Publi info
Hyundai Nexo : l'avenir en pointillé - Vidéo en direct du salon de Genève 2018Hyundai présente aujourd'hui un nouveau modèle, le Nexo. Un SUV familial à pile à combustible qui pourrait faire parler de lui, en bien, mais a peu de chance de se retrouver dans votre garage. Toutes les informations et les images ci-dessous.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La voici la vraie solution d'avenir ... l'hydrogène !

Quand viendra le temps pour moi de changer , je ferai tout pour m'orienter vers ce genre de technologie

Par

La planche de bord est étonnamment has been pour une voiture soit disant visionnaire. Elle fait très années 2000 :voyons: Dommage car le design extérieur est vraiment réussi. Je ne parie pas non plus sur son succès. Les gens ne sont déjà pas totalement convaincu avec l'électrique, alors évitons de leur faire assimiler une autre énergie alternative...

Par

Le dernier paragraphe est déroutant. On a l'impression que vous passez à côté du sujet, que vous semblez pourtant à peu près maitriser dans l'article. Le but du Nexo n'est évidemment pas de s'intégrer dans la gamme Hyundai traditionnelle. Il est justement de montrer et de tester l'hydrogène & la pile à combustible. Vous voulez un grand SUV Hyundai thermique ? Achetez un Santa Fe ... Qui n'est pas tellement moins cher d'ailleurs.

Le problème n'est pas tellement le prix, on n'est pas dans des sphères hallucinantes. On est grosso modo 20 ou 30% au dessus d'un modèle équivalent thermique. Les économies d'échelle en cas de commercialisation compenseront largement ce surcout. Si on arrive à produire ça en grande série, bien sur. Le problème des infrastructures est lié à celui de l'extraction de l'hydrogène, couteuse et pas franchement écolo. Mais après tout, la batterie d'une voiture électrique n'a rien d'écolo non plus, donc pourquoi pas.

Je vois mal autant de constructeurs s'y intéresser autant si il n'y avait aucun espoir de trouver des solutions à ces deux problèmes. Honda FCX, Toyota Mirai, Hyundai Nexo, Mercedes GLC F-Cell, ça fait quand même beaucoup de poids lourds du secteur qui investissent. Ces 3 marques (ou même 4 si on met Honda dans le lot) ont toujours été en pointe sur le diesel / l'hybride / l'électrique au fil des dernières décennies.

Par

Ce qui fait réellement la différence d'autonomie (800 km) par rapport à l'ix35 (594 km), c'est la capacité de la batterie qui a quasiment doublé, qui passe de 24 kW à 40 kW, et pas les 6,64 kg d'hydrogène (ix35 5,64 kg).

Par

En réponse à Topolino_31

Ce qui fait réellement la différence d'autonomie (800 km) par rapport à l'ix35 (594 km), c'est la capacité de la batterie qui a quasiment doublé, qui passe de 24 kW à 40 kW, et pas les 6,64 kg d'hydrogène (ix35 5,64 kg).

Bonsoir,

Attention, les 40 kW c'est la puissance de la batterie, pas sa capacité. Cette dernière est de seulement 1,5 kWh. Du coup, elle peut apporter beaucoup de puissance, mais pendant très peu de temps !

MC

Par

En réponse à furax58

La voici la vraie solution d'avenir ... l'hydrogène !

Quand viendra le temps pour moi de changer , je ferai tout pour m'orienter vers ce genre de technologie

Le GROOOOOSSS souci ... c'est que l’hydrogène n'est ici qu'une énergie secondaire. Il faut produire cet hydrogène. Or aujourd'hui la production d’hydrogène est fossile ... et oui l’hydrogène de cette voiture sponsorisé est produit par la chimie du pétrole et en relâchant plein de CO2. Pire ... le conditionnement de l'hydrogene, sous pression ou a basse température, consomme énormément d'énergie ... elle meme étant source de CO2.

En gros "écologiquement" c'est largement plus dégueulasse que le diesel ou l'essence.

Par

En réponse à plouf_le_canard

Le GROOOOOSSS souci ... c'est que l’hydrogène n'est ici qu'une énergie secondaire. Il faut produire cet hydrogène. Or aujourd'hui la production d’hydrogène est fossile ... et oui l’hydrogène de cette voiture sponsorisé est produit par la chimie du pétrole et en relâchant plein de CO2. Pire ... le conditionnement de l'hydrogene, sous pression ou a basse température, consomme énormément d'énergie ... elle meme étant source de CO2.

En gros "écologiquement" c'est largement plus dégueulasse que le diesel ou l'essence.

Il existe néanmoins des pistes de production d'hydrigène plus "propres"

https://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/maths-physique-chimie/4640889-peut-on-fabriquer-de-l-hydrogene-autrement-que-par-electrolyse-.html

Par

Après la Yaris GRMN que l'on ne peut plus acheter voici le véhicule que l'on " a peu de chance de retrouver dans son garage". A quoi bon nous présenter de tels véhicules ?

Par

En réponse à manuel cailliot

Bonsoir,

Attention, les 40 kW c'est la puissance de la batterie, pas sa capacité. Cette dernière est de seulement 1,5 kWh. Du coup, elle peut apporter beaucoup de puissance, mais pendant très peu de temps !

MC

Et c'est là le problème à mon avis... Si on réduisait la taille de la pac à 30 kW de puissance (plus compacte) et qu'on augmentait massivement la taille de la batterie au détriment du stockage d'hydrogène, on aurait un hybride hydrogène plug-in réellement intéressant:

- l’électrique tous les jours avec une autonomie de 100+ km

- les perfs (momentanées, pas de quoi faire Munich-Berlin en 3h ;-)) d'une électrique

- l'hydrogène en prolongateur, pour une masse embarquée très inférieure à celle d'un hybride série comme l'ancienne ampera ou un plug in "moderne" comme la prius, la ioniq ou les GTE VW...

... parce qu'on oublie que l'hydrogène n'est pas du tout un carburant écolo! On se demande quel intéret ont les gouvernements européens à l’affubler d'une prime...

Par

En réponse à CG57000

Il existe néanmoins des pistes de production d'hydrigène plus "propres"

https://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/maths-physique-chimie/4640889-peut-on-fabriquer-de-l-hydrogene-autrement-que-par-electrolyse-.html

C'est intéressant, effectivement, mais là, on parle sans doute de 2040. Je reviens sur les points de l'article:

1: connu, très énergivore

2: pas fantastique, on déplace juste l'apport d'énergie. Ca peut apporter un gain, mais sans doute rien d'exceptionnel

3: Je ne crois pas qu'on puisse récupérer tous les produits de la réaction, de l'hydrogène, et de l'oxygène, à l'issu d'une telle réaction. La loi de conservation de l'énergie implique que l’énergie nécessaire à séparer l'hydrogène de l'oxygène est égale à celle que l'on récupère dans la pac (également valable pour le 2. et le 1.)

4. Plan bizarre: si on a du méthane, autant s'en servir comme combustible, lui-même beaucoup moins polluant que l'octane des voitures. Sans parler de la production d'un gaz ultra-dangereux: le CO ni des pertes d'énergie en cours de route...Et même en allant jusqu'au bout de la réaction, on obtient du CO2, donc autant mettre direct le méthane dans la voiture...

5. Très original: on part d'hydrocarbures pour faire de l'hydrogène et du carbone pur... Les écolos vont sans doute carburer à l'hydrogène mais je me demande ce que les industriels vont faire du carbone pur?? Hilarant...

6. cf 5. d'une part, l'auteur reconnait la faiblesse d'un procédé.

7. OK, pourquoi pas. Là aussi, l'algue va capter du carbone par photosynthèse et seuls les naïfs croiront qu'on va l'enterrer, mais ça peut peut-être le faire pour 2040.

En gros et en très court: si la réaction 2 H2 + O2 => 2 H2O apporte de l'énergie (sous forme électrique dans une pac ou thermique lors d'une combustion), faire l'inverse est (au moins!) tout aussi énergivore, et on peut seulement débattre de la source d'énergie à utiliser, pas de sa quantité... Rien ne se perd, rien ne se crée...

Par

En réponse à Philippe2446

Et c'est là le problème à mon avis... Si on réduisait la taille de la pac à 30 kW de puissance (plus compacte) et qu'on augmentait massivement la taille de la batterie au détriment du stockage d'hydrogène, on aurait un hybride hydrogène plug-in réellement intéressant:

- l’électrique tous les jours avec une autonomie de 100+ km

- les perfs (momentanées, pas de quoi faire Munich-Berlin en 3h ;-)) d'une électrique

- l'hydrogène en prolongateur, pour une masse embarquée très inférieure à celle d'un hybride série comme l'ancienne ampera ou un plug in "moderne" comme la prius, la ioniq ou les GTE VW...

... parce qu'on oublie que l'hydrogène n'est pas du tout un carburant écolo! On se demande quel intéret ont les gouvernements européens à l’affubler d'une prime...

C juste le seul moyen qu'on trouvé les pétros constructeurs pour garder les gens captifs comme avec le pétrole... sinon l'hydrogene n'a strictement aucun intérêt, il est cher, da

Par

Il est tout à fait erroné de dire que l'hydrogène est forcément issu d'un hydrocarbure. En fait , c'est exactement le contraire puisque les autos à PAC sont le fer de lance d'une nouvelle génération de machines pour fractionner l'eau dont McPhy en France, qui commercialise des électrolyseurs alcalins de 0.05 à 2 MW et surtout Areva qui a présenté une usine de 60MW basée sur l'échange de proton (inverse de la pile à combustible). Le CEA a récemment présenté une machine capable de fractionner l'eau en phase vapeur dont le rendement électrique dépasse 90%. Donc l'assertion qui prétend que l'hydrogène vient du méthane est complètement fausse, même si l'hydrogène industriel produit par Air Liquide pour sa majorité, est effectivement issu du reformage. Cette situation ne peut que changer à cause des excédents de production électrique que les renouvelables produiront dans quelques mois ou années (l'allemagne a des pics de production éolienne équivalents à la production nucléaire française 45GW).

Bref, l'auto à hydrogène engendre une révolution industrielle qui va impacter massivement le stockage d'électricité mais aussi la pétrochimie, la métallurgie, ...) . Cessez donc d'affirmer une contre vérité. Toutes les infos que je donne sont googlisables à merci...

Par

En réponse à Lionel_fr

Il est tout à fait erroné de dire que l'hydrogène est forcément issu d'un hydrocarbure. En fait , c'est exactement le contraire puisque les autos à PAC sont le fer de lance d'une nouvelle génération de machines pour fractionner l'eau dont McPhy en France, qui commercialise des électrolyseurs alcalins de 0.05 à 2 MW et surtout Areva qui a présenté une usine de 60MW basée sur l'échange de proton (inverse de la pile à combustible). Le CEA a récemment présenté une machine capable de fractionner l'eau en phase vapeur dont le rendement électrique dépasse 90%. Donc l'assertion qui prétend que l'hydrogène vient du méthane est complètement fausse, même si l'hydrogène industriel produit par Air Liquide pour sa majorité, est effectivement issu du reformage. Cette situation ne peut que changer à cause des excédents de production électrique que les renouvelables produiront dans quelques mois ou années (l'allemagne a des pics de production éolienne équivalents à la production nucléaire française 45GW).

Bref, l'auto à hydrogène engendre une révolution industrielle qui va impacter massivement le stockage d'électricité mais aussi la pétrochimie, la métallurgie, ...) . Cessez donc d'affirmer une contre vérité. Toutes les infos que je donne sont googlisables à merci...

Ce sont effectivement des chiffres impressionnants que cette capacité "pic" de production de l'éolien allemand, mais personne ne résonne ainsi. Déjà en l’occurrence il s'agit de puissance installée, à aucun moment l'intégralité du parc éolien (territoire de 480000 km²) ne sera entièrement à son maximum de puissance. Ensuite si ce pic est atteint 5 heures par an, cela préoccupe peu de monde. On est obligé de raisonner en Twh/an, pas en Gw de puissance installée pour de l'éolien ou du solaire, pas comme avec le thermique (fossile ou nucléaire)...

Par

En réponse à Philippe2446

Ce sont effectivement des chiffres impressionnants que cette capacité "pic" de production de l'éolien allemand, mais personne ne résonne ainsi. Déjà en l’occurrence il s'agit de puissance installée, à aucun moment l'intégralité du parc éolien (territoire de 480000 km²) ne sera entièrement à son maximum de puissance. Ensuite si ce pic est atteint 5 heures par an, cela préoccupe peu de monde. On est obligé de raisonner en Twh/an, pas en Gw de puissance installée pour de l'éolien ou du solaire, pas comme avec le thermique (fossile ou nucléaire)...

Mais c'est exactement la raison du développement de l'hydrogène par fractionnement de l'eau... Puisque les renouvelables sont intermittentes, on en installe beaucoup plus que nécessaire, l'Allemagne doit avoir 100GW à l'instant où j'écris alors qu'ils n'en consomment jamais plus de 85 GW. Et ce n'est pas fini puisque leur parc va doubler voire quintupler à l'avenir. On va donc rapidement avoir des excédents de 10 ~ 50 GW !!

D'où l'investissement massif vers la production l'H2 par électrolyse où la France essaye de se faire une place après la faillite bien réelle de sa filière nucléaire, fermeture des mines charbon et interdiction de prospection d'hydrocarbure.

Il n'y pas d'alternative à l'hydrogène. Cherchez "afhypac" (association française de l'hydrogène) sur le web pour comprendre l'énormité du chantier en cours mondialement et mettez vos données à jour ...

Par

L'avenir de l'automobile :)

Mais, pour cela, il vas devoir être important de mettre en place la production et la distribution à grande échelle du carburant. Exit les lobbys pétrolier complètement contre!

Par

Super caisse. Curieux quand même qu’ils se soient autant plantes pour le dashbord, quand bien même les équipements ‘’so techno’’ sont certainement a jour. Hey Hyundai: vends la moi avec un bon 4 cylindres 2,4 Turbo boite auto genre 190 ch boite 8, et tu gagnes un client.

Par

Super caisse. Curieux quand même qu’ils se soient autant plantes pour le dashbord, quand bien même les équipements ‘’so techno’’ sont certainement a jour. Hey Hyundai: vends la moi avec un bon 4 cylindres 2,4 Turbo boite auto genre 190 ch boite 8, et tu gagnes un client.

Par

Merci à Lionel_fr et à Philippe2446 pour vos commentaires, c’est très intéressant. Ça nous change du niveau habituel.

Par

En réponse à Doudou77100

Après la Yaris GRMN que l'on ne peut plus acheter voici le véhicule que l'on " a peu de chance de retrouver dans son garage". A quoi bon nous présenter de tels véhicules ?

Autant l'essai de la Yaris présentait peu d'intérêt (une mini sportive de plus) autant, l'essai du Nexo m'aurait intéressé car véhicule atypique...

Par

En réponse à Lionel_fr

Il est tout à fait erroné de dire que l'hydrogène est forcément issu d'un hydrocarbure. En fait , c'est exactement le contraire puisque les autos à PAC sont le fer de lance d'une nouvelle génération de machines pour fractionner l'eau dont McPhy en France, qui commercialise des électrolyseurs alcalins de 0.05 à 2 MW et surtout Areva qui a présenté une usine de 60MW basée sur l'échange de proton (inverse de la pile à combustible). Le CEA a récemment présenté une machine capable de fractionner l'eau en phase vapeur dont le rendement électrique dépasse 90%. Donc l'assertion qui prétend que l'hydrogène vient du méthane est complètement fausse, même si l'hydrogène industriel produit par Air Liquide pour sa majorité, est effectivement issu du reformage. Cette situation ne peut que changer à cause des excédents de production électrique que les renouvelables produiront dans quelques mois ou années (l'allemagne a des pics de production éolienne équivalents à la production nucléaire française 45GW).

Bref, l'auto à hydrogène engendre une révolution industrielle qui va impacter massivement le stockage d'électricité mais aussi la pétrochimie, la métallurgie, ...) . Cessez donc d'affirmer une contre vérité. Toutes les infos que je donne sont googlisables à merci...

Les électrolyseurs réversibles vont rendre la chaîne H2 bien plus versatile que n'importe quel autre vecteur d'énergie. Le territoire allemand est aussi plus propice (plus de méthaniseurs implantés, potentiellement plus de biomasse à reformer) que le nôtre par certains aspects de gestion de leur agriculture.

Tous les rapports un poil sérieux sur la question de la transition énergétique pointent vers le mix des sources et vecteurs, croire naïvement qu'il n'y a que des transitions par commutation plus ou moins longue vers une ou deux sources se fout le doigt dans l'œil. Trimballer du courant tel qu'on le fait aujourd'hui est aussi loin d'être gratuit côte infrastructures, et pour le moment, les super-condensateurs ne permettent pas de palier à tous les défauts du stockage de l'électricité non plus. Quelle que soit la source de l'électricité, cela reste un problème béant.

L'hydrogène sera présent, seul le pétrole disparaîtra à plus ou moins long terme (si ce n'est pas une question technique, ce sera la géopolitique et l'économie qui se chargeront de le pousser vers la sortie).

Par

:ml:Encore un titre caradisiac mal fichu, il fallait précisé SUV sans débouchés... en France hors Paris seule villE équipéE de stations d' Hydrogène

Alors Macron le président écolo ,il fait quoi à part taper sasn cesse sur les USA et Trump qui n' ont pas signer sa COP21 de taxes à la noix ? je suis plié de rire :ptdr:

La France toujours donneuse de leçons mais dernière de la classe en matière d' énergie propre :ml:

Par

On peut obtenir de l' hydrogène 100% écologique par électrolyse de l' eau avec des centrales à hydrogène équipé de panneaux photovoltaïques hybrides dernière génération à haut voltage pour produire le courant électrique d' électrolyse .C'est la solution utilisé pour la centrale TRI-GEN Toyota-Shell en phase de construction en californie

Par

le plus marrant dans la production d' hydrogène c'est que pour faire une électrolyse d' hydrogène à l' eau , il faut une eau très salée riches en ions vu que le sel contient énormément d' ions

Pas besoin de casser le cerveau il suffit de prendre de l' eau salée de mer pour produire de l'hydrogène 100% propre

Par

En réponse à opcboy

le plus marrant dans la production d' hydrogène c'est que pour faire une électrolyse d' hydrogène à l' eau , il faut une eau très salée riches en ions vu que le sel contient énormément d' ions

Pas besoin de casser le cerveau il suffit de prendre de l' eau salée de mer pour produire de l'hydrogène 100% propre

Eau salée : Le problème est que l'électrolyse d'eau salée produit du chlore toxique. Il vaut mieux un apport de sodium (soude caustique) très alcalin. Pour les mêmes raisons, il ne faut jamais brûler de bois qui a séjourné dans l'eau de mer.

@PlasticMoussey : Merci pour l'info, l'Allemagne aime bien produire son énergie de façon décentralisée. Mais les problèmes logistiques de l'hydrogène ne sont pas encore résolus. Les réservoirs ont une durée de vie trop courte, un coût trop élevé. Les pipes de transport souffrent des mêmes maux (Air Liquide est propriétaire de presque tout le réseau de transport d'H2 allemand). Quelque soit la méthode, on se dirige sans doute vers une collection d'applications (P2G, conversions chimiques, stations de recharge véhicules, PAC, turbines ?) pour éviter le stockage/transport de grandes qtés d'HH sous pression. En tous cas, la recherche est très fournie , les capitaux privés consacrés à l'hydrogène R&D dépassent 20 md$ et les états sont prêts à en faire autant.

Par

"Oui, sauf que cela fait maintenant 40 ans que la pile à combustible existe, presque 15 ans qu'on s'y intéresse dans le milieu automobile, sans que des modèles de grande série soient commercialisés." .... MDR !!... et pour la voiture électrique avant qu'elle commence à avoir un début de relatif succès ??? .... ben la voiture électrique sur batterie existe depuis plus d'un siècle !!! (1881 ??) .... elle aura donc mis presque 140 ans pour les constructeurs commencent à s'y intéresser et à la commercialiser ! Donc l'adoption de l'hydrogène ne peut être que plus rapide....surtout au vu des résultats économique de la voiture électrique sur batterie lithium-ion.

Par

Dire qu'à 60k c'est trop chère alors qu'il sa'agit d'un véhicule à la technologie presque unique est un peu gonflé, surtout comparé au SUV de taille équivalentes hybrides rechargeables. Et ce n'est pas parce que ça possède un blason allemand que c'est normal.

Par

En réponse à furax58

La voici la vraie solution d'avenir ... l'hydrogène !

Quand viendra le temps pour moi de changer , je ferai tout pour m'orienter vers ce genre de technologie

" soit 60 000 € environ, après déduction des 6 000 € de bonus écologique auxquels il a droit. "

Tu signes toujours le chèque Furax ?

Par

" Le CEA a récemment présenté une machine capable de fractionner l'eau en phase vapeur dont le rendement électrique dépasse 90%."

Et quelle est la dépense d'énergie nécessaire pour fractionner l'eau ?

Combien de solutions miracle "yakafaukon"a t'on annoncées depuis 10 ans sur ce site et ailleurs....

Et toujours absolument rien de cohérent, de financièrement accessible et de pratique pour un usage automobile...

Ce qui est encore bien évidement le cas ici.... qui ira claquer 66 000 € ( le sponsoring d'un truc qui fonctionnerait sans trop d'inconvénient disparaîtrait sous 6 mois ) dans une coréenne dont l'équivalent thermique est à moitié prix.... .

Par

Très belle réalisation que cette auto ! Selon un rapport d'avril 2017 du Research and Market, l'Allemagne comptera juqu'à 400 stations à hydrogène dans les six prochaines années (2023). Au Japon, onze firmes spécialisées se sont unies pour construire 80 stations supplémentaires disponibles à l'aube 2022, le pays en compte aujourd'hui environ 90, soit 10 de moins que les prévisions du gouvernement. La Chine, énorme marché des véhicules électriques, a engagé depuis 2 ans un plan d'équipement pour 300 stations en 2025, et plus de 1.000 en 2030. Etc. Bref, le réseau sera vraiment développé aux alentours de 2021, mais en même temps si personne ne sort de véhicule à pile à combustible, le réseau n'a aucune raison de se déployer... Hyundai a donc raison de sortir ce SUV, rendre l'offre alléchante...

Par

En réponse à Lionel_fr

Il est tout à fait erroné de dire que l'hydrogène est forcément issu d'un hydrocarbure. En fait , c'est exactement le contraire puisque les autos à PAC sont le fer de lance d'une nouvelle génération de machines pour fractionner l'eau dont McPhy en France, qui commercialise des électrolyseurs alcalins de 0.05 à 2 MW et surtout Areva qui a présenté une usine de 60MW basée sur l'échange de proton (inverse de la pile à combustible). Le CEA a récemment présenté une machine capable de fractionner l'eau en phase vapeur dont le rendement électrique dépasse 90%. Donc l'assertion qui prétend que l'hydrogène vient du méthane est complètement fausse, même si l'hydrogène industriel produit par Air Liquide pour sa majorité, est effectivement issu du reformage. Cette situation ne peut que changer à cause des excédents de production électrique que les renouvelables produiront dans quelques mois ou années (l'allemagne a des pics de production éolienne équivalents à la production nucléaire française 45GW).

Bref, l'auto à hydrogène engendre une révolution industrielle qui va impacter massivement le stockage d'électricité mais aussi la pétrochimie, la métallurgie, ...) . Cessez donc d'affirmer une contre vérité. Toutes les infos que je donne sont googlisables à merci...

Absolument d'accord avec vous et merci pour les explications détaillées !

La France voire même l'Europe, si on accorde enfin ensemble les violon, a une belle carte à jouer concernant l'hydrogène et la pile à combustible. Les investissements devraient se concentrer sur cette nouvelle technologie et développer les infrastructures nécessaires (production par fractionnement de l'eau, mise en place d'un réseau de stations, développement de véhicules, etc.).

C'est aussi à nos dirigeants de prendre enfin les bonnes initiatives ce concernant.

Bonne soirée !

Par Profil supprimé

Hyundai tends vers le Premium

Par

Intéressant et tellement prometteur comme véhicule, mais...

Le problème de fond pour ce type de véhicule contrairement au affichage actuel c'est le carburant. L'hydrogène n'est pas disponible aussi simplement que l'on vous le décrit et est difficile à stocker car très volatile. Oui il est très présent dans l'univers, mais beaucoup moins sur Terre à l'état pur. L'Air Liquide ne peut pas simplement le filtrer et le concentrer en pompant simplement l'air de notre atmosphère. Soit vous le séparer du gaz naturel (hydrocarbure) et vous produisez aussi du CO2 (HOUUU! Nicolas Hulot vous as à l'œil), soit vous le séparez de l'eau par voie chimique ou électrolyse. Mais ces procédés sont de faibles rendements et nécessitent encore de nombreux travaux de recherche pour les optimiser. Nous avons besoin de cerveaux motivés, curieux et de temps pour faire arriver à maturité ces technologies. C'est jouable pour les 10 - 20 ans à venir avec de la volonté, de l'abnégation et de la réussite. Bon courage

Par

En réponse à CarDreamer

La planche de bord est étonnamment has been pour une voiture soit disant visionnaire. Elle fait très années 2000 :voyons: Dommage car le design extérieur est vraiment réussi. Je ne parie pas non plus sur son succès. Les gens ne sont déjà pas totalement convaincu avec l'électrique, alors évitons de leur faire assimiler une autre énergie alternative...

Dans ce cas-ci l'hydrogène n'est qu'un vecteur d'énergie, laquelle énergie est en fait l'électricité.

Par

En réponse à Lionel_fr

Il est tout à fait erroné de dire que l'hydrogène est forcément issu d'un hydrocarbure. En fait , c'est exactement le contraire puisque les autos à PAC sont le fer de lance d'une nouvelle génération de machines pour fractionner l'eau dont McPhy en France, qui commercialise des électrolyseurs alcalins de 0.05 à 2 MW et surtout Areva qui a présenté une usine de 60MW basée sur l'échange de proton (inverse de la pile à combustible). Le CEA a récemment présenté une machine capable de fractionner l'eau en phase vapeur dont le rendement électrique dépasse 90%. Donc l'assertion qui prétend que l'hydrogène vient du méthane est complètement fausse, même si l'hydrogène industriel produit par Air Liquide pour sa majorité, est effectivement issu du reformage. Cette situation ne peut que changer à cause des excédents de production électrique que les renouvelables produiront dans quelques mois ou années (l'allemagne a des pics de production éolienne équivalents à la production nucléaire française 45GW).

Bref, l'auto à hydrogène engendre une révolution industrielle qui va impacter massivement le stockage d'électricité mais aussi la pétrochimie, la métallurgie, ...) . Cessez donc d'affirmer une contre vérité. Toutes les infos que je donne sont googlisables à merci...

Oui, sauf que ça ne va pas véritablement « impacter » — un impact est passif, c'est une trace creusée dans la matière par un choc et qui n'entraîne pas de changement — mais plutôt orienter l'industrie vers d'autres objectifs et d'autres modèles.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire