Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Futur Renault Kadjar (2022) : ce que l'on sait déjà

Dans Futurs modèles / Scoops

À la traîne sur le marché des SUV compacts, Renault lancera en 2022 un tout nouveau modèle, bien plus abouti et ambitieux.

Le remplaçant du Kadjar reprendra des éléments esthétiques du concept Morphoz, ici en photo.
Le remplaçant du Kadjar reprendra des éléments esthétiques du concept Morphoz, ici en photo.

Le renouveau de Renault va avoir deux porte-drapeaux : la Mégane E-Tech Electric et le remplaçant du Kadjar. La première sera la tête de gondole des nouvelles voitures électriques du Losange, le second sera le fer de lance de la firme sur le marché des SUV compacts.

Le modèle est ultra-important, car Luca de Meo a fait de la reconquête du segment C sa priorité. Alors que Renault est trop dépendant de ses citadines, il veut que les compactes soient le nouveau centre de gravité de la gamme et donc des ventes de la marque. Le but : vendre des modèles plus chers et donc plus rentables.

Nouveau nom ?

Voici l'apparence du nouveau logo de Renault sur les véhicules.
Voici l'apparence du nouveau logo de Renault sur les véhicules.

La stratégie repose donc en grande partie sur le remplaçant du Kadjar, bien plus important en matière de volumes de production que la Mégane électrique. Notez d'ailleurs que Luca de Meo parle bien du modèle qui remplacera le Kadjar, laissant planer un doute sur le maintien de ce nom.

Celui-ci pourrait être abandonné pour faire table rase du passé et faire oublier un modèle qui, de l'avis même de Luca de Meo, n'est pas convaincant. Il faut dire que le Kadjar, imaginé à la hâte sur la base de la deuxième génération du Nissan Qashqai, a vite souffert de la comparaison avec le deuxième Peugeot 3008, bien plus moderne.

Le Kadjar n'a pas été un bide, loin de là, puisque plus de 500 000 exemplaires ont déjà été produits. Mais il est loin des résultats des Nissan Qashqai, Peugeot 3008 et Volkswagen Tiguan. Et surtout, il est écoulé à l'aide de gros rabais, ce que ne veut plus voir de Meo, qui a dit il y a quelques jours que la réduction doit devenir une exception.

Révolution intérieure

La planche de bord intégrera des écrans qui formeront un L autour du conducteur.
La planche de bord intégrera des écrans qui formeront un L autour du conducteur.

Tout va donc changer pour le Kadjar. En interne, on est parti d'une feuille blanche, ou presque. La base technique sera en effet reprise au Nissan Qashqai, ce qui est logique au sein de l'Alliance. Le japonais vient d'inaugurer la nouvelle plate-forme CMF-CD. Mais pas question de refaire un rhabillage du Nissan. 

Le Kadjar va avoir une allure bien distincte. Alors que l'actuel est très galbé, le nouveau va avoir des lignes plus tendues. Le véhicule va ainsi s'inspirer du concept Morphoz. Il n'y aura toutefois pas une véritable rupture esthétique par rapport aux dernières créations de la marque, à commencer par le Captur. Le remplaçant du Kadjar a d'ailleurs été dessiné avant l'arrivée de Luca de Meo et de Gilles Vidal, patron du style du Losange depuis l'été dernier. Mais il aura bien le tout nouveau logo de la firme.

Le changement sera bien plus marqué à l'intérieur, gros point noir de l'actuel. La planche de bord du Kadjar a rapidement pris un coup de vieux, à cause encore du 3008. Le Renault va donc faire sa révolution, avec une présentation nettement plus moderne. On retrouvera ainsi un ensemble d'écrans en L, formant une continuité entre l'instrumentation et la console centrale. Cette architecture sera inaugurée par la Mégane électrique. La marque vient d'en donner un avant-goût.

Uniquement hybride

Le nouveau SUV familial se fera donc bien plus technologique, avec notamment un système d'infodivertissement basé sur les services de Google. Évidemment, la refonte sera l'occasion de rattraper le considérable retard en matière d'assistances à la conduite. Et sur cet aspect, on trouvera un inédit régulateur de vitesse : par défaut, celui-ci se calera sur les limitations de vitesse en vigueur. Le remplaçant du Kadjar sera d'ailleurs le premier modèle thermique du Losange bridé à 180 km/h.

Comme son cousin Qashqai, le prochain SUV compact de Renault aura une gamme de motorisations électrifiées, avec les trois grands niveaux d'hybridation. Un nouveau trois cylindres 1.2 litre sera ainsi décliné en hybride léger, hybride simple et hybride rechargeable. Pour l'hybride simple, la puissance ira jusqu'à 200 ch. Pour le rechargeable, ce sera jusqu'à 280 ch avec quatre roues motrices. Il n'y aura pas de diesel.

Le nouveau Kadjar, qui sera produit en Espagne, sera lancé en 2022. Il devrait toutefois être présenté avant la fin de cette année. Le véhicule servira de base à un nouveau modèle long à 7 places, remplaçant du Koleos, et à un inédit SUV coupé.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Par 4L 28 Le 20 Juin 2021 à 09h00

Commentaires (99)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ce n'est pas l'intérieur du 3008 qui a démodé celui du Kadjar mais c'est Renault qui l'a lui-même fait. Il suffisait de comparer l'intérieur d'une Mégane ou d'une Talisman avec celui du Kadjar pour se rendre compte du problème.

Par

Cette stratégie marketeuse de Renault fait doucement rire.

On va ,on va ,on va fait que on plus cher ...a les entendre c'est réglé il vont vendre leurs kamelot des millions.

En parallèle bridé a 180 pas de diesel, avec une image de marque déplorable...

De Mai de lishbao a plus l'air de se rassurer que de nous prédire un avenir

Par

En réponse à Automotoman

Cette stratégie marketeuse de Renault fait doucement rire.

On va ,on va ,on va fait que on plus cher ...a les entendre c'est réglé il vont vendre leurs kamelot des millions.

En parallèle bridé a 180 pas de diesel, avec une image de marque déplorable...

De Mai de lishbao a plus l'air de se rassurer que de nous prédire un avenir

PSA a bien décidé d'augmenter les prix de vente (officiellement) des Peugeot et cela marche. Pourquoi Renault ne pourrait-il pas le faire ?

Par

Je pense que le rattrapage ne se fera pas sur une unique génération. Peugeot et VW ont pris beaucoup d'avance, notamment le premier qui risque de présenter un 3008 3 d'ici deux ans encore plus mature et abouti. Rien que la nouvelle 308 semble plus avancée que la Golf 8, avis de journalistes français mais aussi (et surtout...) d'allemands.

La concurrence n'en est plus au stade de la découverte mais bien au stade du combat. Ce que Renault est encore loin d'atteindre sur ce segment C des SUV.

Par

En réponse à Ajneda

Je pense que le rattrapage ne se fera pas sur une unique génération. Peugeot et VW ont pris beaucoup d'avance, notamment le premier qui risque de présenter un 3008 3 d'ici deux ans encore plus mature et abouti. Rien que la nouvelle 308 semble plus avancée que la Golf 8, avis de journalistes français mais aussi (et surtout...) d'allemands.

La concurrence n'en est plus au stade de la découverte mais bien au stade du combat. Ce que Renault est encore loin d'atteindre sur ce segment C des SUV.

J'aimerais bien une référence sur la presse allemande disant que la 308 III est au-dessus de la Golf 8 alors qu'ils n'ont toujours pas pu essayer la première... comme les journalistes français d'ailleurs.

Par

"Le modèle est ultra-important,....Le but : vendre des modèles plus chers et donc plus rentables.....Le nouveau Kadjar, qui sera produit en Espagne, sera lancé en 2022...."

Le compte est bon.....Maintenant que les sous---traitants se sont installés ailleurs sur les sites de production....Même les hybrides vendus plus cher seront fabriqués à l'extérieur.....

Forcément, comme le pays s'appauvrit (sauf pour ceux à qui profite la crise....et il y en a....)si Renault veut vendre en France ce genre de véhicule, il sera contraint de les brader....Après tout....Pour faire des profits à partir du marché d'un pays il faut peut-être contribuer à la vie économique de ce pays.....Les investissements faits sur Maubeuge ne sont pas comparables avec ceux faits en Espagne.L'Espagne est le « deuxième pays le plus important » après la France ... où le groupe RENAULT prévoit d'investir cinq milliards d'euros pour y fabriquer nouveaux modèles hybrides.( Renault a annoncé récemment qu'il allait investir "plus d'un milliard d'euros" en France d'ici à 2022).....

Sûr que les nouveaux modèles devront "vraiment intéresser le client français" pour le convaincre d'acheter....:bah:

Par

" cinq milliards d'euros pour y fabriquer 5 nouveaux modèles hybrides.":hum:

Par

En réponse à Automotoman

Cette stratégie marketeuse de Renault fait doucement rire.

On va ,on va ,on va fait que on plus cher ...a les entendre c'est réglé il vont vendre leurs kamelot des millions.

En parallèle bridé a 180 pas de diesel, avec une image de marque déplorable...

De Mai de lishbao a plus l'air de se rassurer que de nous prédire un avenir

Salut auto.

Tu as surement un avis éclairé sur les stratégies marketing du monde automobile:areuh:....par contre, tu serais plus crédible et lisible en soignant ta prose. Fait un effort bordel.:colere:

Par

En réponse à Automotoman

Cette stratégie marketeuse de Renault fait doucement rire.

On va ,on va ,on va fait que on plus cher ...a les entendre c'est réglé il vont vendre leurs kamelot des millions.

En parallèle bridé a 180 pas de diesel, avec une image de marque déplorable...

De Mai de lishbao a plus l'air de se rassurer que de nous prédire un avenir

Cela te fait rire mais ... le nouvel homme à la tête de Renault est loin d'être un idiot !

Les Renault étaient devenues ce que Carlos G en avait fait à force de rogner sur les coûts.

La marque a déjà commencé à changer, les Clio et Captur de dernière génération sont qualitatifs et leur motorisation est tout à fait digne d'intérêt. Leur seul défaut est peut être d'avoir repris le style de leur devancière ?

Le Kadjar faisait partie de ces modèles réalisés à l'économie, nul doute que le suivant aura retenu la leçon.

Contrairement à ce qu'on lit souvent dans les commentaires, Renault reste une marque importante qui arrive à écouler de gros volumes (sauf sur le haut de gamme, faute d'avoir offert une expérience sereine sur les Talisman et Espaces !). Je pense qu'il est tout à fait possible pour la marque de suivre l'exemple de Peugeot : cela prendra un peu de temps mais cela se fera si les produits sont bons.

Par

Oui Renault a pris énormément de retard mais la nouvelle stratégie peu marcher; cela dépendra toutefois de très nombreux facteurs : plus cher, c’est possible mais il faudra que le combo Qualité / Design / Fiabilité / Efficience soit bon. Il faut tout de même reconnaître à Renault, un bon positionnement dans l’electo-mobilité et ça c’est un point sur lequel ils devraient pouvoir capitaliser. Un très mauvais point en revanche pour le made in France qui a quasiment disparu ; ce qui fait que beaucoup (moi le premier) ne donnons plus aucun avantage à cette entreprise par rapport aux constructeurs étrangers.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire