Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Bornes électriques: et le savoir-vivre, b...l ?

On ne compte plus les témoignages de conducteurs de voitures électriques empêchés d’accéder à des bornes par des automobilistes indélicats.

Interdit sauf aux voitures électriques, indique le panneau. Mais qui contrôle vraiment?
Interdit sauf aux voitures électriques, indique le panneau. Mais qui contrôle vraiment?

Vous viendrait-il à l’esprit de laisser stationné votre véhicule devant une pompe à essence, pour quelque raison que ce soit ? Non, bien sûr. Pourtant, chaque jour, des utilisateurs de voitures électriques doivent composer avec des squatteurs de bornes qui semblent n’avoir aucun autre but dans la vie que de pourrir celle de leur prochain.

Les groupes dédiés à la mobilité électrique, sur les réseaux sociaux, fourmillent de témoignages en ce sens.

Bornes électriques: et le savoir-vivre, b...l ?

Bornes électriques: et le savoir-vivre, b...l ?

 

Parmi les malotrus, on trouve tous les profils. Citons pour commencer le conducteur de voiture thermique distrait, qui ne prête pas attention à la présence d’une borne là où il se gare. Il est le plus excusable, ou plutôt le moins inexcusable.

Au niveau supérieur, on trouve le conducteur de voiture thermique qui se gare devant une borne parce qu’il se contrefiche de bloquer l’accès à une source d’énergie sans laquelle une voiture électrique est condamnée à rester inerte.

On peine à comprendre l’intérêt d’une telle démarche, même si quelques hypothèses nous viennent bien à l’esprit. D’autant que le même conducteur ne supporterait bien sûr pas une seconde de voir une Renault Zoé garée devant « sa » pompe à carburant, à raison d’ailleurs.

Il y a aussi le conducteur de voiture thermique tricheur, qui profite de l’effet d’aubaine de l’emplacement de la borne électrique pour y stationner sa voiture et en faire sortir un câble par le capot moteur entrouvert, mimant ainsi l’acte de recharge de sa propre voiture. Oui, il faut déjà être sacrément tordu, mais cela existe.

Dans ce bal des casse-pied, on a aussi une pensée pour ces conducteurs de véhicules hybrides rechargeables, modèles généralement à charge lente, qui laissent leur voiture branchée des heures et des heures, le temps de regagner quelques précieux électrons mais bloquent ainsi l’accès aux bornes à des véhicules qui eux ne peuvent profiter d’un moteur thermique leur permettant de poursuivre leur trajet. De grâce, pensez à autrui en libérant la borne dès que possible!

Suprêmement agaçants aussi, et surtout franchement désespérants, ces propriétaires de voitures 100% électriques qui se garent devant les bornes comme s’il s’agissait d’un stationnement qui leur serait réservé, mais sans même y brancher leur voiture !

C’est un cas que l’on observe extrêmement souvent sur les parkings de supermarchés, où les points de charge sont généralement situés à proximité de l’entrée (c'est qu'il ne faudrait pas pousser le chariot 50 mètres de trop, hein!). Et tant pis pour ceux qui véritablement besoin de se brancher…

Cette énumération ne saurait prétendre à l’exhaustivité, mais vous pouvez la compléter à loisir dans la partie « commentaires » accompagnant cet article. A vos claviers !

La seule parade reste hélas bien théorique. Elle consiste à faire appel aux forces de l’ordre pour qu’elles dépêchent une dépanneuse, en vertu de l’Article R417-10 du code de la route sanctionnant notamment le stationnement gênant devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques. Mais le temps que ladite dépanneuse arrive, le pénible a souvent le temps de quitter les lieux.

Aussi ne pouvons-nous qu’inciter les possesseurs de voitures électriques à faire œuvre de pédagogie, en ayant à bord des tracts explicatifs à glisser derrière les essuie-glaces des véhicules fautifs.

Le temps est l’allié des électromobilistes : plus ils seront nombreux, et plus il faut espérer que la prise de conscience se généralisera. On peut toujours rêver, la période de fin d’année est propice aux bonnes résolutions.

Sur ce je vous laisse, j’ai laissé mon vieux Land Rover et sa caravane en travers devant des bornes Tesla, et on dirait que ça commence à s’impatienter.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire