Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur la route

Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner

La cinquième génération du Combo profite du savoir-faire de Peugeot et Citroën ainsi que de nombreux éléments mécaniques. Les moteurs et boites de vitesses sont ainsi communs aux trois véhicules. Au catalogue, le Combo Cargo est commercialisé avec des blocs tout alu répondant aux normes d’émissions Euro 6d-TEMP et Euro 6b. Sous le capot se trouvent une version essence 1.2 de 110 ch Start&Stop et des Diesel 1.5 de 130 ch et 1.6 déclinés en 75, et 100 ch. Opel précise que le 1.5 bénéficie d’un retraitement optimal des gaz d’échappement grâce à l‘ajout d’un système de réduction des émissions composé d’un pot catalyseur passif/piège à NOx, d’une injection d’AdBlue, d’une réduction catalytique sélective (SCR) et d’un filtre à particules diesel (FAP). Deux boîtes manuelles à 5 ou 6 rapports et une automatique à 8 rapports peuvent être accouplées.

Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner

Le Combo Cargo peut aussi disposer du système de contrôle de traction adaptatif IntelliGrip (200 € HT) afin d’optimiser l’adhérence. Les professionnels pourront ainsi plus facilement accéder à leurs chantiers grâce à cinq modes de conduite (Normal/route, neige, boue, sable et ESP OFF). Cette technologie est accouplée à un châssis « spécial chantier » (garde au sol surélevée de 30 mm, barres antiroulis avant et arrière plus raides, diamètre des pneus augmenté et ressorts arrière à rigidité variable).

Sur la route, l’Opel Combo Cargo prouve que les fourgonnettes rivales vont devoir rapidement se renouveler. Tout comme le Peugeot Expert dans la catégorie des fourgons compacts, le nouveau VUL de la marque à l’éclair apporte un agrément de conduite dont les utilitaires ont longtemps été dénués. Le soin apporté au confort des occupants en est un parfait exemple. L’amortissement parvient à absorber efficacement bosses, nids-de-poule, plaques d’égout, avec une facilité surprenante.

Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner
Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner

Au chapitre insonorisation, même constat avec par exemple peu de bruit revenant de la cellule de chargement, souvent assimilée pourtant à une caisse de résonance désagréable. Côté dynamisme, le VUL allemand possède deux facettes. Le comportement routier est plutôt efficace en contenant plutôt bien les prises de roulis. La direction assez précise facilite également les enchaînements de virages nombreux sur les départementales. En revanche, le moteur 1.5 diesel déçoit par ses performances malgré une puissance de 130 ch. Les reprises sont par exemple insuffisantes à cause notamment de rapports trop longs. Une solution technique choisie pour maîtriser la consommation qui ne fonctionne pas parfaitement. Car à force de rétrograder, le bilan n’est pas positif. Sur notre parcours d’essai, nous avons enregistré 5,8 1/100 km au lieu des 4,4 1/100 km annoncés sur la fiche technique.

Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner
Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner
Essai - Opel Combo Cargo : cousin germain des Citroën Berlingo et Peugeot Partner

Mais la révolution observée sur le Combo se découvre surtout au niveau des nombreux équipements technologiques. Le conducteur peut disposer jusqu’à 19 systèmes d’assistance à la conduite en série mais aussi… en option. Pêle-mêle se trouvent une caméra de rétrovision (500 € HT), un frein de stationnement électrique (150 € HT), un système d’avertissement latéral (alerte sur la présence sur les côtés afin d’éviter de frotter la carrosserie et donc de l’abîmer), un système de contrôle de stabilité de l’attelage, un détecteur de présence dans l’angle mort à capteurs ultrasons, un régulateur de vitesse adaptatif (90 € HT), un pack sécurité comprenant la caméra Opel Eye avec avertisseur de changement de voie, reconnaissance des panneaux de signalisation, alerte somnolence et un régulateur/limiteur de vitesse (850 € HT), un affichage tête haute (330 € HT), etc.

Portfolio (23 photos)

En savoir plus sur : Opel Combo Cargo

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je crois que t'oublie juste qu'Opel/Vauxhall occupent des positions de marché autrement plus importantes que Pigeot ou Citron sur, par exemple, les deux premiers marchés Européens : l'Allemand en celui du Royaume-Uni....

Opel a toujours proposé des utilitaires, bénéficient d'un vivier de gens attendant un renouvellement, le produit PSA a globalement l'air compétitif... aucun souci à le proposer pour les 3 marques, toutes 3 positionnées sur le milieu de gamme.

Et comme ce qu'ils vendent pour large partie ne sont rien d'autres que des camionnettes vitrées...y'a vraiment pas de malaise à proposer ça.

Par

Exactement c'est mal connaître ces 2 marchés voisins pour dire ça, Monsieur TonTon.

Par

Fini les 1.7d et autre 1.3 multijet...place au 1.2 v3 puretech :bien:

Par

En réponse à roc et gravillon

Je crois que t'oublie juste qu'Opel/Vauxhall occupent des positions de marché autrement plus importantes que Pigeot ou Citron sur, par exemple, les deux premiers marchés Européens : l'Allemand en celui du Royaume-Uni....

Opel a toujours proposé des utilitaires, bénéficient d'un vivier de gens attendant un renouvellement, le produit PSA a globalement l'air compétitif... aucun souci à le proposer pour les 3 marques, toutes 3 positionnées sur le milieu de gamme.

Et comme ce qu'ils vendent pour large partie ne sont rien d'autres que des camionnettes vitrées...y'a vraiment pas de malaise à proposer ça.

Vauxhall est considéré comme de la merde au Royaume-Uni...

Par

En réponse à pxidr

Vauxhall est considéré comme de la merde au Royaume-Uni...

Oui mais Vauxhall est 3ème (2ème les bonnes années) du marché UK.

Un peu comme si tu disais que Renault c’est considéré comme de la merde en France. Oui mais les gens continuent à acheter.

Ne pas essayer de comprendre l’acheteur de base c’est s’écarter d’une réalité difficile. La plèbe reste la plèbe.

Par

Le gros + de ce véhicule sera la possibilité d'avoir une double cabine donc soit 5 places au total.

Par

En réponse à Leverlamainpaslepied

Le gros + de ce véhicule sera la possibilité d'avoir une double cabine donc soit 5 places au total.

Oui, les versions châssis long et 5 places , nouveautés sur le marché, vont faire mal aux pickups car plus pratiques, fonctionnels et beaucoup moins chers . Et un confort global supérieur pour ceux qui roulent beaucoup.

Par

En réponse à

Ouh la :eek: il s agit d utilitaires.

"Chez vag Ils ont pris le soin de créer des difficultés."

Tu dois parler de Lamborghini, Porsche et Skoda.

Par

En réponse à pxidr

Vauxhall est considéré comme de la merde au Royaume-Uni...

Pourquoi ils en achètent autant ?

Par

Je crois que l’essayeur (un nouveau ?) est un peu à côté de la plaque quand même, il trouve que 130ch ce n’est pas assez sur une camionnette ? On lui avait dit quoi, qu’il venait essayer une sportive ?

Et il s’offusque d’avoir consommé 5,8L (pour 4,4 annoncés sur le toujours irréaliste NEDC corrélé), ce qui semble plutôt un très bon score au contraire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire