Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le comportement des Français sur la route s'est amélioré

Le comportement des Français sur la route s'est amélioré

Le dernier baromètre d'Axa Prévention montre que la crise sanitaire a eu un effet positif sur le comportement des conducteurs. L'étude pointe en revanche les pratiques à risque des utilisateurs de trottinettes.

Le Covid a entraîné une chute de la mortalité routière. Logique : la circulation est fortement réduite lors des périodes de confinement et de couvre-feu. Mais la crise sanitaire a aussi eu des effets positifs sur les mauvaises habitudes des Français au volant ! C'est en effet ce qui ressort du nouveau baromètre d'Axa Prévention dédié aux comportements des automobilistes.

L'étude montre que les conducteurs ont fait davantage preuve de prudence et de souci des autres en 2020. Une prise de conscience qui pourrait découler du port du masque (en porter un, c'est se protéger soi, mais aussi protéger les autres). Et les principes de co-attention et d'interdépendance sont importants dans la baisse des accidents de la route. C'est d'ailleurs sur cet aspect que la Sécurité Routière a misé en changeant de slogan fin 2019.

Bien sûr, les chiffres du baromètre d'Axa montrent que les Français sont encore loin d'être parfaits au volant ! Mais autant voir le verre à moitié plein avec les améliorations. Ainsi, 74 % des sondés s'autorisent des dépassements de la vitesse de 10 ou 20 km/h. Mais c'était 81 % en 2019. Si 65 % disent ne pas toujours s'arrêter au feu orange, c'est le taux le plus bas depuis la création du baromètre il y a 17 ans. Autre bon point : 34 % peuvent doubler ou tourner sans avoir mis le clignotant, soit 7 points de moins en un an.

Il reste un domaine où il n'y a pas d'amélioration : le téléphone au volant. Une mauvaise habitude très ancrée : 69 % des sondés l'ont utilisé en conduisant, contre 70 % en 2019. Il y a un problème de dépendance, avec la peur d'être coupé du monde en s'éloignant de son portable. Même au volant, les Français ne peuvent s'empêcher de le regarder dès qu'il sonne ou vibre.

L'étude permet aussi de dresser un carton rouge à un nouveau type d'utilisateurs de la route : les "trottinétistes", de plus en plus nombreux. 8 sur 10 conduisent sur les trottoirs et près de 6 sur 10 reconnaissent passer à vive allure à côté des piétons. 49 % ont pu circuler après avoir bu deux verres d'alcool. Et le portable est un fléau, avec 78 % d'usagers qui l'utilisent en roulant.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (109)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"L'étude permet aussi de dresser un carton rouge à un nouveau type d'utilisateurs de la route : les "trottinétistes", de plus en plus nombreux. 8 sur 10 conduisent sur les trottoirs et près de 6 sur 10 reconnaissent passer à vive allure à côté des piétons. 49 % ont pu circuler après avoir bu deux verres d'alcool. Et le portable est un fléau, avec 78 % d'usagers qui l'utilisent en roulant."

J'espère qu'aucun de ces trottinetistes ne fera la rencontre de Marv :biggrin: :lol:

Par

"L'étude montre que les conducteurs ont fait davantage preuve de prudence et de souci des autres en 2020. Une prise de conscience qui pourrait découler du port du masque (en porter un, c'est se protéger soi, mais aussi protéger les autres). "

Ou tout simplement parce que les flics étant sur le pied de guerre pour contrôler les gens avec le COVID, forcément les gens font plus attention. Mais quand le chat n'est pas la, les souris dansent.

Concernant la vitesse, rien que pour faire le trajet de chez mes parents à chez moi (150 km) il y a 11 radars donc comme la répression ne tourne qu'autours de l'excès de vitesse qui représente probablement moins de 10% des accidents (vitesse excessive != excès de vitesse, et le chiffre de l'accidentologie lié exclusivement à l'excès de vitesse est volontairement omis par la sécurité routière qui joue l'amalgame en nous parlant de vitesse excessive qui couvre en réalité une dizaine de motif d'accident dont le non respect des distances de sécurité, la faible visibilité, la perte de contrôle, etc...), forcément c'est la où les gens font le plus attention.

Concernant le téléphone au volant, quel est la probabilité de se faire chopper ? Probablement proche de 0. Après c'est une question de rentabilité : les radars ça rapporte, les contrôles routiers beaucoup moins. De plus la population étant de plus en plus anti-flic, les contrôles sont de plus en plus difficile à gérer pour les forces de l'ordre qui tombent de plus en plus souvent sur des gens récalcitrant.

Je rêve d'un jour, où la sécurité routière raisonnera en terme de "prise de risque" et nivellera les sanctions en fonction de ça. L'Allemagne le fait, et se permet d'avoir 25% de mortalité en moins par rapport à la France.

Par

En réponse à Axel015

"L'étude montre que les conducteurs ont fait davantage preuve de prudence et de souci des autres en 2020. Une prise de conscience qui pourrait découler du port du masque (en porter un, c'est se protéger soi, mais aussi protéger les autres). "

Ou tout simplement parce que les flics étant sur le pied de guerre pour contrôler les gens avec le COVID, forcément les gens font plus attention. Mais quand le chat n'est pas la, les souris dansent.

Concernant la vitesse, rien que pour faire le trajet de chez mes parents à chez moi (150 km) il y a 11 radars donc comme la répression ne tourne qu'autours de l'excès de vitesse qui représente probablement moins de 10% des accidents (vitesse excessive != excès de vitesse, et le chiffre de l'accidentologie lié exclusivement à l'excès de vitesse est volontairement omis par la sécurité routière qui joue l'amalgame en nous parlant de vitesse excessive qui couvre en réalité une dizaine de motif d'accident dont le non respect des distances de sécurité, la faible visibilité, la perte de contrôle, etc...), forcément c'est la où les gens font le plus attention.

Concernant le téléphone au volant, quel est la probabilité de se faire chopper ? Probablement proche de 0. Après c'est une question de rentabilité : les radars ça rapporte, les contrôles routiers beaucoup moins. De plus la population étant de plus en plus anti-flic, les contrôles sont de plus en plus difficile à gérer pour les forces de l'ordre qui tombent de plus en plus souvent sur des gens récalcitrant.

Je rêve d'un jour, où la sécurité routière raisonnera en terme de "prise de risque" et nivellera les sanctions en fonction de ça. L'Allemagne le fait, et se permet d'avoir 25% de mortalité en moins par rapport à la France.

Il faut que tu retires tes œillères et que tu creuses un peu plus tes chiffres.

Tu nous dis que la sécurité routière fait des amalgames autour des accidents liés à la vitesse, notamment la perte de contrôle. En principe, si tu roules à une vitesse adaptée aux conditions météo, tu as peu de chance de perdre le contrôle de ton véhicule.

Côté Allemagne, tu as recours à des raccourcis mensongers en cherchant à établir un faux rapport entre les autoroutes à vitesse libre, le nombre de victimes de la route et le montant des primes d'assurances.

Pour ton info, l'Allemagne est le pays des... embouteillages. Contrairement aux idées reçues, les sections à vitesse libre sont peu nombreuses et peuvent être suspendues selon les heures et le trafic. Toujours pour ton info, l'Allemagne est plus peuplée que la France mais présente un territoire plus petit et un nombre de km de route bien inférieur à la France pour un parc automobile bien plus dense. Au final, tu es bien souvent cul à cul en voiture et il n'est pas rare de rouler à 50 km/h sur... autoroute.

A savoir également que la majeure partie des assureurs allemands ne couvrent pas les usagers en cas de vitesse excessive sur les portions livres. Il te faut pour cela souscrire un complément.

Par

En réponse à Laorans29

Il faut que tu retires tes œillères et que tu creuses un peu plus tes chiffres.

Tu nous dis que la sécurité routière fait des amalgames autour des accidents liés à la vitesse, notamment la perte de contrôle. En principe, si tu roules à une vitesse adaptée aux conditions météo, tu as peu de chance de perdre le contrôle de ton véhicule.

Côté Allemagne, tu as recours à des raccourcis mensongers en cherchant à établir un faux rapport entre les autoroutes à vitesse libre, le nombre de victimes de la route et le montant des primes d'assurances.

Pour ton info, l'Allemagne est le pays des... embouteillages. Contrairement aux idées reçues, les sections à vitesse libre sont peu nombreuses et peuvent être suspendues selon les heures et le trafic. Toujours pour ton info, l'Allemagne est plus peuplée que la France mais présente un territoire plus petit et un nombre de km de route bien inférieur à la France pour un parc automobile bien plus dense. Au final, tu es bien souvent cul à cul en voiture et il n'est pas rare de rouler à 50 km/h sur... autoroute.

A savoir également que la majeure partie des assureurs allemands ne couvrent pas les usagers en cas de vitesse excessive sur les portions livres. Il te faut pour cela souscrire un complément.

Comme il n'est pas rare de rouler vite. En fevrier j'ai fait un Bâles Strassbourg en oscillant entre 150 et 180km/h sans avoir a alentir parce que la route et les conditions le permettaient.

Par

En réponse à Laorans29

Il faut que tu retires tes œillères et que tu creuses un peu plus tes chiffres.

Tu nous dis que la sécurité routière fait des amalgames autour des accidents liés à la vitesse, notamment la perte de contrôle. En principe, si tu roules à une vitesse adaptée aux conditions météo, tu as peu de chance de perdre le contrôle de ton véhicule.

Côté Allemagne, tu as recours à des raccourcis mensongers en cherchant à établir un faux rapport entre les autoroutes à vitesse libre, le nombre de victimes de la route et le montant des primes d'assurances.

Pour ton info, l'Allemagne est le pays des... embouteillages. Contrairement aux idées reçues, les sections à vitesse libre sont peu nombreuses et peuvent être suspendues selon les heures et le trafic. Toujours pour ton info, l'Allemagne est plus peuplée que la France mais présente un territoire plus petit et un nombre de km de route bien inférieur à la France pour un parc automobile bien plus dense. Au final, tu es bien souvent cul à cul en voiture et il n'est pas rare de rouler à 50 km/h sur... autoroute.

A savoir également que la majeure partie des assureurs allemands ne couvrent pas les usagers en cas de vitesse excessive sur les portions livres. Il te faut pour cela souscrire un complément.

Tout à fait.

Par

En réponse à Laorans29

Il faut que tu retires tes œillères et que tu creuses un peu plus tes chiffres.

Tu nous dis que la sécurité routière fait des amalgames autour des accidents liés à la vitesse, notamment la perte de contrôle. En principe, si tu roules à une vitesse adaptée aux conditions météo, tu as peu de chance de perdre le contrôle de ton véhicule.

Côté Allemagne, tu as recours à des raccourcis mensongers en cherchant à établir un faux rapport entre les autoroutes à vitesse libre, le nombre de victimes de la route et le montant des primes d'assurances.

Pour ton info, l'Allemagne est le pays des... embouteillages. Contrairement aux idées reçues, les sections à vitesse libre sont peu nombreuses et peuvent être suspendues selon les heures et le trafic. Toujours pour ton info, l'Allemagne est plus peuplée que la France mais présente un territoire plus petit et un nombre de km de route bien inférieur à la France pour un parc automobile bien plus dense. Au final, tu es bien souvent cul à cul en voiture et il n'est pas rare de rouler à 50 km/h sur... autoroute.

A savoir également que la majeure partie des assureurs allemands ne couvrent pas les usagers en cas de vitesse excessive sur les portions livres. Il te faut pour cela souscrire un complément.

Je n'ai pas parler des autoroutes illimités.

Je parle de leur système de répression qui nivelle le risque, renseigne toi svp.

Par exemple passer un stop sans ralentir du tout est plus sanctionné que de juste manger un stop mais en ralentissant grandement... etc... tout leur système répressif est conçut de cette manière.

Tout est nivelé en fonction du risque. Bref, rien à voir avec les autoroutes illimités ça n'entre pas du tout dans ce que j'avance.

En tout cas il y a bien 25% de mortalité en moins en Allemagne, après libre à toi de l'expliqué en parlant de bouchon ou en disant que l'Allemand est supérieur... c'est la culture de l'excuse pour justifier l'incompétence française je te reconnais bien la : inférieur et fière de l'être.

Par

avec l'appauvrissement du pays.. les français gardent leurs vielles caisses...

la moitié ont pas le ct à jour...

et çà roule doucement pour la faire durer...

on assiste à un changement radical çà roule à l'africaine c'est à dire lentement..

y a que sur autoroute... réservé aux riches ou çà roule plus vite...

avec des caisses récentes..

on sait ya plus de flics sur les routes..

que du radar automatique...

et quelques flics dans les villages..

autant rouler doucement et éviter de se prendre une prune... toujours un truc qui déconne sur les vielles caisses..

pneus ..éclairage.. ct.. etc...

çà va éffectivement rouler de moins en moins vite..

avec le déclassement programmé des français!!

Par

Voila a quoi ressemble le système allemand (en prenant l'exemple du feu rouge) :

Le non respect d'un feu rouge est sanctionné par une amende de 90 euros et 1 point de permis (sur 8). Mais ces sanctions peuvent être bien plus élevée en fonction des circonstances alors qu'en France peut importe : vous grillez un feu rouge : 4 points (sur 12) les circonstances n'entre pas en ligne de compte.

Alors qu'en Allemagne :

si le feu est rouge pendant plus d'une seconde, l'infraction se transforme en délit. La sanction est 4 points de permis, une amende de 200 euros et un retrait de permis d'un mois.

Mais ce n'est pas tout, l'amende peut encore être augmentée en cas de mise en danger (320 euros) ou encore en cas de dégradation de biens (240 ou 360 euros).

Tout leur système répressif est conçut ainsi et ça change tout.

Ca permet :

- De prendre en compte la prise de risque

- De créer de l'acceptabilité du système

==> Résultat 25% de mortalité en moins avec une approche basé sur le risque.

Voila de quoi je parle.

Par

Rappelons qu'en Allemagne, la v-max autorisée sur route est de 100 km/h... 25% plus élevée qu'en France donc, pour les départements qui sont encore en mode limace.

Le parc automobile de là bas est bien mieux entretenu, avec des autos d'un gabarit moyen supérieur à celui de nos citadines qui sont le curseur moyen du parc France.

Quand ça tape, sûr que les conséquences sont loi d'être insignifiantes.

A part ça, inutile de causer longtemps autour de cette étude, basée sur de simples déclaratifs...

Assurés AXA, voyez où passe partie de vos cotisations, et ne vous étonnez pas si elle ne baissent pas.

Par

LOL !

2 confinements en 2020 dont l'un avec quasiment zéro droit de circulation pendant 2 mois et Axa nous sort cette étude qui tombe sous le sens. Quid de la réduction du prix du contrat pour l'utilisation maxi à 10/12ème de l'année ?

La bonne blague

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire