Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Achat d'une occasion en urgence pour les vacances : sachez éviter les pièges

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Accident, casse mécanique, vol... À quelques jours du départ en vacances, votre voiture vous fait faux bon. Et pour ne pas devoir tout annuler, vous voilà en quête d'une nouvelle monture, au plus vite. Attention, dans la précipitation, vous risquez de ne pas faire le bon choix et surtout de tomber sur la mauvaise affaire. Voici quelques conseils pour vous éviter le pire...

Achat d'une occasion en urgence pour les vacances : sachez éviter les pièges

Privilégiez le concessionnaire

Particulier, marchand indépendant ou concessionnaire ? Dans une situation d'urgence, mieux vaut se tourner vers ce dernier. Le choix en véhicules d'occasions est généralement plus important, ce qui vous permet de gagner du temps, en voyant plus de modèles à la fois, au même endroit et en les comparant.

Achat d'une occasion en urgence pour les vacances : sachez éviter les pièges

Et la majorité des autos seront couvertes par une garantie nationale, voire européenne, de six à douze mois très complète ce qui est bien plus rassurant en cas de panne qu'une maigre 3 mois "moteur-boîte-pont", proposée fréquemment par le négociant toutes marques. Sans compter qu'en plus les réparations devront être réalisées chez lui. Pratique si vous êtes à 800 km du garage ! Quant aux particuliers, rares sont ceux qui proposent une garantie, et il faut courir à droite à gauche pour faire des essais, une perte de temps dans cette situation.

 

Comparez les prix

Achat d'une occasion en urgence pour les vacances : sachez éviter les pièges

Pas question de payer une occasion rubis sur ongle sans s'assurer que son tarif de vente correspond bien à la valeur du marché. Avant toute transaction, n'hésitez pas à comparer les prix affichés par d'autres revendeurs pour un véhicule similaire. Cela ne prend que quelques minutes, donc même dans l'urgence, ne zappez pas cette étape. Allez sur les sites comme La Centrale, ou L'argus (payant) pour établir la cote du modèle convoité. Un écart de 500-800 € en plus, sans doute négociable, ça passe, mais au-delà, c'est trop, sauf si le vendeur peut le justifier (faible kilométrage, options coûteuses, grosses réparations récentes...).

 

Restez discret face au vendeur

Quel que soit le type de vendeur, évitez de raconter vos récents déboires avec votre ex-voiture et de dire qu'il vous en faut une autre rapidement pour partir en vacances. C'est la meilleure façon d'encourager votre interlocuteur à se débarrasser d'une auto pas forcément en parfait état. Profitant de votre empressement, il n'hésitera pas à vous emballer en vous montrant les points positifs du véhicule et vous détourner des négatifs... Et si vous dites que vous êtes dans l'urgence, vous pouvez dire adieu à la possibilité de négocier.

 

Pensez à vos passagers et vos bagages

Achat d'une occasion en urgence pour les vacances : sachez éviter les pièges

Enfant, bébé, toutou et valises... Tout ce petit monde s'installait aisément dans votre voiture. Mais êtes-vous certain qu'il en sera de même avec sa remplaçante ? Dans la précipitation, on peut se retrouver face à l'impossibilité de placer le cas échéant le siège bébé, le rehausseur et un passager. Au cours de l'essai de l'auto, pensez à mesurer l'espace occupé par ces accessoires et assurez-vous que tout le monde aura sa place. De même, si vous aviez l'habitude de transporter votre Saint-Bernard dans le coffre de votre break, assurez-vous qu'il aura aisément son espace dans celui convoité.

 

Exigez le contrôle technique

Achat d'une occasion en urgence pour les vacances : sachez éviter les pièges

Un classique des vendeurs particuliers : ''je n'ai pas eu le temps de faire le contrôle technique...''.Et comme la voiture vous convient et que vous êtes pressé votre réponse sera : ''ne vous inquiétez pas je la prends quand même et je le ferai moi-même sur mon lieu de vacances''. Grave erreur, car si l'auto a des défauts et nécessite une contre-visite et des réparations, vous en serez de votre poche. Sans compter son immobilisation au garage et le temps perdu, au retour... Au contraire, réclamez-le le plus tôt possible (en plus les délais sont allongés en ce moment), quitte à retarder votre départ de quelques heures.

Si vous achetez à un concessionnaire, comme conseillé ici, cela devrait aller sans trop de problèmes, ils peuvent en général passer rapidement leurs occasions au contrôle, car ils ont des partenariats avec les centres de CT.

 

Essayez l'auto impérativement

Pressé, vous demandez au vendeur de préparer et de vous mettre à disposition votre acquisition le plus vite possible. Mais comme elle est au fond du parc, entourée par d'autres véhicules, vous faites confiance au vendeur quant à son état et passez à côté de l'essai. Très mauvaise initiative. Que vous soyez pris par le temps ou non, l'essai d'une occasion est impératif. Reportez-vous à notre guide d'achat sous forme de check-list pour savoir comment réaliser ce test.

 

Prenez un petit crédit, pour permettre un achat moins risqué

Dans une situation d'urgence on n'a pas forcément à disposition et immédiatement le budget nécessaire pour un véhicule équivalent à l'ancien. Du coup, on se dit : ''On va faire avec'' … Résultat, l'auto risque de ne pas vous rendre les mêmes services que la précédente, voire montrer des signes de fatigue en raison de son âge et son kilométrage. Avec des risques plus importants de panne ou de remplacements de pièces nécessaires.

Alors, même pris par le temps, pourquoi ne pas gonfler votre mise de quelques milliers d'euros afin d'accéder à une catégorie de véhicule mieux adaptée et sans doute plus récente et fiable. Vous pouvez dans le meilleur des cas faire appel à la générosité de vos proches, en précisant que vous les rembourserez à court terme bien sûr. Si non, adressez-vous à banquier qui pourra vous octroyer un prêt à un taux attractif. Aujourd'hui, les prêts "auto" ou prêts "à la consommation" sont octroyés dans la journée, cela ne vous fera pas perdre de temps.

 

Des solutions pour "repousser l'urgence"

Remplacer un véhicule hors d'usage ne passe pas forcément par la case rachat dans les plus brefs délais. Il existe des alternatives qui vous laissent le temps de réfléchir et de préparer votre futur achat, dans de meilleures conditions, dès votre retour des vacances.

Faites jouer la solidarité

Faites le tour de la famille, des (bons) amis ou des voisins. Ils peuvent peut-être vous prêter une voiture pendant la durée des vacances. Si vous avez un doute côté assurance, demandez au propriétaire d'informer son agent pour qu'il vous déclare comme conducteur occasionnel. En règle générale, la plupart des contrats l'autorisent et sans majoration de la prime pour l'assuré.

Louez auprès d'un particulier

Ils sont nombreux à proposer leur auto à la location en courte ou longue durée. Des sites comme Ouicar.fr, Kiwiiz.fr ou Ooreka.fr vous mettent en relation avec eux. Et pas besoin de vous assurer, le coût est compris dans le tarif, qui lui-même est beaucoup plus intéressant parfois qu'en passant par les enseignes nationales type Ada ou Europcar.

 

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Super instructif !

Y'a plein de trucs que je ne savais pas.

Comme : essayer la voiture, ne pas avoir l'air pressé, vérifier si le coffre est assez grand pour mettre mon Saint Bernard (au cas où j'aurai oublié que j'avais un Saint Bernard, c'est vrai que ce n'est pas le genre de chien qu'on remarque).

Conseils utiles quand même pour toutes les familles nombreuses qui comptaient aller acheter une Smart ou une Twingo le WE prochain avant d'aller sur la Costa Brava cet été.

MERCI

Par

"Quant aux particuliers, rares sont ceux qui proposent une garantie". Tres très très rares alors, d'autant plus que c'est interdit par l'union européenne. :areuh:

C'est même une des différences principales entre achat de particulier et de professionnel...

1 se renseigner

2 rédiger

...

Par

.............mais un particulier reste responsable du bien qu'il vend et des vices cachés. L'interlocuteur de l'acheteur n'est pas la marque, mais le revendeur, et c'est au revendeur de se retourner contre la marque si vis cachés. A savoir tout de même, car s l'acheteur aime les procédures, vive les emmerdes...................

Par

En réponse à Philippe2446

"Quant aux particuliers, rares sont ceux qui proposent une garantie". Tres très très rares alors, d'autant plus que c'est interdit par l'union européenne. :areuh:

C'est même une des différences principales entre achat de particulier et de professionnel...

1 se renseigner

2 rédiger

...

Evidemment, ce n'est pas le particulier lui-même qui garantit ! Mais les particuliers peuvent souscrire une garantie mécanique auprès d'un organisme garantisseur, afin de rassurer l'acheteur. 1/ Réfléchir 2/ Commenter...

MC

Par

En réponse à Gus76

Super instructif !

Y'a plein de trucs que je ne savais pas.

Comme : essayer la voiture, ne pas avoir l'air pressé, vérifier si le coffre est assez grand pour mettre mon Saint Bernard (au cas où j'aurai oublié que j'avais un Saint Bernard, c'est vrai que ce n'est pas le genre de chien qu'on remarque).

Conseils utiles quand même pour toutes les familles nombreuses qui comptaient aller acheter une Smart ou une Twingo le WE prochain avant d'aller sur la Costa Brava cet été.

MERCI

Ah lala ! Pour vous c'est évident. Mais si vous saviez le nombre de personnes qui se précipitent sur la première occase venue en cas d'urgence, qui la surpaye, qui disent que c'est urgent et qui du coup n'arrivent pas ensuite à négocier, et même qui ne vérifient pas si 3 sièges auto passent à l'arrière et se retrouvent ensuite gros-Jean comme devant... Donc oui, parfois ça a du bon d'enfoncer des portes ouvertes !

MC

Par

Il n'a pas tord.

L'article aurait pu, à défaut de se vouloir ultra accessible et généraliste, donner de vrai astuces plutôt que des évidences pour tout lecteur de caradisiac un temps soit peu dégourdi intellectuellement.

Par exemple :

Si vous n'avez aucune connaissance en mécanique un moyen assez simple pour un achat de particulier à particulier c'est de revenir lors de la seconde visite avec un expert moyennnant (200/300 euros) pour assurer d'un controle plus approndi de la voiture.

Ensuite concernant le fait de s'orienter vers un concessionnaire, c'est également très discitable car, l'achat dans une concession c'est 15/20℅ plus chère que chez un revendeur ou un particulier...

A titre personnel, je préfère prendre un modèle plus recent et mois kilométré chez un particulier ou un revendeur que d'être obligé de prendre un modèle plus agé et plus kilométré chez un concessionnaire pour bénéficier d'une meilleur garantie à budget équivalent... Bref, c'est une affaire de choix, j'en conviens mais il aurait fallu expliquer se dilème plutot que de dire 'mieux vaut une concession'.

De plus, pour les occasions récentes, de particulier à particulier la garantie étant cessible (et extensible par la suite très soivent) l'achat en concession se justifie encore moins.

Par

Moi, j'ai une vraie astuce pour éviter les pièges de l'achat de dernière minute : prenez le train, louez au besoin une caisse sur place, remettez l'achat au retour, tête froide.:biggrin:

Par

Pourquoi une golf en photo ?

Par

En réponse à matrix71

Pourquoi une golf en photo ?

Pour montrer ce qu'il ne faut pas faire :biggrin::biggrin:

Par

En réponse à Philippe2446

"Quant aux particuliers, rares sont ceux qui proposent une garantie". Tres très très rares alors, d'autant plus que c'est interdit par l'union européenne. :areuh:

C'est même une des différences principales entre achat de particulier et de professionnel...

1 se renseigner

2 rédiger

...

particulier tu achetes la caisse encore garantie...

ou si tu as toutes la factures entretien et premiere main..

éviter l'allemande qui a eu 10 proprios dont le dernier a 25 ans..

et qui a fait aucune révision...

sinon la concession c'est le bon moment...

négocier l'argus..

rien se vend aujourd'hui...

et il a récuperé la caisse à argus - 15%...

si c'est une LOA il va la passer au ventes aux enchéres... et il va perdre... 20% mini...

car y a 11% de frais...

l'acheteur le sait et achete sans garantie mais à bas prix...

les concessions ont un gros stock..

rien se vendra en aout...

et en septembre les français ont les poches vides!!

la concession a un mois pour vendre..en plus

donc le client est roi..

mon pote a acheté 20 000 un 3008 affiché 27 000..

neuf le bestiau vaut 35 000...

une caisse de 2019 avec 30 000 kms...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire