Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Voiture électrique : le barème des impôts l'intègre avec une majoration

Dans Pratique / Autres actu pratique

Voiture électrique : le barème des impôts l'intègre avec une majoration

Les propriétaires de véhicules électriques vont pouvoir déclarer les frais réels de leur auto grâce à leur intégration dans le barème des impôts en fonction de la puissance administrative. Une majoration de 20 % par rapport à un véhicule thermique est appliquée.

Bonne nouvelle pour les automobilistes qui ont un véhicule électrique et qui déclarent leurs frais réels plutôt que l'abattement automatique des impôts, la voiture zéro émission intègre le Journal Officiel avec une majoration de 20 % par rapport aux véhicules thermiques. Le schéma est d'ailleurs calqué sur ces dernières puisque c'est la puissance administrative qui décide du montant de l'indemnité kilométrique, ce qui ne manquera pas de faire à nouveau débattre.

Concrètement, au plus vous roulez et au plus vous avez un véhicule puissant, au plus le régime en frais réel se montrera intéressant avec des abattements importants. Le ministère de la transition écologique pourrait toutefois revoir ce barème quelque peu vieillissant : "des travaux complémentaires vont être engagés pour définir les modalités d’une convergence progressive vers un barème unique, indépendant de la puissance fiscale des véhicules".

Il faut bien rappeler que le passage en frais réels, notamment pour le véhicule, doit bien se calculer. Il est en effet fréquent que l'abattement automatique des impôts soit au final plus intéressant que les frais réels. 

Le nouveau barème des véhicules thermiques (et électriques)

Voiture électrique : le barème des impôts l'intègre avec une majoration

Ces chiffres concernent donc les véhicules thermiques. Il suffit d'y ajouter une majoration de 20 % pour connaître la valeur pour un véhicule électrique. Pour une Renault Zoe de 4 CV qui effectuerait 15 000 km par an, l'abattement est de 5429 €.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sauf erreur de ma part, le barème cité est celui de la déclaration de revenu de l'année 2020

Par

Mince, moi qui croyais que l'électricité coûtait moins cher que le thermique : où est le mensonge, dans le coût réel ou dans la fiscalité ? Dans les deux...? :dodo:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Mince, moi qui croyais que l'électricité coûtait moins cher que le thermique : où est le mensonge, dans le coût réel ou dans la fiscalité ? Dans les deux...? :dodo:

Ni l'un ni l'autre, car il n'y a pas de mensonge. L'électrique revient moins cher que le thermique, et avec ces 20% c'est encore plus avantageux.

Quant à votre tentative de dénigrement, insinuant que la voiture électrique est moins cher grâce au bonus et grâce à la fiscalité, elle est sans objet. Le prix de la voiture thermique n'a rien de "réel" car l'industrie pétrolière est une des plus subventionnée. On pourrait aussi ajouter le coût de la pollution de l'air, voire de la pollution sonore. Quant au coût de la crise climatique, je pense qu'il dépasse l'entendement. Enfin au delà des coûts on pourrait parler de la souffrance des malades de la pollution, et des victimes de la crise climatique, etc.

Voilà, j'espère avoir pu vous aider à y voir plus clair.

Par

Je ne suis pas concerné, mais j'ai plusieurs connaissances qui utilisent beaucoup leur véhicule pour leur travail et qui hésitent depuis des années à sauter le pas de l'électrique, je pense que cette mesure va les aider à prendre la bonne décision. Sachant que nous sommes tous bénéficiaires de ce type de mesure, qu'on conduise une électrique, une thermique, un vélo ou qu'on marche, car nous respirons tous le même air. Idem pour la lutte contre le réchauffement.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Mince, moi qui croyais que l'électricité coûtait moins cher que le thermique : où est le mensonge, dans le coût réel ou dans la fiscalité ? Dans les deux...? :dodo:

En fait, même sans les 20% de majoration, rouler en électrique vis à vis des frais réels, c'était déjà tout bénef, pour peu de recharger chez soi.

Raison pour laquelle je voulais en acheter une quand je faisais encore 15000 bornes par an pour le travail.

Alors, là...

Bon, perso, faisant du télétravail, je n'ai plus de frais réels...

Mais il y a tout de même de l'abus: que ne feront-ils pas pour inciter les gens à rouler en électrique? A quand des ristournes sur des séances de massage privatives avec parking gratuit pour 2 heures... ?

Par

En réponse à JLPicard

Je ne suis pas concerné, mais j'ai plusieurs connaissances qui utilisent beaucoup leur véhicule pour leur travail et qui hésitent depuis des années à sauter le pas de l'électrique, je pense que cette mesure va les aider à prendre la bonne décision. Sachant que nous sommes tous bénéficiaires de ce type de mesure, qu'on conduise une électrique, une thermique, un vélo ou qu'on marche, car nous respirons tous le même air. Idem pour la lutte contre le réchauffement.

Visiblement, ils n'ont pas dû se creuser la tête bien longtemps, car comme je l'ai dit, c'est déjà tout bénef pour ce genre d'utilisation.:bah:

Par

Encore un scandale fiscal, mais on n'est plus à ça près.

Par

En réponse à JLPicard

Je ne suis pas concerné, mais j'ai plusieurs connaissances qui utilisent beaucoup leur véhicule pour leur travail et qui hésitent depuis des années à sauter le pas de l'électrique, je pense que cette mesure va les aider à prendre la bonne décision. Sachant que nous sommes tous bénéficiaires de ce type de mesure, qu'on conduise une électrique, une thermique, un vélo ou qu'on marche, car nous respirons tous le même air. Idem pour la lutte contre le réchauffement.

Un nouveau sauveur de la planète. :fleur::fleur:

Par

En réponse à JLPicard

Ni l'un ni l'autre, car il n'y a pas de mensonge. L'électrique revient moins cher que le thermique, et avec ces 20% c'est encore plus avantageux.

Quant à votre tentative de dénigrement, insinuant que la voiture électrique est moins cher grâce au bonus et grâce à la fiscalité, elle est sans objet. Le prix de la voiture thermique n'a rien de "réel" car l'industrie pétrolière est une des plus subventionnée. On pourrait aussi ajouter le coût de la pollution de l'air, voire de la pollution sonore. Quant au coût de la crise climatique, je pense qu'il dépasse l'entendement. Enfin au delà des coûts on pourrait parler de la souffrance des malades de la pollution, et des victimes de la crise climatique, etc.

Voilà, j'espère avoir pu vous aider à y voir plus clair.

Déjà indiqué au travers de dizaines de posts que l'électricité n'était verte qu'en façade, dans la réalité ça reste juste un gazogène gaz/charbon qui planque la pollution visible sous le tapis, les batteries non-recyclées au fond d'entrepôts en piles discrètes, et qui nous maintiendra encore plus sûrement que le thermique dans le tout-fossile pour plusieurs décennies... :dodo:

Mais bon, vu que personne ne pipe rien ici à la production d'énergie, rien d'étonnant dans ton post, malheureusement. Comme pour le diesel on fera machine arrière quand ce sera bien trop tard, avec au passage un peu de casse industrielle, environnementale et sociale... :non:

Par

L'intérêt est très limité, les gros rouleurs ne sont pas nombreux en VE. Le seuil où il est avantageux d'abandonner les frais forfaitaires (10%) est assez élevé. L'impact sur l'IRPP va être entre négligeable et insignifiant.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire