Publi info
 

Essai vidéo - Toyota Aygo 2 (2018) : X and the city

Dans Nouveautés / Restyling

La plus turbulente de la triplette PSA/Toyota se refait une beauté. Visage remodelé, moteur optimisé et connectivité améliorée sont au programme du restylage de la Toyota Aygo. La japonaise a-t-elle toujours autant de personnalité ? Réponse au volant de l’unique moteur, le 1.0 VVT-i de 72 ch. 

Essai vidéo - Toyota Aygo 2 (2018) : X and the city

En bref

A partir de 11 190 €

3 ou 5 portes

Un seul moteur

"A plusieurs, on est plus fort", dit l'adage. Et accessoirement, on réduit grandement les coûts. Les groupes PSA Peugeot Citroën et Toyota l’ont bien compris dès 2005 en s’alliant pour développer conjointement trois petites citadines. Naquirent les Peugeot 107, Citroën C1 et Toyota Aygo. Elles sortent toutes les trois de l’usine Kolin en République Tchèque et partagent en conséquence de (très) nombreux organes techniques. Le succès est au rendez-vous mais on leurs reproche alors une trop grande ressemblance physique.

 Qu’à cela ne tienne. En 2014, au lancement de la seconde génération, les trois constructeurs prennent le soin de donner une personnalité propre à chacun de leurs modèles. La Peugeot 108 joue la carte classique, la Citroën C1 celle de la modernité et la Toyota Aygo celle de l’originalité. La firme japonaise prend des risques avec un design très manga, marqué par un énorme X noir sur la calandre. Un choix plutôt payant puisque les ventes sont au beau fixe. La marque a encore écoulé plus de 85 000 exemplaires de sa petite en Europe l'année dernière, dont 10 000 en France.

A l'avant, le X fait désormais partie intégrante de la carrosserie.
A l'avant, le X fait désormais partie intégrante de la carrosserie.
A l'arrière, seules les optiques ont été revues.
A l'arrière, seules les optiques ont été revues.

 

Visiblement, le X noir devait rebuter des acheteurs puisqu'il disparaît à l'occasion du restylage de mi-carrière. Cela signifie-t-il que l'Aygo rentre dans le rang ? Pas vraiment ! Le X est maintenant formé par la partie couleur carrosserie. L'auto conserve une énorme bouche sous le logo et les phares, plus étirés, sont soulignés par un habillage triangulaire (proposé en noir, noir laqué et argent). La voiture modernise son allure avec de nouvelles signatures lumineuses à LED dans les optiques à l’avant et à l’arrière.

La palette de couleurs s'enrichit de deux nouvelles teintes, magenta et bleu, et les enjoliveurs et jantes de 15 pouces sont redessinés. Désormais, le programme de personnalisation de l’Aygo varie en fonction du niveau de finition choisi. Il démarre au sobre avec une couleur carrosserie unie et au plus excentrique avec un toit bi-ton, des stickers le long des flancs, un insert sous le bouclier, etc.

L'habitacle est la copie conforme de celui des Citroën C1 et Peugeot 108.
L'habitacle est la copie conforme de celui des Citroën C1 et Peugeot 108.

A bord, les nouveautés sont moins marquées. L’habitacle de l’Aygo est toujours une copie conforme de celui des Citroën C1 et Peugeot 108. La marque signale toutefois la présence d'une inédite couleur d'éclairage, d'une ambiance Gris Quartz et Noir laqué et de nouvelles selleries. L’entourage des aérateurs latéraux est maintenant assorti à la teinte de carrosserie. La qualité des plastiques est standard dans la catégorie, tout comme l’espace aux places arrière. Le rapport encombrement/habitabilité est plutôt bon face à ses concurrentes, la triplette du groupe Volkswagen (Volkswagen Up !/Seat Mii/ Skoda Citigo) et à la Renault Twingo 3, toutes plus longues d'en moyenne dix centimètres. Avec seulement 3,45 m sous la toise, l’Aygo fait quelques concessions sur son volume de coffre. Celui-ci atteint seulement 168 litres contre 250 litres pour la Up! par exemple.

Essai vidéo - Toyota Aygo 2 (2018) : X and the city
Essai vidéo - Toyota Aygo 2 (2018) : X and the city

 Compte tenu de son gabarit compact (3,45 m) l'espace aux placs arrière est correct. Le volume de coffre lui est réduit et propose seulement 168 litres.

La nippone conserve son offre de deux carrosseries, 3 et 5 portes, mais à l’inverse de ses deux sœurs, ne propose pas pour le marché français de version découvrable facturée 500 € chez Citroën et Peugeot.

Le système multimédia baptisé x-touch, désormais de série dès le second niveau de  finition x-play, dispose d’un écran couleur 7” intégré à la planche de bord et d’une caméra de recul. Il comprend les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto, qui reproduisent certaines applications sur l’écran 7” (téléphone, messages, navigation et musique). Le système peut aussi bénéficier en option d’une navigation intégrée. Les finitions haut de gamme bénéficient d’un système multimédia plus évolué développé par Pioneer.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Toyota Aygo

NC

Début de commercialisation du modèle :
Toyota Aygo 2

Non communiquée

A titre d'exemple pour la version II (2) 1.0 VVT-I X-TREND 5P.

NCNC
NC
  •  4 places
  •  168 l / 812 l

  •  Méca. à 5 rapports
  •  Essence

Portfolio (26 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Toyota Aygo

Toyota Aygo
Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

72cv uniquement :blague:

Par

En réponse à 360Magnum

72cv uniquement :blague:

en même temps, c'est largement suffisant pour rouler à 80.

sinon, y a longtemps, avec une super 5 de 55cv puis une 106 de 75cv, je me "baladais" sur l'autoroute à 150/160. il est vrai qu'elles étaient un peu plus légères que cette aygo.

Par

Le design Est d'une vulgarité sans nom !

Par

En réponse à Florilège87

Le design Est d'une vulgarité sans nom !

T'en fais un beau de vulgaire...

Par

Un peu surpris par le nombre de commentaires (seulement 5!), en rapport avec le nombre de ventes - mieux que les C1/108.

Un petit turbo serait bienvenu pour une version sportive, meme si le petit moteur tricylindre (d'origine Daihatsu - 1ere version en 1976, plusieurs fois prémié) est super-fiable et économique (eulement l'embreyage était un point faible sur la génération précédente.)

L'espace limité sur la banquette et la soute trop petite (168 l) sont des points négatifs vs. la triplette VAG concurrente Up / Citigo / Mii, mais c'est normal pour seulement 3,46 m de longueur.

Quant au style, impossible de pas polariser les opinions, car il reste fort courageux - mais je le trouve pourtant plus réussi que celui des C1/108.

Conclusion: carton assuré pour la *jungle urbaine*, :rs: même sans être *baroudeuse*... :biggrin:

Par

En réponse à Apriori

Un peu surpris par le nombre de commentaires (seulement 5!), en rapport avec le nombre de ventes - mieux que les C1/108.

Un petit turbo serait bienvenu pour une version sportive, meme si le petit moteur tricylindre (d'origine Daihatsu - 1ere version en 1976, plusieurs fois prémié) est super-fiable et économique (eulement l'embreyage était un point faible sur la génération précédente.)

L'espace limité sur la banquette et la soute trop petite (168 l) sont des points négatifs vs. la triplette VAG concurrente Up / Citigo / Mii, mais c'est normal pour seulement 3,46 m de longueur.

Quant au style, impossible de pas polariser les opinions, car il reste fort courageux - mais je le trouve pourtant plus réussi que celui des C1/108.

Conclusion: carton assuré pour la *jungle urbaine*, :rs: même sans être *baroudeuse*... :biggrin:

Tant qu'à en prendre une c'est celle la .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire