Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Gazole non routier : la hausse des taxes reportée à 2023

Dans Economie / Politique / Budget

Florent Ferrière

Gazole non routier : la hausse des taxes reportée à 2023

La hausse de la fiscalité sur le gazole non routier ne sera appliquée que le 1er janvier 2023.

Le gouvernement fait un geste envers ceux qui utilisent du gazole non routier (GNR). L'avantage fiscal de ce carburant, qui sert majoritairement dans le bâtiment et les travaux publics, va être maintenu quelques mois de plus.

Initialement, la fin de l'avantage fiscal devait se faire en paliers successifs, entre mi-2020 et début 2022. Les députés avaient ensuite voté un amendement pour mettre fin au tarif réduit en une seule fois, au 1er juillet 2021. Si le principe d'une hausse d'un coup est conservé, la date d'entrée en vigueur est reportée au 1er janvier 2023.

Les ministères de l'Économie et de la Transition écologique expliquent que "le contexte de crise économique fragilise l'ensemble des acteurs" et qu'il "n'est pas opportun de maintenir à échéance prévue cette réforme". L'exécutif a aussi pris en compte les difficultés entraînées par la hausse des matières premières, qui pèse sur les résultats des entreprises.

Au 1er juillet, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) pour le GNR devait passer de 18,82 à 59,40 centimes d'euro par litre ! Cette flambée devait rapporter à l'État près de 900 millions d'euros en année pleine. Un pactole qu'il ne touchera donc qu'à partir de 2023.

Concernant le gazole consommé pour les automobilistes, la taxation n'évoluera pas pour 2022. Mais le débat sera assurément relancé lors de l'élection présidentielle !

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire