Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

CO2 : un nouveau business entre les constructeurs

CO2 : un nouveau business entre les constructeurs

Pour échapper à des amendes européennes, liées à des quotas de CO2 à respecter, les accords entre constructeurs s'enchaînent. Les bons élèves vendent des crédits de CO2 aux moins bons élèves.

CAFE. Une pause détente pour vous peut-être, mais un mot qui n'a rien de savoureux pour les constructeurs automobiles. Ces quatre lettres sont l'acronyme de "Corporate Average Fuel Economy", une réglementation européenne qui va bientôt sanctionner les marques qui vendent des véhicules trop émetteurs de CO2.

L'Europe a fixé un objectif de base à respecter : 95 g/km de CO2. Il semble sévère… et il l'est, dans la mesure où le niveau de CO2 moyen des véhicules neufs vendus sur le Vieux Continent en 2019 était à 122,4 g/km. Les dépassements seront sanctionnés par des amendes. Et les premières pénalités tomberont en 2021, sur la base des ventes de 2020.

Il y a toutefois quelques nuances à apporter. La principale est que chaque constructeur a un objectif spécifique qui prend notamment en compte la masse moyenne des véhicules vendus. En clair, Land Rover, spécialiste des grands SUV, a un quota plus élevé que Fiat, spécialiste des citadines. Ensuite, la première année, les 5 % des ventes les plus polluantes seront exclues du calcul. Enfin, les véhicules sous 50 g/km comptent davantage dans le calcul.

Ajoutez à cela que le quota est fixé par groupe. Par exemple, l'objectif de Renault va avec celui de Dacia et Alpine. Et ces derniers, encore mauvais élèves en matière de CO2, profiteront donc des bonnes ventes de la Zoé ! Mais parfois, cela ne suffit pas pour éviter l'amende. Il y a donc une autre astuce possible, validée par la Commission Européenne : s'associer avec un groupe concurrent pour former des "pools CO2".

Et à l'approche de 2021, ça s'agite chez les marques. Cette fin d'année est devenue la saison des mariages entre des firmes qui mettent bien volontiers leur concurrence de côté ! Ces derniers jours, Ford, qui a dû stopper les ventes de Kuga hybride rechargeable à cause d'un rappel, s'est associé à Volvo, très bien placé grâce à ses plug-in. Volkswagen a fait équipe avec le groupe chinois SAIC, qui vend en Europe le SUV électrique MG ZS EV. Et en début de semaine, on apprenait que Honda s'associait à Fiat et Tesla.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles) avait été le premier à penser à ce genre de mariage, se sachant très mal placé face à son objectif CO2 européen. Il faut dire que le groupe italo-américain ne proposait encore aucune voiture électrifiée en début d'année ! Impensable donc d'être dans les clous. Les Jeep hybrides rechargeables viennent à peine d'être lancés, et les premières 500 100 % électriques seront livrées à Noël.

FCA s'est donc tourné vers Tesla dès début 2019. Il faut dire que Tesla est forcément l'allié de choix puisque l'américain ne vend que des électriques. Pour lui, il n'y a donc aucune sanction possible… et il est autorisé à vendre des crédits CO2. C'est presque un droit à polluer !

Et bien sûr, ces mariages de dioxyde de carbone sont surtout devenus un business juteux, car les mauvais élèves sortent le carnet de chèques pour s'offrir ces crédits CO2 et éviter des amendes européennes encore plus coûteuses. FCA va notamment payer 1,8 milliard d'euros à Tesla sur trois ans. Pour la marque américaine, c'est devenu une sacrée source de revenus, car un système semblable est aussi en vigueur dans des états américains. De janvier à septembre, cela a rapporté à Tesla près de 1,2 milliard d'euros.

Une source de revenus facile et intéressante, au point que certains se font connaître pour tenter de renflouer leurs caisses. C'est le cas de Renault ! Bien placé grâce à l'envolée des ventes de la Zoé en Europe, le Losange va former un pool avec Nissan et Mitsubishi, et cet ensemble dit avoir des crédits à vendre. Personne ne s'est toutefois encore manifesté. Mais cela pourrait intéresser Jaguar-Land Rover, qui s'attend à manquer ses objectifs cette année, pénalisé par un retard sur le lancement des hybrides rechargeables.

