Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Forbach met fin au stationnement payant pour sauver son centre-ville

Dans Economie / Politique / Politique

Forbach met fin au stationnement payant pour sauver son centre-ville

Alors que la plupart des villes durcissent leur politique en matière de stationnement, la ville de Forbach en Moselle a décidé de prendre le contre-pied total en arrêtant totalement le stationnement payant.

Beaucoup de villes moyennes connaissent une désaffection de leur centre-ville. Les raisons sont multiples, mais l'une d'elles est la difficulté de stationner ou son coût prohibitif. Résultat : les clients délaissent les centres-villes au profil des grandes surfaces où trouver une place pour garer son véhicule est simple et surtout gratuit.

Forbach est l'une de villes françaises qui connaît ce phénomène et ses commerces doivent également subir la concurrence de l'Allemagne qui se situe à quelques kilomètres. Pour la mairie, il fallait agir et redonner goût et envie aux clients de revenir dans les petits commerces. Pour cela, tous les parcmètres ont été arrêtés et une zone bleue a été créée signifiant : stationnement gratuit avec utilisation du disque pour éviter les abus. Les commerçants n'y voient que des avantages et contre toute attente la ville n'y est pas perdante. Bien au contraire, l'entretien des horodateurs et du stationnement coûtait plus que ne rapportait le stationnement payant. 110 000 € d'économies ont même été réalisés. Le choix a donc été vite fait et surtout celui-ci a de quoi étonner à l'heure où beaucoup de grandes métropoles font la chance à la voiture, qui reste le moyen de transport privilégié des habitants, notamment en province.

Alors certes, la situation des villes moyennes est différente en raison d'un trafic routier moindre mais le cas de Forbach pourrait servir d'exemple à beaucoup de villes moyennes qui connaissent une désertification des centres-villes avec la fermeture de la majorité de leurs commerces.

Et pourquoi pas les grandes villes, me direz-vous ? Même à Paris, la plupart des Fédérations de commerçants ont à maintes reprises protesté contre les décisions de la mairie de Paris. Ces derniers constatent une baisse de fréquentation de leur magasin en raison des difficultés de circulation, de stationnement mais également du coût de celui-ci, qui a augmenté de plus de 50 % depuis le mois d'août dernier. Pour l'instant, rien n'y fait, Anne Hidalgo ne change pas sa politique...

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire