Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Le Prodrive Hunter de Sebastien Loeb maintenant homologué pour la route

Olivier Cottrel

Le Prodrive Hunter de Sebastien Loeb maintenant homologué pour la route

Déposer un commentaire

Par

J'adore ce genre de délire :bien:

Ca doit être super sympa à conduire dans le désert.

Nadir, tu aurais du acheter ça plutôt que ta M4 :biggrin:

Par

sacré angle d'attaque :biggrin:

Par

Heureusement que certains peuvent cramer du pétrole pour rien dans des bagnoles à plusieurs millions pendant que des semi-esclaves construisent leurs infrastructures...

Et on trouve ça super !

On vit vraiment une époque formidable... :bien:

Par

En réponse à zzeelec

Heureusement que certains peuvent cramer du pétrole pour rien dans des bagnoles à plusieurs millions pendant que des semi-esclaves construisent leurs infrastructures...

Et on trouve ça super !

On vit vraiment une époque formidable... :bien:

   

La mémoire est défaillante pour quelques milliards d'individus quand il faudra supporter une équipe de foot dans leurs stades climatisés ... entre deux coupures pub pour un voiture quelconque et son message obligatoire cherchant à "favoriser les modes de transport alternatifs". :buzz:

Par

Et bien en voilà un!!!!!

....un VRAI SUV coupé :bah::bah::bah::bah:

Par

Parfait pour rouler sur les escrolobobo vert pastèque :bien::bien::bien::bien::bien:

Par

En réponse à halffinger

Et bien en voilà un!!!!!

....un VRAI SUV coupé :bah::bah::bah::bah:

   

A ton avis, ça monte un trottoir sans abimer une jante pour déposer Timewöh devant le portail de l'école ?

Prodrive tente de monétiser son bolide pour récupérer quelques biftons ... faut bien financer les développements, les véhicules, le staff, le salaire de M. Loeb et les inscriptions aux Dakar.

Par

En réponse à zzeelec

Heureusement que certains peuvent cramer du pétrole pour rien dans des bagnoles à plusieurs millions pendant que des semi-esclaves construisent leurs infrastructures...

Et on trouve ça super !

On vit vraiment une époque formidable... :bien:

   

T'as tout à fait raison mais elle est quand même super fun cette voiture :miam:

Par

En réponse à zzeelec

Heureusement que certains peuvent cramer du pétrole pour rien dans des bagnoles à plusieurs millions pendant que des semi-esclaves construisent leurs infrastructures...

Et on trouve ça super !

On vit vraiment une époque formidable... :bien:

   

C'est juste la vie : il y a les mangeurs et les mangés. C'est inévitable...non, c'est même nécessaire.

Par

En réponse à Gus76

T'as tout à fait raison mais elle est quand même super fun cette voiture :miam:

   

Oui si on fait abstraction du contexte ce doit être un sacré jouet !

Par

En réponse à Entouteobjectivité

C'est juste la vie : il y a les mangeurs et les mangés. C'est inévitable...non, c'est même nécessaire.

   

Débilité mentale profonde.

C'est donc parce que tu te prends pour un prédateur que tu vénères la marque au lion ? Pauvre chaton !

La plus grande force et le plus grand courage c'est de toujours considérer et traiter son prochain comme son égal. La noblesse.

Par

En réponse à zzeelec

Débilité mentale profonde.

C'est donc parce que tu te prends pour un prédateur que tu vénères la marque au lion ? Pauvre chaton !

La plus grande force et le plus grand courage c'est de toujours considérer et traiter son prochain comme son égal. La noblesse.

   

Mais nous sommes tous égaux, bien évidemment, simplement nous pensons et agissons tous différemment, et ces différences font la réussite des uns et l'échec des autres.

Et je loue ces différences, sinon comment se démarquer ? Ceux qui travaillent mal à l'école mettent en lumière ceux qui brillent, ceux qui rechignent après le travail permettent aux courageux d'occuper de bons postes, etc.

D'où les mangeurs et les mangés.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Mais nous sommes tous égaux, bien évidemment, simplement nous pensons et agissons tous différemment, et ces différences font la réussite des uns et l'échec des autres.

Et je loue ces différences, sinon comment se démarquer ? Ceux qui travaillent mal à l'école mettent en lumière ceux qui brillent, ceux qui rechignent après le travail permettent aux courageux d'occuper de bons postes, etc.

D'où les mangeurs et les mangés.

   

Et les hasards de la naissance et des héritages de capitaux et sociaux ?

Mais je suis certain qu'un prédateur puissant tel que toi, même né dans les décombres d'une dictature immonde, serait devenu un dominant ! :fresh:

Je rappelle que ces rois et princes du Golfe Persique étaient des arriérés vivant dans des tentes et sur des chameaux avant que l'Occident ne vienne creuser des trous dans leur désert... donc qu'est-ce qui les classe dans la catégorie, selon toi méritée, des "mangeurs", si ce n'est le pur hasard de la vie ?

Et tu soutiens ces arriérés qui n'ont pas compris que l'esclavage était aboli (ils vivent encore au Moyen Age dans leur tête) ?

Qu'est-ce que je peux conclure de toi, à ton avis ?

Par

En réponse à zzeelec

Heureusement que certains peuvent cramer du pétrole pour rien dans des bagnoles à plusieurs millions pendant que des semi-esclaves construisent leurs infrastructures...

Et on trouve ça super !

On vit vraiment une époque formidable... :bien:

   

Sinon tu peux arrêter de faire ton aigri communiste, et te dire que les mecs qui ont conçu cette voiture sont juste des ingénieurs, des passionnés qui sont pas forcément nés avec une cuillère en argent dans la bouche.

On est beaucoup ici à réussir à apprécier un véhicule en ayant la quasi certitude d'avoir jamais l'occasion de mettre ses mains derrière son volant un jour, je suis sur que tu peux y arriver aussi.

Par

En réponse à Sylvain6911

Sinon tu peux arrêter de faire ton aigri communiste, et te dire que les mecs qui ont conçu cette voiture sont juste des ingénieurs, des passionnés qui sont pas forcément nés avec une cuillère en argent dans la bouche.

On est beaucoup ici à réussir à apprécier un véhicule en ayant la quasi certitude d'avoir jamais l'occasion de mettre ses mains derrière son volant un jour, je suis sur que tu peux y arriver aussi.

   

J'y arrive très bien, ne t'en fais pas ! J'ai plutôt tiqué sur "c’est au Moyen-Orient que les responsables de Prodrive ont choisi d’en faire la promotion. Une clientèle pour qui le tarif démentiel du joujou, affiché à 1,48 million €, ne devrait même pas être un obstacle."

Par

En réponse à zzeelec

Et les hasards de la naissance et des héritages de capitaux et sociaux ?

Mais je suis certain qu'un prédateur puissant tel que toi, même né dans les décombres d'une dictature immonde, serait devenu un dominant ! :fresh:

Je rappelle que ces rois et princes du Golfe Persique étaient des arriérés vivant dans des tentes et sur des chameaux avant que l'Occident ne vienne creuser des trous dans leur désert... donc qu'est-ce qui les classe dans la catégorie, selon toi méritée, des "mangeurs", si ce n'est le pur hasard de la vie ?

Et tu soutiens ces arriérés qui n'ont pas compris que l'esclavage était aboli (ils vivent encore au Moyen Age dans leur tête) ?

Qu'est-ce que je peux conclure de toi, à ton avis ?

   

Que tu pars loin, dans des délires compliqués, pouahh.

Reviens sur Terre, sois pragmatique : dans la vie réelle, rien de plus normal que tout le monde ne soit pas logé à la même enseigne.

Il y a ceux qui cirent les pompes, tant pis pour eux, et ceux qui se les font cirer, tant mieux pour eux.

Simplement, dans 80% des cas, il y a rarement du hasard...et souvent du mérite.

Par

C'est audacieux de la part de Prodrive et l'occasion de faire rentrer une belle somme d'argent pour ce gros jouet de milliardaire.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Que tu pars loin, dans des délires compliqués, pouahh.

Reviens sur Terre, sois pragmatique : dans la vie réelle, rien de plus normal que tout le monde ne soit pas logé à la même enseigne.

Il y a ceux qui cirent les pompes, tant pis pour eux, et ceux qui se les font cirer, tant mieux pour eux.

Simplement, dans 80% des cas, il y a rarement du hasard...et souvent du mérite.

   

"dans 80% des cas, il y a rarement du hasard...et souvent du mérite."

Tu regarderas les niveaux de reproduction sociale en France... que du mérite lié au hasard de sa naissance... Et là je parle juste des conditions dans un pays riche. Si l'on regarde ce qu'il se passe à l'échelle du monde entre les différents niveaux de richesse, il saute aux yeux que le "mérite" est une fable inventée par ceux qui sont du bon côté de la barrière pour justifier que ce n'est que justice que certains gisent dans la pauvreté.

Faut quand même se rendre compte des privilèges dont on a bénéficié avant de croire qu'on est le roi des self-made men.

Par

En réponse à zzeelec

Heureusement que certains peuvent cramer du pétrole pour rien dans des bagnoles à plusieurs millions pendant que des semi-esclaves construisent leurs infrastructures...

Et on trouve ça super !

On vit vraiment une époque formidable... :bien:

   

Et oui, ce sont souvent les riches qui polluent le plus. Les pauvres sont là pour nettoyer et respirer leurs merdes. Rien de nouveau.

Par

En réponse à zzeelec

"dans 80% des cas, il y a rarement du hasard...et souvent du mérite."

Tu regarderas les niveaux de reproduction sociale en France... que du mérite lié au hasard de sa naissance... Et là je parle juste des conditions dans un pays riche. Si l'on regarde ce qu'il se passe à l'échelle du monde entre les différents niveaux de richesse, il saute aux yeux que le "mérite" est une fable inventée par ceux qui sont du bon côté de la barrière pour justifier que ce n'est que justice que certains gisent dans la pauvreté.

Faut quand même se rendre compte des privilèges dont on a bénéficié avant de croire qu'on est le roi des self-made men.

   

Théoriquement, chaque couple devrait ajuster son "niveau de reproduction" en fonction de ses propres capacités de revenus/financières.

Et non "en vue d'obtenir des aides sociales "...

A partir du moment où ce n'est pas le cas, effectivement, le fossé ne fait que se creuser entre les instruits et les non instruits.

C'est la vie ! :bah:

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Théoriquement, chaque couple devrait ajuster son "niveau de reproduction" en fonction de ses propres capacités de revenus/financières.

Et non "en vue d'obtenir des aides sociales "...

A partir du moment où ce n'est pas le cas, effectivement, le fossé ne fait que se creuser entre les instruits et les non instruits.

C'est la vie ! :bah:

   

Et hop ! La glissade eugéniste ! :bien:

Par

Enfin pas vraiment eugéniste, mais plutôt "ploutogéniste" : le droit à se reproduire en fonction de ses moyens financiers.

Par

En réponse à zzeelec

Enfin pas vraiment eugéniste, mais plutôt "ploutogéniste" : le droit à se reproduire en fonction de ses moyens financiers.

   

Pas une question de "droit"... juste de "responsabilité" !

Quand on n'a pas les moyens...on ne le fait pas, point. Juste du bon sens.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Pas une question de "droit"... juste de "responsabilité" !

Quand on n'a pas les moyens...on ne le fait pas, point. Juste du bon sens.

   

Juste pas du bon sens du tout ! Du coup les Occidentaux ont le droit de se reproduire, et les autres non ? "Vous êtes trop pauvres pour avoir des enfants, et comme on n'a pas envie de partager les richesses, dégagez !"

Tu es un grand humaniste... certains partis à la mode dans les années 30 n'auraient pas renié ton point de vue ! :bien:

Le plus drôle, c'est que la richesse de certains repose largement sur l'exploitation de la pauvreté des autres... (faut bien dégager du profit quelque part)

M'enfin, je dois certainement être un "communiste aigri" pour penser ça ! :areuh:

Par

En réponse à zzeelec

Juste pas du bon sens du tout ! Du coup les Occidentaux ont le droit de se reproduire, et les autres non ? "Vous êtes trop pauvres pour avoir des enfants, et comme on n'a pas envie de partager les richesses, dégagez !"

Tu es un grand humaniste... certains partis à la mode dans les années 30 n'auraient pas renié ton point de vue ! :bien:

Le plus drôle, c'est que la richesse de certains repose largement sur l'exploitation de la pauvreté des autres... (faut bien dégager du profit quelque part)

M'enfin, je dois certainement être un "communiste aigri" pour penser ça ! :areuh:

   

Inutile de continuer ce débat, nous ne nous comprendrons jamais.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Inutile de continuer ce débat, nous ne nous comprendrons jamais.

   

J'ai clairement compris ton point de vue, qui est de justifier que les inégalités sont une bonne chose (voire une chose "naturelle"). Point de vue de droite conservatrice classique (courants pré-révolutionnaires monarchistes et aristocratiques) et néo-libérale, déjà vu mille fois.

Alors que mon point de vue, plutôt libéral de gauche et humaniste/universaliste, postule que tout homme, quels que soient les hasards de sa naissance, devrait accéder aux mêmes droits et possibilités que tout autre. La société démocrate libérale est là pour garantir ces droits et corriger les effets de distorsion (accaparement des richesses et des pouvoirs, exclusion sociale). Elle crée les conditions d'une véritable méritocratie républicaine, qui n'a rien à voir avec la loi du plus fort et implique que les places privilégiées ne se transmettent pas de génération en génération.

Par

En réponse à zzeelec

J'ai clairement compris ton point de vue, qui est de justifier que les inégalités sont une bonne chose (voire une chose "naturelle"). Point de vue de droite conservatrice classique (courants pré-révolutionnaires monarchistes et aristocratiques) et néo-libérale, déjà vu mille fois.

Alors que mon point de vue, plutôt libéral de gauche et humaniste/universaliste, postule que tout homme, quels que soient les hasards de sa naissance, devrait accéder aux mêmes droits et possibilités que tout autre. La société démocrate libérale est là pour garantir ces droits et corriger les effets de distorsion (accaparement des richesses et des pouvoirs, exclusion sociale). Elle crée les conditions d'une véritable méritocratie républicaine, qui n'a rien à voir avec la loi du plus fort et implique que les places privilégiées ne se transmettent pas de génération en génération.

   

Tu vis chez les Bisounours, je vis dans le réel.

Pour "contrer" le sort de ta naissance, tu devras redoubler d'efforts et de volonté, c'est clairement injuste par rapport à celui qui n'aura pas à se battre, mais c'est ainsi !

Tout ultra libéral que je suis, oui tu m'as bien cerné, je suis né de parents... fonctionnaires ! Que j'adore, mais que je n'ai pas suivis dans le rythme "plan plan" qu'ils ont connu.

Comment crois tu que les immigrés vietnamiens, parfois "bourges" chez eux, venus au milieu des 70s pour fuir le racket de leur pays, ont fait pour s'intégrer ici?

Oui, ils ont ramé (sans mauvais jdm) !

Bref. On ne doit compter sur le système pour s'en sortir, mais d'abord sur nous même, et c'est à la portée de chacun.

Par

En réponse à zzeelec

J'ai clairement compris ton point de vue, qui est de justifier que les inégalités sont une bonne chose (voire une chose "naturelle"). Point de vue de droite conservatrice classique (courants pré-révolutionnaires monarchistes et aristocratiques) et néo-libérale, déjà vu mille fois.

Alors que mon point de vue, plutôt libéral de gauche et humaniste/universaliste, postule que tout homme, quels que soient les hasards de sa naissance, devrait accéder aux mêmes droits et possibilités que tout autre. La société démocrate libérale est là pour garantir ces droits et corriger les effets de distorsion (accaparement des richesses et des pouvoirs, exclusion sociale). Elle crée les conditions d'une véritable méritocratie républicaine, qui n'a rien à voir avec la loi du plus fort et implique que les places privilégiées ne se transmettent pas de génération en génération.

   

Si tu pousses le délire jusqu'au bout, ça veut dire que tu es pour le fait de priver les parents de leurs propres enfants dès la naissance pour les mettre dans des institutions d'état qui les traiteront de manière égalitaire.

Les inégalités se créent dès la petite enfance (et en fait encore avant si on prend en compte le train de vie de la mère pendant sa grossesse). Par la nutrition, l'éveil intellectuel (l'attention donnée par les parents), les conditions de vie au sens large.

Et puis il restera toujours le plus important des facteurs... le patrimoine génétique, celui qui passe pas par un huissier ni des impots mais explique la plupart des inégalités dans ce monde.

La recherche de l'égalité pure a toujours été une utopie qui dans son application s'est toujours transformé en un nivellement par le bas et une stagnation de la société dans son ensemble.

Par

En réponse à Sylvain6911

Si tu pousses le délire jusqu'au bout, ça veut dire que tu es pour le fait de priver les parents de leurs propres enfants dès la naissance pour les mettre dans des institutions d'état qui les traiteront de manière égalitaire.

Les inégalités se créent dès la petite enfance (et en fait encore avant si on prend en compte le train de vie de la mère pendant sa grossesse). Par la nutrition, l'éveil intellectuel (l'attention donnée par les parents), les conditions de vie au sens large.

Et puis il restera toujours le plus important des facteurs... le patrimoine génétique, celui qui passe pas par un huissier ni des impots mais explique la plupart des inégalités dans ce monde.

La recherche de l'égalité pure a toujours été une utopie qui dans son application s'est toujours transformé en un nivellement par le bas et une stagnation de la société dans son ensemble.

   

Complètement d'accord avec vous.

Une vision extrêmement lucide.

De toute façon, quand bien même égalité parfaite initiale il y aurait, bon nombre ne l'exploiteraient pas.

On ne refera pas l'humanité.

Par

Le digne successeur à la Mega Track .

Par

En réponse à Sylvain6911

Si tu pousses le délire jusqu'au bout, ça veut dire que tu es pour le fait de priver les parents de leurs propres enfants dès la naissance pour les mettre dans des institutions d'état qui les traiteront de manière égalitaire.

Les inégalités se créent dès la petite enfance (et en fait encore avant si on prend en compte le train de vie de la mère pendant sa grossesse). Par la nutrition, l'éveil intellectuel (l'attention donnée par les parents), les conditions de vie au sens large.

Et puis il restera toujours le plus important des facteurs... le patrimoine génétique, celui qui passe pas par un huissier ni des impots mais explique la plupart des inégalités dans ce monde.

La recherche de l'égalité pure a toujours été une utopie qui dans son application s'est toujours transformé en un nivellement par le bas et une stagnation de la société dans son ensemble.

   

Il s'agit de l'égalité en droits et de rien d'autre.

Pour ce qui est de l'enseignement, chaque nation a le devoir d'instruire tout le monde en tentant de gommer les inégalités sociales. C'est assez rare dans le monde et la France fut excellente dans la période 1960-1990 mais elle est devenue médiocre.

Les capacités d'apprentissage ne sont pas héréditaires et il y a beaucoup de crétins nés une cuillère d'argent dans la bouche. Il est important de détecter a l'école les enfants qui sont au dessus du lot mais de condition modeste, malheureusement le France a perdu cette capacité.

Par

En réponse à GY201

Il s'agit de l'égalité en droits et de rien d'autre.

Pour ce qui est de l'enseignement, chaque nation a le devoir d'instruire tout le monde en tentant de gommer les inégalités sociales. C'est assez rare dans le monde et la France fut excellente dans la période 1960-1990 mais elle est devenue médiocre.

Les capacités d'apprentissage ne sont pas héréditaires et il y a beaucoup de crétins nés une cuillère d'argent dans la bouche. Il est important de détecter a l'école les enfants qui sont au dessus du lot mais de condition modeste, malheureusement le France a perdu cette capacité.

   

En effet, fût un temps où l'élite de la France était bien composée des individus les plus brillants de leur génération.

Aujourd'hui, il s'agit des individus qui héritent de la place privilégiée de leurs ascendants.

C'est peut-être pour ça que ce pays décline.

Encore une fois, je défends la méritocratie véritable, pas l'égalitarisme qui est un nivellement vers le bas, ni le népotisme bourgeois qui est une résurgence de l'aristocratie (pourtant nous avons coupé des têtes - mais peut-être faudra-t-il un rappel).

Par

En réponse à Sylvain6911

Si tu pousses le délire jusqu'au bout, ça veut dire que tu es pour le fait de priver les parents de leurs propres enfants dès la naissance pour les mettre dans des institutions d'état qui les traiteront de manière égalitaire.

Les inégalités se créent dès la petite enfance (et en fait encore avant si on prend en compte le train de vie de la mère pendant sa grossesse). Par la nutrition, l'éveil intellectuel (l'attention donnée par les parents), les conditions de vie au sens large.

Et puis il restera toujours le plus important des facteurs... le patrimoine génétique, celui qui passe pas par un huissier ni des impots mais explique la plupart des inégalités dans ce monde.

La recherche de l'égalité pure a toujours été une utopie qui dans son application s'est toujours transformé en un nivellement par le bas et une stagnation de la société dans son ensemble.

   

Priver les parents de leurs enfants ça se fait quand les services sociaux jugent que les parents sont inaptes à s'occuper correctement de leur progéniture. Les enfants sont placés en familles d'accueil ou en maison d'enfants à caractère social...

En général, ça arrive trop tard et le pauvre gamin en a déjà pris plein la tronche. Cependant, une minorité parvient heureusement à se reconstruire.

Clairement, il y a une démission de plus en plus fréquente des adultes dans le monde occidental - les causes en sont multiples. C'est à la société de se saisir de la question et d'y apporter des réponses structurelles efficaces.

On ne peut pas se défausser en répétant simplement "Ah bah ils n'ont qu'à se sortir les doigts du cul". Ce n'est pas de la politique ça, c'est de l'incantation.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Théoriquement, chaque couple devrait ajuster son "niveau de reproduction" en fonction de ses propres capacités de revenus/financières.

Et non "en vue d'obtenir des aides sociales "...

A partir du moment où ce n'est pas le cas, effectivement, le fossé ne fait que se creuser entre les instruits et les non instruits.

C'est la vie ! :bah:

   

Vue que de toutes façons, nous allons devoir limiter notre démographie, avant d'être vraiment trop nombreux sur la planète, cela a du sens. Les guères et le changement climatique vont surement nous obliger à accueillir du monde.

Le budget des aides sociales, en France, représente plusieurs dizaines de milliards d'euros. Je ne pense pas qu'il faille supprimer les allocations familiales, ni diminuer les acquis actuels. On ne peut pas mettre encore plus en difficultés les familles actuelles. Mais effectivement, il serait temps de moins favoriser la procréation, au delà du 2ème naissances à venir (hors jumeaux triplets ou autre imprévu).

Mais quand on voit la misère sociale dans laquelle sont parfois élevés certains enfants, cela fait effectivement peur. Un enfant, cela s'assume, financièrement et éducativement.

On ne peut plus raisonner aujourd'hui, avec le même logiciel que celui des années glorieuses.

Par

En réponse à zzeelec

Priver les parents de leurs enfants ça se fait quand les services sociaux jugent que les parents sont inaptes à s'occuper correctement de leur progéniture. Les enfants sont placés en familles d'accueil ou en maison d'enfants à caractère social...

En général, ça arrive trop tard et le pauvre gamin en a déjà pris plein la tronche. Cependant, une minorité parvient heureusement à se reconstruire.

Clairement, il y a une démission de plus en plus fréquente des adultes dans le monde occidental - les causes en sont multiples. C'est à la société de se saisir de la question et d'y apporter des réponses structurelles efficaces.

On ne peut pas se défausser en répétant simplement "Ah bah ils n'ont qu'à se sortir les doigts du cul". Ce n'est pas de la politique ça, c'est de l'incantation.

   

Le système n'a pas à rattraper/compenser les errements reproductifs.

NOUS n'avons pas à rattraper/compenser les errements reproductifs.

Par

En réponse à zzeelec

En effet, fût un temps où l'élite de la France était bien composée des individus les plus brillants de leur génération.

Aujourd'hui, il s'agit des individus qui héritent de la place privilégiée de leurs ascendants.

C'est peut-être pour ça que ce pays décline.

Encore une fois, je défends la méritocratie véritable, pas l'égalitarisme qui est un nivellement vers le bas, ni le népotisme bourgeois qui est une résurgence de l'aristocratie (pourtant nous avons coupé des têtes - mais peut-être faudra-t-il un rappel).

   

https://www.youtube.com/watch?v=cGNv3pLAUdQ

Par

En réponse à zzeelec

En effet, fût un temps où l'élite de la France était bien composée des individus les plus brillants de leur génération.

Aujourd'hui, il s'agit des individus qui héritent de la place privilégiée de leurs ascendants.

C'est peut-être pour ça que ce pays décline.

Encore une fois, je défends la méritocratie véritable, pas l'égalitarisme qui est un nivellement vers le bas, ni le népotisme bourgeois qui est une résurgence de l'aristocratie (pourtant nous avons coupé des têtes - mais peut-être faudra-t-il un rappel).

   

https://www.youtube.com/watch?v=EduR-tk_5EM

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Le système n'a pas à rattraper/compenser les errements reproductifs.

NOUS n'avons pas à rattraper/compenser les errements reproductifs.

   

Qui pouvait parier que tu ne serais pas un "errement reproductif" ?

Des gens très bien (et même de nombreux grands hommes) sont nés de milieux très modestes, voire miséreux. C'est ce que je me tue à t'expliquer : le hasard de la naissance ne doit pas déterminer la trajectoire de l'individu. Quelqu'un issu d'un milieu aisé n'est pas forcément meilleur ou plus méritant (et peut même être un boulet pour la société) que quelqu'un issu d'un milieu modeste.

Par

En réponse à GY201

https://www.youtube.com/watch?v=EduR-tk_5EM

   

Et Todd aussi, sur la même thèse. Comme Bourdieu.

Par

En réponse à zzeelec

Qui pouvait parier que tu ne serais pas un "errement reproductif" ?

Des gens très bien (et même de nombreux grands hommes) sont nés de milieux très modestes, voire miséreux. C'est ce que je me tue à t'expliquer : le hasard de la naissance ne doit pas déterminer la trajectoire de l'individu. Quelqu'un issu d'un milieu aisé n'est pas forcément meilleur ou plus méritant (et peut même être un boulet pour la société) que quelqu'un issu d'un milieu modeste.

   

Ça c'est clair !! C'est ce qu'on appelle l'école de la vie. Les gens issus de milieux modestes ont bien souvent de meilleurs valeurs que les gens nés avec une cuillère en argent dans la bouche.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

C'est juste la vie : il y a les mangeurs et les mangés. C'est inévitable...non, c'est même nécessaire.

   

Puisses-tu un jour être bouffé pour comprendre... Mais même ici, bouffé, le sort est plus enviable que celui des Pakis, Népalais, Bengalis, Philippins et j'en passe qui sont traités bien pire que du bétail à construire et faire tourner le clinquant qui fait rêver les parvenus bien de chez nous.

Par

En réponse à Sylvain6911

Si tu pousses le délire jusqu'au bout, ça veut dire que tu es pour le fait de priver les parents de leurs propres enfants dès la naissance pour les mettre dans des institutions d'état qui les traiteront de manière égalitaire.

Les inégalités se créent dès la petite enfance (et en fait encore avant si on prend en compte le train de vie de la mère pendant sa grossesse). Par la nutrition, l'éveil intellectuel (l'attention donnée par les parents), les conditions de vie au sens large.

Et puis il restera toujours le plus important des facteurs... le patrimoine génétique, celui qui passe pas par un huissier ni des impots mais explique la plupart des inégalités dans ce monde.

La recherche de l'égalité pure a toujours été une utopie qui dans son application s'est toujours transformé en un nivellement par le bas et une stagnation de la société dans son ensemble.

   

Le première inégalité dans le monde, c'est l'accès à l'eau potable, à la nourriture, aux médicaments et à l'éducation.

Mon petit doigt me dit qu'avec un pouième du fric dilapidé en conneries et superficialités qui amusent les peuples qui crèvent de trop bouffer, ça pourrait se régler sans trop de problèmes.

Par

En réponse à zzeelec

J'ai clairement compris ton point de vue, qui est de justifier que les inégalités sont une bonne chose (voire une chose "naturelle"). Point de vue de droite conservatrice classique (courants pré-révolutionnaires monarchistes et aristocratiques) et néo-libérale, déjà vu mille fois.

Alors que mon point de vue, plutôt libéral de gauche et humaniste/universaliste, postule que tout homme, quels que soient les hasards de sa naissance, devrait accéder aux mêmes droits et possibilités que tout autre. La société démocrate libérale est là pour garantir ces droits et corriger les effets de distorsion (accaparement des richesses et des pouvoirs, exclusion sociale). Elle crée les conditions d'une véritable méritocratie républicaine, qui n'a rien à voir avec la loi du plus fort et implique que les places privilégiées ne se transmettent pas de génération en génération.

   

peut-être as-tu raison, mais ce qui fait que la société avance c'est la recherche, et la recherche est produite par des femmes et des hommes appâtées par le gain. Si tu enlèves à une entreprise cet "appât" du gain, peu de personne chercheront à évoluer et stagneront, au détriment de tout le monde. Je travaille avec beaucoup d'entreprises, les responsables de société qui ont pris des risques pour monter leur boite nourrissent plusieurs dizaines voire centaines de familles. On voudrait que cet homme qui a pris tous les risques partagent son gain, mais en cas de faillite par contre on le laissera dans la merd...

Certains sont entreprenant, d'où le mot entrepreneur, certains certes hérite d'entreprises, mais ce n'est pas la majorité. Prise de risque énorme, gain plus élevé que leur employé, c'est un minimum logique.

Après cela n'empêche pas le respect, je travaille avec un entrepreneur qui intéresse tous ces employés, raison pour laquelle que sa secrétaire de direction tourne à plus de 3000 euros net par mois avec les primes annuelle sur le résultat, et raison pour laquelle le personnel est dévoué en terme de rendement et aussi de qualité, à leur niveau aussi c'est l'appât du gain.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Le première inégalité dans le monde, c'est l'accès à l'eau potable, à la nourriture, aux médicaments et à l'éducation.

Mon petit doigt me dit qu'avec un pouième du fric dilapidé en conneries et superficialités qui amusent les peuples qui crèvent de trop bouffer, ça pourrait se régler sans trop de problèmes.

   

la première inégalité a été créée par la démographie galopante et non contrôlée. De penser que la terre pourra nourrir sans effet pervers comme les guerres et famines, des milliards d'individus est une hérésie. Cela se fera mais dans la souffrance de l'homme et de la nature.

Par

Il faudrait qu'ils embauchent un styliste.

A part cela, souvenons nous du Megatrack qui avait 30 ans d'avance.

Par

Vu les ralentisseurs qu'on se tape il va falloir AU MOINS ÇA pour nous défendre.

Par

En réponse à donald69

la première inégalité a été créée par la démographie galopante et non contrôlée. De penser que la terre pourra nourrir sans effet pervers comme les guerres et famines, des milliards d'individus est une hérésie. Cela se fera mais dans la souffrance de l'homme et de la nature.

   

Ça, c'est une parano qui court depuis 1300 ans, Térullien en son temps nous la faisait déjà. Ce serait bien de changer de disque de temps en temps.

Par

En réponse à Sylvain6911

Si tu pousses le délire jusqu'au bout, ça veut dire que tu es pour le fait de priver les parents de leurs propres enfants dès la naissance pour les mettre dans des institutions d'état qui les traiteront de manière égalitaire.

Les inégalités se créent dès la petite enfance (et en fait encore avant si on prend en compte le train de vie de la mère pendant sa grossesse). Par la nutrition, l'éveil intellectuel (l'attention donnée par les parents), les conditions de vie au sens large.

Et puis il restera toujours le plus important des facteurs... le patrimoine génétique, celui qui passe pas par un huissier ni des impots mais explique la plupart des inégalités dans ce monde.

La recherche de l'égalité pure a toujours été une utopie qui dans son application s'est toujours transformé en un nivellement par le bas et une stagnation de la société dans son ensemble.

   

Les inégalités sont un phénomène purement social, elles n'ont rien à voir avec le patrimoine génétique qui ne détermine aucune de tes appartenances (sauf handicap mental) ni ne conditionnent d'avance ton destin. Faut arrêter avec cette foutaise issue du XIXème siècle qui se figurait qu'on était un bon ou un mauvais citoyen en fonction de ses "bosses" sur la crâne. Aujourd'hui certains comme toi ont la même croyance, juste en plus "technologique" avec l'ADN, mais le principe est le même : discriminer les gens selon un critère sur lequel ils ne peuvent agir et qui est supposer les déterminer dès la naissance.

Par

En réponse à Pretty Green

Ça, c'est une parano qui court depuis 1300 ans, Térullien en son temps nous la faisait déjà. Ce serait bien de changer de disque de temps en temps.

   

ah bon OK je me suis trompé alors, pas de soucis de déforestation pas de soucis d'extinction des espèces par la prise du territoire des animaux par les hommes, et je ne parle pas des matières premières qui inquiètes dans le domaine qui me concerne le bâtiment, car on sait en pénurie d'ici quelques décennies au mieux. Mais alors pourquoi s'inquiéter alors, que je suis bête, mais la terre peut nourrir des milliards et des milliards d'êtres humains, sans problème et pour toujours............

 

Par

Pretty Green a résolu le problème qui inquiète beaucoup de scientifique, n'y aurait-il pas un journaliste de BFM ici pour cette grande révolution, nous pouvons vivre dans l'insouciance.

 

SPONSORISE

Toute l'actualité