Tesla

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Actualité Tesla

Toute l'actualité

Forum Tesla

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il est beau mon crédit, il est beau garanti 100% écolo. Achetez mon crédit CO2 et l'image de votre marque en sortira washing green 100%

Par

à l'heure où les caisses des états européens se vident à grande vitesse (en se remplissant au préalable grâce à des dettes délirantes), on est heureux de savoir que l'UE autorise ce genre de magouilles. ça permet ainsi à Tesla de s'en mettre plein les poches.

hé oui, mieux vaut engraisser tesla que d'augmenter la trésorerie de l'état français, qui se rattrapera en augmentant nos impôts...

Par

c'est une décision européenne, pas française. Si la France ou l'Allemagne n'y arrive pas, en quoi est-ce la faute de Tesla ?

Marrant, les constructeurs ont menti, font du lobbying de malade contre le VE, freinent des 4 fers, retardent les études et lancement de modèles électriques, achètent les moteurs et les batteries et ne développent aucune expertise dans le domaine... Tesla existe et vend de vrais VE depuis plus de 8 ans (j'enl_ve le Roadster) et là, cela commence à les rattraper et on essaie encore de taper sur Tesla ? Sérieusement ?

Moi je dis "bien fait". Fallait se sortir les doigs du ... Comme par hasard, Volvo...Chinois, a réussi. Comme quoi c'est pas impossible !

Par

Aujourd’hui, si les américains se préoccupaient des rejets de CO2, c’est plutôt chez eux que Tesla pourrait faire des affaires. Et pour rester raisonnable, et calmer un peu les énervés du CO, il faut mettre en perspective l’ensemble des pays de la planète. Par exemple, en regardant cette analyse : https://www.contrepoints.org/2020/09/30/381164-la-grande-illusion-des-objectifs-climatiques

La construction d’une usine Tesla en Europe va devenir extrêmement rentable, car les autres constructeurs vont tout simplement financer cette entreprise. En arriver à financer un concurrent, qui de plus dispose d’énormes moyens financiers, est ahurissant. La situation monopolistique de Tesla en Europe, c’est pour très bientôt, surtout si l’on associe leurs capacités d’intégration d’électronique et d’informatique embarquées. Je ne suis pas d’accord avec les directives CO2 européennes, qui nous sabordent. Les gens qui sont à l’origine de ces directives savent très bien que les américains ne les respectent pas, et cela, avec d’énormes écarts. Ils nous condamnent.

Par

En réponse à d9b66217

c'est une décision européenne, pas française. Si la France ou l'Allemagne n'y arrive pas, en quoi est-ce la faute de Tesla ?

Marrant, les constructeurs ont menti, font du lobbying de malade contre le VE, freinent des 4 fers, retardent les études et lancement de modèles électriques, achètent les moteurs et les batteries et ne développent aucune expertise dans le domaine... Tesla existe et vend de vrais VE depuis plus de 8 ans (j'enl_ve le Roadster) et là, cela commence à les rattraper et on essaie encore de taper sur Tesla ? Sérieusement ?

Moi je dis "bien fait". Fallait se sortir les doigs du ... Comme par hasard, Volvo...Chinois, a réussi. Comme quoi c'est pas impossible !

Mais peu importe Tesla.

Si les constructeurs n'atteignent pas les objectifs demandés par l'UE, ils devraient simplement payer des pénalités à l'UE. Pas donner de l'argent à Tesla pour éviter de donner de l'argent à l'UE. :bah:

Par

En réponse à Papygeon

Aujourd’hui, si les américains se préoccupaient des rejets de CO2, c’est plutôt chez eux que Tesla pourrait faire des affaires. Et pour rester raisonnable, et calmer un peu les énervés du CO, il faut mettre en perspective l’ensemble des pays de la planète. Par exemple, en regardant cette analyse : https://www.contrepoints.org/2020/09/30/381164-la-grande-illusion-des-objectifs-climatiques

La construction d’une usine Tesla en Europe va devenir extrêmement rentable, car les autres constructeurs vont tout simplement financer cette entreprise. En arriver à financer un concurrent, qui de plus dispose d’énormes moyens financiers, est ahurissant. La situation monopolistique de Tesla en Europe, c’est pour très bientôt, surtout si l’on associe leurs capacités d’intégration d’électronique et d’informatique embarquées. Je ne suis pas d’accord avec les directives CO2 européennes, qui nous sabordent. Les gens qui sont à l’origine de ces directives savent très bien que les américains ne les respectent pas, et cela, avec d’énormes écarts. Ils nous condamnent.

attention: aux USA, ce genre de problématique est gérée indépendamment par chaque état.

il est donc réducteur et maladroit de dire que "les américains s'en foutent".

En Californie par exemple, il existe déjà des mesures contre les voitures jugées trop polluantes.

Au contraire par exemple du Texas.

:bah:

Par

En réponse à d9b66217

c'est une décision européenne, pas française. Si la France ou l'Allemagne n'y arrive pas, en quoi est-ce la faute de Tesla ?

Marrant, les constructeurs ont menti, font du lobbying de malade contre le VE, freinent des 4 fers, retardent les études et lancement de modèles électriques, achètent les moteurs et les batteries et ne développent aucune expertise dans le domaine... Tesla existe et vend de vrais VE depuis plus de 8 ans (j'enl_ve le Roadster) et là, cela commence à les rattraper et on essaie encore de taper sur Tesla ? Sérieusement ?

Moi je dis "bien fait". Fallait se sortir les doigs du ... Comme par hasard, Volvo...Chinois, a réussi. Comme quoi c'est pas impossible !

Analyse quelque simpliste tout de même. La différence des autres constructeurs, c'est qu'ils proposent des véhicule pour 90% des acheteurs qui ont des besoins que l'électrique ne répond toujours pas actuellement.

Donc faut bien proposer des produits pour l'écrasante majorité des acheteurs et pas juste leur dite "ah désolé, faut vous acheter une berline à 60k€ si vous avez une famille... Vous avez que 30k€ ? alors on a de la micro-citadine ou de la citadine, mais faut revendre vos enfants... Mais si vous les revendez vous aurez peut-être assez pour la berline à 60k€ et vous pourrez à nouveau songer à avoir des enfants"

Question besoins, prix, etc. L'électrique, l'hybride rechargeable et l'hybride ne répondent pas à tous les critères, donc la politique européenne a ses limites. On pénalise des constructeurs parce qu'ils proposent ce que les acheteurs demandent. C'est aberrant! Je comprends bien le but derrière, mais la manière de le faire est mauvaise.

Par

En réponse à pechtoc

Analyse quelque simpliste tout de même. La différence des autres constructeurs, c'est qu'ils proposent des véhicule pour 90% des acheteurs qui ont des besoins que l'électrique ne répond toujours pas actuellement.

Donc faut bien proposer des produits pour l'écrasante majorité des acheteurs et pas juste leur dite "ah désolé, faut vous acheter une berline à 60k€ si vous avez une famille... Vous avez que 30k€ ? alors on a de la micro-citadine ou de la citadine, mais faut revendre vos enfants... Mais si vous les revendez vous aurez peut-être assez pour la berline à 60k€ et vous pourrez à nouveau songer à avoir des enfants"

Question besoins, prix, etc. L'électrique, l'hybride rechargeable et l'hybride ne répondent pas à tous les critères, donc la politique européenne a ses limites. On pénalise des constructeurs parce qu'ils proposent ce que les acheteurs demandent. C'est aberrant! Je comprends bien le but derrière, mais la manière de le faire est mauvaise.

cela se mort la queue. Le besoin primaire, c'est de pas foutre en l'air le climat, qui va rendre tout un bandeau au niveau de l'équateur invivable (physiquement) par l'homme, empêche la culture dans pleins de pays ce qui crée tous ces exodes massifs, des catastrophes naturelles en augmentation constante, la destruction d'écosystèmes entiers...

Quand on a conscience de quoi on parle, la discussion est un peu différente. Tu as des Kia, PHEV, aujourd'hui, pour moins de 27k€ neuve ou beaucoup mois en occasion, qui loge 4-5 personnes, permettent de partir en vacances, n'ont aucun malus... Bref, faut arrêter de dire que les gens ne peuvent PAS acheter de voitures qui n'auraient pas de malus.

Si tu veux juste te déplacer de A à B, tu as des voitures pas chères, qui n'ont pas de malus. C'est TON choix si tu veux un gros SUV, lourd ou un moteur qui a plus de 30cv. Mais te plaint pas que tu doivent payer pour (car les marques le répercutent dans le prix de vente).

Par

En réponse à d9b66217

cela se mort la queue. Le besoin primaire, c'est de pas foutre en l'air le climat, qui va rendre tout un bandeau au niveau de l'équateur invivable (physiquement) par l'homme, empêche la culture dans pleins de pays ce qui crée tous ces exodes massifs, des catastrophes naturelles en augmentation constante, la destruction d'écosystèmes entiers...

Quand on a conscience de quoi on parle, la discussion est un peu différente. Tu as des Kia, PHEV, aujourd'hui, pour moins de 27k€ neuve ou beaucoup mois en occasion, qui loge 4-5 personnes, permettent de partir en vacances, n'ont aucun malus... Bref, faut arrêter de dire que les gens ne peuvent PAS acheter de voitures qui n'auraient pas de malus.

Si tu veux juste te déplacer de A à B, tu as des voitures pas chères, qui n'ont pas de malus. C'est TON choix si tu veux un gros SUV, lourd ou un moteur qui a plus de 30cv. Mais te plaint pas que tu doivent payer pour (car les marques le répercutent dans le prix de vente).

Le malus est un problème français, en Suisse il n'y a aucune incitation à prendre un modèle électrique plutôt que thermique. Les modèles électrifiés se vendent pourtant très bien mais les Suisses ont des moyens financiers plus important pour l'achat d'une voiture.

Après je comprends bien ton argumentation, mais consommer BIO est mieux pour sa santé et la biodiversité, pourtant le BIO reste un marché extrêmement faible car cher.

Et non, des Kia, Phev qui permettent de partir en vacances avec 4-5 personnes, ça n'existe pas. T'as un enfant en bas age qui est en poussette, et ça te rempli déjà la moitié du coffre. En admettant que la poussette passe. L'espace entre le maxi-cosi et le dos du siège conducteur est faible et tu dois trop avancer ton siège conducteur pour que ce soit confortable sur de longue distance, etc. Après je suis d'accord qu'avec des petits plus grands les besoins de volumes et espaces sont moindre. Mais toi qui vantes toujours les 800l de ta Tesla, on est plus sur de la Kia PHEV avec de tels volumes. 500-600l suffiraient, mais les PHEV ont des coffres tellement amputés qu'on tape plutôt sur des 400l malgré les 4m60 de la Ceed Sportswagon PHEV.

C'est la réalité, mais encore aujourd'hui, rouler en électrique ou PHEV est un problème de riche. ça finira par être accessible à tout le monde, mais ce n'est pas pour demain, c'est pour ça que je parle de réglementation inadéquate. Trop en avance sur la réalité du terrain. Ce n'est pas du laxisme des constructeurs historique, mais juste une réalité économique, les modèles électrifiés sont trop cher, donc le gros des acheteurs ne les achètes pas, donc les prix ne peuvent pas diminuer rapidement.

Alors soit, on a aussi des pays qui décident de pousser l'idiotie à son paroxysme en rendant la voiture neuve invendable avec des modèles électrifiés trop chers, et des modèles thermiques trop chers une fois le malus ajouté.

Par

Si, tu as des incitations en Suisse aussi : je payais 788 CHF / an pour mon Audi A6 3.0 TDI, je paye 0 pour ma Tesla (soit 4k d'économie sur mon leasing).

D'accord avec toi sur le souci d'habitabilité des PHEV. Mais tu n'as pas besoin de prendre un PHEV. Tu peux prendre une Sandero ou plein de thermique qui n'ont pas de malus. Si tu dis que le problème du malus est que les gens qui veulent juste un déplaçoir ne peuvent plus se payer une voiture, je dis que c'est faux.

Le malus impact des moteurs plus gros, des voitures avec plus d'équipements, avec de plus grosses roues, ou des SUV qui sont tendances. Mais il y a pleins de voitures familiales sans malus (ou minime).

Donc malheureusement, la seule façon, c'est de taxer fortement la pollution, engendré par ces "envies" et non des "besoins".

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire