Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

L'Arabie Saoudite va-t-elle provoquer une nouvelle hausse du prix des carburants ?

Dans Pratique / Budget

Cédric Pinatel

L'Arabie Saoudite va-t-elle provoquer une nouvelle hausse du prix des carburants ?

Inquiète à l'idée de voir le prix du baril de pétrole chuter, l'Arabie Saoudite pourrait réduire sa production. Ce qui aurait inévitablement des conséquences négatives sur le prix des carburants...

Depuis quelques semaines, on note une relative embellie au registre du budget carburant pour les automobilistes français (comme ceux du reste du monde). Le prix de l'essence et du diesel se stabilise en effet sous les 1,8€ du litre, grâce à une réduction de la demande mondiale en pétrole provoquée par les craintes de récession et autres perturbations des échanges économiques mondiaux. Mais les principaux acteurs de la fourniture d'énergie fossiles commencent à s'inquiéter de ce repli du marché. Actuellement à 101,5 dollars au moment où nous écrivons ces lignes, le baril de pétrole a pourtant augmenté de six dollars cette dernière semaine. Mais l'Arabie Saoudite serait prête à tout faire pour lui éviter de baisser davantage.

« Nous pouvons réduire à tout moment notre production », déclare ainsi le ministre de l'énergie saoudien Abdelaziz ben Salmane. « Il y a actuellement un cercle vicieux amplifié par un flux d'histoires infondées pourtant sur une destruction de la demande et des nouvelles sur un retour des grands volumes d'offre », déclare-t-il. Il semblerait que le possible accord international sur le nucléaire iranien, qui pourrait permettre à ce pays d'exporter davantage de pétrole, fait craindre aux membres de l'Opep+ une brusque dégringolade du prix du baril et donc de leurs marges. Voilà pourquoi ils brandissent la menace d'une réduction de leur production.

Du carburant plus cher ?

Si l'Arabie Saoudite et l'Opep+ venaient sérieusement à décider de baisser leur production de pétrole, le risque de voir une nouvelle explosion du prix des carburants serait bien réel en cas de hausse imprévue de la demande. Rappelons que chez nous en France, la nouvelle remise gouvernementale de 30 centimes permettra tout de même de trouver du carburant moins cher à court terme entre le 1er septembre et le 1er novembre.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire