Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

BlaBlaCar se renforce sur le covoiturage du quotidien

BlaBlaCar se renforce sur le covoiturage du quotidien

BlaBlaCar veut accélérer sa croissance sur les petits trajets du quotidien avec BlaBlaCar Daily, qui remplace BlaBlaLines.

Surtout connu pour les voyages de moyennes et longues distances, BlaBlaCar proposait aussi depuis 2018 le service BlaBlaLines, dédié aux petits trajets du quotidien, et qui compte déjà 1,5 million d'utilisateurs réguliers.

Mais la société veut accélérer sur le terrain du covoiturage petites distances. Elle fait aujourd'hui évoluer son offre : BlaBlaLines devient BlaBlaCar Daily, un nom qui sera plus facile à identifier. Le changement s'accompagne d'une application revue qui intègre de nouvelles fonctionnalités.

Les offres BlaBlaCar Daily s'afficheront sur Google Maps et ViaNavigo. On pourra réserver son voyage en quelques clics depuis la carte. Il n'y aura pas de géolocalisation en direct, mais on pourra réserver une place jusqu'à 15/20 minutes avant le trajet. L'appli va aussi détecter vos habitudes : elle identifiera vos covoitureurs favoris et va "permettre aux membres d’organiser avec eux tous leurs covoiturages de la semaine en cinq secondes".

Si BlaBlaLines était surtout utilisé pour les trajets domicile/travail, BlaBlaCar Daily veut attirer tous ceux qui ont besoin de faire de petites distances, celles qui sont plus difficiles à faire à pied ou à vélo : aller faire du shopping, voir ses amis… La société a de grandes ambitions puisqu'elle vise déjà 10 millions d'utilisateurs et espère avoir 300 000 trajets chaque jour dès la rentrée.

Pour cela, elle compte sur la reprise, avec la fin des mesures sanitaires. Elle mise sur les petits prix, bien plus abordables qu'un VTC ou taxi, et sur le retour des salariés dans les entreprises. Grâce à la loi d'orientation des mobilités, ces dernières peuvent prendre en charge les frais de déplacement en covoiturage des salariés jusqu'à 500 € par an. BlaBlaCar a déjà signé des partenariats avec Engie et EDF, et indique discuter avec une trentaine d'entreprises.

Par ailleurs, les collectivités locales peuvent aussi subventionner les déplacements en covoiturage, comme elles le font pour le TER. Et cela fonctionne : dans les Pays de la Loire, où la subvention est en place depuis janvier, le nombre de covoitureurs a progressé deux fois plus vite que dans le reste de la France.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je suis en "pause" de covoiturage pour le moment, mais j'espère qu'ils auront amélioré leur système de messagerie, et la possibilité d'envoyer un SMS pour ceux qui n'activent pas leur données en permanence ! Beaucoup plus de galères de coordination qu'avec Blablacar à cause de ça. Et pour les conducteurs comme moi, la chienlit de devoir vérifier que l'application ne nous fait pas faire un détour énorme pour aller chercher quelqu'un, alors qu'il est plus simple de convenir d'un point de RDV (comme sur Blablacar, encore une fois)...

Je n'ai jamais compris pourquoi ils avaient fait une seconde application, alors qu'il suffisait de proposer une option "répéter automatiquement l'annonce" dans Blablacar et avoir exactement le même résultat...

Par

700 passagers transportés entre 2013 et 2018, je connais bien le Covoiturage mais franchement, ça s'est dégradé dramatiquement ces dernières années. Pour loi, Blablacar a tué l'esprit originaire du Covoiturage et le service s'est fait ubérisé. C'est un business pur désormais et même s'ils lancent d'autres applis, c'est pour masquer des failles dans leur gestion. Dommage car moi qui suis motard également, les voitures sont biens vides dans les bouchons. Encore un gros travail à faire ....

Par

Du reste l'hymne de blablacar va se baser sur une reprise de Francky Vincent :

Tu veux mon COVID?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Tu veux mon COVID ?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Tu veux mon COVID ?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Tu veux mon COVID ?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Par

Le covoiturage quotidien c'est un marché fictif, faut arrêter de raconter des histoires

Y'a eu un boom lors de grosses grèves des transports en IdF, mais en dehors de ça ...

En plus en IdF sur plein d'applis t'as 2 trajets gratuit par jour (aller-retour) si tu as un pass Navigo remboursé à 50% par ta boite. En gros c'est les impôts qui payent ces covoiturages

Ce marché a donc un faible potentiel, parce que peu de gens ont envi de ça, on a pas tous les même horaires, les mêmes rituels quand on rentre du taff, on a pas envi de faire de petits détours pour des inconnus tous les jours.

Les seuls qui utilisent ça, c'est entre potes/collègues, là oui c'est faisable parce que tu connais les gens. Et même là y'a des tas de restrictions d'usage

J'en ai fait quelque fois, c'était surtout des collègues qui habitait pas trop loin de chez moi et pour qui je faisais un petit détour de 5 min et 2km.

Le covoit c'est très bien dans son usage premier, sur trajet moyen/long pour remplacer le train et compenser le cout astronomique du carburant et du péage pour les conducteurs. Là oui ça marche forcement, personne peut dire le contraire, c'est une forme d'optimisation fiscale puisque pas vraiment imposable (surtout que rien n'empêche de payer en cash avec des habitués etc)

Mais chercher à piquer des part aux transports en commun ultra subventionnés et … ça marchera pas, la lutte est vaine. Sauf si les usagers en payait le vrai prix (en gros 300€/mois pour le navigo)

Par

En réponse à MotherKaiser

Le covoiturage quotidien c'est un marché fictif, faut arrêter de raconter des histoires

Y'a eu un boom lors de grosses grèves des transports en IdF, mais en dehors de ça ...

En plus en IdF sur plein d'applis t'as 2 trajets gratuit par jour (aller-retour) si tu as un pass Navigo remboursé à 50% par ta boite. En gros c'est les impôts qui payent ces covoiturages

Ce marché a donc un faible potentiel, parce que peu de gens ont envi de ça, on a pas tous les même horaires, les mêmes rituels quand on rentre du taff, on a pas envi de faire de petits détours pour des inconnus tous les jours.

Les seuls qui utilisent ça, c'est entre potes/collègues, là oui c'est faisable parce que tu connais les gens. Et même là y'a des tas de restrictions d'usage

J'en ai fait quelque fois, c'était surtout des collègues qui habitait pas trop loin de chez moi et pour qui je faisais un petit détour de 5 min et 2km.

Le covoit c'est très bien dans son usage premier, sur trajet moyen/long pour remplacer le train et compenser le cout astronomique du carburant et du péage pour les conducteurs. Là oui ça marche forcement, personne peut dire le contraire, c'est une forme d'optimisation fiscale puisque pas vraiment imposable (surtout que rien n'empêche de payer en cash avec des habitués etc)

Mais chercher à piquer des part aux transports en commun ultra subventionnés et … ça marchera pas, la lutte est vaine. Sauf si les usagers en payait le vrai prix (en gros 300€/mois pour le navigo)

Il n'y a pas que Paris...

Il n'y a que Paris où les personnes prennent autant les transports en commun.

Ailleurs, c'est la voiture perso.

Donc il y a une chance que Blabladaily fonctionne.

Mais dans le contexte actuel, je mets le covoit de côté.

Par

En réponse à Axel015

Du reste l'hymne de blablacar va se baser sur une reprise de Francky Vincent :

Tu veux mon COVID?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Tu veux mon COVID ?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Tu veux mon COVID ?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

Tu veux mon COVID ?

(Oui, oui, oui, oui)

J'vais te le donner oui, oui, oui, oui

J'ai covoituré de juin 2020 à janvier 2021, sans interruption, avec quasi systématiquement 3 passagers. J'ai pas chopé le COVID...

Par

En réponse à MotherKaiser

Le covoiturage quotidien c'est un marché fictif, faut arrêter de raconter des histoires

Y'a eu un boom lors de grosses grèves des transports en IdF, mais en dehors de ça ...

En plus en IdF sur plein d'applis t'as 2 trajets gratuit par jour (aller-retour) si tu as un pass Navigo remboursé à 50% par ta boite. En gros c'est les impôts qui payent ces covoiturages

Ce marché a donc un faible potentiel, parce que peu de gens ont envi de ça, on a pas tous les même horaires, les mêmes rituels quand on rentre du taff, on a pas envi de faire de petits détours pour des inconnus tous les jours.

Les seuls qui utilisent ça, c'est entre potes/collègues, là oui c'est faisable parce que tu connais les gens. Et même là y'a des tas de restrictions d'usage

J'en ai fait quelque fois, c'était surtout des collègues qui habitait pas trop loin de chez moi et pour qui je faisais un petit détour de 5 min et 2km.

Le covoit c'est très bien dans son usage premier, sur trajet moyen/long pour remplacer le train et compenser le cout astronomique du carburant et du péage pour les conducteurs. Là oui ça marche forcement, personne peut dire le contraire, c'est une forme d'optimisation fiscale puisque pas vraiment imposable (surtout que rien n'empêche de payer en cash avec des habitués etc)

Mais chercher à piquer des part aux transports en commun ultra subventionnés et … ça marchera pas, la lutte est vaine. Sauf si les usagers en payait le vrai prix (en gros 300€/mois pour le navigo)

Aaaaaah le prisme parisien.

Le covoiturage, ça marche très très bien en quotidien, dès lors que l'offre de TEC est lacunaire, ou qu'on veut faire des économies. Souvent le covoiturage revient moins cher que même un abonnement TER, et se révèle plus commode : Pas nécessairement besoin de se rendre à la gare pour prendre le train. Quand tu n'habites pas à moins de 2-3 km de la gare la plus proche, la plupart du temps c'est voiture ou voiture+train. Donc il faut compter l'ensemble des coûts.

Il y a 82% de la population française qui n'habite pas en IDF.

Par

En réponse à AnteusFogg

J'ai covoituré de juin 2020 à janvier 2021, sans interruption, avec quasi systématiquement 3 passagers. J'ai pas chopé le COVID...

Et donc ?

J'ai fumé des cigarettes il y a un moment, et j'ai pas eu un cancer du poumon, pour autant...

Par

En réponse à AnteusFogg

Aaaaaah le prisme parisien.

Le covoiturage, ça marche très très bien en quotidien, dès lors que l'offre de TEC est lacunaire, ou qu'on veut faire des économies. Souvent le covoiturage revient moins cher que même un abonnement TER, et se révèle plus commode : Pas nécessairement besoin de se rendre à la gare pour prendre le train. Quand tu n'habites pas à moins de 2-3 km de la gare la plus proche, la plupart du temps c'est voiture ou voiture+train. Donc il faut compter l'ensemble des coûts.

Il y a 82% de la population française qui n'habite pas en IDF.

je sais bien mais l'utilisation du covoiturage quotidien a exploser au niveau national à cause d'une grève en IdF et de la subvention via le pass navigo, ça veut bien dire qqch,

En Province, un passager ne peut pas compter sur un covoit pour aller au boulot, il faut un truc fiable et maitrisable, ou une autre solution, qui n'existe pas vraiment.

En IdF les utilisateurs de covoit sont quasi tous des gens qui remplacent le transport en commun par un covoit, très, profil qui existe peu en province ou la voiture reste le moyen le plus fiable, souvent le plus rapide et dont les horaires sont à la demande

Et en Province, y'a pas de subvention et y'a pas assez de Traffic pour des passager souhaitant ce type de moyen de transport.

Apres si ça prend en Province, je n'y vois pas de mal, mais je n'y crois pas

Par

En réponse à Axel015

Et donc ?

J'ai fumé des cigarettes il y a un moment, et j'ai pas eu un cancer du poumon, pour autant...

Ben je vois pas l'intérêt de ton commentaire sur "l'hymne de Blablacar", alors :redface:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire