Au fur et à mesure des générations, la Golf s’est imposée comme l’une des meilleures berlines compactes du marché voire LA meilleure. Beaucoup de modèles ont essayé de la surpasser mais bien peu ont réussi et cette septième du nom cherche à accroître encore sa suprématie. Pour ce comparatif, nous avons décidé de la confronter à la berline compacte française la plus Premium, à savoir la Citroën DS4, apparue en 2011.


Stylistiquement, la différence entre nos concurrentes est flagrante. Si la Golf évolue timidement de génération en génération en conservant son style reconnaissable immédiatement depuis de nombreuses années, la DS4 a marqué une vraie rupture avec les productions actuelles de la marque, comme tous les modèles de la gamme DS. Elle se caractérise donc par des faux airs de coupé surélevé. Un détail unique sur le marché. La confrontation est violente tant la Golf fait menue face à la DS4 nettement plus bodybuildée. Pourtant les mensurations sont proches, notamment la longueur puisque la Golf mesure 4,25 m contre 4,27 m pour la DS4. Plus large, la compacte de Citroën se distingue surtout par une hauteur nettement plus importante de 1,53 m alors que la Golf atteint 1,45 m.


Volkswagen Golf
Citroën DS4

Plus imposante, la DS4 n’en est pas pour autant la plus habitable. Bien au contraire, car la française ne soutient pas la comparaison face à l’allemande, notamment en matière d’espace aux jambes. La berline aux chevrons est également pénalisée par un sentiment d’enfermement nettement plus conséquent. Une impression renforcée par les vitres arrière fixes et la chute de pavillon rapide. Constat identique pour les aspects pratiques. Nettement plus de rangements répartis dans l’habitacle de la Golf, qui dispose aussi d’un coffre plus volumineux (380 litres) alors que celui de la DS4 est limité à 340 l et handicapé par un seuil de chargement particulièrement haut.


Volkswagen Golf
Citroën DS4

Plus accueillante, plus pratique, la Golf bénéficie aussi d’un fort contenu technologique. Ainsi, notre modèle d’essai - une version haut de gamme (Carat) - était pourvue de la caméra de recul, du régulateur de vitesse adaptatif, de l’amortissement piloté, du Park Assist à deux modes (créneau et bataille), des projecteurs directionnels, de la navigation tactile, du système de surveillance Front Assist, etc. Face à elle, la DS4 est nettement moins riche. Certes, elle possède la navigation mais celle-ci n’est pas tactile, pas de différents modes de réglages du châssis ou de caméra de recul. Indéniablement, la française est en retrait dans ce domaine.