Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L'électrique menacerait un tiers des emplois automobiles en Allemagne

L'électrique menacerait un tiers des emplois automobiles en Allemagne

La voiture électrique est plus simple, demande moins d'entretien et moins de main d'oeuvre. Elle menacerait environ 33 % des emplois allemands dans l'automobile, constructeurs et équipementiers confondus.

Pour l'heure, la communication des grands groupes automobiles allemands est infaillible : il n'y aura pas de licenciements secs dans le cadre de la transition écologique. Les constructeurs allemands, encore très, très largement dépendants des moteurs thermiques, doivent amorcer un virage qui pourrait menacer un tiers des emplois automobiles outre-Rhin, selon le VDA, l'Union de l'industrie automobile.

Sur les 613 000 emplois qui sont liés aux véhicules à moteur diesel ou essence, plus de 220 000 seront à court terme menacés par la voiture électrique, et en particulier chez les sous-traitants, qui ont une inertie parfois très importante, et pas adaptée à des changements aussi brutaux au sein d'une industrie.

Tous ces emplois ne seront pas forcément perdus, mais le VDA précise que tout le monde ne pourra pas se reformer et changer de lieu de vie pour s'adapter aux nouvelles contraintes. Certaines marques tentent de prendre les devants : Porsche a déjà confirmé que tout était fait en interne pour assurer des formations auprès d'un maximum d'employés encore directement lié au moteur à combustion, afin de les rediriger vers des métiers plus "numériques" et informatiques. Mais encore une fois, tout le monde ne pourra probablement pas faire le saut, si bien que la quantification exacte de ceux qui seront laissés sur le carreau est complexe.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (181)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ça fait 20 ans qu'on s'en doutait.

Ça devait arriver.

Rien de nouveau sous le soleil

Par

J'ai du mal à croire qu'un ingénieur motoriste peut se reconvertir en développeur pour produire des applications de bruits de pet pour se réaligner sur Tesla... c'est des formations distinctes.

Par

En réponse à Pôv Type

ça fait 20 ans qu'on s'en doutait.

Ça devait arriver.

Rien de nouveau sous le soleil

Il paraît aussi qu'il y a eu moins de morts sur la route avec le covid.

Par

Loueurs de VHS, concepteur de POGs, porteurs d'eau, developpeurs flash, forgerons d'épée, télégraphistes, [...], ils sont nombreux à avoir perdu leurs emplois avec l'arrivée de nouvelles technologies.

C'est la vie. Rien est éternel.

Par

En réponse à Angelseed

Loueurs de VHS, concepteur de POGs, porteurs d'eau, developpeurs flash, forgerons d'épée, télégraphistes, [...], ils sont nombreux à avoir perdu leurs emplois avec l'arrivée de nouvelles technologies.

C'est la vie. Rien est éternel.

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

Par

En réponse à Pôv Type

ça fait 20 ans qu'on s'en doutait.

Ça devait arriver.

Rien de nouveau sous le soleil

Oui forcément, on se doute bien que ces grands bouleversements auront des conséquences sur l'emploi. En revanche quand la commission européenne fixe des objectifs de réduction d'émission de CO2 sur des délais de mise en place aussi courts, on est en droit de se poser des questions. Rien qu'au niveau européen, c'est plus de 13 millions de la population active qui travaille directement ou indirectement pour le secteur automobile. Devinez qui va le plus en profiter? Le plus gros pollueur de la planète. Ca n'empêche pas certains d'avoir bonne conscience pourtant.

Par

Mais par contre elle se vendrait 30% plus cher qu'une thermique selon les derniers communiqués (c'est fini la citadine à moins de 15000...) et tous les constructeurs s'alignent sur des tarifs en hausse en élec par rapport au thermique.

Et là on nous explique que c'est plus simple à produire, besoin de moins de main d'œuvre, moins d'entretien... bref c'est plus rentable.

Tout est bon pour réduire les coûts et augmenter les marges..

Il y aura les classes qui peuvent ne pas polluer et rouler en elec, hybrique... bref tout un tas de nouveauté et les autres qui rouleront en thermique car les tarifs sont allucinants. Et après on parle de réduire la fracture sociale, économique, écologique...

Par

De toute manière les VE c'est un marché de niche que Tesla rafle à grande vitesse, les constructeurs généralistes peuvent commencer à travailler sur d'autre technologie comme les moteurs à combustion à carburant synthèse ou hydrogène:bien:

Le gâteau du VE n'est pas assez gros pour que tous les constructeurs en profitent, celui qui ce démarquera sans doute avec d'autre technologie que l'électrique:bien:

De plus Tesla à une avance considérable, le retard ca ne se rattrape jamais :biggrin:

D'ailleurs l'objectif de Musk, et simple faire monter la boite à son plus au niveau et la revendre au bon moment, car l'électrique sera éphémère :areuh:

Par

L'électrique menacerait un tiers des 613000 des emplois automobiles en Allemagne !"

En France, on respire....si e peux dire, ce sera beaucoup moins ....vu que" ça a dégagé "depuis quelques années déjà...

"En quinze ans, les effectifs de l'industrie automobile française ont DEJA fondu d'un tiers." En ce moment, quelque 216 000 personnes vivent ENCORE dans l'Hexagone de la conception et de la fabrication de véhicules ....Croyez-vous que ça va durer?

Le Sommet social de l'U.E à Porto va til y changer quelque chose? Y aura t-l un rééquilibrage entre les coûts des salariés d'ailleurs et les salariés de Maubeuge par exemple?

Prôner la généralisation des V.E sans exigence sur la qualité de ce qui arrive d'extra UE tout en subventionnant les investisseurs étrangers ....

En dehors de certains secteurs (tourisme, aérien, restauration....) ce n'est pas la pandémie qui tue l'emploi en France!

Par

En réponse à Turgon

Oui forcément, on se doute bien que ces grands bouleversements auront des conséquences sur l'emploi. En revanche quand la commission européenne fixe des objectifs de réduction d'émission de CO2 sur des délais de mise en place aussi courts, on est en droit de se poser des questions. Rien qu'au niveau européen, c'est plus de 13 millions de la population active qui travaille directement ou indirectement pour le secteur automobile. Devinez qui va le plus en profiter? Le plus gros pollueur de la planète. Ca n'empêche pas certains d'avoir bonne conscience pourtant.

Tout à fait! C'est ce qu'on appelle "scier la branche sur laquelle on est assis", "se tirer une balle dans le pied".....Et ça a l'air de convenir à tout le monde....:bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire