Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Interview confinée - Luc Chatel, président de la Plateforme automobile: "l'industrie auto joue sa survie!"

Dans Economie / Politique / Industrie

Luc Chatel, responsable de la Plateforme automobile, représente les intérêts de l'ensemble de la filière automobile en France. Une filière qui, selon ses propres termes, doit redémarrer au plus vite pour limiter la casse: "chaque semaine qui passe est importante pour la pérennité de nos entreprises."

Interview confinée - Luc Chatel, président de la Plateforme automobile: "l'industrie auto joue sa survie!"

« L’industrie automobile joue sa survie » : c’est dans ces termes spectaculaires, qui auraient été jugés parfaitement insensés avant qu’éclate la crise sanitaire, que Luc Chatel résume la situation de la filière dont il défend les intérêts.

« Quand vous avez un marché qui baisse de 72% en mars, qui en avril baissera de près de 100% et qu’au cumul de l’année le retournement s’établira à -30%, oui il est question de survie. »

Devenu président de la Plateforme automobile après une carrière politique qui l’a notamment conduit à se voir chargé de l’industrie en 2008 au sein du gouvernement Fillon, poste auquel il avait dû gérer les conséquences de la crise des subprimes, l’homme doit aujourd’hui coordonner les efforts de l’ensemble du secteur automobile pour amortir les ondes de choc de la crise dans laquelle nous sommes plongés depuis six semaines : « la question c’est l’après, comment redémarrer au plus vite pour limiter la casse. »

Et l’homme de saluer l’action du gouvernement, « qui a mis des outils en place pour l’ensemble de la filière », tant du côté des équipementiers que des constructeurs. Dans cette optique, il est question de lutte contre le temps : « chaque semaine qui passe est importante pour la pérennité de nos entreprises », martèle Luc Chatel.

Dans l’ordre, il va falloir commencer par rouvrir les points de vente afin de liquider les stocks, après quoi il faudra finaliser un plan de relance qui pourrait s’articuler sur trois niveaux : stimulation à court terme de la demande  pour toucher un public les plus large possible, en excluant les véhicules avec malus, puis soutien de la transition environnementale en incitant à l’achat de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ensuite, il s’agirait de renforcer l’attractivité de l’industrie automobile en France : « le pire serait que confrontés à des difficultés les industriels lèvent le pied sur les leurs investissements », avertit Luc Chatel.

Un sacré défi à relever, donc, mais à la clé une possible refonte en profondeur de l’industrie, avec en ligne de mire un retour à plus de production hexagonale : « il va falloir tout remettre en question, notamment en matière d’environnement et de responsabilité sociétale. »

Portfolio (1 photos)

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

pour les constructeurs, la solution pourrait passer par davantage de marges sur chaque voiture vendue.

mais ça n'est pas évident du fait de la concurrence.

c'est au gouvernement de prendre des décisions pour sauver les entreprises françaises. mais à cet égard, il doit réfléchir à la façon d'inciter les constructeurs à produire en France le top 10 des voitures vendues en France, incluant donc les Clio, Zoé, c3, voire... Sandero.

au risque, tant pis, d'en augmenter les tarifs.

et pour limiter la concurrence des importations, y a toujours des moyens pour en faire augmenter les coûts...

quoiqu'il en soit, si rien n'est fait, ce sont Tous les contribuables français qui passeront à la caisse d'une manière ou d'une autre, directement ou indirectement. :bah:

Par

Président de la plateforme automobile.

Tous les politiques se retrouvent parachutés dans des commissions, comité, et autres organisation theodule pour avoir un petit salaire au frais de la nation.

Quand est ce qu' on ca supprimer tous ces emplois fictifs qui n apportent rien et doivent coûter des millions

Par

En réponse à mynameisfedo

pour les constructeurs, la solution pourrait passer par davantage de marges sur chaque voiture vendue.

mais ça n'est pas évident du fait de la concurrence.

c'est au gouvernement de prendre des décisions pour sauver les entreprises françaises. mais à cet égard, il doit réfléchir à la façon d'inciter les constructeurs à produire en France le top 10 des voitures vendues en France, incluant donc les Clio, Zoé, c3, voire... Sandero.

au risque, tant pis, d'en augmenter les tarifs.

et pour limiter la concurrence des importations, y a toujours des moyens pour en faire augmenter les coûts...

quoiqu'il en soit, si rien n'est fait, ce sont Tous les contribuables français qui passeront à la caisse d'une manière ou d'une autre, directement ou indirectement. :bah:

C'est clair.:bah:

Par

"il s’agirait de renforcer l’attractivité de l’industrie automobile en France ..." et pas que....Lorsqu'un constructeur délocalise ....il emporte avec lui tous les sous-traitants qui après fabriquent à l'extérieur leurs produits sur les quelques fabrications qui subsistent en France.:bah:

Par

Faut pas non plus dramatiser: les chaînes sont en état, elles redémarreront sans trop de tracas. C'est le compte bancaire d'une grand nombre d'acheteurs potentiels qui va être a la diète pour les années a venir.

Le déraisonnable devrait disparaître, pas plus.

Aujourd'hui, 70% des actifs sont des salariés, ils n'ont pas de perte immédiate de revenus. Les 30% restant sont dans une situation plus difficile; deux mois sans recettes, ça pèse.

Par

Tiens ... l'ancien porte parole de François Fillon qui cause... oh comme on a envie de l'écouter et d'accorder confiance en ses propos...

Sans moi... merci ! :biggrin:

Par

Jusqu'à présent, le surcoût de la fabrication d'un modèle français était de 500€ pour la première 208....

https://www.lesechos.fr/2012/01/pour-psa-produire-une-208-en-france-coute-500-euros-de-plus-quen-slovaquie-369969

On peut penser que les robots et logiciels permettent encore d'améliorer cela depuis 2012....

La Clio 4 coûtait 1300€ de plus fabriquée en France plutôt qu'en Turquie selon le Pdg de Renault de l'époque....

On peut penser que les robots et logiciels permettent encore d'améliorer cela depuis 2012...

Que les constructeurs osent encore prétendre garder leurs objectifs de rentabilité.....On peut le comprendre mais en faisant après des ristournes à la vente de 2500 € Et en obligeant l'Etat français à faire de la redistribution sociale parce qu'il y 10 millions de gens qui ne peuvent vivre de leur travail...C'était le modèle économique jusqu'en mars 2020.Cet épisode a au moins l'intérêt de mettre à jours certaines évidences....:bah:

Par

En réponse à roc et gravillon

Tiens ... l'ancien porte parole de François Fillon qui cause... oh comme on a envie de l'écouter et d'accorder confiance en ses propos...

Sans moi... merci ! :biggrin:

Bien vu, çà bouffe à ts les rateliers avec toutes les fonctions, l'ancien marchand de shampooings!

Par

Je crois rêver!!!! ces politiques qui ont surtaxé les caisses à l achat ...surtaxé le carburant à la pompe, parce que la voiture c est mal.... laisser partir en cacahuète les tarifs autoroutes.... fermé les grandes villes aux véhicules thermiques.... Donné systématiquement raison aux 2% d écolos.... passé la surtaxe à 20 000 euros pour les quelques passionnés restant.... et après, ce même mec responsable lui aussi de la future déroute de la bagnole, vient te faire des commentaires à 2 balles , bien planqué au frais de l état... Faut juste pas déconner!!!

Par

En réponse à autrementpro

Je crois rêver!!!! ces politiques qui ont surtaxé les caisses à l achat ...surtaxé le carburant à la pompe, parce que la voiture c est mal.... laisser partir en cacahuète les tarifs autoroutes.... fermé les grandes villes aux véhicules thermiques.... Donné systématiquement raison aux 2% d écolos.... passé la surtaxe à 20 000 euros pour les quelques passionnés restant.... et après, ce même mec responsable lui aussi de la future déroute de la bagnole, vient te faire des commentaires à 2 balles , bien planqué au frais de l état... Faut juste pas déconner!!!

Tout à fait , et c'est bien pour tout ça que la voiture thermique est condamnée , personnellement je m'en moque , ils font de la daube , mais moi , je ne suis hypocrite comme Châtel.

Sauvez des constructeurs comme Rino ou PSA avec des décalages de distrib , des injecteurs HS avant 100000 , des coussinets de bielles merdiques et j'en passe pour finalement un coeff 3 sur les les memes pièces en sav , chapeau !

Vivement l'elec et que l'on en finisse avec cette merde !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire