Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Daimler : le groupe auto bientôt renommé Mercedes-Benz

Dans Economie / Politique / Industrie

Daimler : le groupe auto bientôt renommé Mercedes-Benz

Daimler va être divisé en deux, avec d'un côté l'activité poids lourds et de l'autre l'activité automobile. Cette dernière aura un nouveau nom de groupe : Mercedes-Benz.

Daimler va se réorganiser. Le groupe allemand souhaite séparer son activité camions et bus, afin d'en placer une majorité en bourse. Le conseil de surveillance a donné son approbation pour étudier cette scission. Selon les analystes de Deutsche Bank relayés par l'agence Bloomberg, la division "Trucks and Bus" pourrait valoir à elle seule près de 30 milliards d'euros. Elle pourrait devenir l'une des plus grosses valeurs de la Bourse de Francfort. Daimler souhaite une première cotation d'ici la fin 2021.

Daimler ou plutôt Mercedes-Benz. En séparant les poids lourds, le reste de l'activité va être recentré sur les automobiles. Et pour symboliser ce changement, la partie automobile devrait abandonner le nom Daimler au profit de la marque phare. Voilà qui mettrait fin à un abus de langage, car il est vrai qu'on utilise déjà souvent Mercedes à la place de Daimler pour parler du groupe. Mercedes-Benz regroupera les voitures particulières et les utilitaires, les sous-marques AMG et Maybach, sans oublier la future coentreprise créée avec le chinous Geely pour l'avenir de Smart.

Ola Källenius, actuel patron de l'ensemble, souligne que "Mercedes-Benz Cars & Vans et Daimler Trucks & Buses sont des entreprises différentes qui ont des groups de clients, des voies technologiques et des besoins en capitaux spécifiques". Pour lui, "les deux sociétés opèrent dans des secteurs qui sont confrontés à des changements structurels et technologiques majeurs. Dans ce contexte, nous pensons qu’elles seront en mesure de fonctionner plus efficacement en tant qu’entités indépendantes".

Mercedes-amg

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Actualité

Toute l'actualité

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Avec la présence du chinois, c'est le début du démantèlement.

C'est intéressant d'effectuer des transferts de technologie. L'idée de l'ad blue viens des poids lourds.

À l'époque saab, s'inspirer de l'aéronautique, etc.

Par

En réponse à Zelos

Avec la présence du chinois, c'est le début du démantèlement.

C'est intéressant d'effectuer des transferts de technologie. L'idée de l'ad blue viens des poids lourds.

À l'époque saab, s'inspirer de l'aéronautique, etc.

Simple manœuvre financière. Il s'agit, en ces temps de folie, d'aller chercher du cash en bourse avec deux sociétés cotées au lieu d'une. Ils espèrent, et souvent ça marche, que 1+1>2, c'est une forme cachée d'augmentation du capital.

Sinon quand tu parles de Saab, hors les pub avec le Viggen, je n'ai pas vu beaucoup d'aéronautique dans leurs voitures.

Par

On est chinous :areuh:

Par

et puis, SAab n'existe plus depuis belle lurette

Par

Ce changement programmé est une opération purement financière et rien de plus et ne vise certainement pas une quelconque amélioration technologique ou autre des véhicules vendus par le groupe.

Le plus inquiétant même si on joue avec les mots est qu’il y aura bien cotation séparée de 2 entités et il ne fait guère de doutes que les Chinois déjà les plus gros actionnaires vont encore augmenter leur mainmise.

Au fait, sans doute un début..., sait-on que dans les faits, Smart est devenue une marque Chinoise.

Par

En réponse à goldskin

Ce changement programmé est une opération purement financière et rien de plus et ne vise certainement pas une quelconque amélioration technologique ou autre des véhicules vendus par le groupe.

Le plus inquiétant même si on joue avec les mots est qu’il y aura bien cotation séparée de 2 entités et il ne fait guère de doutes que les Chinois déjà les plus gros actionnaires vont encore augmenter leur mainmise.

Au fait, sans doute un début..., sait-on que dans les faits, Smart est devenue une marque Chinoise.

Les chinois sont aussi dans la tourmente. Les entreprises "privées" sont a cours de devises depuis quelques mois, pour l'état chinois, on ne sais pas trop.

Par

En réponse à goldskin

Ce changement programmé est une opération purement financière et rien de plus et ne vise certainement pas une quelconque amélioration technologique ou autre des véhicules vendus par le groupe.

Le plus inquiétant même si on joue avec les mots est qu’il y aura bien cotation séparée de 2 entités et il ne fait guère de doutes que les Chinois déjà les plus gros actionnaires vont encore augmenter leur mainmise.

Au fait, sans doute un début..., sait-on que dans les faits, Smart est devenue une marque Chinoise.

Meme si c'était le cas, quel est le problème, et pour qui, selon vous ??

Par

En réponse à Radu8

Meme si c'était le cas, quel est le problème, et pour qui, selon vous ??

Le problème est très simple. Doit-on laisser partir nos fleurons ( Allemand ici en l’occurrence plus généralement Européens ) en Chine alors que manifestement leur domination devient de plus en plus manifeste et ils ne le cachent même pas.

Pour qui ? Pour les dirigeants Chinois, bien sûr, mais aussi pour des financiers qui espèrent une hausse des cours et donc un enrichissement personnel.

Dans les faits, on risque d’assister à un véritable démantèlement d’un groupe qui est un fleuron de l’automobile .

Par

En réponse à goldskin

Le problème est très simple. Doit-on laisser partir nos fleurons ( Allemand ici en l’occurrence plus généralement Européens ) en Chine alors que manifestement leur domination devient de plus en plus manifeste et ils ne le cachent même pas.

Pour qui ? Pour les dirigeants Chinois, bien sûr, mais aussi pour des financiers qui espèrent une hausse des cours et donc un enrichissement personnel.

Dans les faits, on risque d’assister à un véritable démantèlement d’un groupe qui est un fleuron de l’automobile .

C'est un choix fait par la direction actuelle et les actionnaires. Pourquoi se lancer dans la défense de principes, l'automobile n'est pas stratégique et les choix actuels de la branche auto de Daimler l'éloigne peu a peu du meilleur de l'industrie.

Daimler, c'est aussi Airbus et peut être même un peu d'Ariane.

Par

En réponse à goldskin

Le problème est très simple. Doit-on laisser partir nos fleurons ( Allemand ici en l’occurrence plus généralement Européens ) en Chine alors que manifestement leur domination devient de plus en plus manifeste et ils ne le cachent même pas.

Pour qui ? Pour les dirigeants Chinois, bien sûr, mais aussi pour des financiers qui espèrent une hausse des cours et donc un enrichissement personnel.

Dans les faits, on risque d’assister à un véritable démantèlement d’un groupe qui est un fleuron de l’automobile .

Le débat est trop tentaculaire, juste un rappel : en 2014, alors que PSA était dans les limbes - voir en quasi-faillite - c'est bien Dongfeng , associé à BPIFrance, qui a assuré le sauvetage financier. Par ailleurs PSA a une coentreprise avec Dongfeng en Chine.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire