Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

De plus en plus de victimes de conducteurs sans assurance

De plus en plus de victimes de conducteurs sans assurance

Une campagne de sensibilisation est lancée aujourd'hui pour alerter les conducteurs sans assurance : en cas d'accident, cela peut coûter très cher.

"En conduisant sans assurance, on peut ruiner son existence." Voilà le slogan de la campagne lancée ce jour par le Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), qui vient en aide aux victimes d’accidents de la circulation causés par des conducteurs dépourvus d’assurance ou des inconnus. Le FGAO alerte à nouveau sur ce fléau qui sévit sur nos routes.

Le nombre de conducteurs sans assurance est estimé à 800 000 en France. Et ils font de plus en plus de victimes. Le nombre a augmenté de 7 % en six ans. L'année dernière, près de 28 500 personnes ont été touchées. Et cela coûte cher : en 2019, pour indemniser les blessés ou les familles endeuillées, le Fonds a déboursé 116 millions d'euros. Les dépenses ont augmenté de 30 % en cinq ans.

Mais la campagne de communication du FGAO vise surtout à alerter les personnes sans assurance sur les conséquences financières que cela peut avoir pour elles. En effet, si le Fonds va indemniser les victimes, il se retourne ensuite contre le responsable. Et ce dernier peut avoir une dette à vie avec des sommes astronomiques à rembourser.

Le Fonds dresse le portrait-robot de l'automobiliste fautif : dans 60 % des cas, c'est un homme de moins de 35 ans. Dans 31 % des cas, c'est un chômeur. Un chiffre qui montre que la conduite sans assurance touche beaucoup les plus modestes, qui ont du mal à assurer leur véhicule.

Pour lutter contre ce fléau, l'État a mis en place un fichier des véhicules assurés, qui permet aux forces de l'ordre de savoir rapidement si le véhicule est couvert. De plus, depuis un an, des contrôles se font via les radars : lorsqu'un conducteur est flashé, on vérifie sa situation en matière d'assurance. S'il n'est pas assuré, un courrier d'alerte est envoyé en plus du PV pour excès de vitesse.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (62)

Déposer un commentaire

Caradisiac change son forum et son gestionnaire de comptes utilisateurs. La connexion, le dépôt d'avis et de commentaires sont momentanément suspendus. Ils seront réactivés dans quelques jours, le temps d'effectuer la migration technique.

Lire les commentaires

Par

"campagne de sensibilisation" :fresh:

Par

et donc il se passe quoi concrètement quand le responsable est un chômeur ? la justice le condamne à payer "à vie" ? ça m'étonnerait...

Par

En réponse à dj4ng0

et donc il se passe quoi concrètement quand le responsable est un chômeur ? la justice le condamne à payer "à vie" ? ça m'étonnerait...

Si le mec est insolvable il est tranquille

Par

un courrier d'alerte est envoyé en plus du PV pour excès de vitesse ?

pourquoi ne pas verbaliser directement puisqu'il est interdit de circuler sans assurance

Par

En réponse à Easy Driver

un courrier d'alerte est envoyé en plus du PV pour excès de vitesse ?

pourquoi ne pas verbaliser directement puisqu'il est interdit de circuler sans assurance

Je propose mieux : les gendarmes lui remettent le PV en main propre et sont accompagnés d'un camion plateau pour saisir le véhicule tant qu'il n'est pas assuré.

Par

Ne pas oublier qu'on paie, via nos assurances, les accidents des non assurés ...

Bref, un fichier national des assurances et des CT, déploiement massif du système LAPI et que le nettoyage commence ...

Par

La règle numéro 1 du fraudeur en France c'est d'être insolvable. (et donc inattaquable, immunisé judiciairement, intouchable, et surtout protégé par la magistrature d'extrême gauche)

Les conducteurs sans assurance c'est les mêmes qui squattent les résidences secondaires sous prétexte que la lois est de leur côté ou qui arrête de payer leur loyer à la trêve hivernale.

A titre personnel, je suis pour le travail forcé jusqu'à remboursement de la dette pour les insolvables. Bref, je suis pour la justice.

Par

En réponse à dj4ng0

et donc il se passe quoi concrètement quand le responsable est un chômeur ? la justice le condamne à payer "à vie" ? ça m'étonnerait...

L'assurance prend l'argent dans un pot commun exprès pour ces cas-là.

Par

Et les victimes des assurances qui augmente en permanence ? Perso: Malgré 0 accident et une voiture qui décote, ça augmente toujours...:chut: bizarre

Déposer un commentaire

Caradisiac change son forum et son gestionnaire de comptes utilisateurs. La connexion, le dépôt d'avis et de commentaires sont momentanément suspendus. Ils seront réactivés dans quelques jours, le temps d'effectuer la migration technique.