Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

Dans Nouveautés / Restyling

Audric Doche

Opel était face à un dilemme : restyler l'Astra, mais sans passer, pour l'instant, sur les moteurs et plateformes PSA. La marque allemande a donc fait appel à un ensemble de moteurs d'origine General Motors. Nous avons pris le volant de l'Astra 1.2 130 ch.

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

 EN BREF

Moteurs d'origine General Motors

A partir de 22 700 €

Pas d'hybridation

Elle était la voiture de l'année en 2016, trophée décerné au salon de Genève, mais depuis, la concurrence s'est développée, rajeunie, et tournée vers des technologies et motorisations dernier cri. Entre temps, Opel est passé dans le groupe PSA, et la Corsa a reçu un renouvellement qui la fait officiellement devenir une cousine de la Peugeot 208.

Et l'Astra, dans tout ça ? L'un des best-sellers d'Opel (encore 6e de la catégorie des compactes sur le premier semestre en Europe) ne peut pas faire de miracles : la plateforme est toujours la "D2XX", d'origine General Motors, qui sert à d'autres autos, chez Buick ou Chevrolet.

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

 

Il était donc impossible d'implanter des moteurs Puretech ou BlueHDI sous le capot de l'actuelle Astra, qui a dû faire appel à des mécaniques General Motors pour se mettre à jour... le temps du remplacement, qui n'arrivera que d'ici deux à trois ans.

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante
Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

Le "facelift" de mi-carrière est vite résumé : il se concentre sur deux ou trois technologies nouvelles, et sur les moteurs. Le design n'évolue pas, ou presque : seule la calandre change avec une barre chromée unique, et le bas du bouclier est légèrement revu. A l'intérieur, c'est statu quo, l'Astra se contentant d'embarquer une instrumentation semi-numérique, avec le seul compteur de vitesse affiché sur un écran (les autres compteurs étant toujours analogiques). Notons tout de même que l'Astra hérite de la recharge de smartphone par induction ou encore du pare-brise chauffant.

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

Pour le reste, nous avons toujours affaire à une berline compacte habitable, mais avec un volume de coffre qui ne fait pas office de référence dans la catégorie (en tout cas pour la berline) : 370 litres. Les finitions sont par endroits un peu hasardeuses (plastiques laqués sur la console centrale, notamment) et finalement pas au niveau de ce que propose aujourd'hui Peugeot. Le changement de génération est donc très attendu pour l'Astra, qui ne démérite pas pour autant dans les ventes, et qui séduit toujours autant les flottes et entreprises.

Essai vidéo - Opel Astra restylée : en attendant la remplaçante

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,37 m
  • Largeur : 1,80 m
  • Hauteur : 1,48 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 370 l / 1210 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 0 g/km
  • Bonus : 7000 €
  • Date de commercialisation du modèle : Juillet 2019

* A titre d'exemple pour la version V (2) 1.2 TURBO 130 ELEGANCE.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (14)

Mots clés :

En savoir plus sur : Opel Astra

SPONSORISE

Achetez votre Opel Astra

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire