Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La part des voitures électriques a doublé en Europe

La part des voitures électriques a doublé en Europe

En un an, la part des voitures électriques dans les immatriculations a doublé pour atteindre les 7,5 %. Un record, même s'il reste encore beaucoup de chemin à certains constructeurs qui communiquent déjà beaucoup sur la fin du thermique.

La crise Covid semble avoir réellement accéléré la prise de pouvoir de la voiture rechargeable en Europe. L'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles) annonce en effet que la part des véhicules électriques a atteint 7,5 % (210 298 unités) au second trimestre en Europe, contre 3,5 % à la même période en 2020, alors que l'électrique avait déjà bien progressé. Pour les hybrides, la hausse est encore plus fulgurante puisque 19,3 % des nouvelles immatriculations dans l'UE étaient hybride ou hybrides rechargeables.

Le véhicule électrifié (hybride, PHEV et électrique) représente désormais environ 35 % des immatriculations en Europe. La forte poussée s'explique aussi par les constructeurs qui suppriment progressivement certains modèles 100 % thermiques et les remplacent par des hybrides. Du côté de l'électrique, là encore, l'offre se multiplie et les livraisons s'accélèrent enfin.

Tout ceci a des répercussions inévitables sur les véhicules thermiques. En un an, leur part est passée d'environ 80 % à moins de 62 %. Une chute impressionnante qui devrait s'accentuer en 2022 à mesure que les pénuries de semi-conducteurs et de certaines pièces se seront dissipées.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (405)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'hybride est la solution dès lors que l'on considère le diesel comme tricard. Tout le marché est déstabilisé, le covid et les VE au forceps ne permettent guère d'imaginer comment tout ça peut se stabiliser vers 2024-2025 pour peu que ça se stabilise. D'ailleurs j'ai quand même l'impression due Toyota fait un tabac, le mot hybride envahi l'espace et l'acheteur ordinaire reste dans l'ignorance des différences entre rechargeable ou pas. Le prix d'achat fait donc la différence.

Par

Si ça continue sur la même pente 3,5-7,5-15-30-60%, le 100% de vente BEV théorique est pour 2025, ça se présente bien, mais le plus remarquable est qu'1 vente sur 3 implique déjà une prise électrique !

Donc quand il sera admis que les PHEV sont condamnés des ZFE en 2030, les BEV s’imposeront naturellement (moins de complexité et moins chère).

Par

Mensonge, expurger toutes les immatriculations garage, et vous verrez la réalité.Dans la concession ou je travaille, c'est moins de 2 VE par mois.

Par

Un retour d'experience qui résume pas mal de choses...

A la maison, on a depuis ce lundi une Model 3 (en remplacement d'une Renault Laguna) et un BMW X3 de dernière génération.

C'est chouette un X3, c'est bien fini, mieux que la Tesla. Les matériaux sont de meilleure qualité, les ajustements plus rigoureux. Et puis quand on réceptionne une BM (ou une Audi), il y a 4 personnes pendant 2 heures pour s'occuper de vous (une hôtesse, votre vendeur, le "techno guy" (quelqu'un qui vous présente la voiture pendant 45 min), une femme qui s'occupe de la partie administrative. Et on vous offre du champagne, une orchidée, une trousse d'entretien etc...

Aux petits oignons les Allemands avec leurs Clients.

Mais ces 4 jours de conduite de la Model 3 auront été fatals pour la BMW, l'accueil à la réception, les ajustements germaniques : ça passe au second plan et on se rend compte que ce n'est pas l'essentiel d'une expérience automobile.

Depuis lundi, lorsque je remonte dans la BM après avoir conduit la Tesla, j'ai non seulement l'impression de conduire une enclume (alors que je trouvais cela très sympa encore semaine dernière), mais j'ai surtout l'impression de revenir au XXème Siècle, avec toutes les sensations qui vont avec (bruits, vibrations, absence de réactivité...).

Alors que la Tesla nous a propulsés (dans tous les sens du terme) au XXIème Siècle. Disruptif à tous points de vue (agrément, environnement, performances,...). Et elle nous a permis de retrouver le plaisir de conduite.

Du coup, ce soir, on vient de commander une seconde Model 3. On sera donc 100% Tesla à la maison. Et on mettra en vente le X3.

Nous nous sommes évidemment "auto-parrainés".

On avait une bleue, on aura une grise avec.

Et accessoirement, le Store de Plaisance (31) m'a livré lundi un véhicule nickel, sans les catastrophes annoncées par certains : pas de défauts, pas de pompe à chaleur au bruit assourdissant. Donc bonne expérience commerciale et à la livraison. Non, il n'y avait pas 10 personnes autour de moi, ni d'orchidée ou de bouteille de champagne. Mais honnêtement je m'en contrefiche, le principal n'est pas là.

On m'avait prévenu qu'avec Tesla "Essayer, c'est l'adopter", mais je ne pensais pas que l'adoption serait aussi violente et rapide...

Par

Erratum "Le véhicule électrifié (hybride, PHEV et électrique) représente désormais environ 35 % des immatriculations en Europe." Il faudrait vraiment faire la distinction des hybrides, qui s'apparente à des VT légèrement amélioré aux PHEV qui implique qu'on les recharges comme les EV.

Par

En réponse à Gastor

Si ça continue sur la même pente 3,5-7,5-15-30-60%, le 100% de vente BEV théorique est pour 2025, ça se présente bien, mais le plus remarquable est qu'1 vente sur 3 implique déjà une prise électrique !

Donc quand il sera admis que les PHEV sont condamnés des ZFE en 2030, les BEV s’imposeront naturellement (moins de complexité et moins chère).

Lol moins de complexité ? On parle des 15 prises différentes, des 15 cartes différentes ? de ne pas pouvoir payer "simplement" avec sa CB.... super comme "simplification"....

Tes BEV se vendront quand tout cela sera standardisé, en attendant c'est une plaie.

Par

En réponse à Lulu54

Mensonge, expurger toutes les immatriculations garage, et vous verrez la réalité.Dans la concession ou je travaille, c'est moins de 2 VE par mois.

Peut-être que ta concession est en réalité au bord du dépôt de bilan :buzz:

Par

En réponse à GY201

L'hybride est la solution dès lors que l'on considère le diesel comme tricard. Tout le marché est déstabilisé, le covid et les VE au forceps ne permettent guère d'imaginer comment tout ça peut se stabiliser vers 2024-2025 pour peu que ça se stabilise. D'ailleurs j'ai quand même l'impression due Toyota fait un tabac, le mot hybride envahi l'espace et l'acheteur ordinaire reste dans l'ignorance des différences entre rechargeable ou pas. Le prix d'achat fait donc la différence.

donc plutôt que de remplacer le moteur thermique par un électrique, vous préférez ajouter électrique au thermique ... c'est un choix !

Pas forcément celui de la simplicité, mais pourquoi pas ...

Par contre pour la baisse de GES ça ne servira pas à grand chose ... pourtant si l'UE pousse autant les VE c'est bien pour diminuer les GES !!!

Par

En réponse à Gastor

Si ça continue sur la même pente 3,5-7,5-15-30-60%, le 100% de vente BEV théorique est pour 2025, ça se présente bien, mais le plus remarquable est qu'1 vente sur 3 implique déjà une prise électrique !

Donc quand il sera admis que les PHEV sont condamnés des ZFE en 2030, les BEV s’imposeront naturellement (moins de complexité et moins chère).

Gageons que le développement des dispositifs de recharge suive la même évolution...:blague:

Par

En réponse à GY201

L'hybride est la solution dès lors que l'on considère le diesel comme tricard. Tout le marché est déstabilisé, le covid et les VE au forceps ne permettent guère d'imaginer comment tout ça peut se stabiliser vers 2024-2025 pour peu que ça se stabilise. D'ailleurs j'ai quand même l'impression due Toyota fait un tabac, le mot hybride envahi l'espace et l'acheteur ordinaire reste dans l'ignorance des différences entre rechargeable ou pas. Le prix d'achat fait donc la différence.

Dacia encore plus, car l'offre est bien moins chère que ce que propose Toyota.

Suffit d'ailleurs de comparer le prix d'une Sandero essence avec une Yaris hybride = quasiment du simple au double. Et ça n'est pas la plus faible consommation de la Yaris hybride qui permet d'amortir le surcoût, à moins d'attendre 30 à 50 ans en roulant beaucoup.

Je crois que beaucoup hésitent désormais à changer leur voiture...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire