Publi info

Sécurité routière : une procédure intrusive pour lutter contre le téléphone au volant

Dans Pratique / Sécurité

L’usage du téléphone au volant est sévèrement et justement réprimé en raison des situations dangereuses qu’il génère en captant l’attention du conducteur. Malgré tout, l’éradication de cette addiction n’est pas acquise, amenant les autorités à réfléchir sur des mesures plus coercitives. Voire intrusives. La preuve…

Sécurité routière : une procédure intrusive pour lutter contre le téléphone au volant

Deux services de police britanniques collaborent en effet avec un spécialiste des transports pour mettre au point un dispositif permettant de détecter les automobilistes utilisant leur téléphone portable en conduisant. Ceci dans le but de leur envoyer un avertissement leur demandant d’arrêter d’utiliser leur appareil.

Le dispositif ne vise pas les motocyclistes, qui sont généralement trop occupés par la manipulation de l'embrayage, de l'accélérateur et des freins pour pouvoir s’occuper d’un téléphone portable. Il est en revanche bien destiné aux conducteurs de voitures, camionnettes et autres camions.

Selon MoreBikes, les forces de police de Thames Valley et de Hampshire collaborent avec les fabricants de panneaux de signalisation Westcotec pour créer un dispositif installé en bordure de route afin de surveiller les signaux de téléphonie mobile et le trafic généré. L'appareil balayera les largeurs de bande 2G, 3G et 4G pour capter les signaux et déterminera si l'origine de ces signaux est en mouvement.

Si l'appareil détermine qu'un automobiliste envoie un signal, il envoie un avertissement qui clignote sur l'écran de l'appareil. Les concepteurs ont également appris comment déterminer si l’appareil est en mode Bluetooth mains libres et n’enverront pas de message si tel est le cas… Ce qui soulève la question de savoir jusqu’où on peut entrer dans nos téléphones…

Ce qui n’est pas clair, c'est comment savoir si on a à faire à un conducteur ou à un passager au téléphone. Du coup, tant les conducteurs que leurs passagers recevront les messages, avec l'appareil dans sa configuration actuelle.

Enfin, il est dit que le dispositif n'a pas pour vocation de faire respecter la loi. Il est uniquement censé sensibiliser les gens… On rappelera que le téléphone au volant est interdit d'après l'article R412-6-1 du Code de la route. L'utilisation du portable tenu en main en voiture ou à 2 roues, qu'il s'agisse d'un appel à l'oreille ou de l'envoi d'un SMS, est une infraction sanctionnée d'un PV avec une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une Dacia Oreo poutre le mirror link de ce smartphone !

Par

Pas plus tard que ce matin, j'ai dépassé un cycliste qui roulait en zigzag dans sa bande cyclable.

Détendu, il ne tenait pas son guidon et sa main gauche tenait son portable à l'oreille droite.

Un génie le type, qui ira sûrement se plaindre si il se fait rouler dessus :bah:

Par

pour moi tous les moyens sont bons pour sanctionner les co...ards qui utilisent leur portable au volant . En France les autorités ont commencé à installer des cameras très discrètes en haut de mats eux mêmes peu repérables pour sanctionner ces comportements . une de mes connaissances s'est fait prendre . Ça lui a coûté 135 euros (ramené à 90 car paiement rapide) et 3 points !

Par

En réponse à SimpleAutomobiliste

Pas plus tard que ce matin, j'ai dépassé un cycliste qui roulait en zigzag dans sa bande cyclable.

Détendu, il ne tenait pas son guidon et sa main gauche tenait son portable à l'oreille droite.

Un génie le type, qui ira sûrement se plaindre si il se fait rouler dessus :bah:

Cet article parle des automobilistes, pourquoi citer le cas d'un cycliste ? C'est toujours le faute des autres, n'est-ce pas ?

Quelle situation est la plus dangereuse :

1- Le cycliste (80 kilos) avec son portable qui va percuter votre pare-choc à 20 km/h

2- L'automobiliste (1500 kilos) à 50 km/h (en admettant qu'il respecte la vitesse) avec son portable qui va percuter le cycliste

Vous avez trois secondes pour réfléchir à la problématique :bien:

Le portable au volant est un fléau, tous les jours vous suivez au moins un imbécile en train de zigzaguer devant vous parce que ce crétin ne peut pas vivre sans consulter ces sites (cas)sociaux ou sa messagerie toutes les 30 secondes :colere:

Par

encore un truc automatisé sans effet, la seule solution: c'est la verbalisation par les forces de l'ordre, mais où sont les gendarmes ? Je ne les vois jamais.....

Le remplacement des forces de l'ordre par des machines ne fonctionne pas et on le sait aussi....

Par

En réponse à Classe-C-break 74

Cet article parle des automobilistes, pourquoi citer le cas d'un cycliste ? C'est toujours le faute des autres, n'est-ce pas ?

Quelle situation est la plus dangereuse :

1- Le cycliste (80 kilos) avec son portable qui va percuter votre pare-choc à 20 km/h

2- L'automobiliste (1500 kilos) à 50 km/h (en admettant qu'il respecte la vitesse) avec son portable qui va percuter le cycliste

Vous avez trois secondes pour réfléchir à la problématique :bien:

Le portable au volant est un fléau, tous les jours vous suivez au moins un imbécile en train de zigzaguer devant vous parce que ce crétin ne peut pas vivre sans consulter ces sites (cas)sociaux ou sa messagerie toutes les 30 secondes :colere:

Désolé mais dans ce cas précis les deux sont dangereux. Les cyclistes sont aussi des utilisateurs de la routes et n ont pas plus de passe droit. Un cycliste au téléphone peut entraîner un accident en zizaguant ou en tombant

Par

En réponse à Classe-C-break 74

Cet article parle des automobilistes, pourquoi citer le cas d'un cycliste ? C'est toujours le faute des autres, n'est-ce pas ?

Quelle situation est la plus dangereuse :

1- Le cycliste (80 kilos) avec son portable qui va percuter votre pare-choc à 20 km/h

2- L'automobiliste (1500 kilos) à 50 km/h (en admettant qu'il respecte la vitesse) avec son portable qui va percuter le cycliste

Vous avez trois secondes pour réfléchir à la problématique :bien:

Le portable au volant est un fléau, tous les jours vous suivez au moins un imbécile en train de zigzaguer devant vous parce que ce crétin ne peut pas vivre sans consulter ces sites (cas)sociaux ou sa messagerie toutes les 30 secondes :colere:

Loin de moi l'idée de ne cibler que les cyclistes, c'était juste pour illustrer le fait que tout le monde est idiot avec les téléphones sur la chaussée, des voitures aux vélos.

Mais ce clown à vélo est encore plus con qu'un clown dans sa bagnole, car comme tu l'as bien souligné, il est pas bien lourd et n'a pas de carrosserie.

Son addiction au smartphone lui coûtera la vie en cas d'accident, même léger.

Par

En réponse à Classe-C-break 74

Cet article parle des automobilistes, pourquoi citer le cas d'un cycliste ? C'est toujours le faute des autres, n'est-ce pas ?

Quelle situation est la plus dangereuse :

1- Le cycliste (80 kilos) avec son portable qui va percuter votre pare-choc à 20 km/h

2- L'automobiliste (1500 kilos) à 50 km/h (en admettant qu'il respecte la vitesse) avec son portable qui va percuter le cycliste

Vous avez trois secondes pour réfléchir à la problématique :bien:

Le portable au volant est un fléau, tous les jours vous suivez au moins un imbécile en train de zigzaguer devant vous parce que ce crétin ne peut pas vivre sans consulter ces sites (cas)sociaux ou sa messagerie toutes les 30 secondes :colere:

L'excuse de "je suis faible alors je n'ai aucune responsabilité et j'ai tous les droits" est vraiment abusée.

Si un mec en bagnole fait nimp avec son portable et percute un vélo, le cycliste est HS.

Un cycliste qui fait n'imp' avec son portable, finira sur le capot d'une bagnole.

Évidement la bagnole aura son pare-brise HS, mais le cycliste sera lui aussi HS.

Dans les deux cas le cycliste est HS, dans les deux cas les conséquences sont graves. Donc la restriction d'usage du téléphone c'est pour les automobilistes ET les 2 roues.

Pour rappel boucler sa ceinture et obligatoire alors que le risque est limité à la personne fautive. Ici même si le cycliste est en faute et qu'on s'en fout de sa gueule, il peut faire pas mal de dégât à une bagnole. l'accident Cela va faire perdre du temps, voire ruiner la vie du conducteur, (risques psychosociaux, justice etc...).

Et le risque de sur-accident est bien présent.

Hypothèse, le conducteur d'une voiture à le mauvais réflexe d'éviter le cycliste qui fait brusquement nimp'. Dans la manœuvre la voiture peut percuter une voiture en contre sens ou foncer sur des piétons.

Si on suis l'exemple de "faible vs bien protégé", une qui voiture grille le passage à niveau et se fait exploser par une locomotive, c'est donc la faute du conducteur de train.

Un vélo qui enfonce sa roue dans le crane d'un bébé dans une poussette : on est d'accord c'est bien le cycliste qui est en tord, ou la aussi il y a un passe droit?

Avant hier, en zone 30kmh, un cycliste remonte la file de voitures qui roulaient à 30. Il la remonte par la gauche alors qu'une piste cyclable bien dégagée se trouve à droite. Passage piéton, une camionnette s'arrête pour laisser passer maman et sa fille, mais le cycliste lui s'en fout et passe à 20cm du nez de la mère. Plus loin le mec traverse un giratoire sans contrôle ni indication et au final tourne toujours sans contrôler ni indiquer. Il tourne pour prendre un passage piéton. Bref l'inconscient absolu, et ce n'était pas un livreur.

On a jamais fait autant pour les cyclistes, entre les voies dédiées, la stigmatisation de l'automobiliste etc. Et pourtant il n'y a jamais eut autant de cyclistes qui roulent comme des crétins. Certains sont devenus des enfants gâtés, d'autres des ayatollah prêts à se jeter sous une voiture pour passer pour des martyrs. Évidement automobilistes comme cyclistes il n'y a pas que des mauvais, mais il y en a suffisamment pour ne pas dédouaner totalement ni l'un ni l'autre.

Par

En réponse à Altrico

L'excuse de "je suis faible alors je n'ai aucune responsabilité et j'ai tous les droits" est vraiment abusée.

Si un mec en bagnole fait nimp avec son portable et percute un vélo, le cycliste est HS.

Un cycliste qui fait n'imp' avec son portable, finira sur le capot d'une bagnole.

Évidement la bagnole aura son pare-brise HS, mais le cycliste sera lui aussi HS.

Dans les deux cas le cycliste est HS, dans les deux cas les conséquences sont graves. Donc la restriction d'usage du téléphone c'est pour les automobilistes ET les 2 roues.

Pour rappel boucler sa ceinture et obligatoire alors que le risque est limité à la personne fautive. Ici même si le cycliste est en faute et qu'on s'en fout de sa gueule, il peut faire pas mal de dégât à une bagnole. l'accident Cela va faire perdre du temps, voire ruiner la vie du conducteur, (risques psychosociaux, justice etc...).

Et le risque de sur-accident est bien présent.

Hypothèse, le conducteur d'une voiture à le mauvais réflexe d'éviter le cycliste qui fait brusquement nimp'. Dans la manœuvre la voiture peut percuter une voiture en contre sens ou foncer sur des piétons.

Si on suis l'exemple de "faible vs bien protégé", une qui voiture grille le passage à niveau et se fait exploser par une locomotive, c'est donc la faute du conducteur de train.

Un vélo qui enfonce sa roue dans le crane d'un bébé dans une poussette : on est d'accord c'est bien le cycliste qui est en tord, ou la aussi il y a un passe droit?

Avant hier, en zone 30kmh, un cycliste remonte la file de voitures qui roulaient à 30. Il la remonte par la gauche alors qu'une piste cyclable bien dégagée se trouve à droite. Passage piéton, une camionnette s'arrête pour laisser passer maman et sa fille, mais le cycliste lui s'en fout et passe à 20cm du nez de la mère. Plus loin le mec traverse un giratoire sans contrôle ni indication et au final tourne toujours sans contrôler ni indiquer. Il tourne pour prendre un passage piéton. Bref l'inconscient absolu, et ce n'était pas un livreur.

On a jamais fait autant pour les cyclistes, entre les voies dédiées, la stigmatisation de l'automobiliste etc. Et pourtant il n'y a jamais eut autant de cyclistes qui roulent comme des crétins. Certains sont devenus des enfants gâtés, d'autres des ayatollah prêts à se jeter sous une voiture pour passer pour des martyrs. Évidement automobilistes comme cyclistes il n'y a pas que des mauvais, mais il y en a suffisamment pour ne pas dédouaner totalement ni l'un ni l'autre.

:bien: à 100% d'accord avec vous, roulant autant à vélo qu'en voiture. Le code de la route est valable pour tout le monde. Et aussi pour certains piétons, qui traversent la rue les yeux rivés sur l'écran greffé à leur main, écouteurs dans les oreilles, oubliant de vérifier qu'aucun véhicule n'est en train de passer !

Par

En réponse à Jimmy Cram

encore un truc automatisé sans effet, la seule solution: c'est la verbalisation par les forces de l'ordre, mais où sont les gendarmes ? Je ne les vois jamais.....

Le remplacement des forces de l'ordre par des machines ne fonctionne pas et on le sait aussi....

Les gendarmes ? Ils sont réquisitionnés tous les samedis pour surveiller les manifs.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire