Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

En Chine, l'effet pervers du bonus pour les voitures électriques

Dans Ecologie / Electrique / Véhicules électriques

En Chine, l'effet pervers du bonus pour les voitures électriques

Le bonus écologique accordé par le gouvernement chinois pour l'achat de voitures électriques a eu un effet pervers : une offre surabondante, et pas toujours très cohérente. La Chine veut désormais réguler le nombre de marques et de modèles.

C'est un effet pervers que les autorités n'avaient probablement pas prévu. Le bonus écologique accordé par la Chine pour l'achat de voitures électriques, sur un format similaire à celui de la France, a entraîné une course au développement de ladite voiture zéro émission. Une bonne chose ? Au premier abord. Il n'empêche que le gouvernement chinois se rend aujourd'hui compte qu'il y a beaucoup trop de constructeurs sortis de nulle part et de modèles de véhicules électriques.

Certaines start-up comptaient en effet (ou comptent toujours) profiter de cet effet d'aubaine qu'est le bonus à l'achat pour vendre des autos. Des constructeurs aujourd'hui bien trop nombreux qui se disputent un gâteau pas extensible à l'infini. Et puisque la sélection naturelle du fait de la compétition n'a pas eu lieu, le gouvernement compte prendre la main avec ce qu'il appelle la "consolidation".

Xiao Yaqing, superviseur du marché automobile, demande aux constructeurs chinois de voitures électriques de "fusionner" et de se "restructurer". Ceci afin d'éliminer les petits acteurs qui n'ont aucun rôle et de créer des groupes plus importants et évidemment plus compétitifs lorsqu'il s'agira de rivaliser à l'international.

En quelques années seulement, le gouvernement chinois a investi 100 milliards de dollars pour l'industrie de la voiture électrique, ce qui a entraîné la création de quelque 300 marques différentes. Il est donc temps, désormais, de faire un peu de ménage.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

''300 marques'', c'est quand même en exagérant beaucoup.

La plupart des ''grandes'' marques chinoises créent des branches dans leur propre entité, façonnant artificiellement autant de nouvelles marques. Mais la plupart appartiennent déjà à de gros groupes industriels.

Exemple, la marque ''GAC'' qui nomme ses modèle ''GA'' suivi d'un chiffre, a créé une marque un peu plus chic ''Trumpchi'' et une marque dédiée à l'électrique ''Aion''.

Idem pour Geely, à qui appartient Volvo (entre autre) et qui a créé les marques Lynk&Co et Geometry.

Par

Effet du bonus ? Personnellement, je pense que c'est plutôt car il est plus facile de créer une voiture électrique qu'une thermique que beaucoup de nouveaux constructeurs tentent leur chance. Tesla a montré que c'était possible.

Par

Fut un temps où l'automobile faisait rêver, les marques, leur histoire...même une marque à l'histoire très récente comme Tesla, ça inspire des choses. La façon d'aborder la chose des chinois est tellement à l'opposé. Bon après quand on voit Stellantis par chez nous, les marques historiques restent mais bon c'est un peu la même démarche...

Par

En réponse à Romain_RS2

Fut un temps où l'automobile faisait rêver, les marques, leur histoire...même une marque à l'histoire très récente comme Tesla, ça inspire des choses. La façon d'aborder la chose des chinois est tellement à l'opposé. Bon après quand on voit Stellantis par chez nous, les marques historiques restent mais bon c'est un peu la même démarche...

Les pays qui se développent commencent par fabriquer des produits à bas prix, puis montent progressivement en gamme. C'est le cas de la Chine comme du Japon avant elle.

Si ce foisonnement de marques et de modèles chinois permet de faire avancer la technologie, tant mieux. Et la Chine a des choses plus "inspirantes" à offrir que des voitures ; mais cela suppose bien sûr de s'intéresser un peu à la culture et à l'histoire qu'à la bagnole.

Par

Pendant longtemps, le soucis des nouveaux acteurs étaient le moteur. C'est compliqué à faire, il faut de la machine spéciale de haute précision et de l'ingénierie. Surtout avec les normes actuelles. Si vous arrivez sur le marché, c'est pas du jour au lendemain que vous allez créer un moteur essence ou diesel qui consomme 6l/100km et qui peut faire 300 000 km. On le voit avec les scooters chinois pas cher. C'est du jetable. En revanche un moteur électrique c'est très facile à faire. C'est juste un moteur d'aspirateur en plus gros et plus puissant. En plus c'est fiable.

Par

En réponse à ortilla

Pendant longtemps, le soucis des nouveaux acteurs étaient le moteur. C'est compliqué à faire, il faut de la machine spéciale de haute précision et de l'ingénierie. Surtout avec les normes actuelles. Si vous arrivez sur le marché, c'est pas du jour au lendemain que vous allez créer un moteur essence ou diesel qui consomme 6l/100km et qui peut faire 300 000 km. On le voit avec les scooters chinois pas cher. C'est du jetable. En revanche un moteur électrique c'est très facile à faire. C'est juste un moteur d'aspirateur en plus gros et plus puissant. En plus c'est fiable.

En effet, n'importe qui peut se revendiquer "constructeur", ils commandent un pack batterie+moteur sur AliExpress et hop.

Suffit de voir la prolifération de marques inconnues, de soit disant modèles de 2000CV qui sortent de nul part...

Des modèles et des marques, sans aucune histoire, sans âme, qui ne génère aucune émotion. C'est d'une tristesse.

Par

Ryobi devrait pas tarder à nous sortir une voiture. Ils sont déjà des fournisseurs de pièce pour les VE...

La VE ça reste de l'électro-ménager d'un point de vue technique, donc rien de compliqué par rapport à la VT.

Par

En réponse à Otonei

En effet, n'importe qui peut se revendiquer "constructeur", ils commandent un pack batterie+moteur sur AliExpress et hop.

Suffit de voir la prolifération de marques inconnues, de soit disant modèles de 2000CV qui sortent de nul part...

Des modèles et des marques, sans aucune histoire, sans âme, qui ne génère aucune émotion. C'est d'une tristesse.

"Des modèles et des marques, sans aucune histoire, sans âme, qui ne génère aucune émotion. C'est d'une tristesse."

A l'image de la clientèle qui s'extasie devant ces modèles quelques part.

Par

En réponse à Romain_RS2

Fut un temps où l'automobile faisait rêver, les marques, leur histoire...même une marque à l'histoire très récente comme Tesla, ça inspire des choses. La façon d'aborder la chose des chinois est tellement à l'opposé. Bon après quand on voit Stellantis par chez nous, les marques historiques restent mais bon c'est un peu la même démarche...

Franchement Tesla à 2 avantages : Précurseur certes, mais aussi et surtout son patron, Elon Musk, qui quoi qu'on en dise fait énormément parler de lui et de ses entreprises. Sans son patron emblématique, Tesla n'aurait jamais eu la même image.

Par

Un bel exemple de dictature...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire