Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - L'électrique menacerait un tiers des emplois automobiles en Allemagne

Audric Doche

L'électrique menacerait un tiers des emplois automobiles en Allemagne

Déposer un commentaire

Par

ça fait 20 ans qu'on s'en doutait.

Ça devait arriver.

Rien de nouveau sous le soleil

Par

J'ai du mal à croire qu'un ingénieur motoriste peut se reconvertir en développeur pour produire des applications de bruits de pet pour se réaligner sur Tesla... c'est des formations distinctes.

Par

En réponse à Pôv Type

ça fait 20 ans qu'on s'en doutait.

Ça devait arriver.

Rien de nouveau sous le soleil

   

Il paraît aussi qu'il y a eu moins de morts sur la route avec le covid.

Par

Loueurs de VHS, concepteur de POGs, porteurs d'eau, developpeurs flash, forgerons d'épée, télégraphistes, [...], ils sont nombreux à avoir perdu leurs emplois avec l'arrivée de nouvelles technologies.

C'est la vie. Rien est éternel.

Par

En réponse à Angelseed

Loueurs de VHS, concepteur de POGs, porteurs d'eau, developpeurs flash, forgerons d'épée, télégraphistes, [...], ils sont nombreux à avoir perdu leurs emplois avec l'arrivée de nouvelles technologies.

C'est la vie. Rien est éternel.

   

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

Par

En réponse à Pôv Type

ça fait 20 ans qu'on s'en doutait.

Ça devait arriver.

Rien de nouveau sous le soleil

   

Oui forcément, on se doute bien que ces grands bouleversements auront des conséquences sur l'emploi. En revanche quand la commission européenne fixe des objectifs de réduction d'émission de CO2 sur des délais de mise en place aussi courts, on est en droit de se poser des questions. Rien qu'au niveau européen, c'est plus de 13 millions de la population active qui travaille directement ou indirectement pour le secteur automobile. Devinez qui va le plus en profiter? Le plus gros pollueur de la planète. Ca n'empêche pas certains d'avoir bonne conscience pourtant.

Par

Mais par contre elle se vendrait 30% plus cher qu'une thermique selon les derniers communiqués (c'est fini la citadine à moins de 15000...) et tous les constructeurs s'alignent sur des tarifs en hausse en élec par rapport au thermique.

Et là on nous explique que c'est plus simple à produire, besoin de moins de main d'œuvre, moins d'entretien... bref c'est plus rentable.

Tout est bon pour réduire les coûts et augmenter les marges..

Il y aura les classes qui peuvent ne pas polluer et rouler en elec, hybrique... bref tout un tas de nouveauté et les autres qui rouleront en thermique car les tarifs sont allucinants. Et après on parle de réduire la fracture sociale, économique, écologique...

Par

De toute manière les VE c'est un marché de niche que Tesla rafle à grande vitesse, les constructeurs généralistes peuvent commencer à travailler sur d'autre technologie comme les moteurs à combustion à carburant synthèse ou hydrogène:bien:

Le gâteau du VE n'est pas assez gros pour que tous les constructeurs en profitent, celui qui ce démarquera sans doute avec d'autre technologie que l'électrique:bien:

De plus Tesla à une avance considérable, le retard ca ne se rattrape jamais :biggrin:

D'ailleurs l'objectif de Musk, et simple faire monter la boite à son plus au niveau et la revendre au bon moment, car l'électrique sera éphémère :areuh:

Par

L'électrique menacerait un tiers des 613000 des emplois automobiles en Allemagne !"

En France, on respire....si e peux dire, ce sera beaucoup moins ....vu que" ça a dégagé "depuis quelques années déjà...

"En quinze ans, les effectifs de l'industrie automobile française ont DEJA fondu d'un tiers." En ce moment, quelque 216 000 personnes vivent ENCORE dans l'Hexagone de la conception et de la fabrication de véhicules ....Croyez-vous que ça va durer?

Le Sommet social de l'U.E à Porto va til y changer quelque chose? Y aura t-l un rééquilibrage entre les coûts des salariés d'ailleurs et les salariés de Maubeuge par exemple?

Prôner la généralisation des V.E sans exigence sur la qualité de ce qui arrive d'extra UE tout en subventionnant les investisseurs étrangers ....

En dehors de certains secteurs (tourisme, aérien, restauration....) ce n'est pas la pandémie qui tue l'emploi en France!

Par

En réponse à Turgon

Oui forcément, on se doute bien que ces grands bouleversements auront des conséquences sur l'emploi. En revanche quand la commission européenne fixe des objectifs de réduction d'émission de CO2 sur des délais de mise en place aussi courts, on est en droit de se poser des questions. Rien qu'au niveau européen, c'est plus de 13 millions de la population active qui travaille directement ou indirectement pour le secteur automobile. Devinez qui va le plus en profiter? Le plus gros pollueur de la planète. Ca n'empêche pas certains d'avoir bonne conscience pourtant.

   

Tout à fait! C'est ce qu'on appelle "scier la branche sur laquelle on est assis", "se tirer une balle dans le pied".....Et ça a l'air de convenir à tout le monde....:bah:

Par

En réponse à Angelseed

Loueurs de VHS, concepteur de POGs, porteurs d'eau, developpeurs flash, forgerons d'épée, télégraphistes, [...], ils sont nombreux à avoir perdu leurs emplois avec l'arrivée de nouvelles technologies.

C'est la vie. Rien est éternel.

   

Et la chute drastique du nombre de maréchal-ferrants, on en parle ?

Par

Et oui c'est la réalité, merci pour cet article. Il y a aussi une étude en France ou c'est, il me semble, 55.000 personnes qui perdraient leurs emplois.

L'Europe veut tuer sa plus grande et sa plus ancienne industrie !!

Y a t-il un vrai dogme escrologique ? Ou c'est pour forcer les gens à renouveler leurs véhicules et donc dépenser des tonnes de fric pour quelque chose qui ne répond à à leurs besoins et renflouer les caisses suite à la pandémie ? On se le demande !

Les normes débiles issues de la bien bienpensance et basées sur du vent (comment déterminer un seuil ? 1.....2.....3 hop ! 123g !) sont à vomir. :kaola:

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

+1:bien:

C'est la politique du "tout ou rien" qui semble exclure toute diversité dans les modes de "carburants"....Dans une ville près de chez moi, les bus vont passer du diester au GNV....d'ici que les normes ne leur tombe dessus pour les faire passer à l'électrique....:bah:

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Tous ces métiers n'ont pas eu une "mort douce" : https://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm :ange:

Lorsque le lobby d'un produit est suffisamment puissant (comme c'est le cas pour le VT), la mort douce n'arrive jamais. Une mise à mort peut alors être nécessaire.

Le VE est une réponse aux problèmes que pose le VT. Si le VE ne convient pas aux acteurs du marchés, à eu de développer une autre solution.

Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation.

Par

Les VE sont plus chers. La différence d'entretien n'atteint surement pas la différence de prix d'achat (hormis celui qui change successivement, turbo, culasse, bloc moteur, alternateur, démarreur, boîte de vitesses et qui de toutes façons est un client perdu pour la marque).

Pourquoi moins d'emplois? parce que les mines et usines de batteries ne sont pas en Europe.

Pourquoi c'est pas en Europe? parce que c'est moins cher.

Alors pourquoi c'est plus cher puisque la MO est moins chère? Sans doute parce qu'au bout du compte ça demande plus de main d'oeuvre.

Le problème n'est donc pas que le VE crée moins d'emplois mais que certains s'en foutent que l'emploi parte ailleurs.

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Une mise à mort totalement incontrôlée aussi bien au niveau des emplois, que des milliards de taxes qui rentrent dans les caisses à chaque plein (quasi 1€ par litre ) qu'il va bien falloir aller chercher ailleurs, gare aux mouvements sociaux...

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Exactement.

Par

En réponse à Angelseed

Tous ces métiers n'ont pas eu une "mort douce" : https://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm :ange:

Lorsque le lobby d'un produit est suffisamment puissant (comme c'est le cas pour le VT), la mort douce n'arrive jamais. Une mise à mort peut alors être nécessaire.

Le VE est une réponse aux problèmes que pose le VT. Si le VE ne convient pas aux acteurs du marchés, à eu de développer une autre solution.

Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation.

   

"Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation."

Tes petits enfants vivront dans une France sans industrie, il te remercieront pas de vivre des allocs crois moi ! :bien:

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

L'état n'organise rien, il est condamné à prendre ces mesures et il ne le fait pas de gaité de cœur et au cas ou tu penserais que je suis du même bord sache que ça n'est pas le cas, loin s'en faut même, ni du coté de macron ni de celui de l’Europe.

Par

Je sais pas vous mais les emplois allemands...:ange:

Par

En réponse à Angelseed

Tous ces métiers n'ont pas eu une "mort douce" : https://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm :ange:

Lorsque le lobby d'un produit est suffisamment puissant (comme c'est le cas pour le VT), la mort douce n'arrive jamais. Une mise à mort peut alors être nécessaire.

Le VE est une réponse aux problèmes que pose le VT. Si le VE ne convient pas aux acteurs du marchés, à eu de développer une autre solution.

Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation.

   

Le VE pose, en l'état actuel, de tels problèmes que non, il n'est pas (encore en tout cas) une solution viable.

Si demain 90% des véhicules sont électriques, les conséquences seront désastreuses sur bien des plans. Y compris des questionnements sur les aspects écologiques.

Les gouvernements poussent donc une technologie bien prématurément.

Et sur les aspects generationnels, on constate que d'énormes efforts ont étés fait sur la pollution. Bien au delà de vouloir changer un mode de propulsion pour un autre, ce qui serait intéressant et durable serait plutôt de s'intéresser à la place de la voiture: on sait qu'elle est bien trop importante dans certains contextes par exemple (urbain).

Le VE est une escroquerie.

Par

En réponse à carrera13

Une mise à mort totalement incontrôlée aussi bien au niveau des emplois, que des milliards de taxes qui rentrent dans les caisses à chaque plein (quasi 1€ par litre ) qu'il va bien falloir aller chercher ailleurs, gare aux mouvements sociaux...

   

Tu vois les taxes qui rentrent dans les caisses de l'état mais tu ne vois pas les sommes dépensées pour couvrir les problèmes de santé respiratoire.

Après, dis-toi bien que l'électricité est tout aussi taxable que l'essence.

Par

La faute à qui en grande partie? A eux même et au scandale Wolkswagen qui à précipité les choses. Et l'UE qui a suivie bêtement...

ils ont mis à mort la filiale diesel française (une des rares dernières où on était pas trop mauvais).

Mais tout le monde s'en fout, tout ce qui tourne autour de l'industrie n'est pas assez glamour. pourtant, c'est ça qui creer de la richesse...

Par

En réponse à Angelseed

Tous ces métiers n'ont pas eu une "mort douce" : https://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm :ange:

Lorsque le lobby d'un produit est suffisamment puissant (comme c'est le cas pour le VT), la mort douce n'arrive jamais. Une mise à mort peut alors être nécessaire.

Le VE est une réponse aux problèmes que pose le VT. Si le VE ne convient pas aux acteurs du marchés, à eu de développer une autre solution.

Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation.

   

La génération qui confine la planète pour un virus qui tue 2% de moins de 50ans et moins de 0.1% de moins de 20ans mais qui pense au génération futures (qui devront rembourser la dette covid...).

Par

Les Politiques nous promettent un avenir que on verra jamais...

Les industries ferons du chantage à l'emploi ...

Rien de neuf...

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Tu n'écrivais pas sur un autre article que le VE était apparu avant le thermique? :biggrin:

Sans rire, ça va faire bientôt 30 ans que l'on parle des émissions nocives des VT ....

Ils chouinent, mais les aides mazout et autres n'ont fait que reculer l’échéance et bien sûr certain sont à la traîne

Par

En réponse à Axel015

"Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation."

Tes petits enfants vivront dans une France sans industrie, il te remercieront pas de vivre des allocs crois moi ! :bien:

   

Alors figures-toi que la France aurait une industrie florissante si elle n'avait pas délocalisée à tour de bras tous ses secteurs et placée ses grandes entreprises en bourse pour l'appât du gain. Elle aurait également une industrie en pleine forme si les français avaient privilégiés les produits français au lieu d'acheter allemands, japonais, coréen, chinois...

Nous étions en pointe dans la téléphonie. Qu'en reste-t-il ?

Nous avions une grosse industrie textile ? Ou est-elle passée ?

Notre sidérurgie ? Envolée

Nous produisions des réfrigérateurs, des ordinateurs, de la TV, de la Hi-fi, etc, mais nous avons tout bradé parce que le français n'est pas patriote !!!!

Même dans d'autres secteurs comme la grande distribution ou l'agro-alimentaire nous sommes en train de perdre du terrain.

Je constate que ceux qui pleurent ici, ce sont ceux qui achètent essentiellement des véhicules étrangers.

Vous voulez sauver les emplois des français, commencez par consommer du made in France.

Par

En réponse à king crimson

Le VE pose, en l'état actuel, de tels problèmes que non, il n'est pas (encore en tout cas) une solution viable.

Si demain 90% des véhicules sont électriques, les conséquences seront désastreuses sur bien des plans. Y compris des questionnements sur les aspects écologiques.

Les gouvernements poussent donc une technologie bien prématurément.

Et sur les aspects generationnels, on constate que d'énormes efforts ont étés fait sur la pollution. Bien au delà de vouloir changer un mode de propulsion pour un autre, ce qui serait intéressant et durable serait plutôt de s'intéresser à la place de la voiture: on sait qu'elle est bien trop importante dans certains contextes par exemple (urbain).

Le VE est une escroquerie.

   

:buzz::buzz::buzz::bien:D'autant plus que....."Malgré une chute historique de la consommation en 2019 et 2020, la demande mondiale de charbon va rebondir l'an prochain et devrait rester stable jusqu'en 2025, prévoit l'Agence internationale de l'énergie. La Chine met en service une nouvelle centrale à charbon tous les quinze jours."

Pour exporter entr'autres des véhicules propres et rendre l'air plus sain en.....Europe....:buzz:

Par

En réponse à Axel015

J'ai du mal à croire qu'un ingénieur motoriste peut se reconvertir en développeur pour produire des applications de bruits de pet pour se réaligner sur Tesla... c'est des formations distinctes.

   

Va développer un moteur électrique et son algo de contrôle + électronique de puissance et reviens nous voir...

C'est tout autant complexe qu'un moteur thermique, mais c'est juste pas le même domaine d'expertise.

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Mais il va mourir naturellement... attends encore 10 ans.

Quand les autos vont atteindre des prix équivalents au thermiques avec des autonomies similaires, sans l'entretien nécessaire aux thermiques et avec un budget carburant divisé par 4, les gens vont naturellement aller vers l'électrique. Et cette échéance va arriver bien plus rapidement que vous ne le pensez.

Pour les emplois perdus, une devise : s'adapter ou mourir !

Par

En réponse à Axel015

J'ai du mal à croire qu'un ingénieur motoriste peut se reconvertir en développeur pour produire des applications de bruits de pet pour se réaligner sur Tesla... c'est des formations distinctes.

   

Exact. C'est de la poudre aux yeux, du pet dans les narines. Des gars qui se revendiquent mécano bagnolards type syndicalistes ne pourront pas , ne serait ce que mentalement, faire des choses modernes. C'est impossible. Même des pets de tesla sont inaccessibles pour eux. Et je sais de quoi je parle.

Et c'est d'ailleurs pour ca, que VW , et consors embaucheront de la chair fraiche, plutot que de recycler de la vieille barbaque aux odeurs d'hydrocarbures.

C'est aussi pour ca que Tesla aura toujours de l'avance : parce qu'ils savent faire des microcontrolleurs , ils savent faire des firmwares , ils savent coder en C. Mais de maniere tellement plus avancée et performante que n'importe qui chez les vieux que ca en devient ridicule.

Faire changer de mentalité et de génération à tous les niveaux d'une boite de x milliers de gusses, bon courage.

Des elon musk , il n'y a qu'un .

Par

En réponse à A200T

Exact. C'est de la poudre aux yeux, du pet dans les narines. Des gars qui se revendiquent mécano bagnolards type syndicalistes ne pourront pas , ne serait ce que mentalement, faire des choses modernes. C'est impossible. Même des pets de tesla sont inaccessibles pour eux. Et je sais de quoi je parle.

Et c'est d'ailleurs pour ca, que VW , et consors embaucheront de la chair fraiche, plutot que de recycler de la vieille barbaque aux odeurs d'hydrocarbures.

C'est aussi pour ca que Tesla aura toujours de l'avance : parce qu'ils savent faire des microcontrolleurs , ils savent faire des firmwares , ils savent coder en C. Mais de maniere tellement plus avancée et performante que n'importe qui chez les vieux que ca en devient ridicule.

Faire changer de mentalité et de génération à tous les niveaux d'une boite de x milliers de gusses, bon courage.

Des elon musk , il n'y a qu'un .

   

Tesla acheté des brevets et des entreprises pour avoir les technologies ...

Tout les boîtes le font VW boch peuvent aussi si ils ont les moyens...

Savoir coder en C de manière avancé...mdr

Par

Quand on a laissé tomber les chevaux pour passer au l'automobile il y a eu aussi des maréchaux ferant qui se sont trouvé au chômage...

.

La voiture electrique vas aussi créer des nouveaux emplois...

Je vous rappel qu'il y a un parque de millions d'automobiles à remplacer ou a retrofiter...

Sans oublier l’énorme réseau de recharge qu'il vas falloir déployer.

de meme evidemment que les sites de constructions de batteries...

.

Bref le monde change et c'est comme ca depuis que des grand singes du riff africain se sont mis debout pour voir plus loin dans la savane.

Par

A mon sens l'électrification menace tout spécialement les marques dites premium. il y aura peu de clients pour mettre 70, voire 100 ou 150 000 euros dans un véhicule à moteur électrique et batteries qui seront les mêmes que sur un véhicule à 30 000 euros

Par

Comme d'habitude que de commentaires s'emballant en ayant lu seulement le titre sans avoir été au bout du contenu. Dernière phrase : « Mais encore une fois, tout le monde ne pourra probablement pas faire le saut, si bien que la quantification exacte de ceux qui seront laissés sur le carreau est complexe. » Autrement dit, il n'y aura pas 33 % des emplois automobile qui disparaitront en Allemagne car une partie vont se recycler dans autre chose que ce qui est lié au thermique pur et dur.

Par §Ant435pN

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

C'est impossible de faire des voitures qui consomment moins de 3L/100 ?

Par

Il faudrait délocaliser sur Mars. C'est moins chère.

Par

En réponse à §Ant435pN

C'est impossible de faire des voitures qui consomment moins de 3L/100 ?

   

On s'en moque de la consommation, au contraire. Plus tu consommes d'essence, plus l'état gagne d'argent, plus l'état gagne d'argent, moins il en prélève.

Tout le monde devrait vouloir consommer 10L au cent minimum, c'est du bon sens. :biggrin:

Par

En réponse à A200T

Exact. C'est de la poudre aux yeux, du pet dans les narines. Des gars qui se revendiquent mécano bagnolards type syndicalistes ne pourront pas , ne serait ce que mentalement, faire des choses modernes. C'est impossible. Même des pets de tesla sont inaccessibles pour eux. Et je sais de quoi je parle.

Et c'est d'ailleurs pour ca, que VW , et consors embaucheront de la chair fraiche, plutot que de recycler de la vieille barbaque aux odeurs d'hydrocarbures.

C'est aussi pour ca que Tesla aura toujours de l'avance : parce qu'ils savent faire des microcontrolleurs , ils savent faire des firmwares , ils savent coder en C. Mais de maniere tellement plus avancée et performante que n'importe qui chez les vieux que ca en devient ridicule.

Faire changer de mentalité et de génération à tous les niveaux d'une boite de x milliers de gusses, bon courage.

Des elon musk , il n'y a qu'un .

   

J'aime bien ce racisme anti-vieux. :rs:

A se demander comment l'informatique a pu se développer au rythme où elle s'est développée au cours des 50 dernières années... :lol:

Surtout quand on sait que 90% de ceux qui développent aujourd'hui en C++ n'ont toujours pas complètement intégré ce qu'était la technologie objet... :buzz:

Par §Ant435pN

En réponse à Laorans29

Alors figures-toi que la France aurait une industrie florissante si elle n'avait pas délocalisée à tour de bras tous ses secteurs et placée ses grandes entreprises en bourse pour l'appât du gain. Elle aurait également une industrie en pleine forme si les français avaient privilégiés les produits français au lieu d'acheter allemands, japonais, coréen, chinois...

Nous étions en pointe dans la téléphonie. Qu'en reste-t-il ?

Nous avions une grosse industrie textile ? Ou est-elle passée ?

Notre sidérurgie ? Envolée

Nous produisions des réfrigérateurs, des ordinateurs, de la TV, de la Hi-fi, etc, mais nous avons tout bradé parce que le français n'est pas patriote !!!!

Même dans d'autres secteurs comme la grande distribution ou l'agro-alimentaire nous sommes en train de perdre du terrain.

Je constate que ceux qui pleurent ici, ce sont ceux qui achètent essentiellement des véhicules étrangers.

Vous voulez sauver les emplois des français, commencez par consommer du made in France.

   

Précisément. Les mêmes qui se plaignent de voir l'industrie française disparaître, il serait bon qu'ils expliquent comment ils vivent...

Ils achètent uniquement des produits frais cultivés/élevés en France ?

Ils achètent uniquement des vêtements filière 100% française ?

Ils vont en vacances en France ?

Ou bien ils font comme 90% de la population, ils achètent des fruits & légumes cultivés au Maroc, de la viande d'Amérique du Sud, des vêtements fabriqués en Chine et vont en vacances en Thaïlande avec tous les sous économisés par leur vie moins chère ?

Si on veut relancer le made in France, il ne faut pas attendre des orientations politiques, il faut commencer par consommer français...

Par

En réponse à §Ant435pN

Précisément. Les mêmes qui se plaignent de voir l'industrie française disparaître, il serait bon qu'ils expliquent comment ils vivent...

Ils achètent uniquement des produits frais cultivés/élevés en France ?

Ils achètent uniquement des vêtements filière 100% française ?

Ils vont en vacances en France ?

Ou bien ils font comme 90% de la population, ils achètent des fruits & légumes cultivés au Maroc, de la viande d'Amérique du Sud, des vêtements fabriqués en Chine et vont en vacances en Thaïlande avec tous les sous économisés par leur vie moins chère ?

Si on veut relancer le made in France, il ne faut pas attendre des orientations politiques, il faut commencer par consommer français...

   

Dit l'acheteur tesla...

Par §Ant435pN

En réponse à Axel015

On s'en moque de la consommation, au contraire. Plus tu consommes d'essence, plus l'état gagne d'argent, plus l'état gagne d'argent, moins il en prélève.

Tout le monde devrait vouloir consommer 10L au cent minimum, c'est du bon sens. :biggrin:

   

Mon point est que si les voitures consommaient moins de 3L/100, elles ne seraient pas dans le collimateur des réglementations...

Mais les gens veulent des SUV, c'est plus confortable. Ils veulent de la puissance, parce que c'est plus fun. Ils veulent des grosses voitures, parce qu'il faut bien faire rentrer la péta-tonne de jouets Made in China des enfants pour partir en vacances...

Mais du coup ce format ça bouffe mini 6-7L/100, peut-être 5.5 quand c'est de l'hybride. Et le malus il commence à 4.75L/100...

Si les constructeurs proposaient des voitures qui font du 3L/100 il n'y aurait pas de sujet avant plusieurs années.

Par

En réponse à §Ant435pN

Précisément. Les mêmes qui se plaignent de voir l'industrie française disparaître, il serait bon qu'ils expliquent comment ils vivent...

Ils achètent uniquement des produits frais cultivés/élevés en France ?

Ils achètent uniquement des vêtements filière 100% française ?

Ils vont en vacances en France ?

Ou bien ils font comme 90% de la population, ils achètent des fruits & légumes cultivés au Maroc, de la viande d'Amérique du Sud, des vêtements fabriqués en Chine et vont en vacances en Thaïlande avec tous les sous économisés par leur vie moins chère ?

Si on veut relancer le made in France, il ne faut pas attendre des orientations politiques, il faut commencer par consommer français...

   

"Si on veut relancer le made in France, il ne faut pas attendre des orientations politiques, il faut commencer par consommer français..."

Ce n'est pas au consommateur de consommer français, le consommateur consomme le meilleur rapport qualité/prix qu'il a sous la main, c'est à l'état de rendre les produits français (quand c'est possible) concurrentiels comme font TOUS les pays du monde hors EU avec des mesures protectionnismes.

Par §Ant435pN

En réponse à carrera13

Dit l'acheteur tesla...

   

Oui. Pour ma voiture comme il n'y a pas d'offre correcte en France pour une électrique qui puisse servir de voiture unique, j'ai pas vraiment eu le choix.

Pour tout le reste, je consomme français (et local) dès que c'est possible...

Tu avais quoi comme offre FR pour l'électrique en 2019, qui permette de partir en vacances en famille ?

Par

En réponse à Axel015

"Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation."

Tes petits enfants vivront dans une France sans industrie, il te remercieront pas de vivre des allocs crois moi ! :bien:

   

Tu es drôle. La France n'a pas attendu le VE pour ne plus avoir d'industrie auto. Le VT est déjà produit ailleurs. Le VE n'y est pour rien.

Par

La loi de l'evolution des metiers dans 20 ans, il y aura un nombre de metier nouveau, donc forcement des metiers qui disparaissent.

Nous devons tous evoluer pour que les salariés continuent a vivre normalement , en revanche ne surtout pas arreter le processus du changement car a la fin sinon plus du tout d'activité.

Il est evident que pour la décennie a venir il vaut mieux etre expert en electronique et électricité, plutôt que savoir changer un joint de culasse.

Par §Ant435pN

En réponse à Axel015

"Si on veut relancer le made in France, il ne faut pas attendre des orientations politiques, il faut commencer par consommer français..."

Ce n'est pas au consommateur de consommer français, le consommateur consomme le meilleur rapport qualité/prix qu'il a sous la main, c'est à l'état de rendre les produits français (quand c'est possible) concurrentiels comme font TOUS les pays du monde hors EU avec des mesures protectionnismes.

   

C'est un choix. Pas accessible à tous, j'en conviens, mais c'est un cercle vertueux : Si les classes moyennes+ et hautes consomment plus français, mécaniquement ça enrichira les classes moins aisées qui pourront à leur tour consommer plus Français, etc...

Le problème des français c'est qu'ils attendent que tout leur tombe tout cuit dans le bec. Soit par la manne gouvernementale, soit par des règles imposées par le gouvernement (sur lesquelles ils pourront abondemment gueuler bien sûr)

Pour une grande partie de la population, ça relève du CHOIX.

Par

En réponse à king crimson

Le VE pose, en l'état actuel, de tels problèmes que non, il n'est pas (encore en tout cas) une solution viable.

Si demain 90% des véhicules sont électriques, les conséquences seront désastreuses sur bien des plans. Y compris des questionnements sur les aspects écologiques.

Les gouvernements poussent donc une technologie bien prématurément.

Et sur les aspects generationnels, on constate que d'énormes efforts ont étés fait sur la pollution. Bien au delà de vouloir changer un mode de propulsion pour un autre, ce qui serait intéressant et durable serait plutôt de s'intéresser à la place de la voiture: on sait qu'elle est bien trop importante dans certains contextes par exemple (urbain).

Le VE est une escroquerie.

   

T'as envie de devenir vegan pour être plus écologique ? Non.

Tu trouves que le VE est une escroquerie ? Cool. Devient ingénieur. Monte ta société. Et propose autre chose.

Par

En réponse à §Ant435pN

Oui. Pour ma voiture comme il n'y a pas d'offre correcte en France pour une électrique qui puisse servir de voiture unique, j'ai pas vraiment eu le choix.

Pour tout le reste, je consomme français (et local) dès que c'est possible...

Tu avais quoi comme offre FR pour l'électrique en 2019, qui permette de partir en vacances en famille ?

   

Arretons de dire qu'il faut acheter français ou européens. Nous devons effectivement consommer surtout de la qualité, surement beaucoup moins et mieux. Donc inutile pour le moment d'acheter un mauvais VE français qui devra etre remplacé rapidement car n'arrivant pas a nous satisfaire. Je pense que consommer de mauvais produit "francais" contribue a nous enfoncer et de creer un pays de seconde zone. PSA est un tres bon exemple aucune ambition en matiere de VE, fabrique un produit bas de gamme avec un retard technologique enormes je ne vois pas pourquoi le consommateur soutiendrait la démarche.

Par

En réponse à Laorans29

Alors figures-toi que la France aurait une industrie florissante si elle n'avait pas délocalisée à tour de bras tous ses secteurs et placée ses grandes entreprises en bourse pour l'appât du gain. Elle aurait également une industrie en pleine forme si les français avaient privilégiés les produits français au lieu d'acheter allemands, japonais, coréen, chinois...

Nous étions en pointe dans la téléphonie. Qu'en reste-t-il ?

Nous avions une grosse industrie textile ? Ou est-elle passée ?

Notre sidérurgie ? Envolée

Nous produisions des réfrigérateurs, des ordinateurs, de la TV, de la Hi-fi, etc, mais nous avons tout bradé parce que le français n'est pas patriote !!!!

Même dans d'autres secteurs comme la grande distribution ou l'agro-alimentaire nous sommes en train de perdre du terrain.

Je constate que ceux qui pleurent ici, ce sont ceux qui achètent essentiellement des véhicules étrangers.

Vous voulez sauver les emplois des français, commencez par consommer du made in France.

   

Amen !

À la limite Axel a une Mégane donc ça va. Mais la plupart des gens qui veulent soi-disant sauver l'industrie française ne consomment pas français, ne créent pas de sociétés françaises, et ne possèdent même pas d'actions d'entreprises françaises (ce qui est la base pour soutenir les entreprises quand tu ne peux pas ou n'a pas envie d'être entrepreneur).

Ils ne consomment pas les produits des sociétés françaises, et ne possèdent aucune actions de sociétés françaises mais viennent parler de sauver l'industrie. Alors qu'ils ne sont pas foutus de faire la base.

Après ça vient brailler que c'est à cause des décisions de l'État.

Les entreprises doit être fortes pour mener leurs bras de fer avec l'État. Cela signifie avoir de l'argent. L'argent vient des ventes et de la valeur des actions. Si vous n'êtes pas foutu de leur apporter votre soutien (et ne faites pas les mythos, une action Stellantis, c'est 15 balles), ne venez pas faire semblant de vous inquiéter pour l'industrie française. C'est juste hypocrite.

L'État n'est pas votre daron. Comportez-vous comme les adultes que vous êtes, et assumez votre inaction.

Par

En réponse à KM69

De toute manière les VE c'est un marché de niche que Tesla rafle à grande vitesse, les constructeurs généralistes peuvent commencer à travailler sur d'autre technologie comme les moteurs à combustion à carburant synthèse ou hydrogène:bien:

Le gâteau du VE n'est pas assez gros pour que tous les constructeurs en profitent, celui qui ce démarquera sans doute avec d'autre technologie que l'électrique:bien:

De plus Tesla à une avance considérable, le retard ca ne se rattrape jamais :biggrin:

D'ailleurs l'objectif de Musk, et simple faire monter la boite à son plus au niveau et la revendre au bon moment, car l'électrique sera éphémère :areuh:

   

L'avance de Tesla n'est pas si grande que certains ne l'imaginent.

Musk a eu une bonne vision du produit à vendre à travers le modèle S dans un premier temps et modèle 3 ensuite. Que ce soit les caractéristiques techniques, le public visé et l'opportunité, c'était bien visé.

Pour la suite ce sera plus difficile, car le résultat serait moins glorieux avec un SUV au sCx d'armoire normande. Pour le reste c'est vu de l'utilisateur du détail, il n'y a que l'avantage supercharger qui ne pourra pas non plus s'étendre avec beaucoup de ventes et de la concurrence.

Par

En réponse à Angelseed

Amen !

À la limite Axel a une Mégane donc ça va. Mais la plupart des gens qui veulent soi-disant sauver l'industrie française ne consomment pas français, ne créent pas de sociétés françaises, et ne possèdent même pas d'actions d'entreprises françaises (ce qui est la base pour soutenir les entreprises quand tu ne peux pas ou n'a pas envie d'être entrepreneur).

Ils ne consomment pas les produits des sociétés françaises, et ne possèdent aucune actions de sociétés françaises mais viennent parler de sauver l'industrie. Alors qu'ils ne sont pas foutus de faire la base.

Après ça vient brailler que c'est à cause des décisions de l'État.

Les entreprises doit être fortes pour mener leurs bras de fer avec l'État. Cela signifie avoir de l'argent. L'argent vient des ventes et de la valeur des actions. Si vous n'êtes pas foutu de leur apporter votre soutien (et ne faites pas les mythos, une action Stellantis, c'est 15 balles), ne venez pas faire semblant de vous inquiéter pour l'industrie française. C'est juste hypocrite.

L'État n'est pas votre daron. Comportez-vous comme les adultes que vous êtes, et assumez votre inaction.

   

Inaction? quand on voit les votes pour marine on se dit pourtant que les français veulent de plus en plus d'actions pour favoriser leur patrie (et leurs industries). Les français ne serait qu'en travaillant en France soutiennent les industries françaises, faire croire que c'est de leur faute si les entreprises délocalisent est risible. Tant qu'on y est on peut aussi leur faire croire que c'est eux qui ont décidé de favoriser l'évasion fiscale...

Par §Ant435pN

En réponse à Jutesla

Arretons de dire qu'il faut acheter français ou européens. Nous devons effectivement consommer surtout de la qualité, surement beaucoup moins et mieux. Donc inutile pour le moment d'acheter un mauvais VE français qui devra etre remplacé rapidement car n'arrivant pas a nous satisfaire. Je pense que consommer de mauvais produit "francais" contribue a nous enfoncer et de creer un pays de seconde zone. PSA est un tres bon exemple aucune ambition en matiere de VE, fabrique un produit bas de gamme avec un retard technologique enormes je ne vois pas pourquoi le consommateur soutiendrait la démarche.

   

Aujourd'hui sur les secteurs les plus dévastés par la concurrence étrangère (alimentation, textile, etc) la production française se démarque justement par la qualité.

Les secteurs comme l'automobile périclitent mais arrivent à survivre parce que sur des achats aussi importants, le consommateur prend plus le temps de réfléchir. Et c'est un affichage pour certains : "Je consomme français". Et une certaine sérénité (justifiée ou non) que s'ils ont des galères, ça sera plus facile avec un constructeur français qu'avec un coréen.

Pour les produits de consommation courante, on ne se pose pas la question. On achète des trucs qui coûtent quelques euros ou dizaines d'euros, on s'en fout que ça soit durable ou fait/cultivé/élevé en France : On regarde juste le prix d'achat.

Mais un tee-shirt Nike qui coûte le même prix qu'un tee-shirt 100% filière française, il va durer beaucoup moins longtemps... C'est pas grave, on en achètera un autre, c'est presque normal qu'un tee-shirt ne dure pas. Mes tee-shirts, ils ont pour la plupart plus de 10 ans... Pas made in China/Taiwan...

Par §Ant435pN

En réponse à Angelseed

Amen !

À la limite Axel a une Mégane donc ça va. Mais la plupart des gens qui veulent soi-disant sauver l'industrie française ne consomment pas français, ne créent pas de sociétés françaises, et ne possèdent même pas d'actions d'entreprises françaises (ce qui est la base pour soutenir les entreprises quand tu ne peux pas ou n'a pas envie d'être entrepreneur).

Ils ne consomment pas les produits des sociétés françaises, et ne possèdent aucune actions de sociétés françaises mais viennent parler de sauver l'industrie. Alors qu'ils ne sont pas foutus de faire la base.

Après ça vient brailler que c'est à cause des décisions de l'État.

Les entreprises doit être fortes pour mener leurs bras de fer avec l'État. Cela signifie avoir de l'argent. L'argent vient des ventes et de la valeur des actions. Si vous n'êtes pas foutu de leur apporter votre soutien (et ne faites pas les mythos, une action Stellantis, c'est 15 balles), ne venez pas faire semblant de vous inquiéter pour l'industrie française. C'est juste hypocrite.

L'État n'est pas votre daron. Comportez-vous comme les adultes que vous êtes, et assumez votre inaction.

   

Les actions servent avant tout à enrichir les actionnaires, pas les employés. Certes ça peut donner une certaine stabilité ou des capacités de développement, mais le premier moteur, et le seul moteur durable d'une entreprise, c'est son chiffre d'affaire...

C'est pas en achetant 3 RNO que tu vas éviter que Renault choisisse de faire faire ses couvertures de sièges en France plutôt qu'à Taïwan.

Les agriculteurs ne sont pas cotés en bourse. Les fabriquants de vêtements ne sont pas cotés en bourse. Les fabriquants de savon ne sont pas cotés en bourse.

Par

Tout ce travail en moins pour un résultat identique devrait être considéré comme une avancée.

Qui ne rêve pas d'avoir plus de temps libre pour profiter d'avantage de sa courte existence ?

Le problème c'est notre société qui nous oblige à travailler pour pouvoir vivre, quitte à créer ou laisser perdurer des emplois qui n'apportent rien.

Par

En réponse à Alxcs76

Tout ce travail en moins pour un résultat identique devrait être considéré comme une avancée.

Qui ne rêve pas d'avoir plus de temps libre pour profiter d'avantage de sa courte existence ?

Le problème c'est notre société qui nous oblige à travailler pour pouvoir vivre, quitte à créer ou laisser perdurer des emplois qui n'apportent rien.

   

Il faut bien que des gens travaillent pour financer les assistés et les fainéants comme toi. :lol:

Par

En réponse à Angelseed

Tu es drôle. La France n'a pas attendu le VE pour ne plus avoir d'industrie auto. Le VT est déjà produit ailleurs. Le VE n'y est pour rien.

   

Faux ! La preuve 55.000 emplois menacés en France, et 100.000 en Allemagne.

J'ai des amis qui travaillent sur des BV, sur des filtres divers, ... tout ça c'est en France.

Commandez des packs de pile chinoise c'est facile, pu besoin d'ingénierie ou presque !

Par

En réponse à Angelseed

Tous ces métiers n'ont pas eu une "mort douce" : https://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm :ange:

Lorsque le lobby d'un produit est suffisamment puissant (comme c'est le cas pour le VT), la mort douce n'arrive jamais. Une mise à mort peut alors être nécessaire.

Le VE est une réponse aux problèmes que pose le VT. Si le VE ne convient pas aux acteurs du marchés, à eu de développer une autre solution.

Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation.

   

par contre tes petits enfants te demanderont pourquoi tu as laissé partir l'industrie avec complaisance, juste par égoïsme pare ce que toi, tu voulais par démagogie un air encore plus pur !

Ils te demanderont cela, car ils seront en train de faire les larbins dans des métiers de service du tourisme, entrain de servir des ressortissants de pays riches, car ils ne leur restera que ça pour travailler !

Par

En réponse à Jutesla

La loi de l'evolution des metiers dans 20 ans, il y aura un nombre de metier nouveau, donc forcement des metiers qui disparaissent.

Nous devons tous evoluer pour que les salariés continuent a vivre normalement , en revanche ne surtout pas arreter le processus du changement car a la fin sinon plus du tout d'activité.

Il est evident que pour la décennie a venir il vaut mieux etre expert en electronique et électricité, plutôt que savoir changer un joint de culasse.

   

j'attends encore l'explosion des emplois de la croissance verte, pour l'instant l'usine de panneaux solaire pour grande superficie, qui était proche de chez moi à été liquidé il y a déjà 4 ans.

Par

En réponse à Axel015

Il faut bien que des gens travaillent pour financer les assistés et les fainéants comme toi. :lol:

   

Merci mais je suis très loin d'être un assisté, un idéaliste à la limite.

La technologie à rendu et va continuer à rendre obsolète de nombreuses tâches ( véhicules électrique, robotisation, conduite autonome des véhicules, impression 3D des maisons...)

Cette baisse de charge de travail devrait être uniformément répartie, par exemple en abaissant le temps de travail ou bien en augmentant le nombre de congés payés, évidemment si c'est pour qu'une partie de la population continue à se lever chaque matin comme avant pour financer l'autre partie qui reste chez elle à ne rien faire alors ça ne sert à rien.

Par

En réponse à Alxcs76

Merci mais je suis très loin d'être un assisté, un idéaliste à la limite.

La technologie à rendu et va continuer à rendre obsolète de nombreuses tâches ( véhicules électrique, robotisation, conduite autonome des véhicules, impression 3D des maisons...)

Cette baisse de charge de travail devrait être uniformément répartie, par exemple en abaissant le temps de travail ou bien en augmentant le nombre de congés payés, évidemment si c'est pour qu'une partie de la population continue à se lever chaque matin comme avant pour financer l'autre partie qui reste chez elle à ne rien faire alors ça ne sert à rien.

   

En tout cas ce que l'on constate aujourd'hui c'est que :

- Les pays qui protègent leurs industries n'ont pas de chômage

- Les pays qui ne protègent pas leurs industries ont un chômage de masse.

La voiture électrique en réalité n'est pas une perte d'emploi, c'est juste un transfert d'emploi vers la Chine en l'occurrence.

Par

En réponse à carrera13

Inaction? quand on voit les votes pour marine on se dit pourtant que les français veulent de plus en plus d'actions pour favoriser leur patrie (et leurs industries). Les français ne serait qu'en travaillant en France soutiennent les industries françaises, faire croire que c'est de leur faute si les entreprises délocalisent est risible. Tant qu'on y est on peut aussi leur faire croire que c'est eux qui ont décidé de favoriser l'évasion fiscale...

   

les votes pour un parti financé par les oligarques russes, laisses moi rire.

Quel patriotisme...

Par

En réponse à D611S

par contre tes petits enfants te demanderont pourquoi tu as laissé partir l'industrie avec complaisance, juste par égoïsme pare ce que toi, tu voulais par démagogie un air encore plus pur !

Ils te demanderont cela, car ils seront en train de faire les larbins dans des métiers de service du tourisme, entrain de servir des ressortissants de pays riches, car ils ne leur restera que ça pour travailler !

   

Loupé mec. Je fais partie de cette industrie. Et je fais ce que je dis (consommation, actions, adaptation, toussa toussa).

"Je voulais par démagogue un air plus pur".

Bah écoute, si on suit ta logique, mes petits enfants ne pourront pas faire "les larbins dans des métiers de service du tourisme" puis le tourisme diminuera. Ils seront probablement occupés à gérer les millions de réfugiés climatiques arrivant en France parce que les générations ont privilégié l'argent à un "air plus pur".

Par

En réponse à carrera13

Inaction? quand on voit les votes pour marine on se dit pourtant que les français veulent de plus en plus d'actions pour favoriser leur patrie (et leurs industries). Les français ne serait qu'en travaillant en France soutiennent les industries françaises, faire croire que c'est de leur faute si les entreprises délocalisent est risible. Tant qu'on y est on peut aussi leur faire croire que c'est eux qui ont décidé de favoriser l'évasion fiscale...

   

Les votes pour marine ? Tu parles de celles qui va t'expliquer que si ta cafetière ne marche pas, c'est à cause des migrants ? Laisse moi rire.

Mais cela révèle encore une fois la réalité : trop de français se comportent en enfants attendant que le parent état fasse les changements pour eux. Les actionnaires décident de la direction d'une entreprise. Lorsqu'une majorité des actionnaires ne souhaite pas délocaliser, et bien c'est simple, la boîte ne délocalise pas. Maintenant, il est vrai que les français manquent cruellement de culture économique.

Et tu oses parler d'évasion fiscale ? Tout le monde essaie d'éviter les taxes et les impôts. Ne venez pas jouer les gentils employés contre les méchants patrons qui font de l'évasion fiscale quand c'est pour aller écrire "50€ de don"z sur la déclaration d'impôts pour essayer de gratter une réduction d'impôts. C'est juste hypocrite. Je ne dis pas que c'est bien. Mais tu remplaces "les patrons" qui le font par n'importe quel français, et dans 99% des cas, il fera la même chose :ange:

Par

En réponse à Axel015

J'ai du mal à croire qu'un ingénieur motoriste peut se reconvertir en développeur pour produire des applications de bruits de pet pour se réaligner sur Tesla... c'est des formations distinctes.

   

Ca depend s’il a fait sa formation sur l’échappement des A45amg aux rétrogradage ca peut le faire :oui:

Par

En réponse à Angelseed

Les votes pour marine ? Tu parles de celles qui va t'expliquer que si ta cafetière ne marche pas, c'est à cause des migrants ? Laisse moi rire.

Mais cela révèle encore une fois la réalité : trop de français se comportent en enfants attendant que le parent état fasse les changements pour eux. Les actionnaires décident de la direction d'une entreprise. Lorsqu'une majorité des actionnaires ne souhaite pas délocaliser, et bien c'est simple, la boîte ne délocalise pas. Maintenant, il est vrai que les français manquent cruellement de culture économique.

Et tu oses parler d'évasion fiscale ? Tout le monde essaie d'éviter les taxes et les impôts. Ne venez pas jouer les gentils employés contre les méchants patrons qui font de l'évasion fiscale quand c'est pour aller écrire "50€ de don"z sur la déclaration d'impôts pour essayer de gratter une réduction d'impôts. C'est juste hypocrite. Je ne dis pas que c'est bien. Mais tu remplaces "les patrons" qui le font par n'importe quel français, et dans 99% des cas, il fera la même chose :ange:

   

C'est tellement vrai , mais en même temps difficile d'expliquer ce genre de choses à des gilets jaunes , bonnets rouges frontistes qui pensent que tout leur est dû .

Et que l'état nation viendra au secours d'une population qui ne prend même pas la peine de se scolariser correctement et de travailler plutôt que de regarder Netflix à longueur de journée , tourner en rond en moto , suv ect ...alors que de l'autre côté de la planète on forme 4 fois plus d'ingénieurs que toute l'Europe réunie .

J'aimerais bien voir la blonde frontiste nous sauver grâce à ses seuls discours , on va bien rigoler .

On s'étonne d'autant plus des futurs pertes d'emplois alors que l'ont a été prévenus , et que 80% des diesels produits ds le monde étaient vendus qu'en Europe pour protéger nos marchés ....le piège s'est refermé , si nous sommes pas sur le VE sur un marché comme la Chine où une voiture sur quatre est vendue , s'est pas la peine de pleurnicher .

Par

C'est quand même très amusant, ce paradoxe de la voiture à batteries : C'est beaucoup plus simple, on réduit les effectifs des constructeurs de 1/3 -donc on réduit le coût de main d’œuvre d'assemblage de 1/3- et c'est 30% plus cher pour le moment.

Mais alors, si à terme un véhicule électrique coûte à terme 40% plus cher qu'un thermique, qu'est-ce qui fait qu'il est plus cher alors qu'il est plus simple ? :voyons:

Sacré paradoxe, non ? :ddr:

Par

En réponse à Alternative

C'est tellement vrai , mais en même temps difficile d'expliquer ce genre de choses à des gilets jaunes , bonnets rouges frontistes qui pensent que tout leur est dû .

Et que l'état nation viendra au secours d'une population qui ne prend même pas la peine de se scolariser correctement et de travailler plutôt que de regarder Netflix à longueur de journée , tourner en rond en moto , suv ect ...alors que de l'autre côté de la planète on forme 4 fois plus d'ingénieurs que toute l'Europe réunie .

J'aimerais bien voir la blonde frontiste nous sauver grâce à ses seuls discours , on va bien rigoler .

On s'étonne d'autant plus des futurs pertes d'emplois alors que l'ont a été prévenus , et que 80% des diesels produits ds le monde étaient vendus qu'en Europe pour protéger nos marchés ....le piège s'est refermé , si nous sommes pas sur le VE sur un marché comme la Chine où une voiture sur quatre est vendue , s'est pas la peine de pleurnicher .

   

Alors, c'est quoi, votre solution ?

Par §Ant435pN

En réponse à Alxcs76

Tout ce travail en moins pour un résultat identique devrait être considéré comme une avancée.

Qui ne rêve pas d'avoir plus de temps libre pour profiter d'avantage de sa courte existence ?

Le problème c'est notre société qui nous oblige à travailler pour pouvoir vivre, quitte à créer ou laisser perdurer des emplois qui n'apportent rien.

   

"Notre société qui nous oblige à travailler pour pouvoir vivre" :blague:

Mais non mon pauvre ami, notre société au contraire elle nous permet de moins travailler, et de vivre mieux. Les congés payés, c'est "notre société". Les 39h, c'est "notre société".

Sans "notre société" qui a permis l'émergence de l'ère industrielle et sa cohorte d'avantages, on serait encore aux champs de 6h du matin à 6h du soir, tous les jours sauf le dimanche pour aller à la messe, 365 jours par an. Et les vacances, y'en aurait pas.

La décadence de la population qui considère que le travail est une corvée... Tu t'attends à quoi ? Que la bouffe pousse toute seule dans ton assiette ? On est pas à Poudlard, là...

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

C'est quand même très amusant, ce paradoxe de la voiture à batteries : C'est beaucoup plus simple, on réduit les effectifs des constructeurs de 1/3 -donc on réduit le coût de main d’œuvre d'assemblage de 1/3- et c'est 30% plus cher pour le moment.

Mais alors, si à terme un véhicule électrique coûte à terme 40% plus cher qu'un thermique, qu'est-ce qui fait qu'il est plus cher alors qu'il est plus simple ? :voyons:

Sacré paradoxe, non ? :ddr:

   

Les matières premières. L'amortissement des nouvelles usines et/ou chaines de montage. La relative rareté des fournisseurs fait que la concurrence n'est pas encore assez "féroce" pour faire baisser les prix.

Toute technologie nouvelle, aussi "simple" soit-elle, commence par être plus chère qu'une technologie établie depuis des décennies, et grand public...

Par

En réponse à Angelseed

Amen !

À la limite Axel a une Mégane donc ça va. Mais la plupart des gens qui veulent soi-disant sauver l'industrie française ne consomment pas français, ne créent pas de sociétés françaises, et ne possèdent même pas d'actions d'entreprises françaises (ce qui est la base pour soutenir les entreprises quand tu ne peux pas ou n'a pas envie d'être entrepreneur).

Ils ne consomment pas les produits des sociétés françaises, et ne possèdent aucune actions de sociétés françaises mais viennent parler de sauver l'industrie. Alors qu'ils ne sont pas foutus de faire la base.

Après ça vient brailler que c'est à cause des décisions de l'État.

Les entreprises doit être fortes pour mener leurs bras de fer avec l'État. Cela signifie avoir de l'argent. L'argent vient des ventes et de la valeur des actions. Si vous n'êtes pas foutu de leur apporter votre soutien (et ne faites pas les mythos, une action Stellantis, c'est 15 balles), ne venez pas faire semblant de vous inquiéter pour l'industrie française. C'est juste hypocrite.

L'État n'est pas votre daron. Comportez-vous comme les adultes que vous êtes, et assumez votre inaction.

   

ne vous fatiguez pas à essayer d'expliquer à des bas du front que sans actionnariat il n'y a pas de développement , pas de recherche, pas de croissance , pas de salariés, pas d'entreprise , bref RIEN . Après si le sort des actionnaires est de s'enrichir sans rien faire , il faut vite en acquérir, mais curieusement il y a peu de bas du front prêts à s'enrichir . C'est pourtant très simple si on les écoute !

Par

En réponse à D611S

j'attends encore l'explosion des emplois de la croissance verte, pour l'instant l'usine de panneaux solaire pour grande superficie, qui était proche de chez moi à été liquidé il y a déjà 4 ans.

   

Et les projets d'hydrolien abandonnés, les parcs d'eoliens en mer très contestés, franchement rien ne vaut un derrick à 5000km de chez nous :ddr:

Par

En réponse à Alternative

C'est tellement vrai , mais en même temps difficile d'expliquer ce genre de choses à des gilets jaunes , bonnets rouges frontistes qui pensent que tout leur est dû .

Et que l'état nation viendra au secours d'une population qui ne prend même pas la peine de se scolariser correctement et de travailler plutôt que de regarder Netflix à longueur de journée , tourner en rond en moto , suv ect ...alors que de l'autre côté de la planète on forme 4 fois plus d'ingénieurs que toute l'Europe réunie .

J'aimerais bien voir la blonde frontiste nous sauver grâce à ses seuls discours , on va bien rigoler .

On s'étonne d'autant plus des futurs pertes d'emplois alors que l'ont a été prévenus , et que 80% des diesels produits ds le monde étaient vendus qu'en Europe pour protéger nos marchés ....le piège s'est refermé , si nous sommes pas sur le VE sur un marché comme la Chine où une voiture sur quatre est vendue , s'est pas la peine de pleurnicher .

   

Vrai pour le mazout, un carburant lourd dédié aux poids lourds et qu'on a voulu imposer en Europe et encore plus en France quand dans le même temps c'était totalement interdit au Japon par exemple...

Si seulement on avait développé à fond l'Ethanol (et des moteurs tous compatibles comme au Brésil par exemple), voir les carburants de synthèse (on commence à en entendre parler... mais c'était il y a 10 ans qu'il aurait fallu ça !)

Par

En réponse à §Ant435pN

Les matières premières. L'amortissement des nouvelles usines et/ou chaines de montage. La relative rareté des fournisseurs fait que la concurrence n'est pas encore assez "féroce" pour faire baisser les prix.

Toute technologie nouvelle, aussi "simple" soit-elle, commence par être plus chère qu'une technologie établie depuis des décennies, et grand public...

   

Et qu'est-ce qui fait le prix d'une matière première ? :voyons:

Par

En réponse à Otonei

Vrai pour le mazout, un carburant lourd dédié aux poids lourds et qu'on a voulu imposer en Europe et encore plus en France quand dans le même temps c'était totalement interdit au Japon par exemple...

Si seulement on avait développé à fond l'Ethanol (et des moteurs tous compatibles comme au Brésil par exemple), voir les carburants de synthèse (on commence à en entendre parler... mais c'était il y a 10 ans qu'il aurait fallu ça !)

   

Et on faisait quoi du mazout qui sortait "naturellement" des raffineries ? :voyons:

Par

En réponse à Angelseed

T'as envie de devenir vegan pour être plus écologique ? Non.

Tu trouves que le VE est une escroquerie ? Cool. Devient ingénieur. Monte ta société. Et propose autre chose.

   

Çe commentaire sans queue ni tête :buzz:

Par

En réponse à §Ant435pN

"Notre société qui nous oblige à travailler pour pouvoir vivre" :blague:

Mais non mon pauvre ami, notre société au contraire elle nous permet de moins travailler, et de vivre mieux. Les congés payés, c'est "notre société". Les 39h, c'est "notre société".

Sans "notre société" qui a permis l'émergence de l'ère industrielle et sa cohorte d'avantages, on serait encore aux champs de 6h du matin à 6h du soir, tous les jours sauf le dimanche pour aller à la messe, 365 jours par an. Et les vacances, y'en aurait pas.

La décadence de la population qui considère que le travail est une corvée... Tu t'attends à quoi ? Que la bouffe pousse toute seule dans ton assiette ? On est pas à Poudlard, là...

   

La plupart des gens rentrent chez eux le soir sans avoir apporté quoi que ce soit de réellement utile si ce n'est remplir leur compte en Banque, ils seraient resté chez eux pour le même résultat.

À ne pas confondre avec les agriculteurs qui assurent un besoin nécessaire et nourrissent les gens pour un revenu souvent modeste.

Par

En réponse à king crimson

Çe commentaire sans queue ni tête :buzz:

   

On dit "sans queue ni fesses" :bah:

Par

En réponse à Twingomatix

Alors, c'est quoi, votre solution ?

   

Aucune, juste regarder nos industries partirent, et dire que c'est la faute des GJ ce qui arrive car ils n'ont pas acheté les tomates made in france...

En plus ils n'ont pas l'air informé que même les entreprises française défiscalisent au lux et compagnies... mais c'est la faute des français quand même, ils n'ont qu'à acheter du made in france, à des entreprises qui ne pratiquent pas l'évasion fiscale...

Par

En réponse à Alxcs76

La plupart des gens rentrent chez eux le soir sans avoir apporté quoi que ce soit de réellement utile si ce n'est remplir leur compte en Banque, ils seraient resté chez eux pour le même résultat.

À ne pas confondre avec les agriculteurs qui assurent un besoin nécessaire et nourrissent les gens pour un revenu souvent modeste.

   

Rien de réellement utile... c'est bien connu les employeurs aiment embaucher des personnes inutiles, trop d'argent ils aiment donner.

Par

En réponse à Axel015

On s'en moque de la consommation, au contraire. Plus tu consommes d'essence, plus l'état gagne d'argent, plus l'état gagne d'argent, moins il en prélève.

Tout le monde devrait vouloir consommer 10L au cent minimum, c'est du bon sens. :biggrin:

   

Complètement faux évidemment puisque 30% de la somme payée à la pompe part à l'étranger, ce qui crée un déficit commercial, malgré des taxes élevées.

Par

En Allemagne et en Europe ! les chinois se frottent les mains... On dis merci qui ? Merci les escrolos

Par

En réponse à ano22

Complètement faux évidemment puisque 30% de la somme payée à la pompe part à l'étranger, ce qui crée un déficit commercial, malgré des taxes élevées.

   

Vous êtes au courant de ce qui se passe concernant notre électricité... allez un indice: l'argent partira toujours à l'étranger, moins loin...

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-france-a-brade-son-industrie-electrique-a-l-allemagne-20201127

Par

En réponse à carrera13

Rien de réellement utile... c'est bien connu les employeurs aiment embaucher des personnes inutiles, trop d'argent ils aiment donner.

   

Et pourtant...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bullshit_jobs

Par

En réponse à Alxcs76

Merci mais je suis très loin d'être un assisté, un idéaliste à la limite.

La technologie à rendu et va continuer à rendre obsolète de nombreuses tâches ( véhicules électrique, robotisation, conduite autonome des véhicules, impression 3D des maisons...)

Cette baisse de charge de travail devrait être uniformément répartie, par exemple en abaissant le temps de travail ou bien en augmentant le nombre de congés payés, évidemment si c'est pour qu'une partie de la population continue à se lever chaque matin comme avant pour financer l'autre partie qui reste chez elle à ne rien faire alors ça ne sert à rien.

   

ou en collant des cotisations sociales sur des robots.

Après tout, ils sont là pour trimer à notre place, rapportent beaucoup à un petit nombre de gens, moins aux investisseurs qu'aux rentiers, et assurent un max de productivité.

Les prolétarisés doit regarder ça dans le calme en plus être content de leur sort de crèves la faim.

Je ne suis pas certain que ça se passe comme ça bien longtemps, en fait...

Par

Mauvais pour l'emploi mais bon le portefeuille... :bah:

Par

En réponse à Angelseed

Tous ces métiers n'ont pas eu une "mort douce" : https://www.vieuxmetiers.org/metier_old.htm :ange:

Lorsque le lobby d'un produit est suffisamment puissant (comme c'est le cas pour le VT), la mort douce n'arrive jamais. Une mise à mort peut alors être nécessaire.

Le VE est une réponse aux problèmes que pose le VT. Si le VE ne convient pas aux acteurs du marchés, à eu de développer une autre solution.

Mais je n'ai pas envie que mes petits enfants plus tard parlent de notre génération comme la génération des débiles qui n'ont fait aucun effort pour améliorer la situation, et ont volontairement contribué à son agravation.

   

Ah ah ah , le pic petrolier est acté d´apres l agence internationale de l´energie....nos enfants vont parler de la generation boomers "68 huitards » comme la generation dorée....

Celle au baril de petrole a moins de 4 dollars avant 1973...c´est pour cela que toutes les contructions d´apres guerre sont des passoires thermique : l´energie ne coutait rien.

On parle souvent de l’âge d’or de la peinture néerlandaisce correspond globalement au XVIIe siècle car cé´est l´epoque où les PaysBas sont la puissance commerciale du monde via ses colonies dans le monde (Capstadt en Afrique du Sud , clou de girofe d´indonesie ).

Voila , la décroissance mais il va falloir proteger les riches et faire payer la decroissance aux pauvres (les ventes de jet privée se portent bien ) :

https://www.leparisien.fr/environnement/climat-10-des-plus-riches-dans-le-monde-a-l-origine-de-la-moitie-des-emissions-de-c02-21-09-2020-8388492.php

A propos de la Chine , les accords de Paris accorde à la Chine d´augmenter ses émissions à effets de serre jusqu´en 2030, donc qui va récupérer l industrie européenne :-)

https://www.courrierinternational.com/article/climat-la-chine-emet-plus-de-gaz-effet-de-serre-que-lensemble-des-pays-developpes

Ps : Jancovici dans ses cours à l´ecole des mines nous dit ques les voitures emmetent autant que les cimenteriese : 6% du total (voir à 1h55 mn ) :

https://www.youtube.com/watch?v=l8pdSClyRds

Par

En réponse à carrera13

Rien de réellement utile... c'est bien connu les employeurs aiment embaucher des personnes inutiles, trop d'argent ils aiment donner.

   

les petits employeurs Oui évidemment, les grandes entreprises et l'État par contre ont un paquet de salariés payé à ne pas faire grand chose.

Beaucoup de règles sont inutilement complexe et nécessitent des ressources importante, les comptables, les juristes, l'administration fiscale...

Il y a aussi des postes qui amènent beaucoup d'argent mais qui au fond ne servent à rien, les traders par exemple.

Si les usines ne passaient par leur temps à créer des objets à obsolescence programmé, une bonne partie d'entre elles n'auraient plus de raisons d'exister, accessoirement la planète ne s'en porterai que mieux.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

ou en collant des cotisations sociales sur des robots.

Après tout, ils sont là pour trimer à notre place, rapportent beaucoup à un petit nombre de gens, moins aux investisseurs qu'aux rentiers, et assurent un max de productivité.

Les prolétarisés doit regarder ça dans le calme en plus être content de leur sort de crèves la faim.

Je ne suis pas certain que ça se passe comme ça bien longtemps, en fait...

   

Il est assez évident que l'on assiste à un tournant de l'humanité.

Il y a la problématique de faire vivre les gens et même temps la philosophie de la vie.

La crise du Covid vient de le démontrer que les gens peuvent en parti être payés et vivre sans travailler, (pour les pays à bon niveau de vie).

Effectivement Jancovici, nous explique bien les bases de notre monde actuel avec l'énergie qui travaille pour nous.

Le revenu universel est une forme de réponse, mais cela doit être perfectionné. Enfin, il y a le réel besoin de s'accomplir, travailler sous une forme quelconque, pour avoir une motivation de vie. Quand à ceux qui parlent des investisseurs, il suffit de se poser 5 minutes pour comprendre en partie l'escroquerie du système financier actuel. Les banques, prêtent de l'argent qu'elles ne possède pas. La crise de 2008, l'a démontré, tu ramasse quand tu es autorisé à ramasser et tu t'enrichis sur le dos des autres. C'est encore plus hypocrite que le système royal. Le communiste a démontré sa limite avec la fin de l'URSS, et le capitalisme va bientôt créer de nouveaux problèmes.

Par

En réponse à pxidr

Mais il va mourir naturellement... attends encore 10 ans.

Quand les autos vont atteindre des prix équivalents au thermiques avec des autonomies similaires, sans l'entretien nécessaire aux thermiques et avec un budget carburant divisé par 4, les gens vont naturellement aller vers l'électrique. Et cette échéance va arriver bien plus rapidement que vous ne le pensez.

Pour les emplois perdus, une devise : s'adapter ou mourir !

   

Va falloir largement plus que 10 ans pour atteindre ton graal de l'autonomie et du prix similaires à "une thermique"... :dodo:

Moins de 20.000 euros pour une petite citadine polyvalente qui au besoin peut malgré tout traverser la France sans aucun souci en un temps record, c'est pas prêt d'arriver avec une électrique. :oops:

Mais c'est beau l'espoir ! :fleur:

Par

En réponse à carrera13

Dit l'acheteur tesla...

   

J'avais relevé aussi, c'est à mourir de rire : entre le constructeur américain, la batterie japonaise fabriquée en Chine, et le lithium sûrement pas ramassé dans son jardin, il est plutôt mal venu pour faire cocorico ! :lol:

Par

En réponse à Angelseed

Loupé mec. Je fais partie de cette industrie. Et je fais ce que je dis (consommation, actions, adaptation, toussa toussa).

"Je voulais par démagogue un air plus pur".

Bah écoute, si on suit ta logique, mes petits enfants ne pourront pas faire "les larbins dans des métiers de service du tourisme" puis le tourisme diminuera. Ils seront probablement occupés à gérer les millions de réfugiés climatiques arrivant en France parce que les générations ont privilégié l'argent à un "air plus pur".

   

Un petit rappel quand même : l'électricité à batteries n'est en rien une solution permettant une baisse significative des émissions de CO2, tout au plus permet-elle de les réduire au niveau bas de la techno thermique classique, sans pouvoir descendre en-deçà... :dodo:

Donc pas de quoi se poser en chevalier blanc quand on cause réchauffement global et sauver le monde : d'autres solutions sont bien plus efficaces dès aujourd'hui et avec un potentiel pouvant aller bien plus loin en matière de réduction de CO2 que ce que ne pourra jamais proposer l'électricité à batteries avant au moins un demi-siècle. :hum:

:violon:

Par

En réponse à Otonei

Vrai pour le mazout, un carburant lourd dédié aux poids lourds et qu'on a voulu imposer en Europe et encore plus en France quand dans le même temps c'était totalement interdit au Japon par exemple...

Si seulement on avait développé à fond l'Ethanol (et des moteurs tous compatibles comme au Brésil par exemple), voir les carburants de synthèse (on commence à en entendre parler... mais c'était il y a 10 ans qu'il aurait fallu ça !)

   

+1 l'avenir est là, du moins si on s'attache à vouloir réellement et significativement réduire les émissions de CO2 fossile. :bah:

Les politiques "écologiques" européennes actuelles sont juste des politiques économiques déguisées, sauf aucun espoir d'amélioration de la situation climatique si on devait les suivre jusqu'à leur terme... :dodo:

Par

En réponse à Lycanthr0pe

ou en collant des cotisations sociales sur des robots.

Après tout, ils sont là pour trimer à notre place, rapportent beaucoup à un petit nombre de gens, moins aux investisseurs qu'aux rentiers, et assurent un max de productivité.

Les prolétarisés doit regarder ça dans le calme en plus être content de leur sort de crèves la faim.

Je ne suis pas certain que ça se passe comme ça bien longtemps, en fait...

   

Oui, enfin, on est tranquilles pour encore un moment avec le remplacement total des individus par des robots. Un robot qui se trouve dans une situation inattendue, il s'arrête et se met à clignoter en rouge en attendant qu'un humain vienne à bicyclette analyser le problème et éventuellement mettre en place un palliatif. Pendant ce temps-là, tout ce qui est en amont et en aval est bloqué. Il faudra encore des décennies avant que les usines puissent se passer des humains.

Les robots restent cantonnés de nos jours aux opérations pénibles voire dangereuses et c'est très bien comme ça.

Quant à taxer encore plus la production sur le sol français, c'est le meilleur moyen de faire en sorte que le différentiel de prix entre les produits étrangers et les produits français s'accroisse.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Un petit rappel quand même : l'électricité à batteries n'est en rien une solution permettant une baisse significative des émissions de CO2, tout au plus permet-elle de les réduire au niveau bas de la techno thermique classique, sans pouvoir descendre en-deçà... :dodo:

Donc pas de quoi se poser en chevalier blanc quand on cause réchauffement global et sauver le monde : d'autres solutions sont bien plus efficaces dès aujourd'hui et avec un potentiel pouvant aller bien plus loin en matière de réduction de CO2 que ce que ne pourra jamais proposer l'électricité à batteries avant au moins un demi-siècle. :hum:

:violon:

   

Mais comment est t'il possible d'écrire autant de bêtises une VT rejette plus d'une tonne de pétrole tout les 20 000 kms (sous forme de gaz, particules et autres joyeusetés) il n'y pas que le CO2 un VE est polluant à la construction comme un VT par ailleurs il n'y a aucun moyen de transport qui ne pollue pas il faut choisir le moins polluant possible

Par

En réponse à danjojo

Mais comment est t'il possible d'écrire autant de bêtises une VT rejette plus d'une tonne de pétrole tout les 20 000 kms (sous forme de gaz, particules et autres joyeusetés) il n'y pas que le CO2 un VE est polluant à la construction comme un VT par ailleurs il n'y a aucun moyen de transport qui ne pollue pas il faut choisir le moins polluant possible

   

Une Zoé de 1,5 t ne demande pas plus d'énergie pour être fabriquée qu'une C3 de 980Kg ? Vous êtes certain de ce que vous annoncez ? :voyons:

Et, si on sort du cas très particulier de la France, la fabrication d'électricité ne pollue absolument pas ?

La première façon de ne pas polluer, c'est d'optimiser ses déplacements et d'éviter de faire beaucoup de kilomètres au quotidien. Celui qui ne parcourt que quelques milliers de kilomètres par an avec une thermique qui durera 30 ans, voire plus, polluera certainement moins au global que celui qui parcourt 20.000Km/an avec une électrique.

Par

il est clair qu'on ne demande plus aujourd'hui aux nouveaux arrivant d'être mécanicien mais électricien avec un haut niveau de connaissance en informatique pour intégrer les lignes d'assemblages.

Par

En réponse à Twingomatix

Une Zoé de 1,5 t ne demande pas plus d'énergie pour être fabriquée qu'une C3 de 980Kg ? Vous êtes certain de ce que vous annoncez ? :voyons:

Et, si on sort du cas très particulier de la France, la fabrication d'électricité ne pollue absolument pas ?

La première façon de ne pas polluer, c'est d'optimiser ses déplacements et d'éviter de faire beaucoup de kilomètres au quotidien. Celui qui ne parcourt que quelques milliers de kilomètres par an avec une thermique qui durera 30 ans, voire plus, polluera certainement moins au global que celui qui parcourt 20.000Km/an avec une électrique.

   

ZOE 136 cv poids 1468 kg - C3 110 cv eat6 poids 1189kg à vide , avant d'écrire il faut ce renseigner un VE de 30 ans polluera toujours moins qu'un VT de 30 ans

Par

En réponse à danjojo

ZOE 136 cv poids 1468 kg - C3 110 cv eat6 poids 1189kg à vide , avant d'écrire il faut ce renseigner un VE de 30 ans polluera toujours moins qu'un VT de 30 ans

   

Le poids de base d'une C3, c'est 980Kg, c'est écrit dans la fiche technique. Celui qui roule peu n'a que faire de gadgets en tous genres. C'est la base de l'écologie, d'être frugal en trucmuches qui ne serviront qu'une centaine d'heures grand maximum par an.

Et si vous garantissez par écrit qu'une batterie de véhicule électrique dure 30 ans sans problème, eh bien tant mieux ! Lancez-vous dans l'assurance et proposez un contrat de garantie à très bas prix aux constructeurs automobiles, ils seront ravis !

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Oui c est n importe quoi cette destruction à marche forcée du moteur thermique ! Si il y avait que ça qui part de travers :ange:

Par

En réponse à Twingomatix

Le poids de base d'une C3, c'est 980Kg, c'est écrit dans la fiche technique. Celui qui roule peu n'a que faire de gadgets en tous genres. C'est la base de l'écologie, d'être frugal en trucmuches qui ne serviront qu'une centaine d'heures grand maximum par an.

Et si vous garantissez par écrit qu'une batterie de véhicule électrique dure 30 ans sans problème, eh bien tant mieux ! Lancez-vous dans l'assurance et proposez un contrat de garantie à très bas prix aux constructeurs automobiles, ils seront ravis !

   

il faudrait savoir un coup vous écrivez 20 000 kms par an un coup une centaine d'heures par an il faut étre cohérent , les premières ZOE ont deja plus de 9ans et on en voit toujours en circulation

Par

En réponse à danjojo

il faudrait savoir un coup vous écrivez 20 000 kms par an un coup une centaine d'heures par an il faut étre cohérent , les premières ZOE ont deja plus de 9ans et on en voit toujours en circulation

   

Vous pouvez me dire citer le post où j'ai parlé de 20.000Km/an ? :voyons:

J'ai parlé de quelques milliers de kilomètres par an, ce qui est ce que parcourent beaucoup de véhicules roulant au SP. Je rappelle que la moyenne globale est à 15.000, ce qui signifie qu'il y a une forte proportion de gens qui parcourent moins de 10.000Km par voire moins de 5.000Km.

Si vous êtes certain qu'une voiture électrique peut garder sa batterie d'origine pendant 30 ans, tant mieux. Moi, j'attendrai pour voir parce que je n'aurai pas besoin de changer de véhicule avant un bon moment.

Par

En réponse à Twingomatix

Vous pouvez me dire citer le post où j'ai parlé de 20.000Km/an ? :voyons:

J'ai parlé de quelques milliers de kilomètres par an, ce qui est ce que parcourent beaucoup de véhicules roulant au SP. Je rappelle que la moyenne globale est à 15.000, ce qui signifie qu'il y a une forte proportion de gens qui parcourent moins de 10.000Km par voire moins de 5.000Km.

Si vous êtes certain qu'une voiture électrique peut garder sa batterie d'origine pendant 30 ans, tant mieux. Moi, j'attendrai pour voir parce que je n'aurai pas besoin de changer de véhicule avant un bon moment.

   

il faut vous relire mon cher votre post du 8 mai 11h22 vous en connaissez beaucoup de VT qui ont 30 ans? . 30 ans en VT ( selon vous 15 000kms par an = 450 000 kms ) pas tres realiste tout ca

Par

En réponse à danjojo

il faut vous relire mon cher votre post du 8 mai 11h22 vous en connaissez beaucoup de VT qui ont 30 ans? . 30 ans en VT ( selon vous 15 000kms par an = 450 000 kms ) pas tres realiste tout ca

   

Allons bon, encore un troll !

Par

En réponse à Lucky06200

Allons bon, encore un troll !

   

précisez votre pensée ( en quoi un troll ) ?

Par

En réponse à Twingomatix

Le poids de base d'une C3, c'est 980Kg, c'est écrit dans la fiche technique. Celui qui roule peu n'a que faire de gadgets en tous genres. C'est la base de l'écologie, d'être frugal en trucmuches qui ne serviront qu'une centaine d'heures grand maximum par an.

Et si vous garantissez par écrit qu'une batterie de véhicule électrique dure 30 ans sans problème, eh bien tant mieux ! Lancez-vous dans l'assurance et proposez un contrat de garantie à très bas prix aux constructeurs automobiles, ils seront ravis !

   

Je t'arrête tout de suite sur tes croyances.

Voici l'Analyse de Cycle de Vie complet selon la norme ISO d'une Zoé et Clio (pourtant plus légère) : https://1drv.ms/b/s!AiofmP7GHwjrqaES5QWUjG2pntiVcw?e=0smZ90

Tu vois, c'est sans appel et plié. Changement de sujet ?

Par

En réponse à danjojo

il faut vous relire mon cher votre post du 8 mai 11h22 vous en connaissez beaucoup de VT qui ont 30 ans? . 30 ans en VT ( selon vous 15 000kms par an = 450 000 kms ) pas tres realiste tout ca

   

Il faudra apprendre à lire. J'ai écrit qu'un thermique roulant quelques milliers de kilomètre par an dégagera moins de CO2 qu'une électrique qui parcourt plus de 20.000Km par an et que le première des écologies, c'est d'éviter de se servir de sa voiture pour tout et n'importe quoi.

Des VT qui ont 30 ans ? Ayant entre autres des voitures datant de 1981, 1998 et 1999 qui roulent parfaitement et qui ont toutes moins de 100.000Km, je pense que c'est faisable, oui.

Par

En réponse à d9b66217

Je t'arrête tout de suite sur tes croyances.

Voici l'Analyse de Cycle de Vie complet selon la norme ISO d'une Zoé et Clio (pourtant plus légère) : https://1drv.ms/b/s!AiofmP7GHwjrqaES5QWUjG2pntiVcw?e=0smZ90

Tu vois, c'est sans appel et plié. Changement de sujet ?

   

Ah ! Voilà le troll qui change de sujet !

Comme expliqué à votre petit copain ci-dessus, votre lien n'a rien à voir avec ce que j'explique (on est loin des hypothèses de votre étude (150.000Km sur 10 ans), puisque je suis plutôt sur des durées d'usage de l'ordre de 200.000Km sur 20 à 30ans.

Une fois de plus, si la moyenne annuelle est de 15.000Km par an, ça signifie qu'une très forte proportion de gens parcourt moins de 10.000Km par an, voire même à peine quelques milliers de kilomètres par an.

Par

En réponse à danjojo

ZOE 136 cv poids 1468 kg - C3 110 cv eat6 poids 1189kg à vide , avant d'écrire il faut ce renseigner un VE de 30 ans polluera toujours moins qu'un VT de 30 ans

   

C'est ça, après 4 ou 5 packs de batteries à construire et recycler sur cette durée... :dodo:

T'es un vrai génie toi, en débarquant comme si on t'avait attendu pour savoir ce qu'il y avait derrière les voitures électriques. :chut:

:violon:

Par

En réponse à d9b66217

Je t'arrête tout de suite sur tes croyances.

Voici l'Analyse de Cycle de Vie complet selon la norme ISO d'une Zoé et Clio (pourtant plus légère) : https://1drv.ms/b/s!AiofmP7GHwjrqaES5QWUjG2pntiVcw?e=0smZ90

Tu vois, c'est sans appel et plié. Changement de sujet ?

   

On t'a déjà démonté ce pipeau commercial (produit par Renault...), et expliqué en long en large et en travers en quoi l'ISO n'avait rien d'une certification sur le contenu du publi-communiqué... :dodo:

Reviens pas avec tes merdes sans fondement. Next.

Par

Les allemands fiers, à juste titre, de leur industrie automobile commencent à être effrayer par les énormes pertes d'emploi liés au virage vers l'électrique.

Les lobbies ont beau freiner des 4 fers pour freiner l'évolution thermique vers électrique, le problème est inéluctable et à CT avec suppression de 221.000 postes d’ici 2025 et jusqu’à 288.000 d’ici 2030.

Même si les "Grünen" poussent fort vers la transition énergétique, l'industrie reste toujours maître du jeu et les politiques n'auront pas d'autres choix que de limiter les dégâts.

C'est ce qui s'est produit avec l'arrêt des centrales nucléaires remplacées dans un premier temps par des centrales à lignites et gaz ...... très vert tout ça !!!!!!

Fort à parier que la disparition des thermiques va être repousser au maximum, le temps d'installer les gigafactories à batteries sans oublier l'ouverture de la gigafactory Tesla qui traîne comme par hasard en longueur.

Très probable que ça ne fera pas le compte mais comme dit C.Tavares "Pourquoi ne pas fabriquer du matériel médical, par exemple ? »."

Les allemands ont toujours trouvé des solutions industrielles à leurs problèmes industriels, c'est leur spécialité et ce n'est pas prêt de s'arrêter sinon l'Allemagne est morte.

Par

En réponse à Twingomatix

Il faudra apprendre à lire. J'ai écrit qu'un thermique roulant quelques milliers de kilomètre par an dégagera moins de CO2 qu'une électrique qui parcourt plus de 20.000Km par an et que le première des écologies, c'est d'éviter de se servir de sa voiture pour tout et n'importe quoi.

Des VT qui ont 30 ans ? Ayant entre autres des voitures datant de 1981, 1998 et 1999 qui roulent parfaitement et qui ont toutes moins de 100.000Km, je pense que c'est faisable, oui.

   

entre penser que s'est faisable et la réalité il y a une marge , la durée de vie moyenne d'une voiture en france est de 9 ans et demie et au plus on avance au plus cette durée diminue

Par

En réponse à PLexus sol-air

On t'a déjà démonté ce pipeau commercial (produit par Renault...), et expliqué en long en large et en travers en quoi l'ISO n'avait rien d'une certification sur le contenu du publi-communiqué... :dodo:

Reviens pas avec tes merdes sans fondement. Next.

   

mais mon pauvre gars interroge les propriétaires de zoe et tu seras surpris de la fiabilité de cette voiture

Par

En réponse à PLexus sol-air

C'est ça, après 4 ou 5 packs de batteries à construire et recycler sur cette durée... :dodo:

T'es un vrai génie toi, en débarquant comme si on t'avait attendu pour savoir ce qu'il y avait derrière les voitures électriques. :chut:

:violon:

   

je te remercie de me traiter de génie , la durée de vie d'une batterie est de 160 000 kms et de 10 ans minimum quand au recyclage tu sait parfaitement que cela fonctionne

Par

En réponse à Laorans29

Alors figures-toi que la France aurait une industrie florissante si elle n'avait pas délocalisée à tour de bras tous ses secteurs et placée ses grandes entreprises en bourse pour l'appât du gain. Elle aurait également une industrie en pleine forme si les français avaient privilégiés les produits français au lieu d'acheter allemands, japonais, coréen, chinois...

Nous étions en pointe dans la téléphonie. Qu'en reste-t-il ?

Nous avions une grosse industrie textile ? Ou est-elle passée ?

Notre sidérurgie ? Envolée

Nous produisions des réfrigérateurs, des ordinateurs, de la TV, de la Hi-fi, etc, mais nous avons tout bradé parce que le français n'est pas patriote !!!!

Même dans d'autres secteurs comme la grande distribution ou l'agro-alimentaire nous sommes en train de perdre du terrain.

Je constate que ceux qui pleurent ici, ce sont ceux qui achètent essentiellement des véhicules étrangers.

Vous voulez sauver les emplois des français, commencez par consommer du made in France.

   

Je trouve excessif de stigmatiser, verbe à la mode, les consommateurs français, nos hommes politiques, depuis des décennies ont tout fait pour démolir notre industrie française.

Pourquoi s'est-elle délocalisée en Chine, à l'est, au maghreb, Turquie etc .... ?

Essentiellement pour des raisons de charges salariales et de fiscalité sans parler de la pression d'un certain syndicat fossoyeur de pas mal de sites de production.

C'est bien simple, l'industrie a été bannie de France où nos gouvernants ne voyaient que le développement du secteur tertiaire et donc de l'économie de services.

Il suffit de se rappeler encore jusqu'à pas très longtemps le sort réservé à l'apprentissage réservé aux plus nuls, le BAC pour tous et ensuite les études supérieures avec un taux d'échec incroyable = chômage = emplois jeunes sans avenir etc.

Et qui a bradé ou laissé partir des savoir-faire industriels comme la sidérurgie ou Alstom Energie, pas les consommateurs mais nos gouvernants en grands stratèges qu'ils se croient.

Les catégories de la grande distribution ou l'agro-alimentaire sont quasiment hors sujet car pas d'impact direct sur l'emploi et ça reste encore des points forts de notre économie.

Et mettre en cause les sociétés cotées en Bourse est un peu court comme argument. C'est vite oublier que certaines ont été sauvées par la montée au capital de groupes étrangers.

Sinon avec quel fric autre que celui des actionnaires fonctionneraient et se développeraient des sociétés comme ex PSA, Renault, Alstom, Airbus, Air Liquide, Dassault, LVMH ?

Par

En réponse à danjojo

entre penser que s'est faisable et la réalité il y a une marge , la durée de vie moyenne d'une voiture en france est de 9 ans et demie et au plus on avance au plus cette durée diminue

   

C'est le contraire. L'âge moyen des voitures augmente depuis des années, sauf en 2019 et il frôle aujourd'hui les 11 ans.

L'augmentation permanente du prix des voitures neuves rend de plus en plus rentable de faire entretenir une vieille guimbarde. Et avec le bond de 40% en prix qu'amène l'électrification des gammes de voitures, le mouvement va grandement s'accélérer. C'est l'effet kiss cool des normes anti pollution.

Par

En réponse à Twingomatix

C'est le contraire. L'âge moyen des voitures augmente depuis des années, sauf en 2019 et il frôle aujourd'hui les 11 ans.

L'augmentation permanente du prix des voitures neuves rend de plus en plus rentable de faire entretenir une vieille guimbarde. Et avec le bond de 40% en prix qu'amène l'électrification des gammes de voitures, le mouvement va grandement s'accélérer. C'est l'effet kiss cool des normes anti pollution.

   

d'apres les statistiques des assurances et d'autres sources la durée de vie moyenne est de 9,4 ans je vous invite à les consulter et cela ne vas pas s'arranger avec toutes les nouvelles normes que les villes vont etre obligé de respecté

Par

En réponse à quoitrophil

Les allemands fiers, à juste titre, de leur industrie automobile commencent à être effrayer par les énormes pertes d'emploi liés au virage vers l'électrique.

Les lobbies ont beau freiner des 4 fers pour freiner l'évolution thermique vers électrique, le problème est inéluctable et à CT avec suppression de 221.000 postes d’ici 2025 et jusqu’à 288.000 d’ici 2030.

Même si les "Grünen" poussent fort vers la transition énergétique, l'industrie reste toujours maître du jeu et les politiques n'auront pas d'autres choix que de limiter les dégâts.

C'est ce qui s'est produit avec l'arrêt des centrales nucléaires remplacées dans un premier temps par des centrales à lignites et gaz ...... très vert tout ça !!!!!!

Fort à parier que la disparition des thermiques va être repousser au maximum, le temps d'installer les gigafactories à batteries sans oublier l'ouverture de la gigafactory Tesla qui traîne comme par hasard en longueur.

Très probable que ça ne fera pas le compte mais comme dit C.Tavares "Pourquoi ne pas fabriquer du matériel médical, par exemple ? »."

Les allemands ont toujours trouvé des solutions industrielles à leurs problèmes industriels, c'est leur spécialité et ce n'est pas prêt de s'arrêter sinon l'Allemagne est morte.

   

Ne vous inquiétez pas pour les allemands, ils ont compris que nos hommes politiques sont des baltringues qui ne défendent pas nos industries, et compte bien continuer d'en profiter:

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-france-a-brade-son-industrie-electrique-a-l-allemagne-20201127

Par

En réponse à danjojo

d'apres les statistiques des assurances et d'autres sources la durée de vie moyenne est de 9,4 ans je vous invite à les consulter et cela ne vas pas s'arranger avec toutes les nouvelles normes que les villes vont etre obligé de respecté

   

https://www.lepoint.fr/automobile/le-parc-automobile-francais-frole-les-11-ans-d-age-moyen-01-04-2021-2420327_646.php

Petit truc que je pige pas : comment, avec un âge moyen du parc de 11 ans, on arrive à 9,6 ans de durée de vie ? :areuh:

M'est avis que ces messieurs des assurances racontent de grosses conneries, comme d'hab.

PS : un de mes VT fête ses 23 ans et roule nickel. Si mon VE fait pareil, je serai content !

Par

En réponse à carrera13

Ne vous inquiétez pas pour les allemands, ils ont compris que nos hommes politiques sont des baltringues qui ne défendent pas nos industries, et compte bien continuer d'en profiter:

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-france-a-brade-son-industrie-electrique-a-l-allemagne-20201127

   

Je ne m'inquiète ni pour eux ni pour leur industrie et il vaut mieux qu'ils s'en sortent bien pour la sérénité de nous tous, pas besoin de développer plus je pense :fleur:

Retenons la date du 1er janvier 2022, Macron prend la présidence de l'UE après Merkel.

On verra le "maçon" au pied du mur !!!!

Je parie que les projets sociaux typiquement franco-français portés par notre cher président ne voleront pas haut face aux réels problèmes de fond posés par cette transition énergétique :biggrin:

Par

combien d'emplois perdus lors du passage de la locomotive à vapeur à la locomotive électrique ?

bref, est-ce vraiment un problème ? :bah:

Par

En réponse à ZZTOP60

+1:bien:

C'est la politique du "tout ou rien" qui semble exclure toute diversité dans les modes de "carburants"....Dans une ville près de chez moi, les bus vont passer du diester au GNV....d'ici que les normes ne leur tombe dessus pour les faire passer à l'électrique....:bah:

   

après, comment une poignée d'élus peuvent-ils décider de telles mesures s'ils ne sont pas soutenus d'une manière ou d'une autre par une bonne partie de la population européenne ?

bref, les gens se lamentent, tout en continuant de voter pour ceux qui décident de ces mesures. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

après, comment une poignée d'élus peuvent-ils décider de telles mesures s'ils ne sont pas soutenus d'une manière ou d'une autre par une bonne partie de la population européenne ?

bref, les gens se lamentent, tout en continuant de voter pour ceux qui décident de ces mesures. :bah:

   

Entre 15 et 20% des citoyens n'ont pas demandé leur carte d'électeur. Abstention fréquemment au-dessus des 50% aux municipales, européennes et législatives.

En clair, les types sont généralement élus avec 15/20% des gens qui votent pour eux. Et avec ça, ils ont tous les pouvoirs sur les 80% autres.

Y'a pas quelque chose de pourri au royaume du Danemark ? Comme une grosse crise de légitimité de la démocratie représentative ?

Par

En réponse à fedoismyname

après, comment une poignée d'élus peuvent-ils décider de telles mesures s'ils ne sont pas soutenus d'une manière ou d'une autre par une bonne partie de la population européenne ?

bref, les gens se lamentent, tout en continuant de voter pour ceux qui décident de ces mesures. :bah:

   

C'est clair, mais les campagnes électorales sont tellement"bien orchestrées" , notamment avec l'aide des médias souvent "partisans"que les gens se laissent convaincre par des"boni --menteurs " et ils ont peur de la contradiction.Je passe sur les sondages "bien préparés (!) qui faussent tout en agissant "en douceur" sur les mentalités fragiles ....Tout est tellement bien relayé et organisé que l'électeur lambda ne se pose plus les vraies questions...Et surtout il se conforte depuis des années dans une "tranquillité alternante" qui le rassure.

En fait, la prise de conscience des vrais problèmes ne touche l'électeur que lorsqu'il est confronté à une situation économique difficile, genre région sinistrée par le chômage, fermetures successives de sites au niveau local avec fermetures des commerces , suppression des lignes de transport, augmentation des impôts locaux.....:bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

On t'a déjà démonté ce pipeau commercial (produit par Renault...), et expliqué en long en large et en travers en quoi l'ISO n'avait rien d'une certification sur le contenu du publi-communiqué... :dodo:

Reviens pas avec tes merdes sans fondement. Next.

   

Tu m'as rien expliqué. Tu refuses de commenter une étude que tu ne comprends pas. Comme d'habitude.

Et tu n'as même pas ouvert l'étude donc tu viens de raconter une connerie sur la norme. Je ne te parle pas d'accréditation. Je te parle de méthodologie : elle est faite selon la norme ISO 14040 et ISO 14044 qui expliquent ce que l'on doit calculer et comment. Lis et dis-moi où tu vois des mensonges de la part des Renault, qui vend bien plus de thermique que d'électrique donc qui n'est clairement pas en faveur de tuer le thermique à court terme ?

Plexus, tu n'as rien à dire, tu n'as aucun argument alors ferme-là, ces sujets te dépassent !

Par

En réponse à zzeelec

Entre 15 et 20% des citoyens n'ont pas demandé leur carte d'électeur. Abstention fréquemment au-dessus des 50% aux municipales, européennes et législatives.

En clair, les types sont généralement élus avec 15/20% des gens qui votent pour eux. Et avec ça, ils ont tous les pouvoirs sur les 80% autres.

Y'a pas quelque chose de pourri au royaume du Danemark ? Comme une grosse crise de légitimité de la démocratie représentative ?

   

Très vrai :bien:

Je me demande si la VEGA MISSYL ne pousserait pas plus fort que ma vieille QUATTRO S1 pour rejoindre Bruxelles le 1er janv 2022 ???? :ptèdr:

Par

En réponse à fedoismyname

combien d'emplois perdus lors du passage de la locomotive à vapeur à la locomotive électrique ?

bref, est-ce vraiment un problème ? :bah:

   

Non effectivement, c'est une idée qui vient d'une fausse manière de voir le problème.

Si ça crée vraiment moins d'emplois ça coûte moins cher et permet donc de créer autant d'emplois dans un autre domaine. Ou, si les gens ne savent plus quoi faire de leur argent, ils voudront travailler moins et la demande d'emplois baissera autant que l'offre: pas de pb.

Mais quand le prix augmente et qu'on dit que ça fait perdre des emplois, ça veut dire que ça fait perdre des emplois CHEZ NOUS et que ça en crée davantage ailleurs.

Et dans un espace monétaire uniforme, une dévaluation pourrait largement compenser un déficit de la balance commerciale.

Le problème n'est donc pas le progrès technologique (sinon depuis le temps il n'y aurait plus aucun emploi) mais l'organisation de notre société qui ne fait plus son travail d'équilibrer l'offre et la demande d'emplois et de marchandises.

Par

En réponse à W A V E

Non effectivement, c'est une idée qui vient d'une fausse manière de voir le problème.

Si ça crée vraiment moins d'emplois ça coûte moins cher et permet donc de créer autant d'emplois dans un autre domaine. Ou, si les gens ne savent plus quoi faire de leur argent, ils voudront travailler moins et la demande d'emplois baissera autant que l'offre: pas de pb.

Mais quand le prix augmente et qu'on dit que ça fait perdre des emplois, ça veut dire que ça fait perdre des emplois CHEZ NOUS et que ça en crée davantage ailleurs.

Et dans un espace monétaire uniforme, une dévaluation pourrait largement compenser un déficit de la balance commerciale.

Le problème n'est donc pas le progrès technologique (sinon depuis le temps il n'y aurait plus aucun emploi) mais l'organisation de notre société qui ne fait plus son travail d'équilibrer l'offre et la demande d'emplois et de marchandises.

   

C'est clair, et les choix d'une société qui choisit une organisation qui en enrichit quelques uns tout en appauvrissant des millions (plus de perspective d'ascension sociale, dépendance à des allocations ou subsides )est condamnable. Un exemple du jour, un projet est à l'étude pour "indemniser" des jeunes de 18 à 25 ans d'une allocation de 500€ mensuels , soi-disant pour les aider à s'insérer dans l'emploi, acquérir une formation, rédiger un CV et j'en passe....

Le système d'éducation et de formation n'est plus en phase avec les perspectives d'emploi, beaucoup de jeunes ont déjà une formation mais les emplois deviennent rares...

Les délocalisations des industries, les externalisations des services (paie, SAV, gestion d'abonnements....réservation, assurances)....Petit à petit , en 10 ans les emplois prévus par les départs en retraite ne sont même plus renouvelés.....Dire qu'il faut rester optimistes Oui mais il faut rester lucide....

Par

Je me demande si ceux qui promeuvent le VE « écologique » sur ce site ont bien tous les fesses propres, lorsque l’on regarde derrière le miroir, et que l’on s’intéresse aux voyages de vacances des français en avion. Je suis certain que beaucoup d’utilisateurs de ces chers VE américains, par exemple, sont concernés par ce genre de transport (comme bien d’autres automobilistes, bien sûr).

Sachant qu’un long courrier brûle 3 litres de pétrole lampant (appelé kérosène) aux 100 kms par passager, quelle est leur contribution aux rejets de CO2, et surtout à la pollution qui sort des réacteurs ? En parcourant 20 000 km (restons modestes, mais il y a pire) en avion à 2 ou 4 personnes, ils enfoncent très largement …et sans régler la TICPE, la contribution d’un VT qui parcourt moins de 15 000 kms par an en moyenne en France.

Par

En réponse à danjojo

précisez votre pensée ( en quoi un troll ) ?

   

Regarde le dictionnaire et relis tes propos !

Par

En réponse à danjojo

mais mon pauvre gars interroge les propriétaires de zoe et tu seras surpris de la fiabilité de cette voiture

   

Réponse HS

Par

En réponse à Papygeon

Je me demande si ceux qui promeuvent le VE « écologique » sur ce site ont bien tous les fesses propres, lorsque l’on regarde derrière le miroir, et que l’on s’intéresse aux voyages de vacances des français en avion. Je suis certain que beaucoup d’utilisateurs de ces chers VE américains, par exemple, sont concernés par ce genre de transport (comme bien d’autres automobilistes, bien sûr).

Sachant qu’un long courrier brûle 3 litres de pétrole lampant (appelé kérosène) aux 100 kms par passager, quelle est leur contribution aux rejets de CO2, et surtout à la pollution qui sort des réacteurs ? En parcourant 20 000 km (restons modestes, mais il y a pire) en avion à 2 ou 4 personnes, ils enfoncent très largement …et sans régler la TICPE, la contribution d’un VT qui parcourt moins de 15 000 kms par an en moyenne en France.

   

On est un peu HS, non ? :voyons:

Mais vous faites votre calcul en supposant que la route est droite, contrairement au trajet parcouru par la voiture et vous supposez que tout le monde se déplace à 4 personnes pour partir en vacances.

Si vous partez sur la base de deux personnes, un trajet comme Paris-Nice ou Bordeaux-Nice va représenter 750Km en avion et 900Km en voiture.

L'avion consommera 2,8l de kérosène par passager pour 100Km parcourus, soit 42 litres pour deux personnes.

La voiture consommera 7 l de SP pour 100Km parcourus, soit 63 litres.

En tenant compte des dégagement de CO2 de chacun des carburants, pour deux personnes, la voiture dégagera 36% de plus de que l'avion à l'usage. Et cela sans tenir compte du fait que l'avion ne nécessite aucune infrastructure entre les aéroports contrairement à la voiture.

Une fois de plus, chaque configuration est un cas particulier et il faut se garder de conclusions hâtives. :bah:

Par

Erratum :

" Mais vous faites votre calcul en supposant que la route est droite, contrairement au trajet parcouru par la voiture "

Il faut lire "contrairement au trajet parcouru par l'avion"...

Par

En réponse à d9b66217

Tu m'as rien expliqué. Tu refuses de commenter une étude que tu ne comprends pas. Comme d'habitude.

Et tu n'as même pas ouvert l'étude donc tu viens de raconter une connerie sur la norme. Je ne te parle pas d'accréditation. Je te parle de méthodologie : elle est faite selon la norme ISO 14040 et ISO 14044 qui expliquent ce que l'on doit calculer et comment. Lis et dis-moi où tu vois des mensonges de la part des Renault, qui vend bien plus de thermique que d'électrique donc qui n'est clairement pas en faveur de tuer le thermique à court terme ?

Plexus, tu n'as rien à dire, tu n'as aucun argument alors ferme-là, ces sujets te dépassent !

   

ISO14040, c'est juste un cadre méthodologique. Ça m'amuse toujours de voir ce qu'on appelait autrefois des "bonnes pratiques" devenir des normes... :ddr:

Un de mes collègues en rigolait au début de l'ISO9000 en résumant la norme ainsi : "On appelle ISO9000 ce qu'on appelait autrefois conscience professionnelle". :lol:

C'est quand même fabuleux qu'une voiture conçue pour un usage bien défini remplisse parfaitement son rôle et coche toutes les cases du cahier des charges. :love:

Mais le débat portait justement sur le fait que cet usage bien précis était loin d'être celui de M ou Mme Toulemonde et que plus on était déjà vertueux en matière de CO2 dégagé pour ses déplacements, plus l'intérêt de passer à l'électrique sévanouissait, que ce soit sur le plan écologique ou pire sur le plan économique où il est carrément négatif.

Par

En réponse à d9b66217

Tu m'as rien expliqué. Tu refuses de commenter une étude que tu ne comprends pas. Comme d'habitude.

Et tu n'as même pas ouvert l'étude donc tu viens de raconter une connerie sur la norme. Je ne te parle pas d'accréditation. Je te parle de méthodologie : elle est faite selon la norme ISO 14040 et ISO 14044 qui expliquent ce que l'on doit calculer et comment. Lis et dis-moi où tu vois des mensonges de la part des Renault, qui vend bien plus de thermique que d'électrique donc qui n'est clairement pas en faveur de tuer le thermique à court terme ?

Plexus, tu n'as rien à dire, tu n'as aucun argument alors ferme-là, ces sujets te dépassent !

   

L'étude a en effet l'air assez sérieuse, mais il est dommage qu'elle tienne compte d'office d'une seconde vie des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de leurs fabrications de 40%), raisonne en mix et non en marginal pour la recharge des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de l'électricité) et ne donne pas (du moins je ne l'ai pas vu, si tu sais ou c'est dis moi) le bilan CO2/kWh de la fabrication de la batterie !

PS: ... et on est loin des chiffres mirobolants que tu nous cites souvent non ?

Par

En réponse à Twingomatix

On est un peu HS, non ? :voyons:

Mais vous faites votre calcul en supposant que la route est droite, contrairement au trajet parcouru par la voiture et vous supposez que tout le monde se déplace à 4 personnes pour partir en vacances.

Si vous partez sur la base de deux personnes, un trajet comme Paris-Nice ou Bordeaux-Nice va représenter 750Km en avion et 900Km en voiture.

L'avion consommera 2,8l de kérosène par passager pour 100Km parcourus, soit 42 litres pour deux personnes.

La voiture consommera 7 l de SP pour 100Km parcourus, soit 63 litres.

En tenant compte des dégagement de CO2 de chacun des carburants, pour deux personnes, la voiture dégagera 36% de plus de que l'avion à l'usage. Et cela sans tenir compte du fait que l'avion ne nécessite aucune infrastructure entre les aéroports contrairement à la voiture.

Une fois de plus, chaque configuration est un cas particulier et il faut se garder de conclusions hâtives. :bah:

   

Je pensais aux vols de plusieurs milliers de kilomètres, évidemment, pas aux vols internes à l'hexagone. Un peu de sérieux!

Sans aller de l'autre côté de la planète (là, ce serait 40 000 kms aller-retour), on peut souvent atteindre les 20 000 kms en coucou, pour aller se dorer la pilule ailleurs qu'en France.

Par

En réponse à Papygeon

Je pensais aux vols de plusieurs milliers de kilomètres, évidemment, pas aux vols internes à l'hexagone. Un peu de sérieux!

Sans aller de l'autre côté de la planète (là, ce serait 40 000 kms aller-retour), on peut souvent atteindre les 20 000 kms en coucou, pour aller se dorer la pilule ailleurs qu'en France.

   

Désolé, mais cela n'était pas évident, surtout dans la période actuelle où certains politiques qui veulent supprimer les vols internes à la métropole ne voient les choses que depuis Paris.

Mais oui, c'est vrai, un aller-retour vers les Antilles, c'est environ une tonne de CO2 par personne. Et l'usage "moyen" d'une voiture, c'est deux tonnes de CO2 par an et par personne.

Alors, faut-il condamner celui ne roule pas -ou presque pas- tout au long de l'année et va aux Antilles une fois l'an une fois par an ou l'inverse ? Personnellement, je pense que c'est à chacun de faire ses choix en connaissance de cause, et ce sans vouloir faire la leçon à celui qui est différent. :bah:

Par

En réponse à Twingomatix

Désolé, mais cela n'était pas évident, surtout dans la période actuelle où certains politiques qui veulent supprimer les vols internes à la métropole ne voient les choses que depuis Paris.

Mais oui, c'est vrai, un aller-retour vers les Antilles, c'est environ une tonne de CO2 par personne. Et l'usage "moyen" d'une voiture, c'est deux tonnes de CO2 par an et par personne.

Alors, faut-il condamner celui ne roule pas -ou presque pas- tout au long de l'année et va aux Antilles une fois l'an une fois par an ou l'inverse ? Personnellement, je pense que c'est à chacun de faire ses choix en connaissance de cause, et ce sans vouloir faire la leçon à celui qui est différent. :bah:

   

Parfaitement d'accord.

Par

En réponse à Papygeon

Parfaitement d'accord.

   

Attention tout de même: la voiture, c'est 2 tonnes de CO2 et 15 000 kms par an, quel que soit le nombre de personnes transportées. D'où l'avantage du covoiturage pendant la semaine.

Par

En réponse à Axel015

Sauf que la différence, c'est que tous les objets que tu cites sont morts naturellement, en "douceur".

La c'est l'état/l'eu qui organise la mort d'une techno, c'est totalement différent.

Moi je suis pas contre la mort naturelle du thermique, ça voudrait dire que la VE ou tout autre techno retenue supplante le VT sur tous les points. La on est pas sur une mort naturelle, on est sur une mise à mort.

   

Vous croyez que l'industrie textile et les charbonnages français sont morts en "douceur" ?

Le Nord était la région la plus riche de France dans les années 60, dix ans plus tard c'était la misère !

Par

En réponse à KM69

De toute manière les VE c'est un marché de niche que Tesla rafle à grande vitesse, les constructeurs généralistes peuvent commencer à travailler sur d'autre technologie comme les moteurs à combustion à carburant synthèse ou hydrogène:bien:

Le gâteau du VE n'est pas assez gros pour que tous les constructeurs en profitent, celui qui ce démarquera sans doute avec d'autre technologie que l'électrique:bien:

De plus Tesla à une avance considérable, le retard ca ne se rattrape jamais :biggrin:

D'ailleurs l'objectif de Musk, et simple faire monter la boite à son plus au niveau et la revendre au bon moment, car l'électrique sera éphémère :areuh:

   

Tesla ne "rafle" rien du tout !

Toutes les études montrent que VAG dépassera Tesla cette année encore, sans compter les autres concurrents qui arrivent.

C'est en 2020 que Tesla a fait ses premiers bénéfices en vendant ses certificats "verts" à d'autres fabricants automobiles mais ils ne font toujours pas de bénéfices sur les voitures qu'ils vendent alors que leurs concurrents arrivent à peine sur le marché?

L'avance technologique de Tesla fond comme neige au soleil et ne sera plus qu'un mythe dans un an !

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

Et qu'est-ce qui fait le prix d'une matière première ? :voyons:

   

Offre/demande.

Par §Ant435pN

En réponse à carrera13

Dit l'acheteur tesla...

   

Il y a quoi comme offre équivalente française pour une voiture électrique ? Ben y'en a pas :chut:

Par §Ant435pN

En réponse à PLexus sol-air

Un petit rappel quand même : l'électricité à batteries n'est en rien une solution permettant une baisse significative des émissions de CO2, tout au plus permet-elle de les réduire au niveau bas de la techno thermique classique, sans pouvoir descendre en-deçà... :dodo:

Donc pas de quoi se poser en chevalier blanc quand on cause réchauffement global et sauver le monde : d'autres solutions sont bien plus efficaces dès aujourd'hui et avec un potentiel pouvant aller bien plus loin en matière de réduction de CO2 que ce que ne pourra jamais proposer l'électricité à batteries avant au moins un demi-siècle. :hum:

:violon:

   

Tu dis des imbécilités. Selon l'usage, la boîte à piles permet une réduction significative des émissions de déplacement.

Par §Ant435pN

En réponse à PLexus sol-air

C'est ça, après 4 ou 5 packs de batteries à construire et recycler sur cette durée... :dodo:

T'es un vrai génie toi, en débarquant comme si on t'avait attendu pour savoir ce qu'il y avait derrière les voitures électriques. :chut:

:violon:

   

Et encore. On me dit dans l'oreille qu'une batterie est morte après 20'000km !!!

Moi, par exemple après 53'000km j'en suis à mon 3e pack, et le dernier a déjà perdu 25% de sa capacité !!!

Ma voiture me coûte 15'000€ par an rien que pour changer la batterie !!!

Si, si !!!

Par

En réponse à Twingomatix

Désolé, mais cela n'était pas évident, surtout dans la période actuelle où certains politiques qui veulent supprimer les vols internes à la métropole ne voient les choses que depuis Paris.

Mais oui, c'est vrai, un aller-retour vers les Antilles, c'est environ une tonne de CO2 par personne. Et l'usage "moyen" d'une voiture, c'est deux tonnes de CO2 par an et par personne.

Alors, faut-il condamner celui ne roule pas -ou presque pas- tout au long de l'année et va aux Antilles une fois l'an une fois par an ou l'inverse ? Personnellement, je pense que c'est à chacun de faire ses choix en connaissance de cause, et ce sans vouloir faire la leçon à celui qui est différent. :bah:

   

Tous ça n'est qu'une vue étriquée de la vie, tous coupables reste une vue religieuse comme le "tous pêcheurs" du passé. Comment accepter une idéologie, c'en est une, qui attaque de face le bien être qui s'est construit au fil des années, pourquoi opposer les moyens de transport qui ont chacun leur domaine d'usage. Si on prend une a une les demandes faites au nom de l'écologie, elles paraissent tout a fait convenables. Ensembles, elle nous ramènent 10000 ans en arrière.

Par

C'est amusant, votre mentalité de systématiquement rabaisser ouvertement celui que vous citez, surtout en réponse à un post où je dis que je ne suis pas partisan de faire la leçon aux autres. :fresh:

Ça doit vraiment être génial de vivre au contact de quelqu'un comme vous ! :areuh:

Par

En réponse à §Ant435pN

Offre/demande.

   

Ah ? :voyons:

Mais alors, qu'est ce qui fait alors que la demande est manifestement très supérieure à l'offre alors que la fabrication de véhicules électriques est encore marginale ?

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

Désolé, mais cela n'était pas évident, surtout dans la période actuelle où certains politiques qui veulent supprimer les vols internes à la métropole ne voient les choses que depuis Paris.

Mais oui, c'est vrai, un aller-retour vers les Antilles, c'est environ une tonne de CO2 par personne. Et l'usage "moyen" d'une voiture, c'est deux tonnes de CO2 par an et par personne.

Alors, faut-il condamner celui ne roule pas -ou presque pas- tout au long de l'année et va aux Antilles une fois l'an une fois par an ou l'inverse ? Personnellement, je pense que c'est à chacun de faire ses choix en connaissance de cause, et ce sans vouloir faire la leçon à celui qui est différent. :bah:

   

En fait c'est simple : Aujourd'hui un français émet en moyenne 11tCO2/an. Il faut diviser ça par 3 d'ici 2050, soit moins de 4tCO2/an/personne.

Rien que les émissions d'une voiture très sobre ou hybride à 5L/100 comptent pour

15'000km/an = 2tCO2/an

7500km/an = 1tCO2/an

30'000km/an = 4tCO2/an

Déjà un gros rouleur, même en hybride, ne peut pas atteindre la cible en thermique, c'est impossible.

Un petit rouleur en thermique émettra 1tCO2/an.

Les services publics comptent pour 1tCO2/pers/an.

Descendre sous 1tCO2/an/pers au niveau de l'alimentation est quasiment impossible sans devenir végétarien.

Tu rajoutes les biens de consommation normale, le chauffage de ton bâtiment, t'as encore 1tCO2/an qui part.

1 A/R en Guadeloupe par exemple c'est 3tCO2/pers.

Donc si tu veux aller en Guadeloupe tous les 4-5 ans sans devenir végétarien, la voiture thermique ça passe juste pas.

Mais tu peux aussi partir du principe que les autres feront des efforts pour toi, ou encore que de toutes façons les émissions de CO2 c'est une conspiration du Nouvel Ordre Mondial pour asservir les populations.

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

Ah ? :voyons:

Mais alors, qu'est ce qui fait alors que la demande est manifestement très supérieure à l'offre alors que la fabrication de véhicules électriques est encore marginale ?

   

Parce que la production des matières premières est loin d'être aujourd'hui le premier poste de coût d'un VE. Pour le moment c'est avant tout l'amortissement des infastructures de fabrication qui pèsent, m'est avis :bah:

On a vu une baisse des coûts des batteries, qui tient principalement à l'amortissement qui commence à se ressentir (économie d'échelle).

Les coûts des matières premières augmentent (le lithium a vu par exemple son prix doubler - avec des pics plus élevés - entre 1990 et 2020), mais ça reste un impact mesuré : 1t de lithium coûte en gros $15'000. Il y a environ 10kg de lithium dans un pack de Tesla, soit $150 de matière première. Le cuivre, c'est 100kg environ par voiture, avec un prix qui a quadruplé depuis 2000 notamment parce qu'il est contraint par le secteur électrique en général, pas que les batteries. Le cobalt est moins un problème parce qu'il va rapidement être éliminé du besoin. Le nickel est resté relativement stable, parce que c'est une ressource largement utilisée et qui ne souffre pas de "vampirisation" comme le cuivre. L'aluminium également.

Si la demande augmente trop rapidement sans solution de production, ça peut augmenter drastiquement.

Mais le facteur principal du coût d'un VE aujourd'hui, à mon sens c'est l'amortissement des investissements faits par les constructeurs.

Et d'ailleurs Tesla l'a bien détaillé dans sa stratégie : D'abord faire un véhicule relativement grande distribution, mais segment luxe avec la plus grosse marge (Model S et X) avant de partir sur un véhicule grande distribution.

Par

En réponse à §Ant435pN

En fait c'est simple : Aujourd'hui un français émet en moyenne 11tCO2/an. Il faut diviser ça par 3 d'ici 2050, soit moins de 4tCO2/an/personne.

Rien que les émissions d'une voiture très sobre ou hybride à 5L/100 comptent pour

15'000km/an = 2tCO2/an

7500km/an = 1tCO2/an

30'000km/an = 4tCO2/an

Déjà un gros rouleur, même en hybride, ne peut pas atteindre la cible en thermique, c'est impossible.

Un petit rouleur en thermique émettra 1tCO2/an.

Les services publics comptent pour 1tCO2/pers/an.

Descendre sous 1tCO2/an/pers au niveau de l'alimentation est quasiment impossible sans devenir végétarien.

Tu rajoutes les biens de consommation normale, le chauffage de ton bâtiment, t'as encore 1tCO2/an qui part.

1 A/R en Guadeloupe par exemple c'est 3tCO2/pers.

Donc si tu veux aller en Guadeloupe tous les 4-5 ans sans devenir végétarien, la voiture thermique ça passe juste pas.

Mais tu peux aussi partir du principe que les autres feront des efforts pour toi, ou encore que de toutes façons les émissions de CO2 c'est une conspiration du Nouvel Ordre Mondial pour asservir les populations.

   

Tiens, vous êtes comme votre pote, quand je dis que je n'aime pas que les uns fassent la leçon aux autres, vous venez m'engueuler parce que "Je ne fais pas d'effort et que les autres en feront pour moi" ? Alors, revenons aux chiffres.

1) Pour le coût en CO2 d'un A/R aux Antilles, je vous invite à aller sur ce lien : https://corporate.airfrance.com/fr/co2/calculateur Vous verrez que c'est 1010Kg pour faire l'aller-retour en Guadeloupe. Votre chiffre est totalement erroné.

Venons en à mon "absence d'effort" : Mes thermiques, c'est 600Kg de CO2 par an (300Kg par personne) et leur fabrication peut être considérée comme amortie depuis longtemps. Ma maison, moins de 500Kg de CO2 par an (250Kg par personne). Et je suis sympa en ne comptant que 2 personnes à l'année, vu que c'est un minimum qu'on est 9 dedans ces jours-ci. Par contre, effectivement, je ne maîtrise pas complètement le circuit d'approvisionnement de l'alimentation, même si j'ai un potager et si je privilégie les producteurs locaux et on ne mange quasiment jamais de viande rouge.

Donc, maison + alimentation + voitures, j'en suis à 250 + 300 + 1000 = 1550Kg par personne et par an. Alors, comme vous savez plein de trucs sur moi, vous allez me dire avec quels usages incontrôlés je vais dépasser les 4 tonnes par an et par personne. Il reste juste 2,5 tonnes de CO2 à trouver.

Et comme j'ai été transparent sur mes émissions de CO2, vous allez en retour me démontrer comment votre attitude de citoyen du monde responsable permet de faire mieux que mon attitude de "complotiste irresponsable". Normal, non ?

Et arrêtez de me tutoyer, on n'a vraiment pas du tout, mais alors du tout les mêmes valeurs ! :pfff:

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

Tiens, vous êtes comme votre pote, quand je dis que je n'aime pas que les uns fassent la leçon aux autres, vous venez m'engueuler parce que "Je ne fais pas d'effort et que les autres en feront pour moi" ? Alors, revenons aux chiffres.

1) Pour le coût en CO2 d'un A/R aux Antilles, je vous invite à aller sur ce lien : https://corporate.airfrance.com/fr/co2/calculateur Vous verrez que c'est 1010Kg pour faire l'aller-retour en Guadeloupe. Votre chiffre est totalement erroné.

Venons en à mon "absence d'effort" : Mes thermiques, c'est 600Kg de CO2 par an (300Kg par personne) et leur fabrication peut être considérée comme amortie depuis longtemps. Ma maison, moins de 500Kg de CO2 par an (250Kg par personne). Et je suis sympa en ne comptant que 2 personnes à l'année, vu que c'est un minimum qu'on est 9 dedans ces jours-ci. Par contre, effectivement, je ne maîtrise pas complètement le circuit d'approvisionnement de l'alimentation, même si j'ai un potager et si je privilégie les producteurs locaux et on ne mange quasiment jamais de viande rouge.

Donc, maison + alimentation + voitures, j'en suis à 250 + 300 + 1000 = 1550Kg par personne et par an. Alors, comme vous savez plein de trucs sur moi, vous allez me dire avec quels usages incontrôlés je vais dépasser les 4 tonnes par an et par personne. Il reste juste 2,5 tonnes de CO2 à trouver.

Et comme j'ai été transparent sur mes émissions de CO2, vous allez en retour me démontrer comment votre attitude de citoyen du monde responsable permet de faire mieux que mon attitude de "complotiste irresponsable". Normal, non ?

Et arrêtez de me tutoyer, on n'a vraiment pas du tout, mais alors du tout les mêmes valeurs ! :pfff:

   

1) Pour les émissions d'un vol Guadeloupe, en effet j'ai fait un peu plus de recherche, il semble que votre chiffre soit correct. Donc 1tCO2/pers.

2) Je n'ai jamais dirigé une critique contre vous personnellement. J'apportais des éléments dont certains sont souvent ignorés (involontairement), comme par exemple les émissions des SP, et les émissions de consommation courante (que vous avez omise de votre 1.5t) : Achat de matériels divers, vêtements, livres, tout ce qu'on achète. A moins de tricoter vos vêtements avec la laine de vos moutons, de ne jamais aller au restaurant, de ne jamais rien faire d'autre que marcher dans la nature autour de sa maison, il y en a, et ça s'accumule vite.

3) Donc admettons que vous ne fassiez pas plus de 3500km/an combinés sur "vos thermiques" et que vous ayez donc une empreinte carbone de ce point de vue très basse, que effectivement vos émissions de logement soient faibles, ainsi que vos émissions d'alimentation, et que votre bilan voiture + alimentation + logement soient de l'ordre de 1.5tCO2/an/pers : Ajoutez les services publics (vous n'y pouvez rien, mais il faut quand même les compter parce que d'une manière ou d'un autre on en bénéficie), et une "enveloppe" de 200kg/an/pers (niveau plutôt très économe). Vous voilà à presque 2.7t.M

Félicitations ! Vous pouvez aller en artinique tous les ans. Mais vous êtes un cas exceptionnel.

Enfin, je suis confus que le "tu" vous ait incommodé, il était moins une adresse personnelle qu'un "tu" impersonnel et indéfini. Je passerai sur le jugement de valeur(s)...

Au passage, un site très très bien (didactique et simple) pour donner une estimation de son empreinte totale : nosgestesclimat.fr

Par

En réponse à Twingomatix

C'est amusant, votre mentalité de systématiquement rabaisser ouvertement celui que vous citez, surtout en réponse à un post où je dis que je ne suis pas partisan de faire la leçon aux autres. :fresh:

Ça doit vraiment être génial de vivre au contact de quelqu'un comme vous ! :areuh:

   

Il ne faut pas se méprendre.

C'est la difficulté des communications épistolaires sur ces forums. Mes propos sont plutôt des généralités qu'une remarque liée au post pris comme référence. A contraire de tout ça, je trouve tes interventions assez pertinentes mais souhaite les généraliser.

Par §Ant435pN

En réponse à GY201

Il ne faut pas se méprendre.

C'est la difficulté des communications épistolaires sur ces forums. Mes propos sont plutôt des généralités qu'une remarque liée au post pris comme référence. A contraire de tout ça, je trouve tes interventions assez pertinentes mais souhaite les généraliser.

   

Tout pareil :cyp:

Par

(Réponse groupée) :

Ce que je cherche juste à dire, c'est que l'écologie (la vraie, pas la politique), c'est un mode de pensée qui s'applique à tous les instants. C'est comme être attentif à l’opportunité des dépenses ou comme le "lean management" tel que Toyota le pratique : réfléchir avant de faire des trucs inutiles et chercher en permanence si on peut s'améliorer. Et pour ça, les études générales n'apportent pas grand-chose. Il faut s'atteler à analyser ce qu'on fait soi-même pour en évaluer les impacts, chacun arrivant à des résultats différents.

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

(Réponse groupée) :

Ce que je cherche juste à dire, c'est que l'écologie (la vraie, pas la politique), c'est un mode de pensée qui s'applique à tous les instants. C'est comme être attentif à l’opportunité des dépenses ou comme le "lean management" tel que Toyota le pratique : réfléchir avant de faire des trucs inutiles et chercher en permanence si on peut s'améliorer. Et pour ça, les études générales n'apportent pas grand-chose. Il faut s'atteler à analyser ce qu'on fait soi-même pour en évaluer les impacts, chacun arrivant à des résultats différents.

   

On est bien d'accord. Mais pour inciter les gens à faire cette démarche, poser des éléments génériques valables pour le plus grand nombre peut être une approche incitative pertinente.

Par

En réponse à Twingomatix

(Réponse groupée) :

Ce que je cherche juste à dire, c'est que l'écologie (la vraie, pas la politique), c'est un mode de pensée qui s'applique à tous les instants. C'est comme être attentif à l’opportunité des dépenses ou comme le "lean management" tel que Toyota le pratique : réfléchir avant de faire des trucs inutiles et chercher en permanence si on peut s'améliorer. Et pour ça, les études générales n'apportent pas grand-chose. Il faut s'atteler à analyser ce qu'on fait soi-même pour en évaluer les impacts, chacun arrivant à des résultats différents.

   

En fait le moteur de l'écologie reste la pingrerie, ne pas gaspiller. Freiner les tentations consuméristes et si c'est possible choisir le plus durable. Un exemple dépassionné: la marque Nilfisk produit des aspirateurs faciles a démonter et les pièces sont faciles a trouver (hors de France).

Quand l'écologie devient la volonté de contrôler les rêves, nous changeons de registre et je ne suis plus.

Par

En réponse à GY201

En fait le moteur de l'écologie reste la pingrerie, ne pas gaspiller. Freiner les tentations consuméristes et si c'est possible choisir le plus durable. Un exemple dépassionné: la marque Nilfisk produit des aspirateurs faciles a démonter et les pièces sont faciles a trouver (hors de France).

Quand l'écologie devient la volonté de contrôler les rêves, nous changeons de registre et je ne suis plus.

   

Au contraire, il ne s'agit pas de contrôler les rêves, mais que chacun veille à mettre ses sous et son "empreinte écologique" là où c'est le plus important à ses yeux.

C'est comme ne pas fréquenter régulièrement les pizzerias pour s'offrir un bon gastronomique de temps en temps (si c'est ce qu'on préfère) ou boire moins de vin, mais meilleur. C'est comme ne pas ouvrir les fenêtres en hiver quand le chauffage est à "donf".

Exactement au même titre que le "lean management" de Toyota, il ne s'agit pas de jouer les pingres, mais de limiter le gaspillage. Et là, il y a souvent beaucoup de marge.

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

Au contraire, il ne s'agit pas de contrôler les rêves, mais que chacun veille à mettre ses sous et son "empreinte écologique" là où c'est le plus important à ses yeux.

C'est comme ne pas fréquenter régulièrement les pizzerias pour s'offrir un bon gastronomique de temps en temps (si c'est ce qu'on préfère) ou boire moins de vin, mais meilleur. C'est comme ne pas ouvrir les fenêtres en hiver quand le chauffage est à "donf".

Exactement au même titre que le "lean management" de Toyota, il ne s'agit pas de jouer les pingres, mais de limiter le gaspillage. Et là, il y a souvent beaucoup de marge.

   

Ouvrir les fenêtres 10 minutes en hiver (le matin par exemple, avant que le chauffage ne se mette en route) est un geste éco-responsable, un air sec se réchauffe bien mieux qu'un air confiné et humide :redface:

Par

En réponse à §Ant435pN

Ouvrir les fenêtres 10 minutes en hiver (le matin par exemple, avant que le chauffage ne se mette en route) est un geste éco-responsable, un air sec se réchauffe bien mieux qu'un air confiné et humide :redface:

   

Euh, comment dire, je suis pas sûr d'avoir bien compris !

Par §Ant435pN

En réponse à Lucky06200

Euh, comment dire, je suis pas sûr d'avoir bien compris !

   

Je rebondissais sur la remarque relative à l'ouverture des fenêtres avec le chauffage "à donf".

En hiver, il est bon d'aérer son logement, même si on a l'impression de tout refroidir : l'énergie à dépenser pour chauffer un air sec est inférieure à celle nécessaire pour chauffer/maintenir en température un air plus humide. Évidemment ça n'est pas applicable quand il fait un temps de chien dehors :biggrin:

Par

En réponse à §Ant435pN

Je rebondissais sur la remarque relative à l'ouverture des fenêtres avec le chauffage "à donf".

En hiver, il est bon d'aérer son logement, même si on a l'impression de tout refroidir : l'énergie à dépenser pour chauffer un air sec est inférieure à celle nécessaire pour chauffer/maintenir en température un air plus humide. Évidemment ça n'est pas applicable quand il fait un temps de chien dehors :biggrin:

   

Pour aérer un logement en permanence sans gaspiller l'énergie, il y a un truc qui s'appelle la VMC à double flux. Ça fait bien 40 ans que c'est disponible. A défaut, on peut utiliser un "puits canadien", c'est pas mal aussi, d'autant que ça rafraichit pas mal en été.

Mais évidemment, je parlais de ceux qui ne ferment pas les radiateurs ou n'arrêtent pas la climatisation quand ils aèrent une pièce pendant une période plus longue que nécessaire.

Par §Ant435pN

En réponse à Twingomatix

Pour aérer un logement en permanence sans gaspiller l'énergie, il y a un truc qui s'appelle la VMC à double flux. Ça fait bien 40 ans que c'est disponible. A défaut, on peut utiliser un "puits canadien", c'est pas mal aussi, d'autant que ça rafraichit pas mal en été.

Mais évidemment, je parlais de ceux qui ne ferment pas les radiateurs ou n'arrêtent pas la climatisation quand ils aèrent une pièce pendant une période plus longue que nécessaire.

   

Le puit canadien en appartement c'est chaud quand même :biggrin:

Et la VMC double flux, pareil dans un immeuble ancien, c'est chaud patate :voyons:

Mais oui, je me doutais que tu ne parlais pas dans l'absolu. Je signifiais justement que ce n'était pas absolu comme critique, du coup.

Par

En réponse à §Ant435pN

Je rebondissais sur la remarque relative à l'ouverture des fenêtres avec le chauffage "à donf".

En hiver, il est bon d'aérer son logement, même si on a l'impression de tout refroidir : l'énergie à dépenser pour chauffer un air sec est inférieure à celle nécessaire pour chauffer/maintenir en température un air plus humide. Évidemment ça n'est pas applicable quand il fait un temps de chien dehors :biggrin:

   

Oui c'est bien d'aérer... mais c'est bien, comme dit initialement, "d'éviter l'ouverture des fenêtres avec le chauffage "à donf"."

Quand on ouvre les fenêtres, on coupe de chauffage ! Principe de base ! Rien à voir avec l'humidité de l'air !

Par

En réponse à Twingomatix

ISO14040, c'est juste un cadre méthodologique. Ça m'amuse toujours de voir ce qu'on appelait autrefois des "bonnes pratiques" devenir des normes... :ddr:

Un de mes collègues en rigolait au début de l'ISO9000 en résumant la norme ainsi : "On appelle ISO9000 ce qu'on appelait autrefois conscience professionnelle". :lol:

C'est quand même fabuleux qu'une voiture conçue pour un usage bien défini remplisse parfaitement son rôle et coche toutes les cases du cahier des charges. :love:

Mais le débat portait justement sur le fait que cet usage bien précis était loin d'être celui de M ou Mme Toulemonde et que plus on était déjà vertueux en matière de CO2 dégagé pour ses déplacements, plus l'intérêt de passer à l'électrique sévanouissait, que ce soit sur le plan écologique ou pire sur le plan économique où il est carrément négatif.

   

"Un de mes collègues en rigolait au début de l'ISO9000 en résumant la norme ainsi : "On appelle ISO9000 ce qu'on appelait autrefois conscience professionnelle". :lol:" : il aurait dû se garder de commenter sur une norme qu'il ne connaît pas dans ce cas. Car sortir cela le prouve.

"C'est quand même fabuleux qu'une voiture conçue pour un usage bien défini remplisse parfaitement son rôle et coche toutes les cases du cahier des charges. :love:" : j'ai rien compris... La Zoé et la Clio sont définies pour quels usages ? Quel est le rapport avec leur analyse de cycle de vie ?

"plus on était déjà vertueux en matière de CO2 dégagé pour ses déplacements, plus l'intérêt de passer à l'électrique sévanouissait, que ce soit sur le plan écologique ou pire sur le plan économique où il est carrément négatif." : encore rien compris. C'est quoi être vertueux pour les déplacements en thermique ? Ne PAS se déplacer ?

Par

En réponse à Lucky06200

L'étude a en effet l'air assez sérieuse, mais il est dommage qu'elle tienne compte d'office d'une seconde vie des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de leurs fabrications de 40%), raisonne en mix et non en marginal pour la recharge des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de l'électricité) et ne donne pas (du moins je ne l'ai pas vu, si tu sais ou c'est dis moi) le bilan CO2/kWh de la fabrication de la batterie !

PS: ... et on est loin des chiffres mirobolants que tu nous cites souvent non ?

   

" il est dommage qu'elle tienne compte d'office d'une seconde vie des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de leurs fabrications de 40%)" : pratique de prendre en compte la réalité ? J'ai pas compris l'argument...

En plus, c'est faux, tu peux voir page 18 que Renault montre toujours les 2 scénarios, avec ou sans 2nd vie.

Et c'est loin des 40% que tu cites mais une réduction entre -4% (épuisement des ressources) et -13% (création d'ozone).

Pour le réchauffement climatique, c'est -5%. C'est bien, mais même sans 2nd vie, l'écart est énorme.

'raisonne en mix et non en marginal pour la recharge des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de l'électricité)' : tu recommences sur le sujet alors qu'on t'a déjà expliqué que cela n'a pas de sens.

" et ne donne pas (du moins je ne l'ai pas vu, si tu sais ou c'est dis moi) le bilan CO2/kWh de la fabrication de la batterie !" : si. Page 13. Sur le graphique.

"PS: ... et on est loin des chiffres mirobolants que tu nous cites souvent non ?" : Quoi ????:eek:

On ne parle pas de la même étude alors !

L'étude montre par exemple pour la France que la Zoé représente par rapport à la Zoé

- 38% du réchauffement climatique (un facteur 3 quasi !!! :up:)

- 30% des ressources fossiles

- 30% de la création d'ozone.

Si c'est pas mirobolant, c'est quoi alors ??? :violon:

Par §Ant435pN

En réponse à PLexus sol-air

On t'a déjà démonté ce pipeau commercial (produit par Renault...), et expliqué en long en large et en travers en quoi l'ISO n'avait rien d'une certification sur le contenu du publi-communiqué... :dodo:

Reviens pas avec tes merdes sans fondement. Next.

   

Au contraire, je trouve que c'est étonnamment complet. Ils n'embellissent pas la situation, affichent clairement les inconvénients et avantages des deux véhicules, présentent des hypothèses claires et pertinentes...

De toutes façons j'imagine que tout rapport qui ne concluerait pas "Lexus über alles" n'aura pas de crédit à tes yeux.

Pourtant là tu as les travaux de ceux qui ont le meilleur accès à l'information, qui sont sans doute audités, qui dont on plutôt intérêt à blinder le truc, mais non, comme ça ne va pas dans ton sens c'est de la merde...

En fait tu n'envisages pas de mettre en doute tes certitudes, parce que c'est trop incommode ?

Par §Ant435pN

Et puis clairement, c'est pas un "publi-communiqué"... C'est une information publique certes, mais très indigeste pour qui que ce soit qui n'a pas un tant soit peu de compréhension des enjeux environnementaux.

Si c'était un publi-communiqué comme tu dis, ça serait passé par le département de comm de Renault, ça serait bien plus "léché" que ça. Là ça sent bon l'ingénieur à qui on a demandé de mettre un rapport dans un powerpoint, il a collé des images ici et là pour faire joli, mais 95% du truc c'est du texte d'analyse, des chiffres et des graphiques. Pas vraiment le format d'un "publi-communiqué".

Mais tu diras que c'est sans doute une ruse pour paraître plus authentique...

Par

En réponse à d9b66217

" il est dommage qu'elle tienne compte d'office d'une seconde vie des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de leurs fabrications de 40%)" : pratique de prendre en compte la réalité ? J'ai pas compris l'argument...

En plus, c'est faux, tu peux voir page 18 que Renault montre toujours les 2 scénarios, avec ou sans 2nd vie.

Et c'est loin des 40% que tu cites mais une réduction entre -4% (épuisement des ressources) et -13% (création d'ozone).

Pour le réchauffement climatique, c'est -5%. C'est bien, mais même sans 2nd vie, l'écart est énorme.

'raisonne en mix et non en marginal pour la recharge des batteries (pratique pour diminuer l'impact CO2 de l'électricité)' : tu recommences sur le sujet alors qu'on t'a déjà expliqué que cela n'a pas de sens.

" et ne donne pas (du moins je ne l'ai pas vu, si tu sais ou c'est dis moi) le bilan CO2/kWh de la fabrication de la batterie !" : si. Page 13. Sur le graphique.

"PS: ... et on est loin des chiffres mirobolants que tu nous cites souvent non ?" : Quoi ????:eek:

On ne parle pas de la même étude alors !

L'étude montre par exemple pour la France que la Zoé représente par rapport à la Zoé

- 38% du réchauffement climatique (un facteur 3 quasi !!! :up:)

- 30% des ressources fossiles

- 30% de la création d'ozone.

Si c'est pas mirobolant, c'est quoi alors ??? :violon:

   

Ecoute, au lieu d'attaquer à tout va sur tout ce qui bouge, essaie de comprendre chaque mot des phrases de ton interlocuteur ! Ca facilitera les échanges et les rendra plus intéressants, pour toi, pour moi et pour les lecteurs éventuels. Ainsi :

1. J'ai bien dit :"dommage qu'elle tienne compte D'OFFICE d'une seconde vie des batteries". Et mon chiffre de 40 % n'est pas faux comme tu le prétends. En effet, le calcul est bien fait, comme expliqué page 6/26, en ne prenant que 61,3% des impacts de la batterie. Je cite ce qui est écrit : "L’ACV de la batterie de la nouvelle ZOE est calculée en prenant en

considération le facteur de 61,3% affecté à l’ensemble des impacts de production, logistique, remanufacturing et fin de vie des usages successifs. Une analyse de sensibilité comparera les impacts avec et sans seconde vie de la batterie". Donc 38,7 % (que j'ai arrondi à 40%) ne sont pas affectés à l'ACV de la Zoé ! J'AI RAISON !

2. Il y a bien, je suis d'accord, une analyse de sensibilité ... présentée sur la fin (bon ce n'est pas anormal)... mais avec une présentation TROMPEUSE (ca c'est anormal !). Ainsi tu t'es laissé "trompé" par les faibles pourcentages annoncés, comme ceux que tu cites ou les -5% d'impacts sur le CO2 obtenus grâce à cette seconde vie de la batterie. MAIS ON NE DONNE PAS LA REFERENCE ! C'est le problème des "présentations normées" à 100% c'est que 'l'on ne sait plus de quoi on parle. OR si je reviens à la page 15 on nous dit texto : "La batterie 52KWh représente 28% de l’impact de la production de ZOE sur le réchauffement climatique", ceci en ayant réduit ces impacts de 40%. Donc on pourrait tout aussi bien dire que, sans tenir compte de la seconde vie, la batterie représenterait 11% (28x1,4) de plus d'impacts ! Mais évidemment 5 c'est plus "joli" que 11 ! EN OUTRE, on ne nous dit pas de quel ZOE on parle, la ZOE UE 28 ? la ZOE FR ?, une autre ZOE ? Je n'en sais rien, c'est écrit nulle part ! Et pourtant ca change complètement les chiffres de l'impact global (fabrication + utilisation) et donc de l'influence relative de la batterie !

3. Oui on a déjà parlé de mix vs marginal ! Même les publi que tu nous conseilles de lire en parle : elles doivent refaire leurs calculs en raisonnant en marginal pour voir ce que cela change !

4. Les hypothèses sur l'impact CO2 de la fabrication de la batterie ? Donc tu me dis de lire le graphique de la page 13 : OK. J'arrive à 2300 kg CO2 pour 52 kWh donc 2300/52 = 44 kg/kWh ! C'est ca ?

Essaie de répondre sobrement sans "baratiner" du HS. Merci d'avance

Par

En réponse à §Ant435pN

Et puis clairement, c'est pas un "publi-communiqué"... C'est une information publique certes, mais très indigeste pour qui que ce soit qui n'a pas un tant soit peu de compréhension des enjeux environnementaux.

Si c'était un publi-communiqué comme tu dis, ça serait passé par le département de comm de Renault, ça serait bien plus "léché" que ça. Là ça sent bon l'ingénieur à qui on a demandé de mettre un rapport dans un powerpoint, il a collé des images ici et là pour faire joli, mais 95% du truc c'est du texte d'analyse, des chiffres et des graphiques. Pas vraiment le format d'un "publi-communiqué".

Mais tu diras que c'est sans doute une ruse pour paraître plus authentique...

   

En l'occurence, pour l'obtenir, il faut écrire au lien d'une personne sur le site Renault. Ils ne le laissent pas en libre accès. C'est pour ça que je vous ai mis un lien OneDrive perso et pas un lien vers le site.

La personne est très gentille et réponds très rapidement par email mais ce n'est pas en libre accès car pas en faveur du VT mais sûrement obligatoire à devoir fournir sur demande.

Par

En réponse à Lucky06200

Ecoute, au lieu d'attaquer à tout va sur tout ce qui bouge, essaie de comprendre chaque mot des phrases de ton interlocuteur ! Ca facilitera les échanges et les rendra plus intéressants, pour toi, pour moi et pour les lecteurs éventuels. Ainsi :

1. J'ai bien dit :"dommage qu'elle tienne compte D'OFFICE d'une seconde vie des batteries". Et mon chiffre de 40 % n'est pas faux comme tu le prétends. En effet, le calcul est bien fait, comme expliqué page 6/26, en ne prenant que 61,3% des impacts de la batterie. Je cite ce qui est écrit : "L’ACV de la batterie de la nouvelle ZOE est calculée en prenant en

considération le facteur de 61,3% affecté à l’ensemble des impacts de production, logistique, remanufacturing et fin de vie des usages successifs. Une analyse de sensibilité comparera les impacts avec et sans seconde vie de la batterie". Donc 38,7 % (que j'ai arrondi à 40%) ne sont pas affectés à l'ACV de la Zoé ! J'AI RAISON !

2. Il y a bien, je suis d'accord, une analyse de sensibilité ... présentée sur la fin (bon ce n'est pas anormal)... mais avec une présentation TROMPEUSE (ca c'est anormal !). Ainsi tu t'es laissé "trompé" par les faibles pourcentages annoncés, comme ceux que tu cites ou les -5% d'impacts sur le CO2 obtenus grâce à cette seconde vie de la batterie. MAIS ON NE DONNE PAS LA REFERENCE ! C'est le problème des "présentations normées" à 100% c'est que 'l'on ne sait plus de quoi on parle. OR si je reviens à la page 15 on nous dit texto : "La batterie 52KWh représente 28% de l’impact de la production de ZOE sur le réchauffement climatique", ceci en ayant réduit ces impacts de 40%. Donc on pourrait tout aussi bien dire que, sans tenir compte de la seconde vie, la batterie représenterait 11% (28x1,4) de plus d'impacts ! Mais évidemment 5 c'est plus "joli" que 11 ! EN OUTRE, on ne nous dit pas de quel ZOE on parle, la ZOE UE 28 ? la ZOE FR ?, une autre ZOE ? Je n'en sais rien, c'est écrit nulle part ! Et pourtant ca change complètement les chiffres de l'impact global (fabrication + utilisation) et donc de l'influence relative de la batterie !

3. Oui on a déjà parlé de mix vs marginal ! Même les publi que tu nous conseilles de lire en parle : elles doivent refaire leurs calculs en raisonnant en marginal pour voir ce que cela change !

4. Les hypothèses sur l'impact CO2 de la fabrication de la batterie ? Donc tu me dis de lire le graphique de la page 13 : OK. J'arrive à 2300 kg CO2 pour 52 kWh donc 2300/52 = 44 kg/kWh ! C'est ca ?

Essaie de répondre sobrement sans "baratiner" du HS. Merci d'avance

   

" essaie de comprendre chaque mot des phrases de ton interlocuteur ! Ca facilitera les échanges et les rendra plus intéressants, pour toi, pour moi et pour les lecteurs éventuels." : je t'ai très bien compris et expliqué que tu avais tord.

"1. J'ai bien dit :"dommage qu'elle tienne compte D'OFFICE d'une seconde vie des batteries"" : ce qu'elle ne fait PAS.

Elle décrit qu'on peut AUSSI avoir une 2nd vie : "Après son utilisation dans le véhicule, la batterie de traction PEUT assurer d’autres usages au-delà de la mobilité."

Et dans les graphiques, il y a avec et SANS 2nd vie. Donc non, l'étude ne suppose pas d'office une 2nd vie.

"Et mon chiffre de 40 % n'est pas faux comme tu le prétends." : si.

Le 40% intervient dans cette phrase : "l’allocation à la seconde vie est MINORÉE de 40% entre 30 et 57 MWh, et de 80%..." : cela ne veut pas du tout dire qu'on enlève 40% de la production de la batterie pour le calcul !!! :violon:

"Je cite ce qui est écrit : "L’ACV de la batterie de la nouvelle ZOE est calculée en prenant en considération le facteur de 61,3% affecté à l’ensemble des impacts de production, logistique, remanufacturing et fin de vie des usages successifs. Une analyse de sensibilité comparera les impacts AVEC et SANS seconde vie de la batterie" : donc tu vois bien que le "d'office" est faux. L'étude montre les deux.

2. Il y a bien, je suis d'accord, une analyse de sensibilité ... présentée sur la fin (bon ce n'est pas anormal)" : lol. Non, c'est dans le chapitre 3 sur 6, pas du tout à la fin, en plein milieu page 18.

"... mais avec une présentation TROMPEUSE (ca c'est anormal !)" : en quoi est-ce trompeur ?

"Ainsi tu t'es laissé "trompé" par les faibles pourcentages annoncés, comme ceux que tu cites ou les -5% d'impacts sur le CO2 obtenus grâce à cette seconde vie de la batterie. MAIS ON NE DONNE PAS LA REFERENCE !" : -5% est un chiffre relatif. Donc on s'en fout de où on part. Par définition.

""C'est le problème des "présentations normées" à 100% c'est que 'l'on ne sait plus de quoi on parle." : bah non, c'est toujours de la même chose mais cela permet de connaître un gain RELATIF.

"La batterie 52KWh représente 28% de l’impact de la production de ZOE sur le réchauffement climatique", ceci en ayant réduit ces impacts de 40%. Donc on pourrait tout aussi bien dire que, sans tenir compte de la seconde vie, la batterie représenterait 11% (28x1,4) de plus d'impacts ! Mais évidemment 5 c'est plus "joli" que 11 ! " : En l'occurence, cela serait beaucoup plus "joli" de dire que la 2nd vie diminue de 9,9% (111% / [100% + 11%]) que de 5%.

Mais tu compares deux nombres qui n'ont rien à voir.

Pour l'impact de la batterie, ce n'est pas QUE la fabrication. C'est marqué sur la MÊME page à gauche du graphique : "Les opérations mises en place en fin de vie du véhicule (recyclage, réutilisation et valorisation)". Donc si tu prends toutes ces étapes, et pas seulement la fabrication, la 2nd vie permet de réduire de 5%.

"EN OUTRE, on ne nous dit pas de quel ZOE on parle, la ZOE UE 28 ? la ZOE FR ?, une autre ZOE ? Je n'en sais rien, c'est écrit nulle part !" : bah, si, littéralement SOUS le graphique : "du véhicule électrique (roulage UE 28) (figure 24)."

" Et pourtant ca change complètement les chiffres de l'impact global (fabrication + utilisation) et donc de l'influence relative de la batterie !" : tout à fait. C'est pour ça que c'est précisé.

"3. Oui on a déjà parlé de mix vs marginal ! Même les publi que tu nous conseilles de lire en parle : elles doivent refaire leurs calculs en raisonnant en marginal pour voir ce que cela change !" : lesquelles ? Et toi, quand tu parles marginal, tu fais l'amalgame avec charbon.

Hors si on m'incite à charger quand les ENR souffle (comme certaisn fournisseurs d'électricité le proposent dans certains pays déjà), le marginal, cela sera quasi 0g CO²/kWh. Mais là, cela ne va plus dans ton sens ?

"4. Les hypothèses sur l'impact CO2 de la fabrication de la batterie ? Donc tu me dis de lire le graphique de la page 13 : OK. J'arrive à 2300 kg CO2 pour 52 kWh donc 2300/52 = 44 kg/kWh ! C'est ca ?" : c'est ça.

Avant que tu me sautes dessus en disant : impossible, c'est 100kg CO²/kWh donc 5t, je te rappelle l'étude Ivl - Lithium-Ion Vehicle Battery Production – status 2019 on Energy Use (https://www.ivl.se/download/18.14d7b12e16e3c5c36271070/1574923989017/C444.pdf)

Plus précisément :

- les materiaux sont séparés de la fabrication dans l'étude ACV. Tu peux voir en page 24 que les matériaux sont supposés être 59kg /kWh et la fabrication entre 0 et 60 (suivant le mix électrique). L'étude ACV ici ne parle que de la fabrication sur les 2,3t, les matériaux sont après.

- la fabrication donc les 0 à 60kg / kWh dépendent du mix ENR à charbon. Les cellules LG sont fabriquées en Corée avec un mix de 500g CO² /kWh produit (https://www.carbonfootprint.com/docs/2019_06_emissions_factors_sources_for_2019_electricity.pdf) donc au milieu.

- l'étude considère une batterie NMC111 et donne les différence de densité avec les autres types de batterie en page 29. La batterie de la Zoé est une NMC622, donc 17% plus dense. Donc on peut encore enlever 17% aux valeurs de la conclusion basée sur les NMC111

- enfin, un certain nombre d'améliorations citées page 36-39 sont déjà appliquées chez LG.

Bref, oui, chiffre plus que crédible.

Par

En réponse à d9b66217

" essaie de comprendre chaque mot des phrases de ton interlocuteur ! Ca facilitera les échanges et les rendra plus intéressants, pour toi, pour moi et pour les lecteurs éventuels." : je t'ai très bien compris et expliqué que tu avais tord.

"1. J'ai bien dit :"dommage qu'elle tienne compte D'OFFICE d'une seconde vie des batteries"" : ce qu'elle ne fait PAS.

Elle décrit qu'on peut AUSSI avoir une 2nd vie : "Après son utilisation dans le véhicule, la batterie de traction PEUT assurer d’autres usages au-delà de la mobilité."

Et dans les graphiques, il y a avec et SANS 2nd vie. Donc non, l'étude ne suppose pas d'office une 2nd vie.

"Et mon chiffre de 40 % n'est pas faux comme tu le prétends." : si.

Le 40% intervient dans cette phrase : "l’allocation à la seconde vie est MINORÉE de 40% entre 30 et 57 MWh, et de 80%..." : cela ne veut pas du tout dire qu'on enlève 40% de la production de la batterie pour le calcul !!! :violon:

"Je cite ce qui est écrit : "L’ACV de la batterie de la nouvelle ZOE est calculée en prenant en considération le facteur de 61,3% affecté à l’ensemble des impacts de production, logistique, remanufacturing et fin de vie des usages successifs. Une analyse de sensibilité comparera les impacts AVEC et SANS seconde vie de la batterie" : donc tu vois bien que le "d'office" est faux. L'étude montre les deux.

2. Il y a bien, je suis d'accord, une analyse de sensibilité ... présentée sur la fin (bon ce n'est pas anormal)" : lol. Non, c'est dans le chapitre 3 sur 6, pas du tout à la fin, en plein milieu page 18.

"... mais avec une présentation TROMPEUSE (ca c'est anormal !)" : en quoi est-ce trompeur ?

"Ainsi tu t'es laissé "trompé" par les faibles pourcentages annoncés, comme ceux que tu cites ou les -5% d'impacts sur le CO2 obtenus grâce à cette seconde vie de la batterie. MAIS ON NE DONNE PAS LA REFERENCE !" : -5% est un chiffre relatif. Donc on s'en fout de où on part. Par définition.

""C'est le problème des "présentations normées" à 100% c'est que 'l'on ne sait plus de quoi on parle." : bah non, c'est toujours de la même chose mais cela permet de connaître un gain RELATIF.

"La batterie 52KWh représente 28% de l’impact de la production de ZOE sur le réchauffement climatique", ceci en ayant réduit ces impacts de 40%. Donc on pourrait tout aussi bien dire que, sans tenir compte de la seconde vie, la batterie représenterait 11% (28x1,4) de plus d'impacts ! Mais évidemment 5 c'est plus "joli" que 11 ! " : En l'occurence, cela serait beaucoup plus "joli" de dire que la 2nd vie diminue de 9,9% (111% / [100% + 11%]) que de 5%.

Mais tu compares deux nombres qui n'ont rien à voir.

Pour l'impact de la batterie, ce n'est pas QUE la fabrication. C'est marqué sur la MÊME page à gauche du graphique : "Les opérations mises en place en fin de vie du véhicule (recyclage, réutilisation et valorisation)". Donc si tu prends toutes ces étapes, et pas seulement la fabrication, la 2nd vie permet de réduire de 5%.

"EN OUTRE, on ne nous dit pas de quel ZOE on parle, la ZOE UE 28 ? la ZOE FR ?, une autre ZOE ? Je n'en sais rien, c'est écrit nulle part !" : bah, si, littéralement SOUS le graphique : "du véhicule électrique (roulage UE 28) (figure 24)."

" Et pourtant ca change complètement les chiffres de l'impact global (fabrication + utilisation) et donc de l'influence relative de la batterie !" : tout à fait. C'est pour ça que c'est précisé.

"3. Oui on a déjà parlé de mix vs marginal ! Même les publi que tu nous conseilles de lire en parle : elles doivent refaire leurs calculs en raisonnant en marginal pour voir ce que cela change !" : lesquelles ? Et toi, quand tu parles marginal, tu fais l'amalgame avec charbon.

Hors si on m'incite à charger quand les ENR souffle (comme certaisn fournisseurs d'électricité le proposent dans certains pays déjà), le marginal, cela sera quasi 0g CO²/kWh. Mais là, cela ne va plus dans ton sens ?

"4. Les hypothèses sur l'impact CO2 de la fabrication de la batterie ? Donc tu me dis de lire le graphique de la page 13 : OK. J'arrive à 2300 kg CO2 pour 52 kWh donc 2300/52 = 44 kg/kWh ! C'est ca ?" : c'est ça.

Avant que tu me sautes dessus en disant : impossible, c'est 100kg CO²/kWh donc 5t, je te rappelle l'étude Ivl - Lithium-Ion Vehicle Battery Production – status 2019 on Energy Use (https://www.ivl.se/download/18.14d7b12e16e3c5c36271070/1574923989017/C444.pdf)

Plus précisément :

- les materiaux sont séparés de la fabrication dans l'étude ACV. Tu peux voir en page 24 que les matériaux sont supposés être 59kg /kWh et la fabrication entre 0 et 60 (suivant le mix électrique). L'étude ACV ici ne parle que de la fabrication sur les 2,3t, les matériaux sont après.

- la fabrication donc les 0 à 60kg / kWh dépendent du mix ENR à charbon. Les cellules LG sont fabriquées en Corée avec un mix de 500g CO² /kWh produit (https://www.carbonfootprint.com/docs/2019_06_emissions_factors_sources_for_2019_electricity.pdf) donc au milieu.

- l'étude considère une batterie NMC111 et donne les différence de densité avec les autres types de batterie en page 29. La batterie de la Zoé est une NMC622, donc 17% plus dense. Donc on peut encore enlever 17% aux valeurs de la conclusion basée sur les NMC111

- enfin, un certain nombre d'améliorations citées page 36-39 sont déjà appliquées chez LG.

Bref, oui, chiffre plus que crédible.

   

Point 1 : Le calcul tient bien compte d'office d'une seconde vie des batteries. Ainsi :

- Tous les résultats présentés dans le chapitre 3 "résultats de l'ACV" (pages 8 à 17) sont bien basés sur la prise en compte d'une seconde vie. C'est écrit NOIR SUR BLANC en page 7 : "L’ACV de la batterie de la nouvelle ZOE est calculée en prenant en considération le facteur de 61,3% affecté à l’ensemble des impacts de production, logistique, remanufacturing et fin de vie des usages successifs. Une analyse de sensibilité comparera les impacts avec et

sans seconde vie de la batterie." La page 18 présente cette étude de sensibilité.

---> C'est donc bien un calcul fait D'OFFICE avec l'hypothèse d'une seconde vie des batteries.

- Le coefficient introduit pour minimiser les impacts de la batterie de par l'hypothèse d'une seconde vie est de 61,7%. C'est à dire que l'on diminue les impacts totaux de 100% - 61, 7% = 38,3 %. C'est moi qui ai dit pour simplifier 40 % par l'auteur ! Les 40 % que tu cites de l'auteur n'ont STRICTEMENT RIEN A VOIR avec cela ! D'ailleurs l'auteur parle aussi d'un 80 %. Je ne rentre pas dans les détails, tu n'as qu'à relire le texte correspondant, il s'agit d'une tout autre minoration !

---> Les impacts de la batterie ont donc bien D'OFFICE été DIMINUES de 38,3 % (soit 40% en arrondissant)

Par

Point 2 : Quelle référence dans l'analyse de sensibilité ?

- Je te l'accorde volontiers, la référence est bien indiquée. Je ne l'avais pas vu, l'auteur ne l'ayant placé que tout à la fin ! Bizarre d'ailleurs normalement les hypothèses, on les met au début, mais bon OK !

- mais je confirme, ce que toi-même admet bien, que "ca change complètement les chiffres de l'impact global (fabrication + utilisation) et donc de l'influence relative de la batterie' . Prendre UE28 ou prendre France ou prendre Netherlands comme référence ne donne pas le même résultat. Ainsi pour la France, on aurait une influence autour de 10% au lieu de 5% et pour Netherlands autour de 3. Ne citer que le chiffre de 5% est TROMPEUR. C'était bien le sens de ma remarque !

Par

Point 3 Marginal vs Mix

Ta remarque prouve bien encore une fois ce que je dis ! Si effectivement on incite à charger qd on fait de l'ENR.... c'est bien qu'il fait raisonner en marginal et non en mix ! CQFD ! Et non, je ne réfuterai pas ce 0g car ije n'ai pas de "sens" comme tu dis. Contrairement à toi, je cherche toujours la vérité et pas ce qui "m'arrange".

Donc tu vois bien qu'il faut raisonner en marginal !

Quant à TES publis dont je parle, il s'agit de Knobloch et alii que tu as dégoté sur Research Gate (que j'ai aussi décortiqué par ailleurs sans que tu ne daignes répondre). Tu ne l'as pas lu ? Alors relis la. Dans la "Discussion" tu trouveras 'Such (further) studies could also analyse the location-specific impacts of integrating EVs and HPs into the electricity grid, and how this translates into varying MARGINAL EMISSIONS INTENSITIES over time (compared with the AVERAGE emission intensities used in this study).

Par

Enfin Point 4 Fabrication de la batterie

On donne bien ici (indirectement) le chiffre de 44 kg CO2/kWh considéré dans le calcul. Tu me dis que c'est cohérent avec la fourchette de 0 à 60 kg/kWh parce que les 44 ne correspondraient qu'à l'électricité nécessaire à la fabrication et n'inclurait pas les émissions dues aux matériaux de la batterie. OK je veux bien ! Mais alors où cette partie matériaux est-elle prise en compte ? Je ne vois nulle part une autre contribution dans la figure 14 susceptible de correspondre à cela ?! Et ceci est cohérent avec le texte : "en dehors de la batterie du vehicule..."

Donc SI là encore je répète les 44 kg CO2 par kWh considérés pour la batterie sont EXAGEREMENT faibles !

Par

1/ 2nd vie : j'ai l'impression que nous sommes d'accord mais que c'est juste une question d'appréciation. Oui, l'étude montre des calculs avec une 2e vie. Mais l'étude montre aussi, assez rapidement sans pour montrer l'évolution des chiffres avec différents scénarii, comme avec un mix d'électricité. C'est le "d'office" qui me gêne mais peu importe.

L'étude montre bien sans. Aussi.

j'avais réagi sur le "dommage qu'elle tienne compte d'office d'une seconde vie des batteries". Cela laissait impliquer aux autres, n'ayant pas lu l'étude que l'étude "trichait" et qu'on ne pouvait pas se faire une idée des chiffres sans la 2nd vie.

Je réagissais là-dessus : l'étude montre "d'office" avec et sans la 2nd vie et je ne vois pas en quoi c'est dommage de faire une étude prenant la vraie vie de la voiture (tu dois savoir que Renault installe déjà des systèmes de stockage temporaire avec des batteries d'anciennes Zoé et Leaf).

(Et effectivement, la minoration est pour autre chose)

2/ De quel 5% ou 10% parles-tu ? La différence sur le graph page 17 sur la sensibilité du mix ?

Perso, je ne trouve qu'il n'y a rien de trompeur dans l'étude qui montre clairement la différence entre France et UE. Prendre un graphique qui parle de la France ou une conclusion en disant que l'étude est trompeuse est du cherry picking je trouve de ta part.

Surtout que ce qui m'étonne est que le VT ne change pas selon le pays. Hors on sait que le raffinage utilise une bonne dose d'électricité (et le gaz naturel) donc il devrait y avoir aussi une différence entre un raffinage français ou allemand, ce que je ne vois pas ici. Donc l'étude n'est pas biaisé pro électrique comme Plexus le laissait sous entendre.

3/ Marginal : je dis pas la même chose. Ce que je dis est que "SI" tu veux raisonner en marginal, c'est désingénueux de prendre que du mix charbon (en supposant que l'électricité pour charger un VE est forcément du surplus venant du charbon étranger) car on pourrait, à l'inverse, prendre un mix purement ENR. Ce qui donne évidemment un chiffre complètement opposé.

D'où mon opinion clairement exprimée sur prendre le mix du pays en question car c'est impossible de dire si l'oeuf ou la poule est en premier.

Et de fait, comme on peut choisir quand on charge à l'inverse de l'heure du déjeuner ou dîner ou quand la majorité des gens dorment, cela est beaucoup plus pilotable pour charger au meilleur moment.

C'est ce qu'explique l'étude sur les pompes à chaleur et VE qui disent qu'on peut utiliser cela pour piloter la charge pour pouvoir raisonner en marginal...dans le sens utile (c'est-à-dire décaler d'un mix donné à une charge à un moment où on peut prendre le meilleur mix venant du réseau).

4/ Je dis bien plus que cela.

Je dis que les 44g :

- semblent basé juste sur la fabrication (j'y reviens) et donc effectivement entre 0 et 60. Sachant que la Corée est à 500g CO² / kWh, il faudrait se mettre à la moitié entre le charbon (1200) et les ENR (0 ou proche) donc on devrait déjà être autour de 30

- que les NMC 111 de l'étudedont 17% de densité en moins que les NMC 622 de la Zoé donc on se retrouverait à 25.

- que les études qui sont prises par IVL sont souvent vieilles de 5 ans ou plus, à part 2 remises à jour en 2017 et qui d'ailleurs donnent des chiffres les plus faibles car il y a eu beaucoup d'améliorations sur la production et c'està parié que 4 ans plus tard, la production a encore progressé.

- que dans le graphique, l'aluminium et acier (du pack) et la matériaux sont listés par ailleurs (le Cobalt, le graphite, le Lithium...c'est petit).

Donc oui, je ne connais pas le détail et donc je dois assumer, comme toi, mais le chiffre ne me paraît pas du tout farfelu.

D'ailleurs, Tesla aujourd'hui en INCLUANT les matériaux, est à 43g / kWh au Nevada.

Par

Ah enfin ! Merci de ce post qui permet enfin un échange plus posé et nuancé. Je reste sur ce ton.

1. 2nd vie. Oui, en effet les 2 cas (avec et sans) sont présentés. Mais ce n'est qu'en page 18 que l'on aborde le cas "sans". Tous les résultats des pages 8 à 17 (soit 10 pages je crois) sont basés sur l'hypothèse AVEC 2nd vie. D'où, comme tu le comprends, mon usage du mot "d'office". C'est donc quand même une présentation un peu "orientée", à mon avis, qui n'est que MON avis !

2. Le -5 % sur le CO2 présenté pour le cas AVEC batterie à la page 18. Je dis que c'est trompeur pour 2 raisons. La première est que le lecteur pressé comprendra qu'il faut encore soustraire 5 % aux résultats précédemment présentés.... alors qu'il faut comprendre qu'il faut plutôt ajouter 5 % pour avoir le chiffre SANS seconde vie. Petite nuance ! La 2ème raison, je l'ai déjà expliqué : le calcul a été fait pour UE28 ! Si on avait fait le calcul pour la France, le 5% aurait été 10% ! Là aussi petite nuance !

3. Je dis juste qu'il faudrait raisonner en marginal pour les raisons que toi et moi donnons (toi : favoriser l'ENR et moi : tenir compte des possibles effets négatifs à l'export). Mais je ne fais aucune conclusion à ce stade sur le résultat... qui devra dépendre de beaucoup de paramètres. C'est plus en effet plus compliqué que de simplement raisonner en mix, mais certains sont en train de s'y coller (dont Knobloch !). On verra.

4. Sauf erreur de ma part, tu ne sembles pas répondre à ma question. Où prend on en compte les matériaux de la batterie dans le calcul pour la Zoé ? Le mystère reste entier !

En conclusion, ce que je voulais dire, c'est que cette étude a de grosses zones d'ombre sur les hypothèses "batterie".

Je ne comprends pas que les gens ne puissent pas présenter leurs hypothèses (surtout lorsqu'elles font l'objet de divergences dans la communauté) proprement et complètement, sans faire de cachotteries. La batterie est un point clé : or l'étude ne dit rien de rien sur les hypothèses faites (farfelues ou pas, peu importe !). On est obligé de prendre le résultat présenté dans l'ACV (2300 kg pour la batterie) pour remonter aux hypothèses... et encore à 2 on n'y arrive pas !

Ca et cette histoire de 40% de rabais (dont tu admets bien donc l'existence dans les 10 pages de résultats), plus cette présentation raccourcie de l'influence de la 2ème vie, n'appellent pas la confiance. J'attends quelque chose de plus "sérieux" ! Peut-être la raison pour laquelle cette étude semble "confidentielle" ! Au fait, j'espère pour toi que tu as eu une autorisation écrite de la diffuser sur ce site ! Sinon, ouille ouille ouille !

Par

En réponse à Lucky06200

Ah enfin ! Merci de ce post qui permet enfin un échange plus posé et nuancé. Je reste sur ce ton.

1. 2nd vie. Oui, en effet les 2 cas (avec et sans) sont présentés. Mais ce n'est qu'en page 18 que l'on aborde le cas "sans". Tous les résultats des pages 8 à 17 (soit 10 pages je crois) sont basés sur l'hypothèse AVEC 2nd vie. D'où, comme tu le comprends, mon usage du mot "d'office". C'est donc quand même une présentation un peu "orientée", à mon avis, qui n'est que MON avis !

2. Le -5 % sur le CO2 présenté pour le cas AVEC batterie à la page 18. Je dis que c'est trompeur pour 2 raisons. La première est que le lecteur pressé comprendra qu'il faut encore soustraire 5 % aux résultats précédemment présentés.... alors qu'il faut comprendre qu'il faut plutôt ajouter 5 % pour avoir le chiffre SANS seconde vie. Petite nuance ! La 2ème raison, je l'ai déjà expliqué : le calcul a été fait pour UE28 ! Si on avait fait le calcul pour la France, le 5% aurait été 10% ! Là aussi petite nuance !

3. Je dis juste qu'il faudrait raisonner en marginal pour les raisons que toi et moi donnons (toi : favoriser l'ENR et moi : tenir compte des possibles effets négatifs à l'export). Mais je ne fais aucune conclusion à ce stade sur le résultat... qui devra dépendre de beaucoup de paramètres. C'est plus en effet plus compliqué que de simplement raisonner en mix, mais certains sont en train de s'y coller (dont Knobloch !). On verra.

4. Sauf erreur de ma part, tu ne sembles pas répondre à ma question. Où prend on en compte les matériaux de la batterie dans le calcul pour la Zoé ? Le mystère reste entier !

En conclusion, ce que je voulais dire, c'est que cette étude a de grosses zones d'ombre sur les hypothèses "batterie".

Je ne comprends pas que les gens ne puissent pas présenter leurs hypothèses (surtout lorsqu'elles font l'objet de divergences dans la communauté) proprement et complètement, sans faire de cachotteries. La batterie est un point clé : or l'étude ne dit rien de rien sur les hypothèses faites (farfelues ou pas, peu importe !). On est obligé de prendre le résultat présenté dans l'ACV (2300 kg pour la batterie) pour remonter aux hypothèses... et encore à 2 on n'y arrive pas !

Ca et cette histoire de 40% de rabais (dont tu admets bien donc l'existence dans les 10 pages de résultats), plus cette présentation raccourcie de l'influence de la 2ème vie, n'appellent pas la confiance. J'attends quelque chose de plus "sérieux" ! Peut-être la raison pour laquelle cette étude semble "confidentielle" ! Au fait, j'espère pour toi que tu as eu une autorisation écrite de la diffuser sur ce site ! Sinon, ouille ouille ouille !

   

1. Opinion comme tu dis. Il n'y a rien d'orienté à mon avis de présenter la situation réelle qui est que les batteries ont une seconde vie chez Renault.

2. Ok. Enfin déjà, cette étude n'est dispo que si tu la demandes à Renault. Donc c'est à espérer que les gens lisent quand même l'étude qu'ils ont demandé. Il faut arrêter de cautionner les "idiots" qui ne savent que lire une phrase à la fin...même si malheureusement c'est souvent le cas.

3. Marginal: c'est tellement compliqué qu'on peut faire dire tout et son contraire avec un tel raisonnement. Le mix est quand même la réalité du terrain aujourd'hui pour les voitures qui chargent déjà. Ces projections où on prend 50% du parc en électrique mais avec la situation de production actuelle est toujours un exercice inutile car les choses vont évoluer aussi sur ce plan.

4. Materiaux : il y a des barres dans le graphique pour différents matériaux. J'imagine que c'est ventilé dedans.

Je comprends ton point sur le détail mais je pense que la différence avec une étude extérieure qui se doit de montrer les sources, j'imagine que Renault ici prend les valeurs internes qu'ils ont de LG directement et donc que c'est fiable.

Par

@d9b : sur ton dernier paragraphe : ce sont donc des données "indirectes" (même si elles viennent de LG "directement"), toujours sujet à caution. J'en parle par ailleurs, mais je viens de parcourir l'étude financée par T&E à ce sujet : ils disent bien que le plus grand "flou" existe sur ce sujet et proposent des moyens pour essayer à terme d'y voir "clair" !

Par

En réponse à Lucky06200

@d9b : sur ton dernier paragraphe : ce sont donc des données "indirectes" (même si elles viennent de LG "directement"), toujours sujet à caution. J'en parle par ailleurs, mais je viens de parcourir l'étude financée par T&E à ce sujet : ils disent bien que le plus grand "flou" existe sur ce sujet et proposent des moyens pour essayer à terme d'y voir "clair" !

   

Dans ce cas, tout est indirect. Toutes les données que l'on obtient de nos fournisseurs sont indirectes mais nous les auditons, nous avons des certificats... bref, l'automobile, c'est pas ok choral donc dire que LG ment à Renault est quand même pousser le bouchon un peu loin.

 

Par

En réponse à d9b66217

Dans ce cas, tout est indirect. Toutes les données que l'on obtient de nos fournisseurs sont indirectes mais nous les auditons, nous avons des certificats... bref, l'automobile, c'est pas ok choral donc dire que LG ment à Renault est quand même pousser le bouchon un peu loin.

   

TOUTES les données ne sont pas certifiées à ma connaissance ! Alors qu'est ce que tu veux me faire croire ? Que les 45 kg CO2 par kWh fournis par LG sont certifiés ? OK, alors donne moi le nom du certificateur, montre moi le certificat et va dire à T&E qu'ils ont payé (sans doute assez cher !) une étude sur le sujet qui ne sait pas ce qu'elle raconte !

 

SPONSORISE

Toute l'actualité