres 300 ch et six cylindres 400 ch, cette dernière ayant une hybridation légère. Et il y a deux versions quatre cylindres diesel de 200 et 240 ch. Les quatre moteurs sont dotés d'une boîte automatique ZF 8 rapports et d'une boîte de transferts double gamme afin d'avoir des vitesses courtes. Il y a en option un différentiel central et arrière à verrouillage actif.

Car bien évidemment, Land Rover n'a pas oublié la vocation initiale du Defender, à savoir le franchissement pur et dur. Basé sur une nouvelle plate-forme et doté d'une structure en aluminium, le modèle a des porte-à-faux très courts, ce qui lui donne des angles d'attaque et de fuite de respectivement 38 et 40° ! Le Defender peut affronter des pentes latérales et des dénivelés de 45°.

Land Rover Defender : renaissance d'une légende - Vidéo en direct du salon de Francfort 2019

Les suspensions pneumatiques permettent de rehausser l'auto. Le système de transmission intégrale à plusieurs modes Terrain Response gagne un inédit mode Wade adapté pour les passages à gué (jusqu'à 90 cm). Le Defender reprend aussi la technologie qui permet de voir sur l'écran ce qu'il y a sous l'avant de l'auto, comme si le capot était invisible.

L'équipement est à jour, avec selon les modèles le régulateur de vitesse adaptatif, l'aide au maintien dans la voie, la surveillance de vigilance du conducteur… Côté confort, on aime le bracelet waterproof qui peut remplacer la clé et la caméra de vision arrière qui diffuse son image sur le rétroviseur central. Land Rover a aussi prévu une vaste gamme d'accessoires pour les aventuriers : galerie de toit, douche portable, rangements fixés sur les custodes, échelle de toit…

Les carnets de commandes sont déjà ouverts. Le 110 commence à 55 900 €. Le 90 sera disponible ultérieurement, dès 49 900 €. Land Rover annonce déjà l'arrivée d'un modèle hybride rechargeable. (Texte réalisé avec Florent Ferrière).

J'aime

J'aime beaucoup les clins d'œil à l'ancien modèle, comme les petites vitres de toit, les pièces plastiques texturées sur le capot, les ouïes d'aération sur les ailes ou les vis apparentes à l'intérieur. Ne pas oublier ses racines, c'est important.
J'aime beaucoup les clins d'œil à l'ancien modèle, comme les petites vitres de toit, les pièces plastiques texturées sur le capot, les ouïes d'aération sur les ailes ou les vis apparentes à l'intérieur. Ne pas oublier ses racines, c'est important.

Je n'aime pas

L'accessibilité aux places arrière est tout ce qu'il y a de pire. Déjà, l'ouverture est étroite et le véhicule est haut sur pattes. Mais aussi, le mouvement électrique qui permet d'avancer ou reculer le siège est très lent. De fait, mieux vaut éviter d'avoir une petite vessie lors des trajets autoroutiers.
L'accessibilité aux places arrière est tout ce qu'il y a de pire. Déjà, l'ouverture est étroite et le véhicule est haut sur pattes. Mais aussi, le mouvement électrique qui permet d'avancer ou reculer le siège est très lent. De fait, mieux vaut éviter d'avoir une petite vessie lors des trajets autoroutiers.

 L'instant Caradisiac : il fascine

Je ne sais pas si c'est parce qu'il existe depuis longtemps, et parce que TOUTES les générations de journalistes le connaissent, ou bien parce que tout simplement ce nouveau Defender sort du lot, mais il était carrément pris d'assaut sur le stand Land Rover. Et chacun s'y attardait plus que de coutume. Intérieur, extérieur, fonctionnalités, détails. J'ai entendu beaucoup de bien de cette nouveauté, autant que d'onomatopées...

Portfolio (46 photos)

En savoir plus sur : Land Rover Defender

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il n'a pas le charme de l'ancien, loin de la ni le caractère..

Je suis quand même content de le voir exister en chassis court 3 portes, marre du tout 5 portes qui ne servent a rien

Par

L'avant est abusé, trop loin de ses origine, il a tout d'un disco.

Pour le reste de la ligne c'est top !!!

Par

La fin d'une époque. on le devine plus conçu pour traverser les beaux quartiers et transporter de riches clients pour des aventures à rebondissements que de servir d'utilitaire dans le Larzac. On espérait un moteur basique, une boîte manuelle et peu d'électronique pour crapahuter dans les sous-bois. Il fait le beau pour une clientèle bien ciblée. Tout fout le camp mon brave monsieur.

Par

on dirait le Skoda Yeti

Par

Bonjour,

Effectivement magnifique, surtout en 3 portes. Par contre, il semble perdre tout la rusticité qui faisait sa caractéristique de départ tant la modernisation a fait un bond en avant.

Bienvenue au XXIème siècle !

Par

C’est pas mal, mais quelle inflation au niveau prix. Et à faire monter en gamme le def comme cela n’y a-t-il pas un risque de cannibalisation avec les autre modèles...?

Par

Je le trouve absolument magnifique. L'interprétation moderne de ce grand classique est tout simplement magistrale et fera date dans l'histoire du design automobile: du Grand Art !!! Un non sens, quand même: la finition bois à l'intérieur de certaines versions... Évidemment, certains pourront regretter la rusticité de l'original, ou bien émettre des doutes quant à la fiabilité de toute cette modernité électronique dans les conditions difficiles d'utilisation auxquelles il est censé répondre... A voir à l'usage ! Mais à mon avis, on risque davantage de le trouver dans les beaux quartiers plutôt que dans les oueds africains...

Par

Pourquoi n'avoir pas donné un nouveau nom à cette gamme de tout terrain. Son concept n'a rien à voir avec l'ancienne gamme Defender . Sinon, il a l'air très réussi, alliant qualité routières hors pair, confort et modernité. C'est pas donné mais costaud . Un vrai concurrent au Toyota ou Mitsubishi Pajero .

Par

EN fait ce land Rover est tres proche dans l'esprit du premier range rover....

En engin franchisseur, mais performant sur route avec un bon niveau de confort à bord..

Ca laisse un espace pour un vrai Defender à l'ancienne qui serait lui un outils reservé aux pros

à a ceux qui mettent les qualités off-road .

On peut meme imaginer que dans une optique mondial, et de produit d'attaque

cette version britanique de la jeep wrangler

soit fabriqué en Inde chez Tata Motors proprietaire de Land Rover

Par

2 choses intéressantes à regarder dans le passé :

https://www.caradisiac.com/Voici-les-trois-dernieres-series-speciales-du-Land-Rover-Defender-99940.htm

- A la fin de sa carrière, le Defender avait des tarifs entre 40 et 64 K€

- La motorisation était un 2,2 L diesel de 122 ou 150 Cv

- Le remplaçant était annoncé en 2016...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire