Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Carburants : les prix baissent encore, le pétrole américain à 0 $

Dans Economie / Politique / Budget

Florent Ferrière , mis à jour

Carburants : les prix baissent encore, le pétrole américain à 0 $

Les cours du pétrole ont de nouveau dévissé en ce début de semaine. Dans les stations, les prix des carburants continuent de baisser.

Dans l'une de ses chansons en mode confinement, le bien nommé Didier Super le dit : "Maintenant qu'on a plus besoin de gazole, ça y est, les prix ils ont baissé". Et c'est vrai, depuis le début de l'année, les tarifs dans les stations ont dégringolé.

La pandémie de Covid-19 a fait plonger les prix du pétrole, avec donc comme conséquence une grosse baisse des prix pour les sans-plomb et le gazole… dont on ne profite guère avec les mesures de confinement.

Si le plus gros de la baisse s'est fait en mars, les prix continuent de reculer doucement mais sûrement, avec un petit centime gagné au cours de la dernière semaine. Selon le dernier relevé réalisé par le ministère de la transition écologique, au 17 avril, le litre de gazole s'affichait en moyenne à 1,2132 € dans l'Hexagone. Pour le sans-plomb 95 E10, qui représente la majorité des ventes de sans-plomb en France, c'était 1,2514 €. Pour le gazole, il faut remonter à septembre 2017 pour avoir un niveau semblable. Et pour le SP 95 E10, c'est le plus bas depuis mars 2016 !

Va-t-on pouvoir "profiter" de ces prix allégés, alors que le déconfinement est espéré dans trois longues semaines ? Il y a de fortes chances, car les cours du pétrole restent au plus bas. Les principaux pays producteurs avaient pourtant réussi à trouver un terrain d'entente pour réduire l'offre d'or noir, avec près de dix millions de barils par jour en moins sur la période mai/juin.

Mais cet accord, pour au moins maintenir les cours, n'a pas eu les effets escomptés. Le Covid-19 a fortement ralenti l'économie, ce qui provoque une chute de la demande de pétrole et dans le même temps une hausse des stocks. Les prix du pétrole continuent d'ailleurs de reculer. En fin de journée, le baril de Brent, référence pour l'Europe, était retombé à 26 $.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mais ce n'est rien à côté du baril américain de pétrole WTI dont le prix est passé sous… 0 $ ! Cela concerne le WTI pour livraison en mai, or les réserves approchent de la saturation, les vendeurs sont prêts à payer pour se débarrasser de leurs stocks. Le baril de WTI pour livraison en juin était juste au dessus de 20 $.

Evolution des prix moyens à la pompe

Carburants : les prix baissent encore, le pétrole américain à 0 $

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire