Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur route : la ville comme terrain de jeu

Essai vidéo - Toyota Aygo 2 (2018) : X and the city

Sous le capot, l’offre est simple et tourne exclusivement autour d’un 3 cylindres essence. Ce bloc 1.0 VVT-i a été revu pour répondre aux nouvelles normes Euro 6. Les motoristes ont concentré leurs efforts sur la compensation des vibrations et l’optimisation des niveaux de consommation, ce qui se traduit par une plus grande discrétion au ralenti et une facture légèrement moins élevée à la pompe puisque nous avons relevé une moyenne encourageante de 5,2 l/100 km, ce qui reste malgré tout éloigné des 4,1 l/100 km homologués en cycle mixte NEDC. Une version « éco » avec des rapports de boîte rallongés et des pneumatiques à faible résistance est proposée par Toyota mais une fois de plus pas sur le marché français.

Le 1.0 VVTi voit sa puissance grimper à 72 ch mais son couple maxi, lui, chute à 93 Nm. Heureusement, la boîte mécanique à 5 rapports est bien étagée et extirpe le peu de couple présent pour offrir suffisamment de ressources au conducteur qui peut s'insérer ou s’extirper de la circulation sans transpirer ni faire hurler le moteur. Une boîte manuelle robotisée « X-shift » (non testée) est aussi proposée en option (700 €).

On salue au passage les améliorations apportées à l’insonorisation dans l’habitacle et particulièrement sur la planche de bord, les montants, les portes et la plage arrière. Son poids de ballerine (840 kg) n’est pas étranger non plus à cette bonne santé mais il faudra limiter son utilisation à la ville et aux axes péri-urbains. Légère et maniable, elle se faufile partout. Toutefois son diamètre de braquage (10,2 m en 15’’) est moins réduit que ses concurrentes, en particulier la Twingo capable d'effectuer un demi-tour d'un coup dans une rue. Sur autoroute, l’Aygo s’avère bien moins à l’aise, tout comme sur nationale où chaque dépassement réclame une anticipation.

Portfolio (26 photos)

En savoir plus sur : Toyota Aygo

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

72cv uniquement :blague:

Par

En réponse à 360Magnum

72cv uniquement :blague:

en même temps, c'est largement suffisant pour rouler à 80.

sinon, y a longtemps, avec une super 5 de 55cv puis une 106 de 75cv, je me "baladais" sur l'autoroute à 150/160. il est vrai qu'elles étaient un peu plus légères que cette aygo.

Par

Le design Est d'une vulgarité sans nom !

Par

En réponse à Florilège87

Le design Est d'une vulgarité sans nom !

T'en fais un beau de vulgaire...

Par

En réponse à

Et pour le pseudo...:areuh::areuh::areuh:

Par

Un peu surpris par le nombre de commentaires (seulement 5!), en rapport avec le nombre de ventes - mieux que les C1/108.

Un petit turbo serait bienvenu pour une version sportive, meme si le petit moteur tricylindre (d'origine Daihatsu - 1ere version en 1976, plusieurs fois prémié) est super-fiable et économique (eulement l'embreyage était un point faible sur la génération précédente.)

L'espace limité sur la banquette et la soute trop petite (168 l) sont des points négatifs vs. la triplette VAG concurrente Up / Citigo / Mii, mais c'est normal pour seulement 3,46 m de longueur.

Quant au style, impossible de pas polariser les opinions, car il reste fort courageux - mais je le trouve pourtant plus réussi que celui des C1/108.

Conclusion: carton assuré pour la *jungle urbaine*, :rs: même sans être *baroudeuse*... :biggrin:

Par

En réponse à Apriori

Un peu surpris par le nombre de commentaires (seulement 5!), en rapport avec le nombre de ventes - mieux que les C1/108.

Un petit turbo serait bienvenu pour une version sportive, meme si le petit moteur tricylindre (d'origine Daihatsu - 1ere version en 1976, plusieurs fois prémié) est super-fiable et économique (eulement l'embreyage était un point faible sur la génération précédente.)

L'espace limité sur la banquette et la soute trop petite (168 l) sont des points négatifs vs. la triplette VAG concurrente Up / Citigo / Mii, mais c'est normal pour seulement 3,46 m de longueur.

Quant au style, impossible de pas polariser les opinions, car il reste fort courageux - mais je le trouve pourtant plus réussi que celui des C1/108.

Conclusion: carton assuré pour la *jungle urbaine*, :rs: même sans être *baroudeuse*... :biggrin:

Tant qu'à en prendre une c'est celle la .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire