Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

L'Europe ne veut plus du carbone, mais elle dépense 137 milliards d'euros pour les énergies fossiles

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

L'Europe ne veut plus du carbone, mais elle dépense 137 milliards d'euros pour les énergies fossiles

Le rapport d'Investigate Europe parle d"hypocrisie climatique" : si l'Europe s'est félicitée du "Green Deal" en 2019 et des nouvelles normes en matière de limite de CO2 pour le secteur des transports, elle continue pourtant de dépenser massivement pour le pétrole : 137 milliards d'euros en un an.

Allègements et exemptions fiscales, investissement dans les énergies fossiles telles que le charbon, le "Green Deal" acté par l'Europe en 2019 se retrouve en parallèle d'une somme considérable pour le carboné : "nous avons découvert que les pays européens subventionnent le secteur des énergies fossiles à hauteur de 137 milliards d’euros par an. En regardant la situation avant ou après le Covid-19, la situation ne semble pas changer, au contraire", précise l'étude d'Investigate Europe.

La méthodologie est finalement assez simple : "nous avons inclus les subventions directes, les allègements fiscaux et autres exemptions de taxes, les investissements faits dans les infrastructures liées aux énergies fossiles et les allocations gratuites de droits à émettre du CO2.  Au total, les 27 États membres auxquels s’ajoutent la Norvège, la Suisse et le Royaume-Uni subventionnent le secteur de l’énergie fossile à hauteur d’au moins 137 milliards d’euros par an.

Pour 19 de ces 30 pays, seules les données concernant les allocations gratuites de droits à émettre du CO2 étaient disponibles, et seulement pour les pays de l’OCDE. Cela ne recouvre qu’une partie de l’aide accordée aux combustibles fossiles. On peut donc comprendre que le montant réel de l’aide accordée à l’utilisation des combustibles fossiles est sans doute bien supérieur."

L'Allemagne serait le pays qui investit le plus pour le fossile en Europe avec 37 milliards d'euros en 2019, mais la Pologne est aussi un mauvais élève puisque le pays d'Europe de l'Est mise encore beaucoup sur le charbon en ouvrant des usines.

A l'heure où il est demandé aux constructeurs de respecter une limite de 95 g/km de CO2 sur leurs véhicules neufs, de telles sommes tiennent en effet de "l'hypocrisie climatique".

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et oui, nous sommes ultra-dépendant du pétrole. On aura beau mettre des éoliennes, se battre sur le nucléaires pendant des heures, s'investiguer sur les dernières évolutions des voitures électrique, rien ne change vraiment sur le fond du problème, nous consommons des quantités astronomiques de pétrole : chauffage, transports, industrie.

Bref complètements intoxiqués...

Par

En réponse à ape-happy

Et oui, nous sommes ultra-dépendant du pétrole. On aura beau mettre des éoliennes, se battre sur le nucléaires pendant des heures, s'investiguer sur les dernières évolutions des voitures électrique, rien ne change vraiment sur le fond du problème, nous consommons des quantités astronomiques de pétrole : chauffage, transports, industrie.

Bref complètements intoxiqués...

Mais le problème c'est que ça fait des années qu'au lieu d'investir dans la recherches pour des énergies alternatives, on continue à financer de la recherche dans les énergies fossiles. C'est un scandale quand tu vois que justement le monde de la recherche n'a aucun moyen... L'état bourgeois c'est ça malheureusement, logique de classe et pas d'intérêt général.

Par

En réponse à ape-happy

Et oui, nous sommes ultra-dépendant du pétrole. On aura beau mettre des éoliennes, se battre sur le nucléaires pendant des heures, s'investiguer sur les dernières évolutions des voitures électrique, rien ne change vraiment sur le fond du problème, nous consommons des quantités astronomiques de pétrole : chauffage, transports, industrie.

Bref complètements intoxiqués...

Le pétrole ne sert pas que comme combustible, combien d'objets en plastique, donc à base de pétrole, utilisons-nous tous les jours ? On comprendra mieux pourquoi notre pays ne s'est jamais réellement relevé du choc pétrolier de 1973.

Par

En réponse à GigaFocus

Le pétrole ne sert pas que comme combustible, combien d'objets en plastique, donc à base de pétrole, utilisons-nous tous les jours ? On comprendra mieux pourquoi notre pays ne s'est jamais réellement relevé du choc pétrolier de 1973.

Oui 4% de la prod mondiale de pétrole pour le plastique, tout ça en ne recyclant pas correctement.

Par

En réponse à Rprop

Mais le problème c'est que ça fait des années qu'au lieu d'investir dans la recherches pour des énergies alternatives, on continue à financer de la recherche dans les énergies fossiles. C'est un scandale quand tu vois que justement le monde de la recherche n'a aucun moyen... L'état bourgeois c'est ça malheureusement, logique de classe et pas d'intérêt général.

C'est donc à cause de "l'état bourgeois" que nous ne finançons pas la recherche dans les énergies alternatives ?

C'est vrai que Cuba, le Venezuela et la Corée du Nord sont beaucoup plus en avance que nous dans ces domaines.

C'est vrai aussi que si ces énergies sont subventionnées et bénéficient d'investissements importants, c'est peut-être parce que nous en avons un peu besoin tous les jours pour faire fonctionner nos industries.

Mais restons sur cette notion "d'état bourgeois" et de "logique de classe", on a enfin trouvé le coupable à la pollution et au réchauffement climatique.

Confortable non ?

Par

Et bien la Norvège le super pays au top sans reproche """""États membres auxquels s’ajoutent la Norvège, la Suisse et le Royaume-Uni subventionnent le secteur de l’énergie fossile à hauteur d’au moins 137 milliards d’euros par an""" ,

Bref le rapport d'Investigate Europe parle d"hypocrisie climatique" mais non

Par

amusant, car ils viennent de découvrir ce que l'on on sait de longue date.:biggrin:

en même temps, cette planète est rempli de bisounours prêts à croire n'importe quoi.

raison pour laquelle je persiste et signe = face à ce qui se passe sur Terre, on n'y changera rien, et on devra simplement faire avec en nous y adaptant. :bah:

le problème est qu'on va continuer à nous saouler avec des mesures inutiles mais contraignantes et qui bousillent notre économie face aux autres pays.

la France, une nation suicidaire ?

j'en ai désormais la certitude.:bah:

Par

En réponse à Rprop

Mais le problème c'est que ça fait des années qu'au lieu d'investir dans la recherches pour des énergies alternatives, on continue à financer de la recherche dans les énergies fossiles. C'est un scandale quand tu vois que justement le monde de la recherche n'a aucun moyen... L'état bourgeois c'est ça malheureusement, logique de classe et pas d'intérêt général.

T'as raison : YAKA, FOCON, les devises du sorcier écolo de l'an 2000

Par

Certes 137 millards c'est beaucoup mais à côté des presque 500 milliards alloués sous toutes formes par les états aux énergies vertes...

Par

Du coup ça sert a rien de rouler en VE ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire