Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Après le confinement, des autoroutes gratuites ?

Dans Economie / Politique / Budget

Après le confinement, des autoroutes gratuites ?

La présidente d'Occitanie a demandé la gratuité des autoroutes cet été, un coup de pouce pour aider les Français à partir en vacances.

Édouard Philippe a rassuré les Français. En juillet et en août, ils pourront partir en vacances. Le gouvernement souligne toutefois que cela vaut pour la France. Cela s'explique notamment par les incertitudes sur la réglementation et la situation sanitaire des autres pays.

Mais il y a aussi une volonté de patriotisme économique, afin de soutenir le secteur du tourisme, déjà très fortement impacté par le coronavirus. Les idées et initiatives pour venir en aide au milieu touristique ne manquent pas. De son côté, la présidente d'Occitanie a fait une proposition pour faciliter les déplacements et redonner du pouvoir d'achat aux Français : rendre les autoroutes gratuites.

Dans un communiqué, Carole Delga (PS), écrit : "je demande, dans le cadre de leur concession avec l’État, un effort exceptionnel, de solidarité nationale, aux sociétés autoroutières françaises pour cet été 2020. Qu’elles « lèvent les barrières », qu’il y ait moins de péages durant ces vacances pour faciliter les déplacements du plus grand nombre de nos concitoyens". Pour Carole Delga, cet été doit être synonyme de vacances "pour le plus grand nombre alors que chaque année un Français sur trois déclare ne pas avoir les moyens de partir en vacances".

Une proposition qui ne peut que plaire aux Français… mais qui n'a quasiment aucune chance d'aboutir, les contrats ultra-verrouillés des concessions ne laissant que peu d'espoir. La gratuité est impensable… d'autant que les sociétés la feraient payer par la suite. On peut en revanche imaginer quelques gestes commerciaux.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (37)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Vous allez payer ... en impôts :fresh:

Par

L'espoir fait vivre!!!!

Par

elle peut commencer par filer le stationement gratos en ville..

si elle veut faire venir les touristes...

pas de tourisme à toulouse ou trés peu...

rendre l'autoroute gratos..

attirerras personne dans notre région...au contraire çà aidera les toulousains à partir à narbonne plage..

çà me fait penser aux petits aéroports qui subventionnent les low costs..

bin à beauvais par exemple..

c'est les parigots qui se barrent au soleil...

c'est pas les petits gars des baléares qui viennent prendre la flotte à beauvais!!

elle a tout faux la socialiste...

Par

" un coup de pouce pour aider les Français à partir en vacances...."

.... et diffuser notre ami le Covid-19

2 eme vague ?

Par

Ségolène Royal avait essayé ça marche pas c'est de la pure démagogie pour faire parler d'elle les contrat des concessions ne permettent pas cela ... a moins de payer directement les concessionnaires...

Par

Macron et son gouvernement autorise les français à partir en vacance en juillet. Quelle générosité, vraiment il avait raison de se présenter comme Jupiter lui même, avec son pote Hermès rien que moins. Quelle démonstration de pouvoir et de toute puissance que voilà.

Sinon, aucune chance que cela aboutissent bien évidemment puisque ces autoroutes n'appartiennent plus à l'état. Ils vont pas passer sur leurs 25% de marge, ni sur leurs 30 000 euros de salaire pour les beaux yeux des français. On pouvait toujours rêver...

Par

Et le plein chez Total aussi ? Cela devrait être la propriété de l'Etat avec une vignette à l'année suivant les catégories d'utilisateurs.

Par

De ces voleurs les exploitants d'autoroutes

Par

"je demande, dans le cadre de leur concession avec l’État, un effort exceptionnel, de solidarité nationale, aux sociétés autoroutières françaises pour cet été 2020. "

Demande un peu dénuée du sens des réalités en ce bas monde...

Pour rappel..." ASF, Cofiroute et Escota, filiales du groupe Vinci; APRR et Area, contrôlées par Eiffage et le fonds australien Macquarie ; Sanef et SAPN, propriétés de l’espagnol Abertis."

Ces sociétés ont déjà perdu sur leurs prévisions de recettes avec la baisse considérable de trafic pendant ces 2 mois de confinement.Penser qu'elles vont consentir "un effort exceptionnel au titre de la solidarité nationale " et perdre encore un peu plus de "leur plein gré" c'est rêver....:bah:

Par

Y'en a qui réfléchisse pas beaucoup quand même...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire